Search the Community

Showing results for tags 'vieux'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 38 results

  1. Promoteur: SacresaCanada Extrait du site web: "La Résidence St-Paul occupera un emplacement privilégié au coeur du Vieux Montréal. Sa conception contemporaine s'adapte, ingénieusement, aux immeubles avoisinants. Les 32 condos résidentiels distribués sur 9 étages, reposent au-dessus d'un podium à quatre niveaux de stationnement qui est adroitement caché derrière l'entrée au niveau de rue, et un ensemble d'appartements à concept ouvert de deux étages. À quelques pas seulement du vieux port, des restaurants, de l'Hôtel St. Paul, de magasins d’approvisionnement, du Métro, de la Cité MultiMédia et du quartier d’ affaires de Montréal. Détails du projet: * Condos : 32 unités * Résidentiel : 46,000pc * Espace de stationnement : 46 * Stationnement : 18,000pc"
  2. En commençant par mon préféré sur de la Montagne, un projet qui redonne vie aux façades de 3 vieux Graystones. C'est vraiment bien ce qui se passe dans le coin avec le Ritz, le Lépine, le Musée, peut-être Holts, etc. Le Golden Mile reprendrait-il vie? La Baie - Nouvelle annonce Sony en cours d'installation Square Phillips Gillete Lofts Westin Westin et Hôtel Français - Rumeur d'un Buddha Bar à l'intérieur Immeuble dans le Vieux Séminaire - Très noir, désolé BMO
  3. Reportage La métamorphose de Montréal LE MONDE | 18.04.08 | 17h29 • Mis à jour le 18.04.08 | 17h29 On ne se doute de rien, vu d'avion. Le mont Royal et son lac des Castors surplombent toujours la ville quadrillée à angles droits, à bonne distance du fleuve Saint-Laurent. D'un côté de cette "montagne", le grand campus de l'université de Montréal (francophone), de l'autre celui de l'université McGill (anglophone). A peine remarque-t-on une recrudescence de pistes cyclables le long des parcs et des artères. Il faut descendre dans les multiples centres de cette grande île (48 km de long, 16 km de large) pour réaliser combien Montréal a changé ces dernières années. Les Américains ne viennent-ils pas de décerner à la seule métropole francophone du continent le titre de troisième ville américaine "la plus branchée", après San Francisco et New York ? Et l'Unesco a, en 2006, désigné Montréal "ville du design" pour son développement créatif. Hors la forêt de buildings élevés au coeur de la ville à partir des années 1970, Montréal a longtemps hésité sur son devenir architectural, présentant du coup un visage hétéroclite contrasté et des quartiers ethniques "sectorisés". D'heureuses synthèses ont émergé entre le passé, le présent et l'avenir, tandis que la ville se bigarre plus volontiers. De grosses erreurs visuelles ont été récemment corrigées. Ainsi, le blockhaus au modernisme soviétique de l'Institut du tourisme et de l'hôtellerie du Québec, près du métro Sherbrooke, a été remodelé dans de chatoyantes couleurs, tout comme le Palais des congrès. Le gros des changements a commencé dans les quartiers historiques du Vieux-Montréal et du Vieux-Port, où seuls les touristes se rendaient jusqu'au début des années 2000, après l'époque révolue des "boîtes à chansons" (et à chansonniers). Le fleuve, bordé d'entrepôts vétustes, était caché par quantité d'installations rouillées, le port ayant déménagé plus à l'est. Miracle : les Montréalais se sont réapproprié le "vieux", avec vue ouverte sur le fleuve majestueux. Face au quai des Convoyeurs, un musée d'archéologie aux lignes futuristes a été construit à "Pointe à Callière", à l'endroit même où le Champenois Chomedey de Maisonneuve a, en mai 1642, fondé Montréal. Le quai King-Edward a été nanti d'un centre des sciences, et le bassin Bonsecours est devenu plaisancier. A l'ouest, derrière d'anciens silos classés, un café (celui des Eclusiers) offre, enfin, de mai à septembre, une terrasse ensoleillée au bord du Saint-Laurent. Promenades et pistes cyclables partent vers le canal Lachine, l'ancienne "smoky valley" (vallée de la fumée) industrielle devenue paradis