Search the Community

Showing results for tags 'technoparc'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 11 results

  1. Tres bonne nouvelle enfin! ABB investit 70 M$ à Montréal Le 14 octobre 2015 à 12h35 | Argent La société ABB va investir 70M$ sur une période de dix ans pour regrouper ses activités du secteur de l’énergie dans un nouveau complexe en construction au Campus Saint-Laurent de Technoparc Montréal. Le Campus ABB abritera le siège social canadien d’ABB ainsi que l’ensemble des activités de recherche et développement, de fabrication et d’assemblage des produits liés à l’énergie de l’entreprise. D’ici mars 2017, il réunira plus de 700 employés présentement répartis dans six établissements de Montréal. Plus de détails à venir
  2. MONTREAL, July 6, 2016 /CNW Telbec/ - Technoparc Montreal is pleased to present its activity report of 2015 via its annual report. The annual report describes the activities of 2015, a definite year of building! During the year, three major industrial projects (amongst the largest in Greater Montreal) were launched. These projects are the installation of the North American headquarters of Green Cross Biotherapeutics, the installation of ABB's Canadian headquarters and the construction of Vidéotron's 4Degrés data centre. These three major projects can be added to the list of companies that have chosen to locate their activities at the Technoparc. According to an analysis conducted by E&B DATA in 2015, the future construction of the new buildings at the Technoparc will generate $580 million to Quebec's GDP, $109 million to Quebec's public administration revenues and $37 million to federal public administration revenues. According to Carl Baillargeon, Technoparc Montreal's Director – Communications & Marketing "These projects represent the creation of more than 1,000 new jobs at the Technoparc, an investment of $400 million and the addition of 600 000 square feet to the real estate inventory. These are indeed excellent news for the economy of Montreal and the province of Quebec. This also confirms Technoparc's role as an important component of the economical development. In addition, the recent announcement of the proposed Réseau Électrique Métropolitain (electric train) by the CDPQ Infra, in which a station is planned at the Technoparc, reinforces the strategic location of the site and will thereby facilitate the access to the site via transportation means other than the car. " Technoparc Montréal is a non-profit organization that provides high-tech companies and entrepreneurs with environments and real-estate solutions conducive to innovation, cooperation and success. For more information, please see the website at http://www.technoparc.com. The 2015 annual report can be consulted online at: http://www.technoparc.com/static/uploaded/Files/brochures-en/Rapport-2015-EN_WEB.pdf SOURCE Technoparc Montréal
  3. Un argument supplémentaire pour le lancement de projets déjà en attente!!!!! http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/immobilier/201103/14/01-4378949-immobilier-vive-concurrence-pour-montreal-a-cannes.php
  4. Le Technoparc pourrait être contaminé Michel Bellemare La Presse Canadienne Le sol du Technoparc de Montréal situé entre les ponts Champlain et Victoria, à la hauteur de Pointe-Saint-Charles, contiendrait de quatre à huit millions de litres de carburant diesel et de une à deux tonnes de biphényles polychlorés (BPC) dont une partie s'échappe dans le fleuve Saint-Laurent à proximité. C'est ce que révèle un dossier rendu public lundi par la Commission de coopération environnementale, l'organisme nord-américain de surveillance de l'environnement. Le dossier repose sur un rapport préparé en 2003 par cinq organisations canadiennes et américaines de protection de l'environnement, soit Waterkeeper Alliance, Lake Ontario Waterkeeper, Société pour vaincre la pollution, Environmental Bureau of Investigation et Upper St. Lawrence Riverkeeper/Save the River!. Ces organisations font état de résultats d'échantillonnages indiquant que les concentrations de BPC détectées dans les rejets du Technoparc sont jusqu'à 8,5 millions de fois plus élevées que ce que prescrivent les Recommandations pour la qualité des eaux au Canada. Les auteurs mentionnent également que des concentrations élevées d'autres polluants toxiques ont été détectées dans les échantillons. Le secteur du Technoparc, qui s'étend sur environ deux kilomètres de longueur et 500 mètres de largeur, a été aménagé à partir du XIXe siècle à même le lit du fleuve par l'apport de matériaux de remblai et de déchets domestiques et industriels. Il a par ailleurs pendant une centaine d'années eu une vocation principalement ferroviaire avec l'exploitation par le Canadien National et ses