Jump to content

Recommended Posts

Votre opinion la dessus ?

Est-ce qu'enlever les panneaux publicitaire rend la ville plus humaine ?

 

 

Source: Ville de Montréal

 

Retrait des panneaux-réclames sur Le Plateau Mont-Royal - Une première canadienne qui devrait être imitée

 

Montréal, le 7 septembre 2010 -

 

Les élus du Plateau-Mont-Royal seront appelés à voter ce soir une résolution visant l'enlèvement des enseignes publicitaires sur l'ensemble du territoire de l'arrondissement. « Nous voulons construire une ville à échelle humaine et cette décision nous permettra d'améliorer la qualité de vie de nos citoyens sans avoir d'incidence significative sur les revenus de la Ville », a déclaré le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez. En effet, les 45 panneaux publicitaires géants sur Le Plateau ne rapportent que 40 000 $ par année en taxes à la Ville, ce qui est une somme risible en contrepartie des impacts de ces panneaux sur le territoire.

 

Des peanuts

« Chaque panneau rapporte moins de 1000 $ par année en taxes à la Ville centre. C'est des peanuts par rapport à l'importance qu'ils ont dans nos vies de tous les jours et par rapport aux profits que réalisent ces grandes entreprises », a dénoncé Alex Norris, conseiller du Mile End et responsable du dossier. « Les principaux bénéficiaires de cet arrangement sont une poignée de puissantes entreprises publicitaires. Les perdants, ce sont les citoyens qui doivent regarder ces laideurs au quotidien. C'est un très mauvais deal pour les Montréalais », a-t-il poursuivi. Advenant l'adoption du règlement, les 45 panneaux publicitaires sur le territoire du Plateau-Mont-Royal devront être démantelés, aux frais des exploitants, au cours des 12 mois suivant son entrée en vigueur, prévue pour novembre prochain.

 

Embellissement du Plateau Mont-Royal

« Nous avons toujours souhaité réduire la pollution visuelle; c'est un engagement que nous avons pris et nous allons le réaliser, a affirmé Richard Bergeron, conseiller de Jeanne-Mance et chef de la 2e opposition. Si nous voulons embellir notre ville, nous devons retirer les laideurs qui nous entourent et les panneaux publicitaires en font partie ». Le retrait des enseignes publicitaires permettra de réduire les nuisances visuelles dans l'arrondissement reliées à leur grande superficie, leur luminosité et l'encombrement du paysage urbain. « Avec cette décision, nous améliorerons les entrées et les sorties de notre arrondissement », a indiqué Richard Bergeron.

 

Un défi aux autres arrondissements et aux autres villes

Le Vermont, le Maine, Hawaï et l'Alaska ont banni depuis plusieurs années les affiches publicitaires. C'est le cas aussi de la ville de São Paulo, au Brésil, la septième plus grande ville du monde et la capitale commerciale de l'Amérique du Sud. Les avantages du retrait des panneaux-réclames sont nombreux : mise en valeur du patrimoine naturel et architectural, maintien du rythme du paysage urbain et rétablissement du prestige de certaines grandes avenues montréalaises, comme du Parc et Papineau.

 

La Loi sur l'aménagement et l'urbanisme permet aux arrondissements et aux villes de retirer les panneaux publicitaires. « Nos recherches nous indiquent qu'aucune ville canadienne et aucun arrondissement montréalais n'ont encore agi de façon aussi complète pour bannir et faire enlever les panneaux-réclames de leur territoire. Je leur lance un défi aujourd'hui : imitez-nous et faisons de Montréal une ville sans panneaux-réclames », a conclu Alex Norris, fier d'améliorer la beauté du Plateau-Mont-Royal.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 323
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Après ses attaques acharnée sur l'automobile, symbole suprême de la liberté individuelle et outil au service du capitalisme occidental,... voilà que l'Administration de l'Oblast du Plateau Mont-Royal en remet avec une autre attaque à un autre symbole capitaliste... ceci:

 

Le Plateau-Mont-Royal part en guerre contre les panneaux

 

 

publicitaires. Les élus de l'arrondissement adopteront ce soir un règlement qui, une fois en vigueur, donnera un an aux entreprises de publicité pour démanteler leurs panneaux-réclame.

«Horreurs inouïes», «pollution visuelle», les élus de Projet Montréal qui administrent l'arrondissement ne mâchent pas leurs mots pour dénoncer les 45 affiches format géant qui se trouvent sur le territoire.

 

Le règlement sera adopté en première lecture ce soir, et devrait être approuvé définitivement en novembre. Si c'est le cas, les trois entreprises de publicité qui exploitent des panneaux dans l'arrondissement devront les démanteler dans l'année qui suit.

 

«Le Plateau-Mont-Royal sera la première administration municipale au Québec à enlever tous les panneaux-réclame de son territoire», a souligné le conseiller Alex Norris, le responsable du dossier.

