Jump to content

Recommended Posts

  • 7 months later...

Sans tambour ni trompette, le géant Internet agrandit son équipe à Montréal. Google Montréal a discrètement déménagé au 1253, avenue McGill College, il y a deux mois.

 

La société de Mountain View, en Californie, occupe la moitié du deuxième étage de cet immeuble patrimonial construit en 1927 et appartenant à Polaris Canada.

 

Une vingtaine de personnes travaillent actuellement dans les bureaux de 8 000 pieds carrés. « Nous prévoyons faire une ouverture officielle dans environ un mois, a indiqué la réceptionniste qui nous a accueillis. Nous tentons de faire coïncider l’événement avec le lancement d’un nouveau produit. »

 

Le directeur du marketing et de location chez Polaris, André Cassis, ne nous a pas rappelé, non plus que la direction de Google Montréal.

 

En novembre 2007, le journal Les Affaires révélait que Google négociait avec Polaris l’installation de ses bureaux montréalais sur l’avenue McGill College, l’une des plus prestigieuses du centre-ville de Montréal.

 

On parlait alors de la location de 10 000 pieds carrés dans un premier temps, avec des options sur d’autres étages, pour une superficie pouvant totaliser 100 000 pieds carrés à terme. « Google a des options, dit un expert immobilier au courant du dossier. Elle a de grands plans. Mais je ne sais pas jusqu’où et comment elle les mettra à exécution. C’est une entreprise qui agit de façon très confidentielle », a-t-il expliqué.

 

Une entreprise fort discrète

 

En effet, on sait peu de choses sur les activités de Google au Québec.

Selon nos informations, l’antenne montréalaise du géant Internet est dirigée par Johann Tomas Sigurdsson, à qui nous n’avons pu parler.

 

Une recherche faite sur le Web avec Google indique que M. Sigurdsson a déposé au moins deux demandes de brevet au nom de son employeur depuis 2005. Les inventions portent sur des méthodes et processus de recherche sur Internet.

 

Par ailleurs, M. Sigurdsson a acquis une maison à Westmount le 14 février dernier, selon le journal The Westmount Independent.

 

Le déménagement sur l’avenue McGill College constitue la deuxième étape du développement de Google à Montréal. Un premier pas avait été franchi en janvier 2007 avec l’ouverture d’un bureau au centre d’affaires Regus, au 1000, rue de la Gauchetière. À ce moment, l’équipe comptait sept personnes.

Link to comment
Share on other sites

On parlait alors de la location de 10 000 pieds carrés dans un premier temps, avec des options sur d’autres étages, pour une superficie pouvant totaliser 100 000 pieds carrés à terme. « Google a des options, dit un expert immobilier au courant du dossier. Elle a de grands plans. Mais je ne sais pas jusqu’où et comment elle les mettra à exécution. C’est une entreprise qui agit de façon très confidentielle », a-t-il expliqué.

 

Intéressant ! En souhaitant quils soit en mesure d`atteindre les objectifs, 100 000 pieds carrés, c`est non-négligeable !

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Google a des projets à Montréal

24 mars 2011 | 18h43

 

 

 

Sophie Giroux

Agence QMI

 

Avec une trentaine d’employés, le bureau montréalais du géant Google travaille sur plusieurs projets secrets, notamment sur la sécurité sur le web. Canoe.ca a rencontré Shibl Mourad, son directeur.

Shibl Mourad, directeur du site de Montréal chez Google Photo : Agence QMI

 

Avant de travailler pour le géant de l’internet, M. Mourad, originaire de Syrie, a fait ses études universitaires au Royaume-Uni en informatique et en intelligence artificielle. Il a travaillé pendant 12 ans au démarrage de petites entreprises dans les domaines du web, du sans-fil, des médias sociaux et de la bio-informatique.

 

Shibl Mourad est à la tête du bureau de Montréal depuis cinq mois et dit s’y plaire. « Tant qu’il y aura des défis à relever pour moi et tant que je demeurerai dans un processus constant d’apprentissage, j’y resterai. »

 

La sécurité est une priorité. Les programmeurs travaillent d'arrache-pied pour développer une interface de programmation qui est sécuritaire pour les internautes. Cette interface est utilisée par la plupart des navigateurs comme Firefox et Opera. Cela fait en sorte que lorsque l’usager arrive sur une page web infectée par un virus, le navigateur qu’il utilise l’avertit.

 

« Nous parcourons une grande partie du web et essayons de détecter ces pages. Nous avertissons par la suite les personnes responsables. Ceux qui travaillent à développer leur propre produit web et qui suspectent la présence de virus peuvent nous contacter en nous fournissant l’URL. Nous leur donnons le résultat à savoir s’il est infecté ou non », explique M. Mourad.

 

À Montréal, Google travaille sur plusieurs projets qui demeurent encore secrets. Shibl Mourad souligne que ceux-ci auront un grand impact sur le navigateur Google Chrome.

 

Il y aura quelques événements qui seront annoncés très bientôt. « Une partie de notre plan est d’être plus impliqué dans la communauté montréalaise », explique le directeur.

 

Selon lui, « il est important pour Google de redonner à la communauté technophile montréalaise, en créant des événements où ils peuvent se rencontrer et échanger leurs idées ».

