Search the Community

Showing results for tags 'temporaire'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 16 results

  1. http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201504/17/01-4861961-au-kansas-fini-le-cinema-pour-les-assistes-sociaux.php Publié le 17 avril 2015 à 08h53 | Mis à jour à 08h53 Au Kansas, fini le cinéma pour les assistés sociaux! En ratifiant hier la loi HB 2258, le gouverneur du Kansas, Sam Brownback, a garanti qu'aucun État n'encadra plus sévèrement l'utilisation de l'Aide temporaire aux familles dans le besoin. RICHARD HÉTU collaboration spéciale La Presse (NEW YORK) Le Kansas n'est pas le premier État américain à serrer la vis aux assistés sociaux. Or, en ratifiant hier la loi HB 2258, son gouverneur, Sam Brownback, a garanti qu'aucun n'encadrera plus sévèrement que lui l'utilisation de l'Aide temporaire aux familles dans le besoin, une allocation fédérale. Cette loi n'a pas seulement été critiquée mais également ridiculisée. Explications. 25$ par jour Au Kansas, les bénéficiaires de l'Aide temporaire aux familles dans le besoin reçoivent des allocations mensuelles qui s'échelonnent de 224 à 497$. À partir du 1er juillet, date de l'entrée en vigueur de la loi HB 2258, ils ne pourront pas retirer plus de 25$ par jour aux distributeurs de billets sur les allocations qui leur sont attribuées. Il s'agira d'une première aux États-Unis. Les promoteurs de la loi disent souhaiter amener les pauvres à dépenser leur argent de manière «plus responsable», pour utiliser les mots du gouverneur Brownback, un républicain ultraconservateur. Leurs critiques les accusent de vouloir infantiliser les pauvres. Pas d'alcool ni de lingerie Le Kansas a dressé une liste d'endroits où les assistés sociaux ne peuvent dépenser leurs allocations. La liste n'est pas inédite aux États-Unis mais elle se démarque des autres par son exhaustivité et, selon ses critiques, son absurdité. Tabagies, magasins d'alcool et casinos font partie des commerces interdits, de même que les boutiques de lingerie, les salons de tatouage ou de massage, les salles de cinéma ou de concert, les piscines, les bijouteries et les bateaux de croisière. Parmi les commerces où les assistés sociaux pourront continuer à dépenser leurs allocations: les magasins d'armes à feu. Risée nationale Insérée dans la loi la semaine dernière, cette liste a fait du Kansas une risée nationale. L'humoriste Jon Stewart l'a trouvée «un peu étrange» venant d'un État qui reçoit du gouvernement fédéral 1,29$ pour chaque 1$ qu'il lui donne. «C'est un fait, Kansas: tu es un bénéficiaire de l'aide sociale», a lancé l'animateur du Daily Show en encourageant l'État à rompre avec sa «culture de dépendance». Chris Hayes, animateur à la chaîne MSNBC, a posé de son côté cette question à un promoteur de la loi: «Le gouvernement devrait-il se préoccuper de l'endroit où les gens vont s'acheter des sous-vêtements?» Trois ans, pas plus En promulguant la loi HB 2258, le gouverneur Brownback a laissé entendre qu'il n'était lui-même pas un grand fan de la liste controversée. «L'objectif premier de la loi est de retourner les gens sur le marché du travail», a-t-il déclaré. À partir du 1er juillet, la loi limitera à trois le nombre d'années au cours desquelles un citoyen du Kansas pourra bénéficier de l'Aide temporaire aux familles dans le besoin. Ce sera deux années de moins que la limite fixée par le gouvernement fédéral. La loi rendra inadmissible tout adulte vivant dans une famille où une fraude à l'aide sociale a été commise. 20 heures de travail La loi HB 2258 enchâsse en outre des mesures mises en application après l'entrée en fonction du gouverneur Brownback, en janvier 2011. La plus importante d'entre elles oblige tous les adultes physiquement aptes qui reçoivent des allocations à travailler au moins 20 heures par semaine ou à participer à un programme de formation professionnelle. En enchâssant ces mesures dans une loi, le gouverneur du Kansas s'assure que celles-ci resteront en vigueur après son départ. Depuis 2011, le nombre de bénéficiaires de l'Aide temporaire aux familles dans le besoin a chuté de 63% au Kansas. Il se situait à environ 14 700 en février.
