Search the Community

Showing results for tags 'washington'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 80 results

  1. Ben Bernanke a lancé une mise en garde hier, soulignant que les stimulants fiscaux ne seront peut-être pas suffisants pour susciter un redressement. Pour en lire plus...
  2. JPMorgan a dit jeudi à ses nouveaux employés que le directeur général de WaMu, Alan Fishman, son président Steve Rotella ne continueraient pas de travailler pour JPMorgan, indique le Wall Street Journal. Pour en lire plus...
  3. Rassurées par l'annonce du rachat de milliards de dollars d'actifs toxiques des banques par le Trésor américain, les bourses d'Amérique, d'Europe et d'Asie progressent fortement. Pour en lire plus...
  4. Selon le Washington Post, le plan de restructuration de GM, qui a déjà reçu 15,4G$US en aide publique, prévoit que de moins en moins de véhicules vendus sur le marché américain seront fabriqués aux États-Unis. Pour en lire plus...
  5. Un calme tendu régnait jeudi sur les marchés boursiers, qui ont ouvert à la hausse en Europe, à la veille de grands rendez-vous financiers à Washington. Pour en lire plus...
  6. Les géants américains du refinancement hypothécaire tombent sous la tutelle de l'État, afin d'éviter la possible faillite d'institutions qui garantissent plus de 40 % des prêts immobiliers au pays. Pour en lire plus...
  7. Le gouvernement américain va à nouveau injecter des milliards de dollars dans Citigroup, de crainte que la chute de la seconde banque du pays n'aggrave la crise économique qui le frappe de plein fouet. Pour en lire plus...
  8. Les principaux dirigeants de la planète vont se réunir le 15 novembre à Washington à l'occasion d'un sommet sur la crise financière mondiale. Pour en lire plus...
  9. Malgré des pertes nettes de 5,9 milliards de dollars à son quatrième trimestre, en forte hausse par rapport à la même période il y a un an, le fabricant automobile n'a pas l'intention de demander l'aide de Washington. Pour en lire plus...
  10. Les gendarmes boursiers américain et britannique interdisent les ventes à découvert, qui auraient pu causer la chute des grands banques. Pour en lire plus...
  11. Équipe de Russie : Markov, Ovechkin, Kovalchuk et autres grosses pointures Publié le vendredi 25 décembre 2009 à 16 h 55 - par Alexandre Lebrun (Corus Sports) - Il faudra certainement attendre le dévoilement des autres formations avant de se prêter au jeu des comparaisons et des prédictions, mais pour l'instant, en regardant les Russes, il semble évident qu'ils ne devraient pas avoir de difficultés à marquer des buts! Outre Andrei Markov du Canadien, Alexander Ovechkin des Capitals et Ilya Kovalchuk des Thrashers, on retrouve notamment Evgeni Malkin et Sergei Gonchar des Penguins, Pavel Datsyuk des Red Wings, ainsi que Alexander Semin, l'un des trois joueurs de Washington à représenter la Russie. Alex Kovalev n'a pas assez impressionné pour se tailler un poste, lui qui présente une fiche de 20 points en 34 matchs avec les Sens cette saison. Les Russes, qui ont remporté leur dernière médaille d'or olympique aux Jeux d'Albertville en 1992, seront assurément l'une des bonnes équipes du tournoi. Le jeu de puissance risque d'être très dévastateur. Imaginez seulement la première unité. Alexander Ovechkin, Pavel Datsyuk et Evgeni Malkin à l'attaque avec Andrei