Search the Community

Showing results for tags 'trois-rivières'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 22 results

  1. L'Adresse sur le fleuve voit le jour et annonce l'ouverture du pavillon des ventesUn partenariat signé : Société de développement 3R, Fonds immobilier de solidarité FTQ et Broccolini TROIS-RIVIÈRES, QC, le 11 déc. 2012 /CNW Telbec/ - C'est ce matin, en présence de M. Yves Lévesque, maire de Trois-Rivières, M. Richard Thibault, président de Société de développement 3R, M. Normand Bélanger, président-directeur général du Fonds immobilier de solidarité FTQ et de M. Joseph Broccolini, vice-président de Broccolini, qu'a eu lieu l'ouverture officielle du pavillon des ventes du magnifique projet de développement résidentiel L'Adresse sur le fleuve. Situé au confluent de la rivière Saint-Maurice et du fleuve Saint-Laurent à Trois-Rivières, ce nouveau milieu de vie s'implante sur l'un des plus beaux sites du Québec. « L'engouement pour le projet est très présent dans la communauté. Déjà, de futurs acheteurs nous ont fait part de leur impatience à aménager dans ce développement prestigieux, » a soutenu M. Thibault. « Nous sommes très fiers de nous associer à ce projet qui, pour cette première phase, permettra de créer ou de maintenir quelque 500 emplois d'ici quatre ans. Aussi, ce partenariat nous permet une fois de plus de consolider notre présence à Trois-Rivières. Nous sommes convaincus qu'avec sa localisation exceptionnelle, L'Adresse sur le fleuve répondra aux besoins des citoyens désireux de profiter d'un milieu de vie paisible et confortable, a soutenu M. Normand Bélanger, président-directeur général du Fonds immobilier de solidarité FTQ. De plus, je tiens à saluer les partenaires, les professionnels et les collaborateurs de ce projet, car ensemble nous formons une équipe dynamique faisant preuve d'une grande expertise. » « Quel privilège pour Broccolini d'être associé à L'Adresse sur le fleuve. Ce projet immobilier de grande envergure, par son architecture ainsi que sa localisation avec vue sur le fleuve, offrira aux Trifluviens un style de vie incomparable et deviendra une référence dans la ville. Broccolini est fière de contribuer à l'essor économique de Trois-Rivières et remercie ses partenaires pour la confiance témoignée, » a mentionné M. Joseph Broccolini, vice-président de Broccolini. Le pavillon des ventes présente l'aménagement du site ainsi que l'intérieur des copropriétés qui seront construites dans la première phase du projet. Cette étape comprendra la construction de 228 unités d'habitation d'architecture moderne réparties entre une tour de 16 étages et 5 immeubles de 4 étages. La superficie des unités variera de 850 pieds carrés à 2 200 pieds carrés. La tour ainsi qu'un premier immeuble de 4 étages devraient être mis en chantier au printemps 2013. En plus d'offrir une vue exceptionnelle, les unités d'habitation de L'Adresse sur le fleuve seront pourvues d'une généreuse fenestration, d'une grande terrasse, d'une excellente insonorisation, de plafonds de 9 à 11 pieds de hauteur, d'un accès sécurisé, de stationnements intérieur et extérieur et d'ascenseurs. De plus, les résidents de L'Adresse sur le fleuve bénéficieront de nombreux services, dont une salle d'entraînement, une piscine, un bain à remous, un spa intérieur, une salle de réception avec cuisine, un accès direct à la piste cyclable et aux sentiers pédestres et, éventuellement, une marina. « Le projet s'adresse tant à une clientèle de premiers acheteurs que de deuxièmes acheteurs. Ces derniers découvriront à notre pavillon des ventes une diversité de possibilités pouvant répondre à des besoins variés et s'adapter au budget de chacun, » ajoute M. Thibault. Les citoyens peuvent déjà consulter le site http://www.ladressesurlefleuve.com. Le développement de ce projet résidentiel entraînera de nombreuses retombées pour le milieu trifluvien puisque l'investissement requis pour la première phase s'élève à 85 millions de dollars alors que le projet global est de plus de 250 millions de dollars. Les entreprises Michel Pellerin Architecte, Pluritec, MédiaVox et Maskbec Construction ont participé au développement du projet.