 

 

Il a invité d'autres villes et arrondissements à imiter le Plateau et bannir à leur tour les panneaux publicitaires. D'autres villes l'ont déjà fait, par exemple Sao Paolo au Brésil.

 

Les 45 panneaux rapportent chaque année 40 000$ à la Ville de Montréal sous forme de taxes, des «pinottes», selon le conseiller Norris.

 

Les élus du Plateau-Mont-Royal affirment qu'ils ont obtenu un avis juridique du service du contentieux municipal avant d'aller de l'avant avec leur règlement. Ils ne craignent pas d'être poursuivis par des entreprises, qui pourraient être forcées de démonter des panneaux publicitaires qu'elles exploitent depuis des années.

 

«On a le droit légal d'éteindre ces droits acquis, et c'est ce qu'on fait, a expliqué Alex Norris. Si les compagnies publicitaires veulent participer à lancer un débat public à ce sujet, nous accueillons un tel débat. Nous croyons que le public est derrière nous, que le public appuie toute mesure qui réduise la quantité de pollution visuelle dans nos quartiers. »

 

Plus de détails dans La Presse demain.

 

http://www.cyberpresse.ca/actualites/regional/montreal/201009/07/01-4313318-le-plateau-part-en-guerre-contre-les-panneaux-reclame.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_manchettes_231_accueil_POS3

Link to comment
Share on other sites

Wow, tell that to Times Square!

 

I like a modest amount of advertising. It reminds me that i'm in a big city. Wanting to remove a source of tax revenue so 1 or 2 anti-capitalist hippies can be happy again is absolutely stupid.

 

I could understand if there were thousands of advertisements.. but we're talking 45 here.

Link to comment
Share on other sites

Le mien est créé avant ... too bad ;)

 

Et pourtant le message de BruB est rendu premier dans le sujet. ;)

 

Semble aussi que le message que j'y avait écrit a été effacé lors de la fusion, donc je disais que pour des revenus de 40 000$, si la population du Plateau préfère ça ainsi, ce qui reste à voir, ça fera pas un gros trou dans le budget de l’arrondissement anyway.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrator

Et puis?

 

On parle d'UN quartier de Montréal. Pourquoi vous vous exitez le poil du cul pour ça (sans offense. J'utilise souvent cette expression)?

 

D'ailleurs, Sao Paulo l'a déjà fait.

Ça lui enlève son statut de "big city", comme à si peur Cataclaw pour Montréal?

 

Sao Paulo a-t-elle perdu son titre de "plus grande ville du Brésil", de "principal centre financier, commercial et industriel de l'Amérique Latine", et "de capital culturel du Brésil"? (copier/coller de wikipedia)

 

Par contre, c'est vrai que le banlieusard pogné dans le traffic ne pourra plus s'occuper les yeux en regardant les beaux panneaux. Pauvre lui.:silly::rolleyes:

 

Pauvre eux,... En plus de leur avoir compliqué la tâche en limitant l'utilisation de leur "symbole suprême de la liberté individuelle et [de leur] outil au service du capitalisme occidental", on les fera encore plus se sentir dans un pays communiste en éliminant de la polution visuelle (on parle pas de Times Square ici).

 

La vie est parfois dure...:silly::rolleyes:

Edited by mtlurb
Link to comment
Share on other sites

La vie est parfois dure...:silly::rolleyes:

 

Oui la vie est très dure pour les malheureux dizaines de milliers de citoyens qui doivent endurer jour et nuit, les tragiques 45 pannaux publiciataires.

 

Maintenant que les problèmes les plus importants comme la drogues aux coins de rues, les magasins abandonnés, le délabrement de plusieurs coins de quartiers, le bordel cacophonique nocturne et surtout un compte de taxe stratosphérique... on s'attaque finalement AUX VRAIS PROBLÈMES!

 

Les maudits pannaux publicitaires!!!

 

Les mesures de Projet Montréal sont toutes aussi symboliques une que l'autre, digne d'un vrai parti communiste en devenir. Puis commencez pas à me traiter de n'importe quoi, allez vous éduquez un peu sur ça avant de me lancer la première pierre.

 

Ceci dit, avant de se "garocher" sur l'exemple de Sao Paolo, sachez que la ville a éliminé les pannaux et TOUTES autre formes de pubs (incluant les posters, les pubs sur les bus et trains, etc etc) parcequ'elle n'arrivait pas à faire respecter ses règlements par les commerçants qui trouvaient tous les trucs inimaginables pour contourner ou franchement le briser.

 

Action extrème pour situation désespéré suivant un long historique de combat entre autorités et commerçants...

 

Est-ce que j'ai manqué quelque chose? Y a t il une guerre entre les commerçants et l'arrondissement dont personne n'est au courant???

 

Bref me semble qu'on n'est vraiment pas là sur notre petit Plateau Mont-Royal.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share




×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value