Search the Community

Showing results for tags 'sortie'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 18 results

  1. Publié le 04 juillet 2009 à 09h53 | Mis à jour le 04 juillet 2009 à 09h54 Bienvenue à la... Montréal Nathalie Petrowski La Presse Revenir à Montréal après un voyage à l'étranger peut parfois causer un choc. Cette fois-ci, le choc était d'autant plus grand que nous arrivions d'Istanbul, ville des Mille et Une Nuits, dont la beauté incandescente nous avait laissés pantois et éblouis. Si Montréal n'a rien à envier à Barcelone, comme le disait si bien le ministre Raymond Bachand l'an dernier, autant dire que Montréal a tout à envier à Istanbul, une ville vibrante, moderne et cruellement sous-estimée. En même temps, Montréal n'est pas non plus entièrement dépourvu de charmes, surtout les soirs d'été où le Festival de jazz le transforme en ville festive et tropicale. C'est ce que je me disais tandis que l'avion survolait la ville avant de se poser sur la piste. C'était aussi l'avis de mon voisin, un jeune Français d'environ 30 ans qui venait expressément à Montréal pour le Festival de jazz. La perspective de passer la semaine à nager dans la grande piscine musicale du Festival réjouissait tellement ce grand blond, paysagiste de métier, qu'il a souri pendant tout le vol. Il a continué à sourire en descendant de l'avion. Mais arrivé aux douanes, là où une longue et sinueuse chaîne de cordons force les voyageurs à marcher à la queue leu leu comme des bovins qu'on mène à l'abattoir, son sourire radieux s'est mué en rire jaune. Au bout de 40 minutes de cet absurde manège sans doute imaginé par un fonctionnaire frustré de ne pas voyager, il ne riait plus. Nous non plus, à la différence qu'au lieu d'être un brin agacés comme notre jeune ami français, nous avions carrément honte de venir d'une ville où les visiteurs sont traités comme du bétail à leur descente d'avion au milieu d'un aéroport où les valises arrivent toujours avant leurs propriétaires. Heureusement, une belle ambiance régnait de l'autre côté des portes. S'il y a un endroit où mesurer l'impact touristique du Festival de jazz, c'est bien aux arrivées de l'aéroport. Et ce soir-là, l'achalandage, la fébrilité et le nombre de pancartes arborant le logo du festival étaient des indicateurs qui ne mentaient pas. Je venais de retrouver confiance dans Montréal. J'étais même heureuse d'être de retour en ville quand subitement, à la sortie du stationnement, mon regard s'est posé sur un panneau publicitaire. «Bienvenue à la Montréal» disait le panneau. J'ai répété à plusieurs reprises le slogan dans l'espoir d'en extirper un sens. En vain. De deux choses l'une: ou bien le rédacteur était un anglophone qui ne parlait pas français, ou bien un francophone inculte qui s'était trompé de jeu de mots. D'une manière comme de l'autre, ce message ne voulait rien dire sinon qu'à Montréal, ceux qui massacrent le français sont les bienvenus. Cent mètres plus loin, ma confiance déjà chancelante s'est définitivement abîmée contre un gros tas de gravats posé comme un champignon nucléaire à la sortie de l'aéroport. L'autoroute 20 fermée à la circulation n'était plus qu'un chantier hideux, inauguré trois jours plus tôt. Devant ce paysage en ruine, notre chauffeur de taxi a hoché la tête d'un air découragé. Ils n'auraient pas pu attendre la fin du Festival de jazz? a-t-il grommelé. En effet. Qu'est-ce qui empêchait le ministère des Transports d'attendre la fin du festival et le départ de la visite pour commencer à excaver à gogo? Rien, évidemment, sauf un peu de bonne volonté et la conscience que l'image d'une ville tient à une foule de petits détails comme ceux-là. Dans sa plus récente offensive, Tourisme Montréal rappelle l'importance de faire de Montréal une destination séduisante. C'est une riche idée, sauf que séduire un touriste avec une destination est une chose. Faire en sorte qu'il continue d'être séduit une fois arrivé à destination en est une autre. À Montréal, le jazz est toujours séduisant. Les enclos de bétail, les panneaux publicitaires débiles et les chantiers de démolition, un peu moins.