des lofts, des entreprises multimédias et des appartements de vedettes. Les rues pavées du Vieux-Montréal, dont les immeubles rénovés mettent au jour de belles originalités architecturales, ne sentent plus la frite grasse : on y mange bien, soit à des prix abordables dans de sympathiques cafés-boulangeries, soit, pour un peu plus cher, de la cuisine raffinée d'inspiration européenne. Au sommet des toques locales, le chef normand Laprise a investi, avec son restaurant Toqué, les abords de la nouvelle place Jean-Paul-Riopelle. Ce célèbre artiste québécois, mort en 2000, y a imaginé une sculpture-fontaine dont des cercles de feu cernent, le soir, les eaux. On dort aussi mieux dans le "Vieux", envahi par les professions libérales et les nouveaux résidents de copropriétés : les rénovations d'immeubles anciens ont permis à de petits hôtels très confortables de trouver des styles originaux, mêlant l'ancien et l'ultra moderne. "D'une façon générale, les architectes, designers et décorateurs montréalais se distinguent des New-Yorkais par un grand respect du lieu qu'ils aménagent et par un côté ni trop fini ni trop léché de leurs réalisations", estime Sylvie Berkowicz, rédactrice en chef de Créativité Montréal, publication mais aussi concours, organisé chaque année, depuis 1996, visant à récompenser onze commerçants "pour la qualité du design intérieur de leur établissement". Lancé au départ par la municipalité, ce concours a encouragé l'émulation des créateurs locaux. Le "Vieux" était autrefois coupé du reste de la ville par quelques grands "stationnements" (on ne dit pas "parking" au Québec francophone) près d'une affreuse autoroute, maintenant entièrement recouverte. L'achèvement du Centre mondial du commerce (sur les anciennes fortifications françaises) et l'extension du Palais des congrès, tous deux reliés à la ville souterraine et à ses 30 km de galeries commerçantes, ont créé le trait d'union. Tout aussi méconnaissable est le boulevard Saint-Laurent. Cette longue artère nord-sud qui partage les côtés ouest et est de la métropole (et les numéros de rues) continue de refléter dans ses commerces les vagues d'immigrants successives : le quartier chinois en son bas, puis les juifs d'Europe de l'Est, les Grecs, les modestes francophones autrefois venus de la campagne coloniser le plateau mont Royal, puis les Italiens de la Petite Italie et les Portugais. De populaire et humble, ce boulevard est devenu branché, parsemé de boutiques, de cafés et de bars à vins. A peine reconnaît-on les toujours vaillantes épiceries des Quatre Frères, charcuterie de la Vieille Europe, restaurant Schwartz, modeste lieu-culte de la "smoked meat" (viande fumée) montréalaise ou les "habits sur mesure" du tailleur Giovanni. Un peu plus à l'est, rue Saint-Denis, la mode et le design s'exposent toujours plus et mieux. Le styliste québécois Philippe Dubuc y a ses boutiques de mode masculine. "L'homme québécois est celui qui soigne le plus son habillement au Canada, idem pour la femme", dit-il. D'où l'éclosion de talents multiples à des prix moins onéreux que les importations européennes, toujours bien représentées. De l'avis général, Montréal allie une qualité de vie exceptionnelle, une densité d'artistes en tout genre unique et un grand respect de la liberté de chacun, sur fond de vitalité économique retrouvée. A la vitrine de beaucoup de commerces figure souvent, en français et en anglais, l'affichette "On embauche". Martine Jacot Article paru dans l'édition du 19.04.08.
  4. Expo 2010 Shangai China Regardez bien la page de CNN, la photo d'un pavillon va peut-être rappeler quelque chose aux plus vieux... http://www.cnngo.com/shanghai/shanghai-expo-2010
  5. Complètement dans l'est cette fois-ci, dans le vieux P.A.T. Un projet qui me surprend car il a de la gueule et les prix sont très accessibles. http://www.legroupephoenix.ca/maisons_modeles/16K_Condominiums.html
  6. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21. 22. 23. 24. 25. 26. 27. 28. 29. 30. 31.