Markov et Sergei Gonchar à la pointe! On parle d'une force de frappe assez puissante... Parmi les autres joueurs sélectionnés, on retrouve quelques anciens du circuit Bettman - qui évoluent maintenant dans la KHL - comme Sergei Fedorov (Metallurg Magnitogorsk), Viktor Kozlov et Alexander Radulov, ainsi que le défenseur Dmitri Kalinin, tous du Salavat Yulayev Ufa. Maxim Afinogenov, des Thrashers d'Atlanta, a également convaincu les dirigeants qu'il avait sa place, lui qui revendique une fiche de 34 points en 36 matchs cette saison. Du côté des gardiens, Evgeni Nabokov des Sharks, en raison de son expérience, devrait être le partant même si Ilya Bryzgalov, des Coyotes, présente des statistiques plus intéressantes à tous les chapitres, jusqu'à présent. Le jeune Semyon Varlamov sera le troisième gardien. Nikolai Khabibulin, blessé au dos depuis le 16 novembre dernier, n'a pas été retenu. La Russie est le deuxième pays à dévoiler son équipe olympique, après le Bélarus mercredi. La Suède a planifié d'annoncer sa formation dimanche, la Lettonie, la Norvège et la Slovaquie suivront mardi, tandis que la République tchèque, la Finlande, l'Allemagne et la Suisse imiteront le Canada mercredi. Les États-Unis seront les derniers à le faire, le 1er janvier, dans le cadre de la Classique hivernale de la LNH présenté au Fenway Park de Boston. Ce sont 14 joueurs de la LNH et neuf joueurs de la KHL qui ont été sélectionnés Gardiens : Ilya Bryzgalov (Phoenix Coyotes, NHL) Evgeni Nabokov (San Jose Sharks, NHL) Semyon Varlamov (Washington Capitals, NHL) Défenseurs : Sergei Gonchar (Pittsburgh Penguins, NHL) Denis Grebeshkov (Edmonton Oilers, NHL) Dmitri Kalinin (Salavat Yulayev Ufa) Konstantin Korneyev (CSKA Moscow) Andrei Markov (Montreal Canadiens, NHL) Ilya Nikulin (Ak Bars Kazan) Fedor Tyutin (Columbus Blue Jackets, NHL) Anton Vonchenkov (Ottawa Senators, NHL) Attaquants : Maxim Afinogenov (Atlanta Thrashers, NHL) Pavel Datsyuk (Detroit Red Wings, NHL) Sergei Fedorov (Metallurg Magnitogorsk) Ilya Kovalchuk (Atlanta Thrashers, NHL) Viktor Kozlov (Salavat Yulayev Ufa) Evgeni Malkin (Pittsburgh Penguins, NHL) Alexei Morozov (Ak Bars Kazan) Alexander Ovechkin (Washington Capitals, NHL) Alexander Radulov (Salavat Yulayev Ufa) Alexander Semin (Washington Capitals, NHL) Danis Zaripov (Ak Bars Kazan) Sergei Zinoviev (Salavat Yulayev Ufa)
  12. je part dans un mini road trip la semaine prochaine, et j'ai penser vous poster quelques photos. si vous avez des suggestions sur certains spots a visiter dans ces villes, faites moi en part. je serai a: knoxville, atlanta, miami, raleigh, washington, baltimore, philadelphie, new york. stay tuned ...
  13. Les leaders d'une vingtaine de pays représentant 85 % de l'économie mondiale débattent dans la capitale américaine de la meilleure approche pour faire face à la crise financière. Pour en lire plus...
  14. 1. Mont Tremblant-Mirabel-Montreal-Boston-New York 2. Quebec-Montreal-Ottawa-Toronto-Windsor-Detroit-Chicago 3. Toronto-Hamilton-Buffalo-New York-Washington Honestly not sure how many different ways I can have it work out. Would be interesting to see this as a maglev project, would cost a fortune, but would be nice having all these cities finally connected by rail. For sure certain cities would still be faster by plane. Life Ottawa to Washington, probably better by plane.