  2. http://journalmetro.com/actualites/montreal/490051/le-square-viger-pourrait-etre-revitalise-dici-2017/ Le Square Viger pourrait être revitalisé d’ici 2017 Par Laurence Houde-Roy Métro Partager cet article Archives Métro Le Square Viger Richard Bergeron imagine un complément au recouvrement de l’autoroute Ville-Marie. Le conseiller du district Saint-Jacques se dit confiant que le Square Viger sera également revitalisé d’ici la fin des travaux de recouvrement en 2017, entre les rues Sanguinet et Hôtel-de-Ville. Le maire de Montréal, Denis Coderre, avait lui aussi laissé entendre en mars que la revitalisation du Square Viger était la «prochaine étape» dans la foulée du recouvrement. «Je ne suis pas en mesure de dire que ça va être fait, mais sachez que je vais travailler à ce que ça se fasse», a affirmé dimanche le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, lors de sa visite guidée du secteur dans le cadre des Promenades de Jane organisées par le Centre d’écologie urbaine de Montréal. M. Bergeron propose que la partie ouest, celle la plus près de la rue St-Denis et qui comporte plusieurs structures de béton sous-utilisées, devienne plus invitante, plus conviviale». L’inauguration du CHUM en 2016 presse la situation, selon lui. «Des centaines de personnes sortiront le midi. Où vont-ils prendre l’air ? [Le Square Viger], c’est génial comme espace de détente. Sauf qu’actuellement, ça ne peut guère être utilisé, alors il faut avoir fait quelque chose en 2017», s’est exclamé dimanche M. Bergeron. À l’image de ce qui avait été fait en 2006 pour les Outgames à l’autre extrémité du Square, le chef de Projet Montréal souhaite qu’une partie du béton soit enlevée, qu’une douce pente de terre soit créée et que plusieurs espaces ouverts soient aménagés. Il ajoute que la majorité des structures de béton resteraient toutefois sur place, par respect pour l’architecture d’origine. «Le maire [Denis Coderre] m'a dit: “Go mon Richard, et s’il y a des coups de pieds à donner dans l’administration, tu les donnes en mon nom”.» -Richard Bergeron, au sujet d'une conversation qu'il a eu avec le maire vendredi qui lui donnait l'autorisation officielle d’amorcer les démarches. En attente du MTQ Richard Bergeron attend actuellement la fin des négociations avec le ministère des Transports du Québec (MTQ) avant de développer en détail son projet de place publique qui trônera au-dessus de l’autoroute Ville-Marie à la suite de son recouvrement. M. Bergeron, le maire Coderre et son administration souhaitent que la sortie d’autoroute sur la rue St-Antoine soit condamnée, et qu’un projet d’1M$ permette le réaménagement «plus fonctionnel» de la sortie un kilomètre plus loin, entre les rues Amherst et Panet. «Ce qu’on souhaite c’est que le gouvernement du Québec, grâce à la volonté de M. Couillard, renonce définitivement à cette sortie d’autoroute et consente à la sortie suivante», a précisé dimanche M. Bergeron, devenu responsable du dossier du recouvrement de l’autoroute Ville-Marie en février dernier. Il a indiqué à Métro que cette décision devrait être prise «bientôt». «Donc assez prochainement, on pourrait annoncer le périmètre exact de réaménagement et le niveau des considérations techniques [en fonction des indications du MTQ)», a-t-il ajouté. Quelques projets sont toutefois déjà en réflexion, comme la construction d’un «miroir d’eau», de manière à ce que les vitraux de la station de métro Champs-de-mars se reflètent sur cet étang. M. Bergeron se réjouit des près de 20 000 à 25 000 personnes qui circuleront quotidiennement sur cet espace public enserré par le quartier de la santé et le quartier administratif autour de l’Hôtel de Ville. «Tout ça justifie la présence d’un espace de qualité. Ici, il va y avoir une foule tout le temps», a affirmé l’urbaniste de formation aux quelques 25 citoyens venus l’écouter dimanche lors de sa visite guidée.