  7. c p-e vieux comme le monde, mais moi je viens de voir ca pour la premiere fois: http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=2496,3086590&_dad=portal&_schema=PORTAL en plus ca fait partie du site officiel de la ville ?? lol c'est quoi ca ....
  8. Île-des-Soeurs: des logements pour remplacer de vieux entrepôts Martin Croteau La Presse (Montréal) Une rangée de vieux entrepôts qui longe la rive ouest de L'Île-des-Soeurs pourrait bientôt faire place à un vaste ensemble résidentiel. L'arrondissement de Verdun vient de réviser son plan d'urbanisme, ouvrant la porte à un complexe de logements locatifs le long du chemin du Golf. Si le projet va de l'avant comme prévu, les vieux bâtiments industriels feront place à un ensemble d'immeubles allant de 4 à 12 étages et qui comprendraient environ 900 logements. Le Groupe Canvar, qui a déjà réalisé plusieurs immeubles résidentiels et commerciaux à Montréal, a acquis les terrains. «C'est un projet qui est très avancé», a indiqué le maire de l'arrondissement de Verdun, Claude Trudel, en entrevue la semaine dernière. Le promoteur a entamé des démarches auprès de l'arrondissement il y a plusieurs années. Il a également mené plusieurs consultations auprès des résidants du secteur. «Il a fait des consultations privées avec les gens qui, théoriquement, auraient pu être les plus dérangés par ce projet, a expliqué le maire Trudel. Nous avons eu des exigences: vue sur le fleuve, récupération de terrains, récupération des berges.» Le projet était en effet plus vaste à l'origine. Canvar l'a réduit afin de préserver le panorama sur le centre-ville. L'arrondissement en profitera pour acquérir une partie des berges afin d'y aménager un espace vert. Il compte aussi bâtir une place publique sur le terrain. Les immeubles industriels qui longent le chemin du Golf se trouvent à un jet de pierre d'un quartier résidentiel. Ils sont aussi bordés par d'importants immeubles en copropriété. Le maire Trudel souhaitait depuis longtemps retaper le secteur afin de mieux l'intégrer au quartier. «S'il n'y a pas de projet qui se réalise là, le promoteur va compléter son offre industrielle et augmenter le nombre d'entrepôts», a-t-il d'ailleurs indiqué. Pas encore de feu vert En modifiant son plan d'urbanisme, le conseil de l'arrondissement de Verdun n'a pas officiellement donné le feu vert au promoteur pour mettre son projet en chantier. Le nouveau plan doit encore être entériné par la ville centre l'an prochain. Il sera ensuite intégré au plan de zonage, qui dicte les grandes orientations des autorités face au lotissement dans les prochaines années. On ignore quand pourrait avoir lieu la mise en chantier. Le Groupe Canvar n'a pas rappelé La Presse Affaires pour discuter de son projet. http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/immobilier/201012/13/01-4351761-ile-des-soeurs-des-logements-pour-remplacer-de-vieux-entrepots.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=lapresseaffaires_LA5_nouvelles_98718_accueil_POS4 IL y a une photo de disponible si vous aller consulter l'article original.
  9. Deux nouveaux membres ont posté des commentaires vraiment bizarres récemment. membres: Sumer et arabella Ils ont le même Modus operandi. Ils sont des nouveaux membres, bump un vieux post avec un commentaire étrange et pas rapport. WTF?