 

Google travaille aussi en collaboration avec les différentes universités de Montréal, particulièrement les chercheurs qui sont toujours à la recherche de nouveaux moyens d’améliorer leur performance à l’aide des ordinateurs.

 

« Nous apprenons beaucoup d’eux, particulièrement quand il s’agit d’interactions avec les informaticiens », dit-il.

 

Leur porte est également ouverte aux jeunes entreprises. Certaines d’entre elles travaillent à développer leur propre moteur de recherche. « Nous leur évitons de passer à travers les forums de discussion, elles peuvent directement venir nous voir et discuter de leur projet. Nous regardons comment elles peuvent intégrer l’interface de programmation Google à leur propre outil », explique Shibl Mourad.

 

Bien que ses locaux soient exigus, Google souhaite doubler ses effectifs montréalais dans la prochaine année. Le directeur souhaite engager plus de femmes.

 

« Nous avons des employés de partout dans le monde, mais la plupart d’entre eux viennent de Montréal. Notre bureau est comme une famille. Nous collaborons entre nous tous les jours pour développer de nouvelles idées », assure-t-il.

 

Les bureaux ouverts encouragent le travail d’équipe. M. Mourad veut agrandir la superficie du bureau qui est à l’image de l’entreprise.

 

En plus d’arborer les couleurs de leur très célèbre logo, soit le bleu, rouge, jaune et vert, on y retrouve des affiches qui rappellent bien que nous sommes à Montréal. Les affiches du Festival international de Jazz ainsi que du Festival Juste pour rire sont à l’honneur.

 

http://argent.canoe.ca/lca/affaires/quebec/archives/2011/03/20110324-184338.html

Link to comment
Share on other sites

  • 7 years later...

Publié le 18 décembre 2018 à 05h00 | Mis à jour à 07h28

 

Google ouvre la voie à une expansion à Montréal

ANDRÉ DUBUC
La Presse
 

Le bureau montréalais de Google, qui emploie 150 personnes, déménagera en 2020 dans des locaux deux fois plus grands dans le Quartier international, a appris La Presse. Un déménagement qui laisse présager une expansion du géant de l'internet dans la métropole.

D'après nos informations, le géant de l'internet occupera 100 000 pi2 au 425, rue Viger Ouest, en face de l'édifice Jacques-Parizeau, centre d'affaires de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Immeuble de briques et de béton construit en 1910 dans le style de l'École de Chicago, le 425, Viger est en chantier depuis février dernier. L'entrepreneur général Pomerleau l'agrandit de 5000 pi2 par étage et lui ajoute trois étages entièrement vitrés au-dessus des dix étages d'origine.

Les bureaux seraient prêts à recevoir les premiers locataires au début de 2020.

 

Il s'agit d'une excellente nouvelle pour le centre-ville. Les entreprises de la nouvelle économie préfèrent s'établir dans d'anciens quartiers industriels comme le Sud-Ouest, le Mile End ou le Mile-Ex. Soulignons que le 425, Viger, ancienne imprimerie installée dans ce qui s'appelait le Paper Hill à l'époque, a le cachet des manufactures si caractéristiques des quartiers ouvriers du siècle dernier.

 

Le responsable des communications de Google Canada, Aaron Brindle, n'a pas voulu faire de commentaires, ce qui est habituel pour la multinationale, reconnue comme étant extrêmement discrète sur les activités de ses bureaux régionaux.

 

Même mutisme chez les courtiers impliqués dans la transaction : CBRE, pour Google, et Cushman & Wakefield, qui représente le propriétaire du 425, Viger, le Fonds de placement immobilier Allied, de Toronto, propriétaire du Nordelec, dans Pointe-Saint-Charles, et de nombreux bureaux-lofts dans le centre de l'île.

 

«La location de l'immeuble va bien», s'est contenté de répondre Erik Langburt, de l'équipe de Lloyd Cooper chez Cushman. «On est liés par une entente de confidentialité», nous a-t-on dit chez CBRE.

 

Deux fois plus d'employés?

 

Google emploie 150 personnes à Montréal. Depuis 2008, ses bureaux sont situés au 1253, avenue McGill College, au centre-ville. Elle y occupe 45 000 pi2, soit l'équivalent de trois étages.

 

Le fait de déménager dans deux fois plus grand laisse présager que l'effectif doublerait prochainement.

 

D'après un dossier de La Presse portant sur les 20 ans d'existence de la multinationale, paru en septembre dernier, l'un des principaux mandats de l'équipe montréalaise est d'assurer la sécurité du navigateur Chrome. Récemment, le populaire moteur de recherche a ouvert dans la métropole un laboratoire en intelligence artificielle, Google Brain, sous la direction d'Hugo Larochelle.

 

Les bruits entourant le déménagement de Google ne datent pas d'hier. Dès 2014, des articles de presse rapportaient que la vedette de l'internet était sur le marché pour des superficies variant de 50 000 à 100 000 pi2, à l'époque.

 

C'est en 2007 que Google a mis le pied à Montréal pour la première fois. Elle avait ouvert un bureau temporaire chez Regus au 1000, rue De La Gauchetière, où travaillaient alors sept personnes.

 

- Avec Marc Tison, La Presse

https://www.lapresse.ca/affaires/economie/immobilier/201812/17/01-5208408-google-ouvre-la-voie-a-une-expansion-a-montreal.php

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...