  15. Mort Zuckerman Who: Real estate developer Mortimer B. Zuckerman is the chairman of Boston Properties, one of the largest real estate developers in the United States, and the owner of U.S. News & World Report and the New York Daily News. Backstory: The son of a Montreal tobacco and candy wholesaler who passed away when Zuckerman was 17, the future real estate mogul headed off to college at McGill at age 16, then moved to the U.S. in the late '50s to attend business school at Wharton and law school at Harvard. After briefly enrolling in a PhD program, he turned to real estate, taking a job at a Boston-based development firm called Cabot, Cabot & Forbes at a starting salary $8,750. Zuckerman soon became one of the firm's young stars; he proved himself to be a pretty brash operator a few years later when he struck out on his own and teamed up with Ed Linde to form Boston Properties: Zuckerman immediately filed suit against his former employer over his ownership interest in a property he developed and ended up collecting a $5 million, which he used to make some of his first real estate deals. In the early '70s, Zuckerman and Linde began developing office buildings on the outskirts of Boston; they later moved into Boston proper and expanded to other cities during the '80s. By the middle part of the decade, Boston Properties had assembled 50 properties in its portfolio, 10 million square feet of real estate in Washington, Boston, New York, and San Francisco. It was during the company's growth spurt that Zuckerman started making his first investments in media, acquiring a small local newspaper chain in New England in the mid-'70s, The Atlantic in 1980, and U.S. News & World Report four years later. He purchased the Daily News in 1992. Of note: Zuckerman continues to serve as chairman of Boston Properties, and today the publicly-traded real-estate investment trust controls more than 100 commercial properties across the country. In New York, Boston Property's portfolio includes 599 Lexington (where Zuckerman's own 18th floor office is located) and 7 Times Square, which was built in 2004. But while there's little question Zuckerman has been enormously successful in the real estate game, his media track record is mixed. The Daily News squeezes out a small profit, but its battle with the Post has been bloody and painful, and U.S. News has been losing money for years and never managed to close the gap with larger rivals like Time and Newsweek. Zuckerman did extraordinarily well with his purchase of Fast Company—he unloaded it at the height of the dotcom boom for $350 million—but other media forays haven't panned out. In 2003, Zuckerman put in a bid for New York, ultimately losing out to Bruce Wasserstein; his investment in Radar lost him a good sum of money; and more recently, his effort to purchase Newsday never came to fruition when Cablevision's Jim Dolan snagged it instead. Keeping score: Zuckerman is worth $2.8 billion according to Forbes. On the job: Zuckerman isn't the sort of developer who spends his days on construction sites wearing a hard hat. Owning media outlets generates the sort of political and social currency that gives him entrée to the Washington political establishment and lands him an occasional seat on Sunday morning political talk shows. And he actively exercises his political influence as the "editor-in-chief" of U.S. News and owner of the News. While he isn't exactly sitting at his desk proofreading copy, he has a hand in the editorial direction of the magazine, which, most recently, he's used to take a series of (often cheap) shots at President Obama. Grudge: With the Daily News and the Post at each other's throats, Zuckerman has been a bitter rival of Rupert Murdoch for years. The Daily News questions the Post's circulation numbers. The Post chides "the Daily Snooze" for every misspelling and factual error. The