  10. Montréal : vol direct pour un séjour extraordinaire. Gratte-ciel et habitations de type Victorien, design ultra moderne et monuments historiques, Montréal est une ville tout en contraste. Métropole incontestée du Canada, Montréal est un mariage réussi entre charme européen et ville nord-américaine. Si on devait choisir un seul mot pour définir Montréal, cela serait sans hésiter « effervescence ». C’est une ville tout en rythmes, en mouvements, peu importe l’heure Montréal vous attend avec ses musées, ses galeries, ses espaces verts et ses restaurants. Tout est chic et décontracté. Envolez-vous pour un séjour inoubliable à Montréal. La compagnie Air Transat vous propose la ligne directe Toulouse – Montréal. Trois vols hebdomadaires au départ de Toulouse à partir du 21 avril 2012. Lors de votre séjour à Montréal, vous découvrirez une ville facile à vivre, où ses habitants sont chaleureux, avec un sens de l’hospitalité et de l’accueil internationalement reconnu. Montréal abrite de nombreux quartiers colorés et animés. Chacun d’eux vous embarquera dans son ambiance, son environnement. Le Vieux Montréal est le quartier où rêve, évasion, histoire et romantisme sont au rendez-vous. Rues de pavés, galeries d’art, boutiques d’artisans, et bâtisses des XVIII et XIX siècles, le Vieux Montréal porte bien son nom, c’est une porte sur l’histoire du Nouveau Monde. Ce quartier est bordé par le vieux port idéal pour une promenade à pied ou à vélo. Situé entre le Vieux Montréal et le centre-ville, le quartier International abrite les créations d’artistes venus du monde entier. Au cœur de ce quartier vous découvrirez l’œuvre de Jean Paul Riopelle, sculpture poétique entre eau et feu appelé La Joute Le quartier Latin possède un esprit détente et plaisir, on y trouve de nombreux bars, pubs, cinémas, concerts, spectacles… idéal pour une excursion nocturne. Lors de votre escapade à Montréal, faîtes un détour par le Mont Royal, qui donna son nom à la ville. Empruntez les sentiers qui vous mèneront jusqu’au belvédère, où une vie imprenable sur toute la région vous attend. Autour du Mont Royal, le quartier du même nom est habité par de jolies maisons multicolores et des petites rues ombragées. C’est un des quartiers branchés de la ville où l’on y trouve une multitude de petites boutiques. Sur le fleuve Saint Laurent, qui n’a de fleuve que le nom vu son étendu, vous découvrirez deux îles montréalaise : l’île Sainte Hélène et l’île Notre Dame. Toutes deux sont accessibles à pied, en vélo, en auto, métro et même en bateau. Idéal pour un moment de détente sur la plage, pour une promenade dans les sentiers ombragés, un détour au parc d’attraction La Ronde ou au Casino de Montréal. D’autres lieux sont incontournables comme Hochelaga Maisonneuve, berceau des installations olympiques de 1976 ou la Petite Italie, Le village ou encore les berges du Saint Laurent. Tout au long de l’année, Montréal s’anime autours de ses festivals internationaux : jazz, humour, sport et plus encore. La place des festivals, véritable espace public consacré aux manifestations culturelles, prend vie et rassemble touristes et habitants le temps d’un moment unique. 3 idées incontournables à Montréal : -Goûter les bagels et le smoked meat, deux symboles culinaires et culturels de la ville -Magaziner dans les rues de la ville, c’est-à-dire faire les boutiques. -Découvrir le réseau piétonnier souterrain véritable ville sous la ville, il relit sur plus de 30 kilomètres l’ensemble de la ville (hôtels, commerces et restaurants) Toulouse Montréal en vol direct depuis Toulouse à partir de 442 euros TTC* l’aller-retour http://www.ladepeche.fr/article/2012/03/13/1305033-montreal-vol-direct-pour-un-sejour-extraordinaire.html?utm_source=All&utm_campaign=Revue+de+presse+du+Quartier+des+spectacles-+mardi+13+mars+2012&utm_medium=email
  11. Rénovation d'une école désaffecté du vieux Rosemont en Coop pour anciens enseignants. http://lereverbere.org/Le_reverbere/Accueil.html
  12. Rehabilitation d'un ancien batiment en pierres. Ajout de deux étages. Ca a pris 2 ans d'avoir le permis. Ca m'etonne que la ville ait permis le projet, la majorité de ce genre d'ajout est assez rare dans le Vieux (mise à part le Penny Lane) La fiche du bâtiment: http://www.vieux.montreal.qc.ca/inventaire/fiches/fiche_bat.php?sec=j&num=62 Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk
  13. Voilà! Le tout premier concours de photographie Mtlurb! Vous devez voter pour votre photo préférée parmis celles aillant eues une plus grandes moyennes de votes. Exceptionnellement, ce concours regroupera deux thèmes : Du vieux et du nouveau et Nature urbaine. Le concours prendra fin vendredi prochain (15 août 2008). Alors voilà! Votez! ------------------------------------------------- 1. "Dramorama" Par : Yarabundi 2. Bar Chez PP Par : BruB 3. Ville d'été Par : Gilbert 4. Guaranteed Pure Milk Par : Atze 5. "Contre Vents et Marées" Par : Yarabundi
  14. Pendant son absence, Richard Guay a confié les rênes de la Caisse de dépôt au doyen du comité de placement, Fernand Perreault. Pour en lire plus...