  3. Vues significatives à Montréal Paris, Rome Londres et d’autres villes riches en patrimoines offrent des perspectives spectaculaires aux résidents et visiteurs. Certes Montréal n'a pas l'histoire ou l’architecture des villes plus anciennes, mais elle possède certaines vues significatives sur des bâtiments et il existe des panoramas intéressants ou uniques à notre métropole. À part de Vieux-Montréal, ou il y en a plusieurs, voici quelques exemples qui j’ai identifié : Le Biosphère de Buckminster Fuller à partir de la sortie du Metro Papineau, la Tour de Levis à partir de la rue Notre-Dame, la Tour de l’Horloge à partir de la rue Amherst et la rue Sainte-Catherine, la vue du Mont-Royal à partir de la rue McGill College, la vue sur le pont Jacques-Cartier à partir de l’avenue De Lorimer Pouvez-vous en ajouter d’autres à cette liste ?
  4. Dans le quartier Sainte-Marie À la sortie du pont Jacques-Cartier, face au parc des Faubourgs. Ce terrain est juste au nord de Church of Latter Day Saints. sent via Tapatalk
  5. Ceci semble largement passé inaperçu, mais la 15 nord depuis quelques années s'est élargie à 3 voies + 2 voies d'accotements dans chaque direction jusqu'à passé St-Jérome. Hier j'ai monté jusqu'au Bourbon à la sortie 64 et le petit périple s'est fait en toute douceur bétonnée (aidé par la Lincoln aussi bien sûr).
  6. Tout en laissant à la Réserve fédérale américaine l'initiative d'esquisser une voie de sortie de la crise les grands banquiers centraux l'assurent de leur collaboration. Pour en lire plus...
  7. La production mondiale fera un bond d'ici à 2015 passant de 55,7 milliards à 162 milliards de litres, selon une étude sortie mercredi. Pour en lire plus...
  8. Un GPS, S.V.P! Nathalie Collard La Presse Un visiteur arrive à Montréal par l'autoroute 40, direction ouest. Arrivé à l'intersection de l'autoroute 25, on lui offre deux possibilités: à gauche, le pont-tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine. À droite: Hull/Ottawa. Aucune indication pour Montréal ou son centre-ville! Scénario semblable en provenance des États-Unis, via le poste douanier de Lacolle. En territoire américain, on annonce Montréal. Mais une fois sur le réseau routier québécois, il faut attendre St-Jean-sur-Richelieu avant qu'on nous indique à nouveau la direction de la métropole. À Montréal, ça laisse à désirer. À la sortie du métro Champ-de-Mars, par exemple, le touriste se trouve face à une colonne Astral plutôt discrète affichant un plan du quartier. Les abords du métro sont souvent jonchés de débris. Une affichette rouge et or en piètre état indique l'hôtel de Ville et le Vieux-Montréal. Rappelons qu'avec le métro Place d'Armes, le métro Champ-de-Mars est LA station du Vieux-Montréal, celle où descendent les touristes qui se dirigent vers la place Jacques-Cartier. Or les visiteurs, déboussolés, doivent s'en remettre à la politesse des usagers du métro pour trouver leur chemin. Les exemples de signalisations déficientes sont nombreux à Montréal et dans ses environs. Invisibles aux yeux de ceux qui connaissent bien la métropole, les pancartes offrent une information insuffisante aux touristes qui en sont à leur première visite. En janvier dernier, lors d'une sortie très médiatisée pour dénoncer la saleté de la Ville, le pdg de Tourisme Montréal, Charles Lapointe, avait critiqué au passage la pauvre qualité de la signalisation touristique. Six mois ont passé, l'été bat son plein mais rien n'a changé. Nous ne sommes pas les seuls à déplorer le peu d'attention portée au dossier crucial de la signalisation, dossier qui concerne aussi bien le gouvernement provincial que municipal. Au cours des dernières années, plusieurs rapports et mémoires ont insisté sur ce facteur primordial pour toute ville désireuse d'attirer des touristes ainsi que des congrès et des événements d'envergure. Que ce soit la Société du palais des Congrès qui déplorait la signalisation à la sortie de l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau ou encore l'Université McGill qui proposait que les universités soient