prédécesseurs d'une immense cour de triage. Une partie du site a servi de stationnement durant l'Expo 67. Le dossier permet d'apprendre en outre qu'Environnement Canada a mené une enquête sur les rejets du Technoparc en 2002 et 2003 mais que cette enquête n'a pas permis de déterminer la source de la contamination et a été close. Les auteurs allèguent également que les mesures prises par la Ville de Montréal, actuel propriétaire du site, pour contenir les rejets, à savoir l'installation de barrages flottants, le pompage des substances polluantes ou l'utilisation de tampons abbsorbants, n'ont pas donné les résultats escomptés. Les cinq organisations environnementales ayant sonné l'alarme soutiennent que l'inaction gouvernementale dans ce dossier constitue une omission du Canada d'assurer l'application efficace de sa Loi sur les pêches. La Commission de coopération environnementale, créée en vertu de l'Accord de libre-échange nord-américain, n'a pas le mandat de critiquer ses pays membres, soit le Canada, les États-Unis et le Mexique, mais peut publier les «communications» de citoyens (ou de groupes) et des «dossiers factuels» comme dans le cas du Technoparc. La Commission a précisé en publiant le dossier factuel relatif au Technoparc de Montréal que celui-ci fournit de l'information qui aidera à déterminer si le Canada omet d'assurer l'application efficace de ses loi de l'environnement relativement aux questions soulevées par Waterkeeper Alliance, Lake Ontario Waterkeeper, Société pour vaincre la pollution, Environmental Bureau of Investigation et Upper St. Lawrence Riverkeeper/Save the River!. http://www.cyberpresse.ca/article/20080624/CPACTUALITES/80624011/6730/CPACTUALITES
  5. The Montreal Technoparc Montreal, Quebec The master plan for the Montreal Technoparc has been designed with respect of the individual needs of each research entreprise and a provision for interrelations and conviviality between the different companies who will reside there. This concept has been expressed by placing the buildings along a central mall, facing the public space with private areas behind each building. This design includes the development of guidelines for buildings, circulation corridors as well as landscape elements. The central public space for this "high tech" campus includes a fountain integrating a unique water feature with a flame, inspired from past history of the site.
  6. Technoparc Montréal, dans la zone industrielle de Saint-Laurent, compte parmi ses rangs un nouveau joueur, provenant directement du pays du Soleil Levant. Après avoir conquis les États-Unis, Otsuka inaugure sa toute première branche canadienne. Sujets : Tokyo Le président Taro Iwamoto est spécialement venu de Tokyo pour souligner l’événement, qui a eu lieu vendredi 29 octobre. Affichant des performances très convaincantes en termes de chiffre d'affaire, l’entreprise a décidé de s’implanter au sein de la grappe d’industries pharmaceutiques qui a poussé dans la zone industrielle laurentienne. «Nous comptons dans un premier temps commercialiser deux types produits thérapeutiques, Abilify et Busulfexmais. Nous espérons également réaliser des investissements et développer nos activités dans l’avenir. Nous sommes persuadés que la marché canadien possède un grand potentiel», a indiqué Masaru Taguchi, directeur de la nouvelle succursale d’Otsuka. L’impact s’annonce favorable, tant pour Technoparc Montréal que pour le paysage pharmaceutique montréalais, qui subit actuellement une série de mutations. Dans un premier temps, cette implantation de la firme japonaise permet la création d’une vingtaine d’emplois. D’autres embauches devraient suivre, étant donné que la compagnie indique vouloir s’adonner à diverses recherches dans cette nouvelle antenne. Les médicaments développés par Otsuka sont utiles, entre autres, dans le cadre du traitement de la schizophrénie. http://www.nouvellessaint-laurent.com/Economie/Affaires/2010-10-29/article-1916458/Pharmaceutique%3A-Otsuka-s%26rsquo%3Binstalle-au-Technoparc/1
  7. Un promoteur érigera pas moins de 7 tours de 15 étages sur le site de l'ancienne Tripap (Louis Cloutier) Pour obtenir une illustration-vérité de la vue qui s'offrira des tours à condo, on a fait monter un photographe dans une nacelle accrochée au bout d'une grue. C’est vraiment ça que verront ceux qui occuperont les étages de Trois-Rivières sur Saint-Laurent. Sur les plans plus aérés qu'au départ, apparaissent 7 tours de 15 étages en verre et en béton. S'ajoutent à cela 40 maisons de ville en rangée. La construction commencera à l'extrémité du technoparc parce que les services y sont déjà arrivés. Pour la vente des terrains, on prévoit passer chez le notaire avec le promoteur d'ici octobre. Sans parler de l'importante valeur