  15. Montreal | Cold? Mais oui, but the winter welcome is warm By Kristin Jackson Seattle Times travel staff PREV 1 of 3 NEXT STEPHAN POULIN / TOURISM MONTREAL Sled-dog races are just one attraction of Montréal's Fête des Neiges, the winter festival. KRISTIN JACKSON / THE SEATTLE TIMES Saint Joseph's Oratory, seen from a tour bus, is one of Montreal's grandest churches. Related Archive | Europe without the euro awaits visitors in historic Montreal MONTREAL, Quebec — Taxi drivers kept stopping to offer us rides, beckoning to the steamy warmth of their cabs. No wonder; it was 10 degrees below zero on a February night, and we were the only people on the city sidewalk. "Non, merci," I'd wave off the taxis, determined to get some fresh air after spending the day on stuffy planes en route to this French-speaking Canadian city. The air certainly was fresh — sparkling clear and frigid as my daughter and I trudged along, swaddled in all the clothes we'd packed. I looked like a walking sleeping bag in my old, very puffy down coat. On the narrow street, wrought-iron banisters and balconies of Victorian buildings were glazed in ice. Snow sparkled in pools of light cast from living rooms and old-fashioned street lamps. Another taxi stopped: "Vous êtes fous" — you're crazy — said the driver, as we smiled and walked on. Maybe it was nuts, but the intense cold of the starry night was exhilarating. And thankfully, it warmed up in the next few days to a relatively balmy 15 degrees. Ask Travel Seattle Times travel writer and editor Kristin Jackson answers your questions about Montreal and other Canadian destinations in a live Q&A at noon Tuesday on seattletimes.com. Off-season pleasures Winter visitors to Montreal, a city of 3.6 million that's the largest French-speaking city in the western world after Paris, do miss out on the bustling summer life of sidewalk cafes, music and heritage festivals, and the city's world-class film festival. Yet there are advantages to the off-season. It's much more peaceful, with none of the summertime hordes of tourists who cram the narrow, cobblestone streets of Vieux Montreal, the historic heart of the old city that was founded in 1642 by French settlers. Flights and hotels are much cheaper. I paid less than $100 a night for a somewhat ramshackle, but cozy, suite with a kitchenette at the small University Bed & Breakfast. Its location was unbeatable — a short walk to the heart of downtown or to the restaurants of the trendy Boulevard Saint-Laurent. And winter brings its own pleasures, including outdoor skating rinks in the heart of the city; sleigh rides and cross-country skiing in city parks; and an annual winter festival (La Fête des Neiges) with concerts and other cultural events plus snowy fun, including outdoor games of volleyball and soccer and dog-sled races. And there's indoor fun, from shopping and museums to music clubs and restaurants of every ethnicity. To warm up, we headed indoors to some of Montreal's excellent museums. The premier art museum, the Musée de Beaux-Arts (Museum of Fine Arts), was a stylish place to wander among paintings and sculpture, from European old masters, including Rembrandt, to Islamic art to moody 19th-century Canadian landscape painting. Day by day, Montrealers beat the cold in "Underground City" (called RÉSO in French), a 20-mile pedestrian network beneath the city center where it's always balmy. The brightly lit underground concourses are lined with hundreds of stores and eateries, and link the city's major sights, hotels, Metro and train stations. It felt like an endless shopping mall to me, and I soon coaxed my teen daughter away from the trendy shops to the streets above. When we got too chilled, we'd warm up at one of the many European-style bakeries, indulging in fruit tarts or handmade chocolates. I'd order in French; hearing my mangled grammar, the shopkeepers would immediately switch to English. While only about 18 percent of the city's residents are native English speakers, many Montrealers are bilingual. On the bus To see more of the city and stay warm, we hopped on a Gray Line sightseeing bus for a three-hour city tour, from the pastoral heights of Mont-Royal, a 343-hilly park that rises steeply above