Search the Community

Showing results for tags 'tient'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 13 results

  1. Ça fait le bonheur des vacanciers, mais ça fait le malheur des exportateurs. Le dollar canadien se maintient toujours près du seuil de la parité avec son cousin américain, même si le pétrole, lui, est en chute libre. Pour en lire plus...
  2. La forte hausse du prix de l'essence mine sérieusement le moral des consommateurs canadiens, même si le reste de l'économie tient le coup. Pour en lire plus...
  3. Le ministre des Finances du Canada doit rencontrer la Fédération canadienne des contribuables dans le cadre de sa ronde de consultations prébudgétaires. Pour en lire plus...
  4. LE QUÉBEC TIENT LA CADENCE AVEC L’ONTARIO JULES DUFORT ET JEAN-PIERRE FURLONG ÉCONOMISTES Édition du 22 août 2016, Des compilations spéciales de Statistique Canada nous permettent : • de comparer adéquatement ici les niveaux de productivité et la rémunération du travail au Québec et en Ontario, pour 19 industries productrices de biens et services. La fabrication, l’une des 19, est à son tour subdivisée en 19 catégories ; et, • de vérifier l’hypothèse que l’économie du Québec est globalement aussi productive que celle de l’Ontario. Parmi les diverses données sur le produit intérieur brut (PIB), seules celles sur le PIB nominal aux prix de base par industrie permettent de comparer les niveaux de productivité entre les provinces. Les données les plus récentes sur cet indicateur sont celles de 2012. Le tableau présenté ci-contre indique bien que lorsque l’on tient compte des différences de structure industrielle (c’est-à-dire des différences dans l’importance relative des industries), le rapport Québec/Ontario de la richesse ou la production par heure travaillée augmente. Pour les biens et services pris globalement, le rapport passe de 94,5 % à 97,4 % en 2012. Le tableau révèle aussi que la productivité est nettement plus élevée au Québec dans la production de biens. C’est le cas d’ailleurs pour quatre des cinq industries de ce secteur, soit : • l’agriculture, la foresterie, la pêche et la chasse ; • l’extraction minière, l’exploitation en carrière et l’exploitation de pétrole et de gaz ; • les services publics et ; • la construction. En revanche, la productivité du Québec est plus faible qu’en Ontario dans l’industrie de la fabrication. Il n’y a que dans 6 des 19 catégories de cette industrie que la productivité québécoise dépasse celle de l’Ontario. L’insuffisance des investissements en machines et équipements et en recherche et développement, une moins grande propension à innover et des établissements de production de taille relativement plus petite, ne permettant pas ainsi de profiter pleinement d’économies d’échelle, sont des pistes à explorer pour tenter d’expliquer cette situation. INDUSTRIES DE SERVICES Dans les industries de services, les prix peuvent avoir tendance à être plus élevés en Ontario qu’au Québec, ce qui expliquerait, du moins en partie, le fait que la productivité du travail soit plus faible au Québec dans ce secteur. (La rémunération constitue d’ailleurs une composante importante du prix des services. Or, la rémunération est plus élevée en Ontario qu’au Québec dans 12 des 14 industries de services.) Si la moitié de l’écart de productivité entre le Québec et l’Ontario dans le secteur des services (3,4 des 6,8 points de pourcentage d’écart) provenait de la présence de prix de vente plus faibles pour les producteurs de services du Québec, le niveau de productivité de l’ensemble du secteur des entreprises commerciales serait identique au Québec et en Ontario (à 99,97 % pour être plus précis). Ainsi, l’hypothèse que la productivité soit aussi élevée au Québec qu’en Ontario tient la route. Tout comme pour la productivité, tenir compte des différences dans l’importance relative des industries a pour conséquence de rapprocher la rémunération du travail au Québec de celle de l’Ontario. Pour les biens et services pris globalement, la rémunération horaire au Québec passe de 92,9 % à 94,9 % de celle de l’Ontario en 2012. On peut aussi déduire des pourcentages précédents que pour l’ensemble des entreprises, notamment les producteurs de biens, la rémunération horaire est inférieure au Québec par rapport à l’Ontario, ce à quoi l’on pourrait s’attendre en tenant compte de la production ou de la richesse créée par heure travaillée. Toutes choses étant égales par ailleurs, si la productivité québécoise correspond à 97,4 % de celle de l’Ontario, la rémunération horaire devrait aussi se situer à 97,4 %. Or, elle n’est qu’à 94,9 % de celle de l’Ontario. L’ampleur de la différence est encore plus difficile à expliquer lorsqu’on se limite aux biens. La productivité du travail y est plus élevée au Québec (106,3 % de celle de l’Ontario), mais la rémunération horaire y est inférieure (98,8 % de celle de l’Ontario). Pour les producteurs de services, la différence de productivité s’accompagne, à première vue, d’un écart pratiquement identique de rémunération horaire. À un niveau plus détaillé d’analyse, toujours au Québec par rapport à l’Ontario, la rémunération horaire est inférieure à la richesse créée par heure travaillée pour 13 des 19 industries de biens et services analysées. Les entreprises commerciales du Québec sont, dans leur ensemble, vraisemblablement tout aussi productives que celles de l’Ontario lorsque l’on tient compte des différences de structure industrielle et des prix relatifs des services. Par ailleurs, compte tenu de la richesse créée par heure travaillée, les travailleurs québécois sont moins bien rémunérés que leurs homologues ontariens, et ce, dans un grand nombre d’industries. http://plus.lapresse.ca/screens/89d0cf5d-590c-4026-bf3a-9683b47e1429%7C_0.html
  5. Que les employés du Journal de Québec se le tiennent pour dit: s'il n'en tient qu'à Pierre Karl Péladeau, le lock-out ne sera levé qu'après l'obtention d'importantes concessions. Pour en lire plus...