  2. Des personnes accusées le mois dernier d'avoir fixé les prix à la pompe en Estrie et au Centre-du-Québec discutaient aussi des prix dans d'autres marchés, dont Montréal et Trois-Rivières. Pour en lire plus...
  3. Selon le ministre du Travail, la médiatrice Joanne Barabé n'a pas réussi à rétablir le dialogue entre les dirigeants de l'entreprise et le syndicat. Pour en lire plus...
  4. Malgré la menace de fermeture, les employés de l'entreprise de Trois-Rivières ont rejeté à 80% les dernières demandes de l'employeur, qui cherchait à obtenir des gains de productivité. Pour en lire plus...
  5. Comme des centaines d'autres ouvriers en Mauricie, Monsieur T. a perdu son emploi quand son usine de Trois-Rivières a dû procéder à des mises à pied massives, l'an dernier. Pour en lire plus...
  6. Les 350 employés de l'usine du secteur Cap-de-la-Madeleine ont rejeté la proposition de leur employeur, une offre dite finale pour sauver l'usine de fabrication de pièces d'aluminium. Pour en lire plus...
  7. Trois-Rivières se démarquera avec sa croissance économique 25 juin 2008 - 10h18 Presse Canadienne Le Conference Board du Canada prévoit que Trois-Rivières sera une des trois régions de recensement de petite ou moyenne taille à enregistrer une croissance économique de plus de 2% cette année. En raison du ralentissement général de l'économie, la plupart des régions devront s'attendre à une croissance réduite. Dans sa Note de conjoncture métropolitaine de l'été 2008, publiée mercredi, le Conference Board indique que la détérioration du secteur manufacturier, en particulier de l'industrie du papier, demeure une source de préoccupation à Trois-Rivières. La région accueillera toutefois divers projets d'infrastructure du gouvernement provincial qui lui garantiront une croissance de 2,3%. C'est la région d'Abbotsford, en Colombie-Britannique, qui affichera cette année la plus forte croissance économique parmi les petites et moyennes régions métropolitaines de recensement du Canada, selon les calculs de l'organisme. Après une croissance modeste de 2,7% l'an dernier, le produit intérieur brut (PIB) réel d'Abbotsford s'accroîtra de 2,5% cette année. Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, est l'autre des trois régions où la croissance sera plus de 2% cette année. Au Québec, les villes de petite et moyenne taille sont durement touchées par la dégringolade du secteur manufacturier, écrit le Conference Board dans sa Note de conjoncture métropolitaine pour les petites et moyennes agglomérations. Ainsi, à Sherbrooke, la croissance sera limitée par le recul de la production manufacturière causé par un dollar canadien élevé et une économie américaine léthargique limitera la croissance. Dans cette région, estime le Conference Board, la faible activité manufacturière dans les industries des pièces d'automobiles et des produits de plastique sera compensée par la vigueur de la construction et la solide croissance dans l'industrie des services. Selon les prévisions de l'organisme, la croissance du PIB de Sherbrooke atteindra 1,8% en 2008. L'économie de Saguenay profitera pour sa part de la demande robuste d'aluminium, ainsi que des travaux menés dans le cadre d'importants projets de construction. La région devrait voir son PIB croître de 1,2% cette année, taux qui s'établissait à 1% en 2007. C'est la première fois que le Conference Board regroupe et classe dans une note de conjoncture distincte 14 petites et moyennes régions métropolitaines de recensement. Dans les notes précédentes, ces régions étaient comprises au sein de régions de plus grande taille.
  8. Québec nomme un médiateur spécial dans le conflit de travail chez Aléris, à Trois-Rivières, alors que l'entreprise a mis sa menace de fermer l'usine à exécution au cours de la fin de semaine. Pour en lire plus...
  9. La compagnie américaine met la clé sous la porte de son usine du secteur Cap-de-la-Madeleine, à Trois-Rivières. Des centaines de travailleurs perdent leur emploi. Pour en lire plus...