downtown, to the stately stone buildings of Vieux Montreal and the stadium of Olympic Park, where Montreal hosted the 1976 Summer Olympics. The bus driver cranked up the heat and his patter: "It's a nice shack, eh," he cackled as we passed the sprawling 19th-century mansions of Westmount, the traditional bastion of rich, native-English-speakers. Later, the bus lumbered past the modest row-houses of East Montreal, where exterior iron staircases, built outside to save space, spiral to the upper floors. The bus became so drowsily hot, it was a relief to get out at viewpoints and at some of Montreal's grand churches, evidence of the once-firm grip of the Catholic church on Montrealers and all of Quebec province. That changed with the "Quiet Revolution" of the 1960s as Quebec turned more affluent, secular and multicultural. The faithful (and tourists) still flock, however, to St. Joseph's Oratory, a massive hilltop church by Mont-Royal park. Started as a tiny shrine in 1904 by a devout monk, Brother Andre, it expanded through his relentless efforts into an imposing, ornate church with an almost 200-foot-tall dome. Outdoor stairways climb steeply to the church; pilgrims still struggle up them on their knees, imploring for the healing miracles for which Brother Andre was renowned. Always a fan of visiting churches, I led my daughter into Notre Dame basilica in Vieux Montreal, the historic heart of the city tucked between the broad (and icy) St. Lawrence River and the downtown highrises. We whispered as we entered the ornate Catholic church, with its soaring Gothic-style nave, stained-glass windows and a vaulted blue ceiling that shimmers with 24-karat gold stars. There was only a handful of tourists, dwarfed by the vastness of the church, which, while it looks almost medieval, was built in the 1820s. It was a place to sit quietly, to think of the religion and cultures intertwined with Montreal, where the Iroquoian natives roamed for thousands of years, where French explorers landed in the 1500s, followed by fur traders, settlers and eventually the British and now waves of immigrants from all over the world. Montreal Where to stay • Stay at a downtown hotel, where you can easily walk to major sites (even in winter, thanks to the "Underground City." Some top hotels and boutiques are on Rue Sherbrooke Ouest, including the landmark Ritz-Carlton Montreal. Other upscale lodgings include the Hotel Sofitel and InterContinental Hotel. • I stayed at the moderately priced University Bed & Breakfast (adjacent to the downtown McGill University, Montreal's premier English-language university). It won't suit everyone — furnishings are eclectic and services minimal — but for about $100 a night, I got a cozy suite in an old-fashioned, townhouse-style building, with a living room, bedroom and kitchenette (www.universitybedandbreakfast.ca or 514-842-6396). • Get hotel information and make reservations through the city's tourism office, www.tourisme-montreal.org/ or phone the Quebec Department of Tourism at 877-266-5687. Getting around You don't need a car in the city; its center is compact, and the downtown and adjacent Vieux Montreal are ideal to explore on foot. For outlying areas, the city has a good Metro system. Guided bus tours are offered through Gray Line Montreal (www.coachcanada.com/montrealsightseeing/), or take a ride in parks or Vieux Montreal on a "caleche," a horse drawn-carriage (or sometimes sleigh). Traveler's tip • You don't need to speak French to get by in Montreal; English is widely spoken (However, it's generally appreciated if visitors try to speak a bit of French.) • While winter can be the most economical and least crowded time in Montreal, late September/early October and May also can be good times to visit, with lower hotel rates and more moderate weather. More information • Montreal Tourism: www.tourisme-montreal.org/ or 877-266-5687. • La F&ering;te des Neiges (winter festival): www.fetedesneiges.com/en/ In a Notre Dame side chapel, Catholic schoolchildren finished their prayers. They filed out into the street, bare-legged and laughing in their gray and navy uniforms, skipping along the snowy sidewalk. They didn't give Montreal's winter cold a second thought.