  2. Le secrétaire adjoint temporaire au Trésor américain, chargé de la stabilité financière, Neel Kashkari, a indiqué jeudi que son administration travaillait à un plan de protection des propriétaires immobiliers en difficulté. Pour en lire plus...
  3. Quelque 2100 travailleurs perdront leur emploi en raison de la fonte des ventes d'acier de la compagnie, appelée jadis Stelco. La fermeture de l'aciérie est temporaire. Pour en lire plus...
  4. Source: ProposMontréal Voici une entrevue que j'ai effectué avec le curateur du Montreal Signs Project. Un professeur de Concordia qui essais de sauvegardé les enseignes historiques de Montréal. Personnage très intéressant et passionné par ce qu'il fait. ProposMontréal: Qu’est-ce qui a amené Matt Soar du Massachusetts à Montréal ? Matt Soar: Après avoir terminé mon Doctorat à l’Université du Massachusetts en 2002, j’avais un emploi temporaire au Hampshire College, sur le marché de l’emploi, j’ai eu la chance d’avoir une entrevue et finalement un emploi au sein du Département des Communications de l’Université Concordia en 2003. PM: D’où est venue l’idée du Montreal Sign Project. MS: Quand je suis arrivé à Montréal en 2003, j’ai dû écrire des demandes de soumission pour financer mes recherches et mon équipement. Et j’ai écrit pour recevoir une bourse du Conseil de Recherches en Sciences Humaines du Canada appelé « The cultural lives of the logo », une de ces parties avait comme sujet les enseignes dans la ville, je voulais analyser Montréal au travers d’un microscope. J’ai utilisé un terme inventé par l’historien Robert McChesney, l’hyper-Commercialisation, la publicité, le marketing apporté à un niveau supérieur où nous sommes au point où Pizza Hut place son logo sur le côté d’une fusée. J’ai habité des villes comme Londre et Vancouver, où j’ai passé beaucoup de temps dans les villes. Par contre, avant d’arriver à Montréal, j’habitais une région rurale du Massachusetts et ce, pendant sept ans. Quand je suis arrivé à Montréal après une longue période loin des villes, j’ai été frappé par le grand nombre de logo sur le haut de gratte-ciel. Avec l’aide d’étudiant nous avons regardé les lois sur l’affichage, j’ai créé un mini-documentaire en ligne intitulé Almost Architecture où j’ai interviewé des architectes, des fabricants d’affiches et des historiens pour partager sur ces logos. J’ai amassé des histoires que les gens avaient à raconter sur les enseignes qui les entourent pour se terminer en une conférence en 2007 nommé « Logo Cities Symposium ». Durant cette conférence, nous avons utilisé l’espace de la galerie VAV de l’université Concordia pour présenter des nouveautés bien sûr, mais nous voulions un peu d’histoire avec de plus vieilles créations. Nous avons donc contacté différents intervenants et avons mis la main pour montrer de façon temporaire les enseignes de Warshaw, Simcha et Tavern Monkland avec l’intention de les retourner à leur propriétaire respectif à la fin du symposium. Suite ici...
  5. Chantiers Davie a annoncé jeudi l'interruption de ses opérations et la mise à pied temporaire des 1100 employés de ses installations de Lévis. Pour en lire plus...
  6. Touché par le ralentissement économique et la diminution du transport des marchandises, le Canadien Pacifique licencie des centaines d'employés et réduit les primes de ses dirigeants. Pour en lire plus...