  10. Publié le 04 avril 2011 à 00h10 | Mis à jour à 00h10 Amphithéâtre: trois concepts impressionnants (Trois-Rivières) À moins de circonstances exceptionnelles, c'est aujourd'hui qu'on devrait savoir de quoi aura l'air l'amphithéâtre de Trois-Rivières. Les trois projets finalistes du concours d'architecture ont fait l'objet d'une présentation publique, hier soir. Les architectes en ont profité pour expliquer leur concept et répondre aux questions du jury, qui doit délibérer aujourd'hui et atteindre un consensus sur le projet gagnant. LE TEMPLE de Paul Laurendeau Architecte. L'amphithéâtre est positionné le plus près possible de la rivière Saint-Maurice. Concept déployé autour de l'idée d'un immense toit de membrane composite reposant sur huit colonnes. Plus de 200 personnes ont assisté à cette présentation publique au cours de laquelle, pour la première fois, on a pu voir de quoi avaient l'air les trois projets finalistes. Les architectes représentant les firmes finalistes avaient tout mis en oeuvre pour concocter des présentations efficaces, informatives et parfois même étonnantes. En fait, ce qui a semblé surprendre les spectateurs qui assistaient à cette présentation, c'est le fait que les trois projets sont très différents les uns des autres. Ils respectent évidemment l'aspect fonctionnel recherché - un amphithéâtre extérieur avec une partie couverte de 3500 sièges et un parterre gazonné de 6500 places - mais ils évoquent, chacun à leur façon, l'idée de doter cet emplacement unique d'un landmark ou d'une image de marque. MODULATION ORCHESTRÉE de ArchitemWolff Shapiro Kuskowsky Architectes. Création d'un volume imposant qui dissimule la cage de scène. Superposition de revêtements qui créent un effet cinétique selon le positionnement. Les architectes de Sid Lee Architecture a proposé une immense coquille ouverte reposant sur trois pieds dont un menant vers un observatoire. La firme Architem a proposé de son côté un amphithéâtre dont le toit allait devenir une place publique, un espace de verdure, à l'ombre d'une imposante structure dont les parois s'animent par un effet de superposition de revêtements. Enfin, Paul Laurendeau a proposé un projet à la fois simple et élégant, celui d'un vaste toit déposé sur huit hautes colonnes, rappelant en quelque sorte l'allure des temples anciens. Les représentants des trois firmes d'architectes finalistes ont dit avoir apprécié l'exercice de la présentation publique, chose à laquelle ils ne sont pas conviés fréquemment. «C'est une formule intéressante parce que l'architecture appartient au domaine public. Alors c'est intéressant d'avoir un public à qui ont présente notre projet», explique Jean Pelland, de Sid Lee Architecture. Cette idée de partager une expérience est partagée par Andrea Wolff, de la firme Architem. «Ça s'est bien passé. Je pense qu'on a eu un bon dialogue avec le jury. C'est toujours intéressant d'expliquer comment on fait ce travail de réflexion quand on a un projet majeur.» TRIPODE de Sid Lee Architecture. Les architectes ont voulu raconter leur projet à travers le passé du site. Il peut arriver, comme dans le cas de Paul Laurendeau, que cette présentation au cours de laquelle les architectes répondent aux questions du jury devienne une occasion de démontrer qu'on a bonifié le projet et tenu compte des commentaires formulés lors de la première étape. «Le jury m'avait demandé de retravailler certains aspects comme l'idée d'avoir une image de marque. C'est comme ça qu'est venue l'idée des lettres géantes», note-t-il. Chacun des finalistes disposait d'une heure en tout, divisée en une présentation de plus ou moins trente minutes et une période de questions de la part des membres du jury. La plupart de ces questions portaient sur des éléments spécifiques du projet comme l'acoustique, les accès, les perspectives et les fonctionnalités scénographiques. Les finalistes attendent maintenant le verdict du jury, qui doit faire connaître sa décision aujourd'hui. Ce n'est toutefois pas ce soir que ce choix sera entériné par le conseil municipal. On parle plutôt du 18 avril, le temps de faire les vérifications d'usage avec l'architecte qui sera choisi. Outre le maire Yves Lévesque, dix conseillers municipaux ont assisté à la présentation, hier soir. Catherine Dufresne aura finalement été la seule représentante du Groupe des sept, auquel s'est même permis de faire allusion, avec humour, l'architecte Paul Laurendeau, visiblement bien informé de la culture trifluvienne et de l'actualité locale. Dans la salle se trouvaient aussi la députée de Champlain à l'Assemblée nationale, Noëlla Champagne, l'ex-député de Trois-Rivières André Gabias, plusieurs architectes, ingénieurs, fonctionnaires de la ville, ainsi que des représentants des milieux économique et culturel. Un promoteur intéressé à développer la portion résidentielle de Trois-Rivières sur Saint-Laurent était aussi au nombre des invités. Rappelons qu'au départ, quarante-sept dossiers avaient été déposés à la Ville pour ce concours d'architecture. Les trois finalistes avaient été dévoilés en novembre dernier. Chacun d'entre eux s'était vu octroyer un budget de 130 000 $ pour développer leur proposition.