  16. Bonjour à vous ! Je suis un nouveau sur le forum je vous lis beaucoup et trouve très intéressant tout ce qui touche à notre belle métropole. Hélas ça me désole tellement quand j'me promène dans notre vieux port ou bien au centre-ville et je vois les poubelles pleines déborder avec un paquet de déchets à terre etc. !!!!! Ça me purge !!!!!!! &*/&$(*/& ! Les touristes ou tout simplement nous les gens de Montréal l'image que ça donne... Quelqu'un peut me dire qui a le devoir de s'occuper de ça ? Messemble c'est pas compliqué ! Il devrait y avoir une équipe qui passe 24h/24 à se promener en camion et vider ça... !!!! Les cols bleus ? Y'a tu un numéro ou on peut appeler pour les avertir ou bin un courriel quelque chose ? Au coin de la rue Saint-Sulpice et Notre-Dame la poubelle est toujours pleine y'a pas moyen d'en mettre 2 ou une plus grosse je sais pas ??!! Bref j'tanné la messemble c'est simple ! Les cochonneries à terre c'est pas compliqué aussi tu les ramasses. Ça m'arrive souvent d'avoir un trip de ramasser des cochonneries et de les mettre dans poubelle ma BA de la journée.... J'suis p-e un peu fou mais j'sens que j'fais de quoi de bien LOL Bref ça me fait du bien de le dire à des gens... On dirait y'a juste moi que ça dérange... Merci, Laurent
  17. Nouveau projet sur la Rue Masson ( a l'endroit de l'ancien PFK) http://www.idevco.ca/fr/le-masson
  18. - 1455 Sainte-Catherine - 7 étages Location: coin Rue Sainte-Catherine Ouest et Mackay, à coté de l'église Saint James the Apostle. There was a Mr. Sub on this location until late last year. It closed, and the building's windows are covered in brown paper. Le projet semble vieux, mais je crois que le fermeture du Mr. Sub est un bon signe! + I contributed this so I reserve the right to delete it. - + Signed, - http://www.ateliercba.com/ > Projets > Portfolio
  19. Bon, j'ai longuement hésité entre cette photo et une autre prise plusieurs minutes après... 29 juin 2008 P.S. : je ne retouche jamais mes photos, si jamais vous vous posez la question
  20. Salut les filles!! Je suis de retour. Je viens juste d'emménager dans mon nouveau condo dans le vieux LaPrairie. Beaucoup plus grand que mon dernier condo et j'ai une vue superbe(je suis au 3ième étage) sur le Fleuve ainsi qu'une partie du Centre-Ville (Je vois très bien le Port Royal, les CCE 1 et 2 ainsi que le 1250 R-L).