des actifs de la partie publique du site, la Ville va encaisser un profit en espèce sonnante sur la vente des terrains de la partie privée. Pour tout dire, le promoteur dont on parle n'est apparu dans le décor qu'à l'automne dernier. Il était venu ici pour toute autre chose en l'occurrence examiner la fenestration de l'édifice du technoparc. Or il a eu le coup de foudre pour le reste. Des idées, des plans, des projections, des croquis ont en a vus depuis Cité Nautica, il y a 10 ans. Cette fois, assure-t-on est la bonne. Le prix des condos oscillera entre 300 000$ et 3/4 de million. Des acheteurs ont déjà réservé. Des gens aisés de la région. C'est sans doute un signe. Cet été à ce qu'on raconte, on a vu défiler sur le site beaucoup de curieux au volant d’Européennes de luxe. http://tva.canoe.ca/stations/chem/nouvelle/20110914.html
  8. Un supermarché de l'auto dans le Technoparc 11 avril 2008 - 06h24 La Presse Laurier Cloutier Un projet de complexe Auto Mart de 10 à 15 concessions d'automobiles devrait prendre le départ à partir de mai 2008 dans le Technoparc mal-aimé de l'autoroute Bonaventure, à Montréal, entre les ponts Champlain et Victoria. Vincent Chiara, président de l'important Groupe Mach, a proposé d'acheter un terrain de 750 000 pieds carrés et la Ville de Montréal doit lancer un appel d'offres dès ce mois-ci. L'Auto Mart nécessiterait un investissement de 50 millions de dollars, sans parler du financement d'un immeuble de bureaux adjacent et d'un héliport pour les PDG qui pourraient doubler le coût des travaux, dont le début est prévu au début de 2009. Le Groupe Mach gère un portefeuille immobilier d'une valeur de 1 milliard de dollars, qui comprend une propriété de 4 millions de pieds carrés et les ex-ateliers Alstom, situés juste derrière le terrain du Technoparc à racheter d'ici mai 2008 pour l'Auto Mart. Seules les voies ferrées du CN et de VIA Rail séparent les deux propriétés. En Europe et aux États-Unis En Europe, puis aux États-Unis, les constructeurs d'automobiles et les concessionnaires ont déjà lancé plusieurs Auto Mart, mais ces complexes multimarques n'ont pas encore vraiment débarqué au Canada et au Québec. Le Groupe Mach en est encore au «stade préliminaire» avec son Auto Mart, souligne Vincent Chiara. Il n'en a pas moins intéressé une bonne douzaine de concessionnaires et de constructeurs d'automobiles «d'Allemagne, du Japon, de l'Amérique du Nord». Le président précise qu'il n'a encore conclu aucun contrat avec eux, seulement «des ententes de principe et des lettres d'intention». Le Groupe Gravel Auto, qui possède une dizaine de concessions, fait partie des intéressés, confirme le président, Jean-Claude Gravel. Il déménagerait à l'Auto Mart les concessions qu'il exploite à la Place-Ville-Marie, à L'Île-des-Soeurs et sur le boulevard Décarie. Vincent Chiara n'aménagera toutefois à l'Auto Mart que des salles d'exposition et des locaux pour lancer de nouveaux véhicules, car la Ville ne veut pas de terrains de stationnement à perte de vue sur l'autoroute Bonaventure. Les concessionnaires vont garder leurs stocks de véhicules à leurs autres installations ou à proximité de l'ex-Alstom, dont les locaux seraient transformés en ateliers mécaniques, avec 150 employés, pour servir aussi les parcs d'automobiles, la nuit. «Aussitôt qu'il pourra racheter le terrain et obtenir de petites modifications au zonage», Vincent Chiara veut travailler sur les plans pour ouvrir le chantier dès 2009, assure-t-il. Un terrain contaminé Pourtant situé à un endroit stratégique, le Technoparc de l'autoroute Bonaventure n'a pas facilement trouvé preneurs chez les industriels car son terrain contaminé a subi du remplissage et n'a donc pas une grande capacité portante. Ce sont plutôt les studios de cinéma Mel's, Téléglobe et Bell Mobilité qui se sont installés à proximité du futur Auto Mart. Le terrain convoité devrait donc coûter moins cher et Vincent Chiara a prévu des concessions sur pieux et dalles de béton autoportantes. Chaque salle d'exposition coûtera de 200$ à 250$ le pied carré, soit 4 millions pour des locaux de 20 000 pieds carrés, à multiplier par 10 ou 15 concessionnaires. Vincent Chiara souligne qu'Auto Mart attirera surtout de nouvelles concessions et quelques déménagements. À terme, l'autoroute Bonaventure doit être déplacée en retrait du fleuve et le trafic visé passera ainsi derrière l'Auto Mart.Vincent Chiara va donc construire des concessions avec deux façades, à un coût plus élevé, mais avec une architecture plus conforme à un emplacement de choix. source: http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/article/20080411/LAINFORMER/804110644/5943/LAFRONTPAGE