  11. Je me demande pourquoi cette portion d'autoroute n'a jamais été completé. Il semble deja y avoir un échangeur et une bretelle
  12. Allez voir ici, c'est plus lisible !!! 1 - Montréal 2 - Québec 3 - Laval 4 - Gatineau 5 - Longueuil 6 - Sherbrooke n 1871 141 276 76 593 9 472 17 887 3 977 8 532 1881 189 168 80 249 9 462 21 690 4 488 12 410 1891 271 352 80 546 9 436 28 569 4 895 15 930 1901 347 817 88 615 10 248 33 516 5 204 18 724 1911 533 341 102 214 11 407 38 218 6 984 23 865 1921 693 225 122 698 14 005 41 946 11 521 33 624 1931 959 198 168 249 16 150 51 533 14 094 39 325 1941 1 064 653 199 588 21 631 55 538 18 165 47 614 1951 1 247 647 245 742 37 843 76 955 58 012 63 608 1956 1 402 704 279 521 69 410 92 799 83 584 72 789 1961 1 607 641 321 917 124 741 112 414 106 166 82 939 1966 1 750 969 372 373 196 088 129 605 129 944 94 988 1971 1 765 553 408 440 228 010 148 652 157 986 103 083 1976 1 664 527 429 757 246 243 174 560 197 767 111 137 1981 1 554 761 434 980 268 335 170 164 209 557 117 848 1986 1 541 251 440 598 284 164 182 604 215 583 122 282 1991 1 553 356 461 894 314 398 201 536 226 965 131 123 1996 1 550 369 473 569 330 393 217 609 227 408 136 681 2001 1 583 590 476 330 343 005 226 696 225 761 139 388 2006 1 620 693 491 142 368 709 242 124 229 330 147 427 7 - Saguenay 8 - Lévis 9 - Trois-Rivières 10 - Terrebonne Total top 10 Province n 1871 11 200 20 850 11 107 2 738 303 632 1 191 516 1881 12 303 23 996 12 340 2 998 369 104 1 359 027 1891 12 094 22 319 11 784 2 787 459 712 1 488 535 1901 13 884 22 750 13 540 3 222 557 520 1 648 898 1911 18 861 25 579 18 445 3 395 782 309 2 005 776 1921 31 158 30 102 33 072 3 521 1 014 872 2 360 510 1931 45 290 32 335 48 699 3 983 1 378 856 2 874 662 1941 63 567 34 749 59 685 4 320 1 569 510 3 331 882 1951 97 044 40 046 72 154 6 070 1 945 121 4 055 679 1956 118 289 42 967 83 189 7 503 2 252 755 4 628 378 1961 136 027 47 603 93 451 10 380 2 643 279 5 259 211 1966 141 701 53 684 99 974 13 168 2 982 494 5 780 845 1971 143 301 57 805 103 703 18 221 3 134 754 6 027 764 1976 145 314 69 982 106 031 29 390 3 174 708 6 234 445 1981 151 776 86 994 111 453 39 427 3 145 295 6 438 400 1986 151 596 95 757 114 675 47 483 3 195 993 6 532 461 1991 153 965 108 523 121 483 65 328 3 338 571 6 895 963 1996 153 476 118 344 124 417 75 116 3 407 382 7 138 834 2001 148 050 121 999 122 395 80 531 3 467 745 7 238 345 2006 143 692 130 006 126 323 94 703 3 594 149 7 546 131
  13. Même si elle n'a pas encore envoyé les avis de licenciement tant attendus, la direction d'Aleris aurait officieusement confirmé, dans une lettre que Québec a reçue le 28 juillet, que l'usine de Trois-Rivières fermerait ses portes 16 semaines après cette date, soit le 28 novembre. Pour en lire plus...