  21. les TECs gratuits, c'est pas nouveau, mais a montreal on n'en as pas. a miami ou jai passer quelques jours, il y a un joli petit reseau de navettes gratuites sur un genre de monorail, deux boucles, une "inner" et une "outer", qui permet de se deplacer au centre-ville et un peu plus loin, ainsi que de connecter avec le systeme plus traditionnel de rapid transit metro/train de banlieues en place. sans vouloir necessairement voir apparaitre des monorail sur rene-levesque ou de maisonneuve, je pense qu'un systeme tout aussi efficace pourrait etre implante en utilisant des autobus - des navettes gratuites, qui ne font que de boucles au centre-villes sur quelques traces bien precis. surtout avec notre climat, mais meme pendant disons une journee de travail particulierement occupee, l'idee de pouvoir juste attraper un de ces bus au passage sur la rue et debarquer au metro le plus pres, ou du lunch au bureau, ou d'un client a l'autre, me parrait tres attrayante. elle inciterais aussi d'avantage de gens a laisser leur auto a la maison et prendre le metro pour une journee de magasinage au centre-ville. et puis si vous habitez et travaillez dans le secteur, vous n'auriez en principe jamais besoin de meme vous acheter une carte opus ... je me suis demander quels trajets pourraient bien etre mis en place pour un tel service a montreal. j'ai penser a trois lignes: boucle 'outer', sherbrooke/rene-levesque - qui va dans les deux sens une boucle 'inner', de maisonneuve / ste-catherine, qui suit le sens des rues un genre de 'serpentin', qui longerais ste-antoine dans le quartier des affaires, puis irais faire quelques axes majeurs nord-sud dans le quartier commercial genre centre-eaton, et le quartier des spectacles. ce sont des traces relativements arbitraires mais je pense qu'ils sont pas si pire ... un tel service par autobus ne couterais surement pas trop trop de bidous a mettre en place et en revenche je crois qu'il aurait un tres fort effet sur l'incitation d'utiliser les tranports en commun. qu'en pensez vous ? est-ce que vous utiliseriez ce service ? est-ce que vous pensez que plusieurs l'utiliserais et pensez vous qu'il remplierais sa fonction, d'encourager l'utilisation des transports collectifs tout en fluidifiant les deplacements au centre-ville ? (ps, je n'ai pas inclus le vieux parce que je ne le considere pas comme fesant partie du centre-ville. par contre, l'ete, un circuit touristique connectant les hotels du c-v et le vieux et le vieux port pourrait certainement etre mis a disposition, surement ;P )
  22. Ottawa: capitale indigne Un billet de Jean-Benoît Nadeau On parle beaucoup de bilinguisme depuis un petit moment dans la presse et cela m’inspire quelques réflexions sur Ottawa. Depuis des années, je recherche la bonne formule pour résumer l’impression qu’elle produit. Ça m’est venu l’autre jour sur la 417, en revenant d’un weekend de patin en famille au canal Rideau : Ottawa est une capitale indigne. Pas plate, pas niaiseuse : juste indigne. Oh! Elle a ses mounties, ses soldats, son gouverneur général, son parlement, sa cour suprême et juste ce qu’il faut de musées, de restaurants. Mais en soi, elle pourrait bien être la capitale de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande, de l’Irlande, ou de n’importe quel pays du Commonwealth. Mais elle ne représente pas le Canada parce qu’elle tourne le dos au fait français, qu’elle ignore de son mieux. Ce qui ressort d’Ottawa, c’est son vieux fond orangiste anticatholique et antifrançais, un vieux fond assimilationniste sur fond de guerres de religion européennes dont ils ne sont absolument pas revenus. Un vrai Canadien devrait être bilingue et Ottawa n’est pas une ville canadienne. C’est une ville enfantée par un empire, mais foncièrement étroite. Même si elle comptait dix millions d’habitants, cela resterait une moitié de capitale. Ou, plus exactement, la capitale d’un pays qu’elle ne veut pas. Il y a bien eu quelques changements depuis l’arrivée de Dalton McGuinty comme premier ministre de l’Ontario en 2003. Mais McGuinty n’a pas réussi à casser Ottawa. Je ne comprends d’ailleurs pas les fédéralistes québécois de ne pas attaquer ce symbole avec acharnement. Par exemple, en exigeant le transfert immédiat de la capitale à Montréal. Car Montréal demeure la seule grande ville du Canada qui soit réellement canadienne.
  23. J'ai eu une flashback hier. Une vieille émission de TQS: Accès Interdit, animé par Dino Tavarone. Il y avait eu une émission sur un centre commercial abandonné à Montréal, qui était pratiquement terminé. C'était lequel et où il est situé?