News refers to Page Six as "Page Fix." The Post questions the methodology used to generate U.S. News's college rankings. And on and on. (The one thing they don't do is go after each other personally. Several years ago, PR guru Howard Rubenstein negotiated a pact between the two moguls to keep their private lives out of their respective papers.) He also isn't a fan of Bernie Madoff. After the Ponzi schemer was busted in 2009, Zuckerman revealed his personal foundation lost $25 million that had been entrusted to Madoff. Pet causes: Zuckerman gives to a variety of medical causes and Jewish charitable groups. In 2006, he announced his largest gift yet when he handed a $100 million check to Memorial Sloan-Kettering. His connection to the institution is personal: His daughter, Abigail, suffered from a childhood cancer that was treated at MSK. Personal: A notorious bachelor—the Washington Post once described him as having "dated more women than Italy has had governments"—Zuckerman's been connected to Nora Ephron, Gloria Steinem, Arianna Huffington, Diane von Furstenberg, Patricia Duff, and Marisa Berenson. In 1996, he tied the knot with art curator Marla Prather. (Justice Stephen Breyer officiated.) In 1997, they had a daughter, Abigail, before separating in 2000 and divorcing in 2001. In December of 2008, Zuckerman had a second daughter named Renee Esther. The identity of the mother, though, was not announced. It's believed the child was conceived via a surrogate. Habitat: Zuckerman resides in a triplex penthouse apartment at 950 Fifth Avenue decorated with paintings by Picasso, Rothko, and Matisse and sculptures by Frank Stella. (His neighbor back in the day was disgraced Tyco CEO Dennis Kozlowski.) Zuckerman also has a four-acre spread on Lily Pond Lane in East Hampton and a home in Aspen. Zuckerman has a helicopter to ferry him to the Hamptons. For longer trips, he relies on a $60 million, 18-seat Gulfstream G550 or a $35 million Falcon 900 that seats 14 people. True story: A film director pal, Irwin Winkler, cast him in the 1999 film, At First Sight. The role? Billionaire mogul Zuckerman played a homeless man. -------------------------------------------------------------------------------- Vital Stats Full Name: Mortimer Benjamin Zuckerman Date of Birth: 06/04/1937 Place of Birth: High School: Undergrad: McGill University Graduate: McGill University Law School, Wharton, Harvard Law School Residence(s): Upper East Side, Aspen, CO East Hampton, NY Filed Under: Business, Media, Real Estate http://gawker.com/5646808/
  16. The New York Times Printer Friendly Format Sponsored By April 6, 2008 30 Seconds With Alex Ovechkin By LEW SERVISS The fans chant “M.V.P.!” when Alex Ovechkin scores at the Verizon Center in Washington. They have had a lot of practice this season. Ovechkin, the 22-year-old dynamo from Moscow, scored his 65th goal Thursday, breaking the season goal-scoring record for a left wing set by Luc Robitaille of the Los Angeles Kings in the 1992-93 season. The next task for Ovechkin is to help the Capitals advance in the postseason; Washington secured a playoff berth Saturday night. LEW SERVISS BEST THING ABOUT LIVING IN WASHINGTON Good people here and just I like it here WHAT DO YOU MISS MOST ABOUT RUSSIA? My family, my friends FAVORITE VIDEO GAME Counter-Strike THE BEST THING ABOUT SCORING A GOAL The celebration WHO WOULD PLAY YOU IN THE MOVIE “THE ALEX OVECHKIN STORY”? Probably Jim Carrey THE SPORT YOU’RE WORST AT American football probably FAVORITE CITY TO VISIT Montreal IF YOU WEREN’T A HOCKEY PLAYER, WHAT WOULD YOU BE DOING? Probably playing soccer LEAST FAVORITE FOOD Sushi FAVORITE DRESSING ROOM MUSIC Hip-hop ANYTHING IN PARTICULAR? No WHAT’S BETTER THAN MAKING THE PLAYOFFS? Nothing Home Contact Us * Work for Us * Site Map Pour moi il va avoir une opportunité de visiter notre belle ville, plusieurs fois ce printemps!