  9. voila une bonne nouvelle! Green Cross Biotherapeutics investit 315M$ à Montréal Le 1 juin 2015 à 13h02 | ArgentMise à jour le 1 juin 2015 à 17h08 La société sud-coréenne Green Cross Biotherapeutics investit 315M$ à Montréal, dans la construction de son usine de fractionnement de plasma sanguin dont elle a procédé à la levée de la première pelletée de terre, lundi. Les installations, qui comprendront aussi le siège social nord-américain de l’entreprise et un centre de recherche, verront le jour au Campus Saint-Laurent de Technoparc Montréal, où sont situées 37 autres entreprises spécialisées en sciences de la vie. Le projet doit créer 200 emplois spécialisés. Green Cross Biotherapeutics avait acquis l’an dernier les terrains nécessaires à la construction à un coût de 5,4 M$. Les bâtiments feront près de 225 000 pieds carrés. «C'est avec fierté que nous accueillons au Québec le premier projet d'usine de l'entreprise en Amérique», a déclaré le ministre de l’Économie, Jacques Daoust. « Grâce à ce projet d'envergure, nous pourrons développer une expertise nouvelle dans un créneau prometteur, en plus d'assurer l'approvisionnement au Québec de certains produits dérivés du plasma», a poursuivi le ministre, qui a aussi parlé de «retombées économiques considérables» pour la province. Par l’entremise d’Investissement Québec, le gouvernement Couillard a accordé une aide financière de 25M$ au projet, soit une contribution non remboursable de 8M$ et un prêt de 17M$. Selon Technoparc Montréal, le projet de Green Cross Biotherapeutics est l’un des plus importants projets d’investissement en sciences de la vie des quinze dernières années dans la province. L’an dernier, Technoparc Montréal a ajouté 32 entreprises à son Campus Saint-Laurent, générant 825 nouveaux emplois. Depuis août 2013, le taux d’inoccupation des immeubles sur le Campus a fondu de presque de moitié, pour s’établir à 6,9% en décembre dernier. En tout, le campus héberge 91 entreprises qui emploient 5625 travailleurs
  10. Vidéotron construira un centre de données à Montréal pour 40 millions LIA LÉVESQUE La Presse Canadienne Vu les besoins croissants, Vidéotron a annoncé mercredi la construction d'un centre de données au coût de 40 millions $. Au cours d'une rencontre avec la presse, mercredi, la présidente et chef de la direction de Vidéotron, Manon Brouillette, a souligné que la décentralisation des serveurs des entreprises vers des centres de données était une tendance lourde à l'échelle mondiale, une tendance dont l'entreprise souhaite profiter. Le centre de 4000 mètres carrés sera situé dans l'arrondissement de Saint-Laurent, dans le Technoparc Montréal. Environ 300 emplois seront ainsi créés durant la phase de construction et entre 15 et 20 emplois permanents par la suite pour gérer les infrastructures, a précisé Mme Brouillette. Vidéotron souhaite ainsi intéresser les entreprises et les institutions de toutes les tailles et ne compte pas s'arrêter aux frontières du Québec. «On vise tout type de clientèle. On a 120 000 clients aujourd'hui; on a une demande de cette clientèle-là, mais également, il y a des clients de grande taille. On voit vraiment une tendance; on est près des frontières. Tout: le climat, le dollar canadien, tout ça fait en sorte que c'est très favorable pour des clients internationaux. L'avantage qu'on a, c'est que nos infrastructures, nous, on est déjà avec nos interconnexions avec les États-Unis, l'Europe, etc., pour recevoir des clients et être capables de transiter les données», a expliqué Mme Brouillette. Le maire de Montréal, Denis Coderre, présent lors de l'annonce, ne cachait pas sa fierté. Il s'est dit doublement content, d'abord pour son Technoparc qui continue de se développer avec un centre de technologie de pointe, ensuite pour la croissance du nombre de centres de données au Québec. «Il ne faut pas se le cacher: le Québec et Montréal connaissent un léger retard dans ce domaine. À titre de comparaison, l'Ontario compte 1146 centres de données; le Québec n'en compte que 411», a dit le maire Coderre. Pierre Dion, président et chef de la direction de Québecor, a précisé qu'en fait, c'est non seulement Montréal et Québec, mais «tout le Canada qui est en retard sur les États-Unis» en la matière. Le maire Coderre pense que ce centre de données de Vidéotron permettra d'attirer ici d'autres entreprises. «Grâce au nouveau centre de données qui sera érigé ici, les entreprises montréalaises et du Québec entier pourront bénéficier d'une infrastructure infonuagique à la fine pointe. Pour Montréal, c'est un avantage incroyable, qui nous permettra d'attirer chez nous de nouvelles entreprises numériques ou de conserver celles que nous avons déjà», s'est-il félicité. http://affaires.lapresse.ca/economie/medias-et-telecoms/201509/16/01-4901121-videotron-construira-un-centre-de-donnees-a-montreal-pour-40-millions.php