Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'techniques'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Urban photography
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • Quebec City and the rest of the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 11 results

  1. La Bourse de Toronto prévoit reprendre ses activités de façon normale jeudi matin après avoir été paralysée pratiquement mercredi par des problèmes techniques. Pour en lire plus...
  2. Par voie de communiqué, la Bourse a indiqué que ses activités «ont été arrêtées» en raison de problèmes techniques. Pour en lire plus...
  3. Ingénierie - À la traque des défaillances catastrophiques Le Devoir Claude Lafleur Édition du samedi 02 et du dimanche 03 mai 2009 Mots clés : Acfas, Sofiene Tahar, Ingénierie, Science, Université, Canada (Pays) Tout ce que vous avez toujours voulu savoir à propos de la « Formal Probabilistic Analysis Using Theorem Proving » La fusée Ariane 501 photographiée peu avant d'être installée sur son aire de lancement en juin 1996. Ariane 501 a explosé 40 secondes après son décollage, victime d'une panne de son système de navigation, ce qui a entraîné la perte des quatre satellites Cluster, d'une valeur de 370 millions de dollars. Photo: Agence France-Presse Toute machine complexe, tel un avion ou un réacteur nucléaire, est susceptible de connaître une défaillance catastrophique. Or, malgré toutes les études, analyses, vérifications et simulations, il est impossible de repérer toutes les possibilités de scénarios catastrophiques. C'est pourtant le défi que relève un chercheur de l'Université Concordia, qui imagine diverses méthodes pour y parvenir. «Ce que nous faisons dans notre laboratoire, c'est essayer de repérer tous les scénarios possibles pour ne pas en échapper un qui soit catastrophique», indique Sofiene Tahar, ingénieur en électronique et en informatique, qui dirige l'équipe de 25 chercheurs du Hardware Verification Group de l'Université Concordia. Son domaine de recherche touche tous les systèmes présents dans notre vie, des réseaux de communication sans fil aux avions, en passant par les logiciels et les puces électroniques. «Je me passionne pour le fonctionnement des systèmes, qu'il s'agisse de logiciels ou de matériels», dit-il avec enthousiasme. D'origine tunisienne, Sofiene Tahar a entrepris ses études universitaires en Allemagne avant de venir les compléter ici. «J'ai passé dix ans en Allemagne et je voulais acquérir une expérience nord-américaine, dit-il. En 1995, je suis donc venu réaliser un postdoc à l'Université de Montréal puis, l'année suivante, j'ai décroché un poste de professeur à l'Université Concordia. Je suis donc demeuré à Montréal..., ce que je ne regrette surtout pas!» Pour sauver Ariane Aurait-on pu sauver Ariane 501? M. Tahar s'émerveille devant la complexité des systèmes que l'industrie développe de nos jours. «Prenez par exemple le microprocesseur Pentium d'Intel, dit-il. Celui-ci contient plus d'un milliard de transistors! On a donc la technologie pour fabriquer ce genre de "monstres", mais comment s'assurer qu'il fonctionne correctement?» Or, justement, l'industrie de la microélectronique et du logiciel consacre environ 70 % de ses ressources à vérifier la fiabilité de ses produits (et 30 % à leur conception). «Pour l'essentiel, on a recours à des techniques de simulation, remarque-t-il. On essaie de simuler les principaux scénarios de fonctionnement, mais il est impossible de reproduire tous les cas imaginables, puisque cela prendrait des milliards d'années.» Son équipe cherche par conséquent à concevoir diverses autres techniques de repérage systématique des failles en recourant notamment à des méthodes de raisonnement mathématiques. Elle conçoit entre autres des logiciels qui appliquent systématiquement cette démarche de raisonnement mathématique. «On obtient de la sorte une couverture exhaustive de tout ce qui est possible», indique le chercheur. Pour illustrer son approche, il évoque le grave accident survenu lors du premier tir d'une fusée Ariane V, en juin 1996. Cette Ariane 501 a explosé 40 secondes après son décollage, victime d'une panne de son système de navigation, ce qui a entraîné la perte des quatre satellites Cluster, d'une valeur de 370 millions de dollars. Les enquêteurs ont par la suite découvert que, parmi les milliers de lignes de code des logiciels contrôlant les ordinateurs de bord, une petite série avait été mal conçue. Selon un rapport de la NASA, le genre de méthode préconisée par Sofiene Tahar aurait probablement pu détecter la faille avant le tir de la fusée. Collaborations De fait, les travaux de l'équipe Tahar intéressent tellement les entreprises que, «chaque fois que nous obtenons des résultats intéressants, cela donne lieu à des collaborations avec des firmes à travers le monde», rapporte M. Tahar. C'est ainsi que son groupe travaille actuellement dans le cadre de trois partenariats, l'un avec la firme Erikson, de Montréal, un autre avec STMicroelectronics (le plus grand fabricant microélectronique en Europe) et un troisième avec Huway (le numéro un chinois des systèmes électroniques). «On essaie d'appliquer diverses techniques pour aider les industriels à vérifier leurs systèmes.» C'est ainsi que, il y a quelques années, l'équipe a scruté une composante électronique fabriquée par la société PMC-Sierra, l'un des grands fournisseurs de semi-conducteurs utilisés dans une foule d'équipements de communication. «Grâce à l'une de nos nouvelles techniques, basée sur des méthodes formelles, nous avons découvert une défaillance dans l'un des modes de fonctionnement du circuit électronique, raconte M. Tahar. Sur le coup, l'entreprise