  17. Troisième prise pour Washington? Denis Casavant Dimanche 24 mai 2009 Au terme de la saison 1960, les Senators de Washington sont déménagés au Minnesota et ils sont devenus les Twins. Le baseball majeur avait déjà accordé une franchise d'expansion à la ville de Minneapolis - et une à la ville de Los Angeles pour les Angels -, mais le propriétaire des Senators, Calvin Griffith, avait demandé au baseball majeur de lui permettre de déménager son équipe au Minnesota et de donner la nouvelle équipe d'expansion à la ville de Washington. Un nouveau départ pour Griffith dans un nouveau marché et une équipe d'expansion avec de nouveaux visages pour les amateurs de baseball de Washington. Une solution gagnante pour tous. Les Senators n'avaient pas participé à la Série mondiale depuis 1933 et ils venaient de terminer au dernier rang de l'Américaine pour la quatrième fois en six ans. Au guichet, les choses n'allaient pas tellement mieux, puisqu'entre 1955 et 1958, les Senators ont attiré moins de 500 000 spectateurs pas saison au Griffith Stadium. Le changement de décor fut profitable pour le propriétaire puisqu'au cours des dix années suivantes, les Twins ont remporté 90 victoires ou plus à six reprises et ils ont participé aux séries trois fois, perdant la Série mondiale en 1965 face aux Dodgers de Los Angeles. Pendant ce temps à Washington, les nouveaux Senators ressemblaient étrangement à l'équipe qui venaient de quitter pour le Minnesota. Sur le terrain et au guichet, les résultats n'étaient guère mieux. Les amateurs ont eu droit à des saisons de 100, 101, 106 et 100 défaites au cours des quatre premières années. Pour ce qui est des assistances, elles étaient toujours décevante malgré le fait que les Senators avaient un nouveau domicile - le RFK Stadium - dès 1962. La deuxième version des Senators n'a connu qu'une seule saison gagnante en onze ans, alors qu'ils ont remporté 86 victoires en 1969 avec Ted Williams comme gérant. Trois ans plus tard, les Senators déménageaient au Texas et ils sont devenus les Rangers. La ville de Washington a du attendre 34 ans avant le retour du baseball majeur et c'est en 2005 que les Expos devenaient les Nationals. Au cours des trois premières saisons, les Nationals évoluaient toujours au vieux RFK Stadium qui avait subi quelques rénovations, mais les amateurs étaient de retour en grand nombre. Plus de 2,7 millions en 2005 puis 2,1 et 1,9 millions au cours des deux saisons suivantes. L'an dernier les Nationals ont emménagé dans un nouveau stade, le Nationals Park, qui fut visité par plus de 2,3 millions de spectateurs. Toutefois sur le terrain et à la télévision, les choses ne vont pas tellement bien pour les Nationals. L'équipe a perdu 102 matchs en 2008 et les cotes d'écoutes pour les rencontres à la télévision sont les pires du baseball majeur. On est même aller chercher l'ancien Nasty Boy des Reds, le releveur Rob Dibble comme analyste pour tenter d'ajouter de la couleur aux reportages! L'équipe n'a pas d'identité, n'a pas de couleur et surtout très peu de talent. Oui le troisième-but Ryan Zimmerman est un bon joueur, mais il n'est pas spectaculaire. Le gérant Manny Acta est fade. L'équipe est insipide. Les Nationals ont besoin d'un Tim Raines, d'un Vladimir Guerrero ou d'un Marquis Grissom. Ils ont Grissom, mais il est maintenant instructeur au premier coussin! Lorsque le baseball majeur a déménagé les Expos à Washington, on n'a coupé tous les liens avec la riche histoire de l'équipe. Les Expos avaient toujours eu des équipes avec de la couleur en commençant avec leur casquette tricolore et des personnages colorés comme Coco Laboy, Ron Hunt et plus tard Ron LeFlore, Rodney Scott, Bill Lee et Pascual Perez. Les Nationals n'ont pas encore d'histoire et surtout ils n'ont pas encore trouvé la bonne recette sur le terrain. Ils ont déjà perdu du temps avec un directeur général qui n'avait pas de plan en Jim Bowden. Ce dernier a été forcé de remettre sa démission avant le début de la saison. Les Nationals auront le premier choix lors du repêchage du 9 juin prochain et pour 50 millions ils pourront s'assurer les services du lanceur droitier Stephen Strasburg et sa balle rapide à plus de 100 miles à l'heure. Strasburg, représenté par l'agent Scott Boras, pourrait lancer dans les majeures avant le match des étoiles en juillet. Les Nationals devraient peut-être s'inspirer des succès des Capitals qui avaient fait d'Alexander Ovechkin leur premier choix en 2004. Il est maintenant, sans aucun doute, l'athlète le plus populaire en ville. Les Nationals ont besoin d'un Ovechkin, sinon ce sera peut-être une troisième prise pour le baseball majeur à Washington.