annoncées sur les pancartes routières comme c'est le cas aux Etats-Unis, il y a beaucoup à faire pour améliorer la situation. À commencer par une refonte des petites affiches bleues qui semblent être tombées dans l'oubli. Il faut s'assurer que ces indications mènent le visiteur à bon port. À l'heure actuelle, ce dernier est souvent abandonné en plein parcours. Un exemple: boulevard René-Lévesque, face au Complexe Desjardins, une de ces pancartes indique à l'automobiliste qu'il doit tourner à droite sur Jeanne-Mance pour se rendre au mont Royal. Mais une fois au pied de la montagne, avenue du Parc, plus rien. Il faudrait ajouter une autre pancarte pour indiquer le stationnement et le chalet de la montagne, un des plus beaux points d'observation de la ville. Le maire a promis au pdg de Tourisme Montréal que le problème serait réglé d'ici la fin de l'année. Il lui reste donc six mois pour remplir sa promesse. Montréal devrait également se doter d'une carte officielle de la Ville semblable à la célèbre carte de Paris commanditée par Les Galeries Lafayette. Comme nous possédons beaucoup moins de lieux historiques que la Ville-Lumière, pourquoi ne pas y indiquer les lieux de design qui valent le détour (tirés de la liste de gagnants du concours Créativité Montréal). Après tout, Montréal n'est-elle pas devenue une ville de design selon l'Unesco? Cette carte pourrait être distribuée partout: aéroport, hôtels, comptoirs d'information touristique, métroet deviendrait un outil de repérage incontournable. Il y a également un effort à faire du côté des taxis qui devraient tous être équipés d'une carte numérisée de la ville fixée au dossier du chauffeur. Trop dispendieux? Une carte plastifiée serait déjà un bon début. Bref, il est urgent que le ministère des Transports, la Ville de Montréal et chacune des agglomérations coordonnent leurs actions et leurs efforts pour rendre notre ville plus conviviale. Notre crédibilité en tant que destination touristique en dépend. [email protected]
  9. Cette année, l'événement aura lieu du 30 octobre au 9 novembre : la liste des restaurants participant à l'événement cette année est sortie : http://www.tourisme-montreal.org/mtlatable/restaurants-fr.php Un petit rappel, les restaurants participant offrent des menus à 19, 29 ou 39$
  10. http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/faitsdivers/archives/2014/01/20140113-121935.html L'autoroute 40 ouest a été complètement fermée à la circulation, lundi midi, après qu'un morceau de béton eut chuté d'un viaduc dans l'ouest de Montréal. (Photo Agence QMI) Une voiture a été touchée par du béton et d'autres véhicules ont subi des crevaisons. (Photo Agence QMI) L'incident, qui n'aurait pas fait de blessé, s'est produit près de la sortie pour les boulevards Henri-Bourassa et Hymus <small class="caption" style="color: rgb(128, 128, 128); font-family: arial, helvetica; background-color: rgb(20, 21, 35);">(Photo Agence QMI)</small> Une voiture a été touchée par du béton et d'autres véhicules ont subi des crevaisons. <small class="caption" style="color: rgb(128, 128, 128); font-family: arial, helvetica; background-color: rgb(20, 21, 35);">(Photo Agence QMI)</small> L'incident, qui n'aurait pas fait de blessé, s'est produit près de la sortie pour les boulevards Henri-Bourassa et Hymus
  11. 2 questions sous un même sujet, pourquoi? et bien, ça ne valait pas la peine d'ouvrir 2 sujets pour juste ça. 1. Pourquoi ferment-ils le Tunnel Ville Marie lors des feux d'artifices à la ronde. Est-ce pour éviter de créer du trafic dans le tunnel lui même? Tout le monde prendrait la sortie St-Laurent-Berri, ils me semble que cette sortie est mieux que De La Montagne pour accueillir un grand flot de véhicule? 2. Quelqu'un connait une liste de code de plaques véhicules, exemple, une plaque avec un F est un véhicule de compagnie, une plaque avec un L est pour un véhicule de livraison, un T pour taxi, A Autobus..... mais j'ai vu une plaque commençant par C hier et je ne me rappel pas avoir vu ça avant. Alors quelqu'un connait un site pour ça?