  7. http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,42657625&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=22225&ret=http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/url/page/prt_vdm_fr/rep_annonces_ville/rep_communiques/communiques [h=1]La Ville de Montréal soutient l'événement d'envergure internationale[/h][h=3]22 janvier 2014[/h]Montréal, le 22 janvier 2014 - Le comité exécutif de la Ville de Montréal a autorisé aujourd'hui un soutien financier de 2,8 M$ aux Championnats du monde FINA des maîtres 2014 afin d'assurer la tenue de cet événement d'envergure internationale à Montréal, du 27 juillet au 10 août 2014. « La tenue de compétitions d'athlètes de haut niveau démontre que Montréal est avantageusement positionnée sur l'échiquier sportif international. Montréal profitera pleinement des nombreux avantages médiatiques, touristiques et sportifs qu'engendrera ce grand événement dont les impacts économiques sont estimés à plus de 100 M$ », a affirmé le maire de Montréal, M. Denis Coderre. La majeure partie de l'investissement de la Ville servira à l'installation d'un bassin temporaire de compétition aux normes internationales au parc Jean-Drapeau. Un tel bassin est devenu nécessaire à la tenue des Championnats en raison de la fermeture des piscines du Parc olympique pour restauration jusqu'à la fin de 2014. Ce bassin temporaire permettra de répondre aux exigences de la Fédération internationale de natation (FINA), de limiter à deux le nombre de sites de compétitions et de minimiser le nombre de déplacements à effectuer par les compétiteurs. Le comité organisateur prévoit céder le bassin temporaire et ses accessoires à la Ville de Montréal, à l'issue des Championnats. Les composantes seront ainsi réutilisées pour améliorer les installations aquatiques municipales. « Notre contribution est un réel investissement qui en vaut la chandelle, compte tenu des retombées multiples qu'aura l'événement sur Montréal et du rayonnement qu'il offrira à notre métropole. C'est un privilège pour Montréal d'accueillir ces Championnats et ce sont tous les Montréalais qui en tireront profit », a déclaré M. Dimitrios Jim Beis, responsable de l'approvisionnement, des sports et loisirs ainsi que des communautés d'origines diverses au comité exécutif de la Ville de Montréal. Environ 10 000 compétiteurs participeront aux Championnats du monde FINA des maîtres 2014, et des milliers d'accompagnateurs et de visiteurs en provenance d'une soixantaine de pays se joindront à eux. À l'occasion de ces Championnats, ce sont plus de 20 000 personnes qui séjourneront à Montréal pour une durée moyenne de neuf jours chacune. L'organisme Montréal 2014 est le maître d'œuvre des Championnats du monde FINA des maîtres 2014. Créé par la communauté aquatique du Québec, l'organisme est entièrement responsable de l'organisation et de la tenue de l'événement. Tourisme Montréal et les gouvernements provincial et fédéral contribuent également à la tenue de l'événement à Montréal l'été prochain. Cette décision devra être entérinée au prochain conseil d'agglomération.
  8. Cette réduction temporaire de personnel représente une baisse de près de 36 % des effectifs de l'entreprise. Pour en lire plus...
  9. Afin de préserver la concurrence des banques canadiennes, le ministre des Finances du Canada annonce un nouveau programme temporaire de garantie des prêts interbancaires. Pour en lire plus...
  10. Devant le refus des républicains d'aider l'industrie automobile qui bat de l'aile, Queen's Park contemple la possibilité d'un plan de sauvetage temporaire à l'échelle nord-américaine. Pour en lire plus...
  11. Les responsables démocrates au Congrès américain ont écrit au secrétaire au Trésor Henry Paulson pour qu'il utilise le plan d'aide au système financier adopté en octobre afin d'apporter «une assistance temporaire à l'industrie automobile», en grande difficulté. Pour en lire plus...
  12. La crise financière et immobilière qui s'aggrave aux États-Unis a un impact bien réel pour 900 employés d'AbitibiBowater au Québec, qui ont appris hier la fermeture temporaire de quatre usines en raison de la baisse de demande américaine. Pour en lire plus...
  13. La direction du Groupe Bois BSL annonce la fermeture de l'usine de séchage et de délignage des Méchins pour une période de quatre à six mois. Pour en lire plus...
  14. L'entreprise a néanmoins indiqué que le supplément de 100$ par tonne métrique était temporaire et qu'il serait ajusté en fonction de l'évolution des prix de l'énergie. Pour en lire plus...
  15. La Bourse offre aux sociétés inscrites un allégement temporaire des exigences auxquelles elles sont soumises. Pour en lire plus...
  16. La Commission des valeurs mobilières de l'Ontario suit l'exemple de sa vis-à-vis américaine, la Securities and Exchange Commission (SEC) en assouplissant, lundi soir, l'interdiction temporaire décrétée la semaine dernière sur la vente à découvert de titres financiers. Pour en lire plus...