  18. J'ai visité Washington il y a deux semaines et j'ai trouvé ce chantier de démo. très interessante.
  19. Voici un article du magazine Voyages d'Affaires, Paris, octobre/novembre 2010 qui place Montréal au premier rang en Amérique du Nord pour les congres internationaux en damant le pion à New York, Boston, Washington, Vancouver et Toronto. http://www.voyages-d-affaires.com/meetings-et-incentive/meetings-et-congres/canada-montreal-premiere-destination-d-amerique-du-nord
  20. MTLskyline

    New Nats logo

    This is the new emblem on the Washington Nationals away jerseys. Looks oddly familiar.
  21. Story from BBC NEWS:http://news.bbc.co.uk/go/pr/fr/-/2/hi/programmes/world_news_america/7725979.stm Published: 2008/11/13 09:47:01 GMT © BBC MMVIII
  22. J'ai pris 1850 photos lors de mon voyage a travers les E-U, voici un preview Panorama tres vite fait, mais bon... voici Times Square! Cliquez pour agrandir: http://i531.photobucket.com/albums/dd355/notcataclaw/USA%202008/tspano1-1.jpg[/url] Deux autres preview: Je vais faire un mega post bientot avec des centaines de photos de New York, Washington D.C., Baltimore, St-Louis, Cleveland, Memphis, Nashville, Louisville, Baton Rouge, Houston, Dallas, Denver, Boulder, Atlanta, etc.
  23. De leur arrivée en jet privé à leur demande de chèque en banc, la visite des PDG des trois grands de l'automobile à Washington aura été un désastre. Pour en lire plus...
  24. Pas de Carla Bruni pour accompagner le fougueux président français Nicolas Sarkozy à la Maison-Blanche hier soir, pas de somptueux repas ni de grands spectacles pour les leaders des 20 pays les plus riches de la planète: le sommet économique mondial de Washington se fait dans l'austérité. Pour en lire plus...
  25. Effondrement des mises en chantiers et permis de bâtir Publié le 19 mai 2009 à 08h48 | Mis à jour à 08h50 Agence France-Presse, Washington Les mises en chantiers de logements et les permis de construire délivrés aux États-Unis se sont encore effondrés en avril pour atteindre de nouveaux plus bas depuis un demi-siècle, selon les chiffres officiels corrigés des variations saisonnières publiés mardi à Washington. Les mises en chantiers de logements et les permis de construire délivrés aux États-Unis se sont encore effondrés en avril pour atteindre de nouveaux plus bas depuis un demi-siècle, selon les chiffres officiels corrigés des variations saisonnières publiés mardi à Washington. Le nombre de permis de construire délivrés est tombé à 494.000 en rythme annuel, soit 3,3% de moins que le mois précédent, indique le département du Commerce. C'est leur plus bas niveau depuis le début de la publication de cette statistique en 1960. Le record précédent remontait au mois de mars (511 000 permis délivrés, selon le chiffre révisé). Cette nouvelle baisse surprend les analystes, qui attendaient un rebond de l'indicateur à 530 000 permis délivrés. Sur un an, la baisse du nombre de permis délivrés atteignait 50,2% fin avril. Le nombre de permis de construire donne une idée de la tendance à venir du marché de la construction, en décrépitude depuis deux ans. Alors que la stabilisation des marchés de l'immobilier et de la construction passe pour être une des clefs de la reprise aux États-Unis, ce nouvel effondrement des permis de construire laisse présager que le retour à la croissance risque d'être «cahotant», ainsi que l'a déclaré lundi le secrétaire au Trésor Timothy Geithner. Si la chute des permis a ralenti en avril (l'indicateur avait plongé de 7,1% en mars), le nombre de permis de construire de maisons individuelles, chiffre clef pour les marché a progressé de 3,6% en avril, après une baisse de 5,5% en mars. Signe de l'anémie actuelle du marché de la construction, le nombre de mises en chantier a chuté encore plus fortement que les permis, de 12,8% par rapport à mars, après un recul de 8,5% en février. En rythme annuel, cela représente 458 000 départ de chantier, soit un nouveau plancher depuis le début de la publication de cette statistique en 1959. Le record précédent ne datait que de janvier (488 000 mises en chantier). Sur un an la baisse des départs de construction atteignait 54,2% fin avril.