  6. L'entente visant à restructurer le marché du papier commercial tient bon malgré la crise financière. C'est ce qu'affirme le contrôleur du plan de restructuration, Pierre Laporte, d'Ernst&Young. Pour en lire plus...
  7. S'il n'en tient qu'à une annonce matinale du géant des télécoms, le rachat et la privatisation par le régime des enseignants ontariens Teachers' aura lieu dans un mois malgré la crise du crédit. Pour en lire plus...
  8. Dans la tempête économique actuelle, l'or tient le coup mieux que les autres commodités même s'il reste en situation corrective. Pour en lire plus...
  9. En pleine crise financière et immobilière américaine, le nombre d'acheteurs canadiens d'habitations aux États-Unis a doublé, depuis un an, et la filiale de la Banque Royale leur tient la main dans ce marché. Pour en lire plus...
  10. Au moins un des personnages-clés de Bay Street n'est pas un farouche défenseur d'un organisme pancanadien de réglementation des valeurs mobilières. Pour en lire plus...
  11. «L'économie du Québec tient bon» 25 septembre 2008 - 06h00 La Presse Martin Vallières Appréciés ou non, les banquiers sont aux premières loges de l'économie pour évaluer et réagir à la conjoncture de leur marché. À ce titre, le principal banquier québécois, Louis Vachon, président de la Banque Nationale, estime que «l'économie du Québec tient bon» face aux tumultes financiers et aux quasi-récessions de ses principaux partenaires commerciaux: les États-Unis et l'Ontario. Certes, la croissance sera très ralentie pour les prochains trimestres. Mais M. Vachon a dit, lors d'une entrevue avec La Presse, ne pas s'attendre à une récession au Québec et au Canada. En contrepartie, «notre scénario économique comprend une récession courte et modérée aux États-Unis, dont la reprise sera longue.» Pourquoi ce délai? «Ça prendra du temps pour corriger le problème de surendettement des consommateurs aux États-Unis», a résumé le président de la Nationale. Et si cette crise du crédit s'accentue, l'économie américaine risque une récession plus grave, avec des répercussions négatives au Québec et au Canada. «Même si nous ne prévoyons pas de récession ici, force est d'admettre que le risque lié à ce scénario peut augmenter avec la crise financière.» En attendant l'issue du méga-sauvetage financier à New York et Washington, Louis Vachon demeure confiant envers la capacité de l'économie du Québec de résister au pire. D'une part, «l'économie québécoise est mieux diversifiée qu'auparavant». Et d'importants investissements en infrastructures atténuent le ralenti industriel. D'autre part, selon Louis Vachon, le contexte bancaire et fiscal de ce côté-ci de la frontière aurait permis d'éviter un surendettement généralisé des consommateurs.
  12. 4 étages plus une mezzanine pour ce projet le 375 Décarie dans St-Laurent. Il y a tellement de construction de condo dans le secteur de St-Laurent et de Bois-Franc que j'en suis impressionné. Malheureusement certains ne sont pas très haut mais en tout et partout, si l'on tient compte de toute l'activité, cet arrondissement se densifie grandement. http://www.375decarie.com/
  13. Selon le département du Commerce, les dépenses ont diminué de 0,2%, si l'on tient compte de l'inflation. Pour en lire plus...