  14. Attractions hippiques projetterait de ne garder que l'hippodrome de Trois-Rivières et sa quinzaine d'hippo clubs, où des courses disputées à l'extérieur du Québec sont présentées sur écrans géants. Pour en lire plus...
  15. Un promoteur érigera pas moins de 7 tours de 15 étages sur le site de l'ancienne Tripap (Louis Cloutier) Pour obtenir une illustration-vérité de la vue qui s'offrira des tours à condo, on a fait monter un photographe dans une nacelle accrochée au bout d'une grue. C’est vraiment ça que verront ceux qui occuperont les étages de Trois-Rivières sur Saint-Laurent. Sur les plans plus aérés qu'au départ, apparaissent 7 tours de 15 étages en verre et en béton. S'ajoutent à cela 40 maisons de ville en rangée. La construction commencera à l'extrémité du technoparc parce que les services y sont déjà arrivés. Pour la vente des terrains, on prévoit passer chez le notaire avec le promoteur d'ici octobre. Sans parler de l'importante valeur des actifs de la partie publique du site, la Ville va encaisser un profit en espèce sonnante sur la vente des terrains de la partie privée. Pour tout dire, le promoteur dont on parle n'est apparu dans le décor qu'à l'automne dernier. Il était venu ici pour toute autre chose en l'occurrence examiner la fenestration de l'édifice du technoparc. Or il a eu le coup de foudre pour le reste. Des idées, des plans, des projections, des croquis ont en a vus depuis Cité Nautica, il y a 10 ans. Cette fois, assure-t-on est la bonne. Le prix des condos oscillera entre 300 000$ et 3/4 de million. Des acheteurs ont déjà réservé. Des gens aisés de la région. C'est sans doute un signe. Cet été à ce qu'on raconte, on a vu défiler sur le site beaucoup de curieux au volant d’Européennes de luxe. http://tva.canoe.ca/stations/chem/nouvelle/20110914.html
  16. Québec 10. Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine 19,3 11. Québec 4,5 12. Trois-Rivières 7,8 13. Québec Centre-Sud 6,0 14. Sherbrooke 6,5 15. Montérégie 7,9 16. Montréal 7,5 17. Québec Centre 8,1 18. Nord-Ouest du Québec 10,9 19. Bas-Saint-Laurent-Côte-Nord 3 12,6 20. Gatineau 5,0 21. Saguenay 7,5 http://www.statcan.ca/francais/freepub/71-001-XIF/2008010/t018_fr.htm
  17. Pour améliorer la productivité de l'usine Kruger de Trois-Rivières, la papetière et le gouvernement du Québec investissent 11 millions de dollars dans la formation du personnel. Pour en lire plus...
  18. Les quelque 350travailleurs de l'usine de transformation de l'aluminium sont en lock-out après avoir voté à 62% contre la proposition du médiateur. Pour en lire plus...
  19. L'entreprise réduira de 17000 tonnes sa production de papier couché entre le 1er octobre et le 1er février prochain. Pour en lire plus...
  20. Cette réduction sera répartie à travers les trois usines canadiennes de la société. Kruger a des usines de papier journal à Brompton et Trois-Rivières au Québec, ainsi qu'à Corner Brook, à Terre-Neuve-et-Labrador. Pour en lire plus...
  21. La papetière va diminuer sa production de papier couché à ses usines de Trois-Rivières et Wayagamack cet été pour réduire ses stocks. Pour en lire plus...
  22. La papetière Kruger met temporairement à pied 200 travailleurs dans la région de Trois-Rivières. Pour en lire plus...