Search the Community

Showing results for tags 'vmd'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 3 results

  1. Du sang neuf s'amène chez Valeurs mobilières Desjardins (VMD). Kevin Dalton, ancien président de Blackmont Capital, sera à la tête du financement aux sociétés dès janvier prochain. Pour en lire plus...
  2. Desjardins un peu plus torontois 13 mars 2008 - 06h26 La Presse Martin Vallières La division de recherche de la filiale boursière du Mouvement Desjardins est encore affectée par des changements de personnel d'importance à Montréal, qui rehaussent l'influence de ses effectifs à Toronto, déjà plus nombreux. Cette fois, c'est la direction même du service d'analyse financière des entreprises de Valeurs mobilières Desjardins (VMD) qui devient un peu plus torontoise, après le départ de son directeur qui était basé au siège social de Montréal. Le vice-président principal et directeur de la recherche, Jon Reider, a quitté Desjardins à Montréal le mois dernier, a-t-on confirmé à La Presse Affaires mercredi. Et il a été remplacé par deux codirecteurs de recherche provenant des rangs de VMD à Toronto, Patrick Bartlett et Joseph MacKay, qui est aussi un analyste d'expérience à Bay Street dans le secteur du commerce de détail. Click here to find out more! À la direction de VMD mercredi, on soulignait que M. Bartlett «est à Montréal deux ou trois jours par semaine. Mais il n'a pas donné suite à une demande d'un entretien par téléphone avec La Presse Affaires. Avec ce changement, la direction de la recherche chez VMD cohabite désormais à ses bureaux de Toronto avec sa direction de stratégie d'investissement. Cette dernière relève de Peter Gibson, qui avait été embauché tambour battant par VMD à Toronto en mai 2004, supplantant du coup son stratège montréalais. Ce transfert de mandat vers Bay Street au sein de la filiale boursière de Desjardins avait provoqué une controverse dans le milieu financier à Montréal. Par ailleurs, le nombre d'analystes boursiers de VMD à Montréal continue de diminuer, au détriment de sa couverture d'entreprises québécoises d'importance. Cette fois, le départ de l'analyste Jesse Hayem, confirmé en début de semaine, incite la filiale boursière de Desjardins à cesser le suivi d'entreprises comme Saputo, Alimentation Couche-Tard, Dorel et Gildan Activewear. Il s'agit d'entreprises dirigées de Montréal dont la valeur boursière individuelle dépasse le milliard de dollars, et avoisine même les 5 milliards dans le cas de Saputo et de Gildan. Aussi, quatre autres entreprises québécoises de valeur boursière intermédiaire sont délaissées par VMD, dont Mega Brands, Uni-Sélect, Quincaillerie Richelieu et Atrium Innovations. En tout, ces entreprises québécoises mises au rancart par le service d'analystes de la filiale boursière de Desjardins totalise 15 milliards de dollars de valeur en Bourse. VMD a annoncé cette décision à ses clients-investisseurs mardi, dans quelques lignes inscrites à la fin de son bulletin quotidien des commentaires et recommandations d'analystes. Et mercredi, on ne pouvait indiquer chez VMD si cette interruption de suivi était permanente ou temporaire, le temps de réaffecter ces entreprises auprès d'autres analystes, à Toronto surtout. Selon le site Internet de VMD, seulement cinq de ses 17 analystes principaux sont encore à ses bureaux de Montréal, les autres sont tous à ses bureaux de Toronto. Il faut dire que la situation n'est guère mieux chez sa principale concurrente au Québec, la Financière Banque Nationale (FBN). Seulement deux des 21 analystes principaux de la FBN sont encore à ses bureaux de Montréal, selon la liste la plus récente fournie à La Presse Affaires. Les autres sont surtout à Toronto, et quelques-uns sont à Calgary, pour le suivi des entreprises pétrolières. Par ailleurs, comme pour tous ses documents d'analystes, c'est en anglais que Valeurs mobilières Desjardins a averti ses clients-investisseurs, mardi, du départ d'un analyste montréalais et de l'interruption du suivi de plusieurs entreprises québécoises. Aussi, dans la portion francophone du site internet des clients de Valeurs mobilières Desjardins, c'est en anglais seulement que l'on retrouve la longue liste de rapports de ses analystes. Même les commentaires des deux principaux analystes francophones de VMD encore en poste à Montréal y sont publiés en anglais seulement. http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/article/20080313/LAINFORMER/803130647/-1/LAINFORMER
  3. Mardi 9 Juin 2009 à 14h55 Valeurs Mobilières Desjardins perd son stratège Sophie Cousineau, LaPresseAffaires Le courtier du Mouvement Desjardins a perdu son stratège en chef. Peter Gibson vient de faire le saut à la banque CIBC, où il occupera une fonction semblable. C’est le président de Valeurs Mobilières Desjardins (VMD), Germain Carrière, qui a annoncé le «départ» du chef du groupe stratégie de portefeuille et analyse technique, dans une note de service transmise aujourd’hui aux employés. «Nous lui souhaitons le meilleur des succès dans ses futurs projets», écrit Germain Carrière, sans lui annoncer de successeur. Spécialiste de l’analyse quantitative, Peter Gibson s’est joint à VMD en mai 2004. Sa nomination avait créé une certaine commotion dans le milieu financier de Montréal. D’une part, VMD avait retiré la fonction de stratège à Vincent Delisle pour l’attribuer à Peter Gibson. D’ailleurs, Vincent Delisle n’avait pas eu à attendre longtemps pour retrouver un poste similaire. Une semaine plus tard, le courtier de la Banque Scotia, Scotia Capital, le recrutait à titre de stratège financier, poste qu’il occupe toujours. D’autre part, la nomination d’un Torontois par le courtier de la plus grande institution financière du Québec avait paru consacrer le glissement de Desjardins vers la Ville-Reine. Ce glissement s’était cristallisé avec l’affaire Canagex, qui avait fait grand bruit. En 1996, rappelons-le, Desjardins avait transféré à Toronto l’équipe des gestionnaires en actions canadiennes de sa filiale Canagex. En 2000, toutefois, Desjardins avait rapatrié à Montréal cette fonction après que les gestionnaires en poste à Toronto eurent connu des résultats décevants. Est-ce que Desjardins en profitera pour ramener à Montréal toute l’équipe qui dresse le plan de match de son courtier pour ses investissements en actions et en obligations ? L’occasion est bonne.