  12. Bonjour Ã* tous, alors voilÃ* depuis quelques temps je lis de plus en plus d'articles et de commentaires sur l'urbex. les photos me font rever! et j'aimerais vraiment commencer Ã* explorer. Seulement je ne connais personne avec de l'experience. J'ai trouvé cet article qui parle d'une exploration pour "débutant" Urbex pour debutant a Montreal - Les voyages de Seth et Lise Je serai assez tentée de commencer comme ça. Est ce que ça tenterait quelqu'un qu'on prépare une sortie? Helene
  13. La programmation de l'événement est sortie. Des menus de 19, 29 ou 39$ sont proposés dans les "meilleurs" restos de Montréal Les places partent vite dans certains restos, comme le Toqué ou les 400 coups Voir les détails : http://www.tourisme-montreal.org/mtlatable/
  14. Un appel d'offres a été lancé dernièrement par la Société des Ponts Jacques-Cartier et Champlain Inc. pour le remplacement du Viaduc Principal. Celui-ci se trouve a enjamber deux voies de circulation, soit celle de la sortie Wellington, en provenance de l'autoroute 15 direction nord, et celle de la sortie pour l'autoroute Bonaventure en provenance de l'autoroute 15 en direction sud. Le remplacement de cette structure est prévue pour 2014 et 2015, et entrainera certainement plusieurs entraves majeures dans l'axe du Pont Champlain. [streetview]https://maps.google.ca/maps?hl=fr&ll=45.472158,-73.559089&spn=0.000008,0.004823&t=h&z=18&layer=c&cbll=45.472073,-73.559278&panoid=9e4UcI__cX8TKd44w6rmgA&cbp=12,198.81,,1,-9.01[/streetview] Lien pour consulter l'appel d'offres
  15. La construction du complexe commercial Sortie 28 débutera au printemps Photo Gabrielle Doutre Le maire de Blainville, François Cantin, Gilles Laurence du Groupe Laurence, et Richard Perreault, conseiller municipal du quartier d’Alençon et président de la Commission des finances. Publié le 24 Octobre 2012 Claudine Mainville Investissement de plus de 60 M $ en bordure de l’autoroute 15 à Blainville Sujets : Groupe Laurence , Blainville François Cantin , Carrefour du boulevard Michèle-Bohec , Rue Notre-Dame Le Groupe Laurence a présenté cette semaine le plan de développement du complexe commercial, Sortie 28, qui couvrira le quadrilatère du boulevard Michèle-Bohec, de la rue Notre-Dame et de l’autoroute 15, à l’extrémité nord du territoire de Blainville, un projet nécessitant un investissement de plus de 60 M $ qui débutera au printemps 2013. Déjà, la disparition du boisé et les travaux de remblaiement sur le site avaient soulevé le questionnement des passants et des résidents de Blainville. «Il fallait effectuer ces travaux dès maintenant pour permettre la consolidation du sol, pour que les travaux de construction débutent dès le printemps 2013. Cette période était également préférable afin d’éviter la nidification…», a expliqué le maire de Blainville François Cantin. Le terrain avait été acquis par le Groupe Laurence il y a près de dix-huit mois, au coût de 9.1 millions de dollars. Le promoteur, le Groupe Laurence en collaboration avec Smart Centres, dispose de cinq années pour compléter le projet. Les premiers commerces devraient accueillir le public dès l’automne 2013. La première phase sera réalisée en bordure de l’autoroute, comprenant un bâtiment de 12 113 mètres carrés, soit un commerce de grande surface. Gilles Laurence a refusé de révéler à ce moment-ci, la bannière de ce commerce parce que les négociations seraient encore en cours…«Ce n’est pas encore signé mais ça devrait être complété au cours des prochaines semaines», a affirmé Gilles Laurence. Deux autres bâtiments de 5 300 et 2 090 mètres carrés complèteront la bordure de l’autoroute 15. À l’extrémité nord, longeant la sortie 28, quatre bâtiments sont prévus, dont un édifice de six étages pouvant accueillir un hôtel et des bureaux. Du côté du boulevard Michèle-Bohec, quatre bâtiments seront érigés et deux autres vers la rue Notre-Dame. Le centre du site sera constitué d’une place centrale, avec fontaine, aménagement paysager et mobilier urbain, permettant la circulation piétonne d’un commerce à l’autre, dans les sept bâtiments rassemblés. «Au carrefour du boulevard Michèle-Bohec et de l’autoroute 15, nous allons créer un milieu urbain de prestige, où l’on verra s’établir, sur le même site, des commerces, des restaurants et des services de proximité», a déclaré le président du Groupe Laurence. Le site du projet Sortie 28, du côté est de l’autoroute 15, compte 148 006 mètres carrés, dont 42 349 mètres carrés seront utilisés pour la construction de bâtiments. De l’autre côté de l’autoroute, sur le territoire de Mirabel, sera construit un autre complexe commercial, Factory Outlets, sur le site initialement prévu du Lac-Mirabel http://www.ville.blainville.qc.ca/pdf/CommProjetSortie28_22oct12.pdf