ne nous a pas crus, elle a donc refusé nos conclusions... mais elle a par la suite compris que nous avions raison.» De la probabilité à la certitude Prévoir les aléas de l'environnement? À l'occasion de sa présentation au congrès de l'ACFAS (lundi midi), M. Tahar traitera de l'application de la théorie des probabilités à l'identification des failles dans les systèmes. «C'est un domaine de recherche que nous avons commencé à explorer il y a quatre ans, précise-t-il. On a fait l'observation que beaucoup de systèmes ont un comportement probabiliste... Pensons simplement à la variation des conditions météorologiques; lorsqu'on place un système quelconque dans un environnement physique, il y a beaucoup de comportements qui dépendent de probabilités. Nous nous intéressons à la vérification des systèmes probabilistes, c'est-à-dire que ce n'est pas seulement le fonctionnement du système qu'il faut vérifier, mais son comportement probabiliste.» Cette démarche intéresse au plus haut point plusieurs autres chercheurs autant que des industriels. C'est ainsi que deux professeurs émérites de l'Université de Cambridge, en Grande-Bretagne, ont l'intention d'appliquer les méthodes mises au point par l'équipe de Concordia à un ensemble de domaines, notamment les télécommunications, la conception de logiciels, l'aviation et l'automobile. Par ailleurs, un gestionnaire de Rockwell Collins (un géant de l'avionique) a été si impressionné, lors de sa visite des laboratoires de M. Tahar l'été dernier, qu'il désire absolument collaborer avec lui. «Les choses vont vraiment très vite pour nous!», remarque Sofiene Tahar avec enthousiasme. *** Collaborateur du Devoir *** - «Formal Probabilistic Analysis Using Theorem Proving», le lundi 11 mai à 15 heures. http://www.ledevoir.com/2009/05/02/248474.html (2/5/2009 9H07)
  4. L'entreprise a rompu le dernier lien qui le liait au transporteur canadien. Elle a donc adopté le nom Aveos et un nouveau logo. Pour en lire plus...
  5. http://spacingmontreal.ca/2011/05/01/saint-pierre-river-site-to-become-montreals-first-woonerf/ Definition of a woonerf: A woonerf (Dutch plural: woonerven) in the Netherlands and Flanders is a street where pedestrians and cyclists have legal priority over motorists. The techniques of shared spaces, traffic calming, and low speed limits are intended to improve pedestrian, bicycle, and automobile safety.
  6. Postes Canada pourrait faire face à un débrayage de ses quelque 2000 employés administratifs et techniques, dès lundi matin Pour en lire plus...
  7. Désolé tout le monde pour les problèmes de serveur!! Tout devrait rentrer dans l'ordre!!!
  8. Depuis 2011, beaucoup de panneaux de verres de fenêtres et balcons sont tombés à Toronto. Ce qui est le plus choquant, c'est la réaction du bonhomme à la fin de l'article. David House dit que c'est normal, que les techniques de bâtiment sont du "jetable", que ça se vend, le problême c'est que ça va coûter cher à réparer dans le temps. Duh. http://www.torontosun.com/2013/09/28/toronto-high-rise-hazards-of-falling-glass
  9. Digital 04 Studios announced the return of its popular conference in Montreal geared toward the digital art industry. Named Advanced Digital Art Production Techniques (//ADAPT), the conference will feature more than 20 digital art masters, world famous film, vfx and videogame studios. This year, the //ADAPT 2007 Conference will once again be held at the Hyatt Regency Hotel Montreal, on Sept. 24-28. In addition to the master classes, the four-day event will feature new programs and activities such as the //ADAPT Theater and the //ADAPT Art Expo, designed to promote and inspire artists and display the amazing art work developed in leading films, vfx and videogame productions worldwide. "With this announcement, Digital 04 Studios is proud to once again support this vibrant industry of digital art worldwide." said co-founder Jonathan Abenhaim. Throughout the next few weeks, stay tuned to the new http://www.adaptmontreal.com website for program information and registration. Last year, the //ADAPT 2006 conference registered 900 attendees from all over the world, nearly exceeding capacity. Thirty percent of attendees came from Asia, Europe and the U.S., and were made up of artists, students, film and videogame developers. "We were really amazed with the success of //ADAPT 2006. The participation and interest from artists and studios exceeded our expectations and confirmed the need for such an event," said co-founder Jean-Eric Hénault. Master classes were given by numerous world-renowned artists, such as Syd Mead, Scott Robertson, Iain McCaig and Mark Goerner, who featured their work and art production techniques. In addition to the training, attendees had the opportunity to network & interview with major studios, such as, DreamWorks Animation SKG, Industrial Light & Magic, Lucas Arts, Ubisoft, Electronic Arts, Artificial Mind and Movement (A2M), Beenox and Hybride. Marc Petit, vp, Autodesk, Media and Ent., stated during his address at the Saturday evening cocktail mixer, "Montreal is the center of the CG universe. ADAPT gives the international 3D community the opportunity to learn from a number of leading artists and network within the industry." Digital 04 Studios, created for artists by artists, is the corporate entity presenting and organizing the //ADAPT Conference. Co-founded by Jean-Eric Hénault, president of CGChannel.com, Emile Ghorayeb, formerly at DreamWorks Animation, and Jonathan Abenhaim, formerly of Ubisoft Ent. The //ADAPT Conference was established in 2006 by Digital 04 Studios to teach advanced digital art production techniques and to promote digital artists worldwide.
  10. http://www.projetsverts.voirvert.ca/ À propos Une vitrine unique pour les architectes Projets verts – La vitrine de l’architecture durable au Québec met en lumière le design de bâtiments écologiques portant la signature des membres de l’Ordre des architectes du Québec (OAQ), qui peuvent y publier eux-mêmes l’information sur leurs concepts ainsi que leurs images. Développée en collaboration avec le Comité des techniques et bâtiments durables de l’OAQ, la plate-forme Projets verts est exploitée par Groupe Constructo, unité d’affaires de TC Media dont le portefeuille de médias dédiés au bâtiment écologique inclut également le magazine Voir vert. La vitrine Projets verts est liée à voirvert.ca, portail qui rejoint tous les acteurs du bâtiment durable au Québec : propriétaires et gestionnaires d’immeubles, développeurs immobiliers, architectes, ingénieurs, entrepreneurs généraux et spécialisés, fournisseurs de produits et services… Partager la connaissance Le partage de la connaissance est essentiel à l’avancement de l’architecture durable en sol québécois. Car c’est en les diffusant que les meilleures pratiques et les solutions novatrices préconisées par les uns pourront être adoptées ou appliquées par les autres. Tout comme pour les expériences qu’il vaut mieux éviter de répéter, évidemment. C’est dans cet esprit que nous avons développé Projets verts – La vitrine de l’architecture durable au Québec. Une idée qui a fait son chemin après que le Comité des techniques et bâtiments durables de l’Ordre des architectes du Québec nous eut approchés pour examiner la possibilité d’offrir à ses membres une plate-forme web leur permettant de constituer une vaste banque de projets verts. Liée à voirvert.ca, notre portail entièrement dédié au bâtiment durable, cette plate-forme permet désormais aux membres de l’Ordre de publier eux-mêmes leurs concepts et réalisations écologiques. Et, ainsi, d’exposer aux différents acteurs du milieu du bâtiment les stratégies et les mesures durables intégrées au design de leurs projets. En plus de contribuer à la diffusion de la connaissance, cette vitrine permet en outre de mettre en valeur les réalisations d’architectes qui auront plus souvent qu’autrement à sortir des sentiers battus. Car bâtir vert, c’est aussi innover. Le site Projets verts se pose comme une référence incontournable pour quiconque s’intéresse de près ou de loin au bâtiment durable. Merci à l’Ordre des architectes de nous avoir appuyés dans le développement et la mise en ligne de cet outil qui contribuera à pousser encore plus avant le verdissement de notre environnement bâti. Anik Girard Directrice générale et éditrice Groupe Constructo, division de TC Média Vue d’ensemble Comme son nom l'indique, Projets verts – La vitrine de l’architecture durable au Québec rassemble des projets réalisés avec le souci de produire un impact minimum sur la planète. Voilà une excellente initiative puisqu'au Québec, bien que de nombreux organismes publient des guides de bonnes pratiques pour inciter les professionnels à bâtir mieux et de façon plus durable, chacun a pris l'habitude de travailler dans son coin. Judicieusement liée au portail voirvert.ca, cette plate-forme vient corriger cette lacune. Sans prétendre à l’exhaustivité, elle met en lumière de petites et grandes innovations face aux mille et un aspects de la construction durable, facilitant ainsi le partage d’idées et de ressources et, espérons-le, la transmission des connaissances à grande échelle. Cette adresse est d'autant plus précieuse que la durabilité d'un bâtiment reste un concept abstrait, particulièrement en Amérique du Nord, où les certifications demeurent trop souvent le critère selon lequel on jugera sa qualité. Mais il ne faut pas oublier que la construction durable est beaucoup plus qu'une juxtaposition de techniques. Les multiples réalisations recensées par Projets verts en font d'ailleurs la démonstration par l'exemple. Souhaitons que le site profite non seulement aux architectes et aux professionnels du bâtiment, mais inspire leurs clients et en bout de ligne, la collectivité dans son ensemble. Longue vie à Projets verts ! André Bourassa Président Ordre des architectes du Québec
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value