  16. Lac Mirabel: les appels d'offres sont lancés Jean-Paul Charbonneau 11 août 2006 - 07h31L'audacieux projet Lac Mirabel franchit un important pas vers sa réalisation avec le lancement des appels d'offres pour la réalisation des plans et devis de la future sortie 28 de l'autoroute des Laurentides (15) qui lui procurera un accès direct. Les voies du viaduc qui surplombe la voie rapide à cet endroit seront doublées afin de permettre une meilleure circulation. C'est après presque deux ans de pourparlers que les municipalités de Mirabel et de Blainville et le ministère des Transports du Québec ont signé une entente tripartite sur le financement des travaux de construction de près de 12 millions de dollars qui commenceront au plus tard en avril prochain. La direction de Lac Mirabel a été consultée par la Ville de Mirabel, désignée comme maître d'oeuvre, et le MTQ. Cette décision était attendue avec impatience par les promoteurs de ce mégaprojet unique qui nécessitera des investissements de l'ordre de 425 millions de dollars. Lac Mirabel, qui devrait être terminé en 2008, a déjà loué la très grande majorité de ses locaux commerciaux. Cette nouvelle sortie et ses bretelles d'accès aideront également au développement des deux municipalités. Du côté de Mirabel, l'administration municipale compte agrandir le parc industriel. «Notre parc industriel actuel est rempli, il est urgent de procéder à un agrandissement afin de poursuivre notre développement. La demande est très forte», a mentionné le maire de cette municipalité, Hubert Meilleur. À Blainville, l'aménagement décongestionnera la sortie 25 en plus de favoriser le développement dans la partie nord de la ville de 47 000 habitants. «Notre parc industriel va profiter également de ce futur aménagement. Il était temps qu'une entente intervienne pour les deux municipalités», a indiqué le directeur général de Blainville, Paul Allard. Lors de l'entretien, M. Meilleur a déclaré que le projet Lac Mirabel n'entre aucunement en compétition avec le Faubourg Boisbriand (ancien site de General Motors) présentement en construction au carrefour des autoroutes 15 et 640, le centre commercial Place Rosemère et la série de magasins que l'on retrouve le long de la 15 à Saint-Jérôme; bien que le tout se trouve dans un rayon d'une vingtaine de kilomètres. De plus, il existe un vaste projet pour le site de l'ex-aéroport de Mirabel qui comportera notamment des glissades d'eau d'un nouveau type. ----------------------------------------- The Lac Mirabel development, which will encompass more than 14 million square-feet and include 2.2 million square-feet of retail space. Le projet lac mirabel sera le plus gros en terme de superficie, mais pas le plus gros en terme d'espaces à louer. Source: deuxième communiqué posté sur ce fil. Le super centre d'achats de Dubaï aura 9.6 millions de pieds carrés de locatif pour magasins sur un terrain de 12.1 millions de pieds carrés. De loin le plus gros en terme d'espaces à louer. Source: http://en.wikipedia.org/wiki/Dubai_Mall Les chiffres indiqués ici représentes les espaces à louer et non la superficie totale.
  17. Leonardo DiCaprio et Kate Winslet de retour Un Titanic 2 pour l'an prochain! Toute l'équipe de 7Jours.ca / 7Jours 2009-04-01 07:18:35 James Cameron a été embauché par les studios Paramount pour réaliser un Titanic 2. C’est la dernière rumeur à circuler dans les couloirs des studios Paramount ce matin. Leonardo DiCaprio et Kate Winslet seraient de retour dans le Titanic 2 dont James Cameron s’apprête à débuter la production. Si aucune date de sortie du film n’a encore été divulguée, on sait que le réalisateur cherche activement un scénariste capable de relever cet immense défi. Car les attentes de Paramount sont élevées. En effet, Titanic a engrangé 1,84 milliard de revenus depuis sa sortie et a remporté 11 Oscars en 1997. De plus, Ginette Reno a été approchée pour interpréter la chanson-thème de ce Titanic 2 qui s’intitulera… «Je suis un poisson»! ;-) Bon 1er avril à tous nos lecteurs
  18. Malek

    Malek vs Yara

    Encore plus évident: la famille idéale habite encore à Montréal??? :silly: :stirthepot: