Search the Community

Showing results for tags 'soient'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 17 results

  1. Je propose un fil sur le thème des immeubles montréalais coup de coeur que chacun pourrait proposer en photos. Pas besoin qu'ils soient connus ou imposants, anciens ou modernes, ce peut être un simple duplex digne de mention notamment, ou tout autre type de construction. L'important serait qu'ils se distinguent par leur facture particulière et qu'ils soient pour vous un bel exemple de réussite, un secret bien gardé ou un exemple inspirant à suivre. Ce pourrait même être une découverte dans votre quartier ou ville ou région montréalaise, que vous souhaitez partager sur le forum.
  2. Voici donc ma vision extensive du métro de Montréal! Un peu plus du double des stations actuelles. Couverture de Dorval à Georges-V, de Rivière-des-Prairies à Ville Saint-Laurent! Pas d'ajouts sur la rive-sud, simplement parce que je n'avais pas la carte, mais ça viendra un jour! Même chose pour Laval, où je n'ai que bouclé la boucle sans m'attarder à voir si la ligne y fait du sens! J'ai, en général, placé les stations là où il semblait avoir une certaine densité ou un point d'intérêt à proximité. Il est possible que certaines d'entre elles ne soient pas possible à construire pour une raison X ou Y, et j'en suis bien conscient, donc ne jugez pas trop sur l'emplacement exact! Aussi, je suis conscient que c'est un projet irréaliste, du moins d'ici 2200, mais ça reste avant tout une vision. VERSION ORIGINALE 4327 x 3580 PIXELS ICI. Et en détail:
  3. Un petit instrument de l'entreprise montréalaise CMC Électronique se retrouvera dans un des plus gros biréacteurs d'affaires qui soient, le Boeing Business Jet (BBJ). Pour en lire plus...
  4. Les quelque 42 analystes de la Banque du Canada sont sévèrement critiqués par des experts indépendants, qui déplorent qu'ils soient mal dirigés et sous-payés. Pour en lire plus...
  5. L'ancien président de Norbourg demandera formellement que les frais judiciaires qui seront encourus pour ses procès à venir et ceux de ses acolytes soient remboursés. Pour en lire plus...
  6. Le constructeur aérien américain s'attend à ce que 29 400 avions commerciaux soient vendus dans le monde d'ici 2027. Pour en lire plus...
  7. Bien que les deux parties en soient encore à finaliser les textes de l'entente de principe et du protocole de rentrée au travail, les syndiqués du Journal de Québec devraient rentrer au boulot à la mi-août - possiblement le 11. Pour en lire plus...
  8. Stephen A. Jarislowsky . Les Affaires . 09-10-2010 Point de vue. Les politiques gouvernementales du Québec laissent beaucoup à désirer. À titre de contribuable québécois, je suis furieux. Les impôts et les taxes que nous payons, dont les taxes municipales de Montréal, sont parmi les plus élevés du monde. Et qu'obtenons-nous en retour ? Des routes en piètre état, un trafic de drogue florissant, des hôpitaux délabrés, des universités sans argent pour embaucher les meilleurs cerveaux et des hausses constantes d'impôts et de taxes. Comment pouvons-nous espérer soutenir la concurrence du reste du Canada, et encore moins celle de la Chine et des autres pays, quand notre main-d'oeuvre compte 25 % de fonctionnaires, quand notre taux de syndicalisation est peut-être le plus élevé en Amérique du Nord, quand les syndicats de la construction et les fonctionnaires de Montréal et de Québec se voient accorder des monopoles. Si j'étais indépendantiste, je serais également furieux. L'achat de votes, les déficits budgétaires et l'endettement excessif de l'État rendent constamment ce projet impossible, à moins d'aspirer à devenir un pays du tiers-monde. Les libéraux comme les péquistes sont engagés dans l'achat des votes les plus néfastes qui soient, tant auprès des mères au foyer, des étudiants que d'autres citoyens qui ne paient aucun impôt sur le revenu (plus de 40 %). Qui ne voudrait pas étudier au Québec quand il n'en coûte qu'environ 2 400 $ par an ? À moins d'avoir réussi de justesse, quel diplômé ne souhaiterait pas quitter le Québec, où la rémunération est très faible et les impôts, confiscatoires ? L'état du réseau routier montréalais m'enrage. Montréal est la locomotive du Québec. Or, ses rues sont probablement les plus défoncées du Québec, voire du Canada. Les taxes foncières y sont sans doute les plus élevées de la province, particulièrement dans les banlieues où vivent les contribuables les plus imposés. Les fonctionnaires municipaux sont vraisemblablement les mieux payés. Nous avons aussi un maire qui, à l'instar de George W. Bush, est un diplômé de mon alma mater, l'université Harvard. On aurait pu s'attendre à mieux de leur part ! Mais ce qui me fait encore plus rager, c'est l'apathie de la population montréalaise qui, résignée, en est venue à trouver la situation actuelle " normale ". Ne devrions-nous pas aspirer à mieux ? Le plus désolant, c'est qu'il ne semble y avoir aucune amélioration en vue. Ni les libéraux ni le Parti québécois ne méritent nos votes. Or, nous n'avons pas d'autre choix. Je ne suis pas le seul à déplorer une situation où l'objectif premier des deux partis est de se faire élire et réélire. Pas étonnant que les véritables chefs soient si peu nombreux à se présenter et que certains des meilleurs jeunes cerveaux préfèrent quitter la province. Ayant fait carrière ici et appris à aimer le Québec, les objectifs qui motivent la classe politique québécoise m'attristent. Stephen A. Jarislowsky est président du conseil de Jarislowsky Fraser. Vous pourrez lire son commentaire sur lesaffaires.com une fois par mois. http://www.lesaffaires.com/mes-finances/fiscalite/stephen-jarislowsky--a-titre-de-contribuable-je-suis-furieux/519066
  9. Les oubliés de la fête André Pratte La Presse Au cours des festivités des derniers jours, on a beaucoup parlé des 400 ans de présence française en Amérique. C’est à juste titre qu’on célèbre cette survivance qui relève du miracle. Malheureusement, depuis que la Saint-Jean-Baptiste est devenue la Fête nationale des Québécois, on oublie trop souvent de souligner la contribution de ceux qui fêtent encore la Saint-Jean, qu’ils se trouvent à Saint-Boniface, à Sudbury ou à Moncton. La comédienne Guylaine Tremblay a livré lundi soir, à Québec, un vibrant plaidoyer en faveur de la «lutte» pour la langue française. Dans cette tâche, les Québécois peuvent compter sur leur majorité en territoire québécois et sur leur État. Les francophones du reste du Canada n’ont pas ces avantages. Pour continuer à vivre en français, ils doivent vraiment s’échiner. Partout, sauf au Nouveau-Brunswick, leur petit nombre les place dans une situation très difficile. Pensons aux 59 000 francophones de la Colombie-Britannique (1,4% de la population de la province, aux 65 000 francophones de l’Alberta (2% de la population). Une forte proportion d’entre eux parlent surtout l’anglais aujourd’hui, ce qui a fait conclure à bien des Québécois que leur assimilation était inéluctable. Pourtant, d’un bout à l’autre du pays, on trouve des communautés francophones vibrantes, des gens qui s’obstinent à bâtir des institutions, à défendre leurs droits, à accroître la qualité des services en français, à publier des livres... Leur combat pour la survie du français est-il moins noble, moins important que le nôtre? Depuis le plan d’action pour les langues officielles lancé par Stéphane Dion en 2003 et récemment renouvelé par le gouvernement Harper, les minorités francophones reçoivent un appui important du gouvernement fédéral. Le gouvernement du Québec, sous le leadership de Benoît Pelletier, s’intéresse plus que jamais au sort de ces communautés ; entre autres initiatives, des ententes de collaboration ont été conclues avec plusieurs provinces et un Centre de la francophonie des Amériques a été mis sur pied. De telles initiatives devront être renforcées et se poursuivre à long terme, quels que soient les partis au pouvoir à Ottawa et à Québec. À compter de la Fête nationale des Québécois de 2009, on devrait faire une place particulière aux autres Canadiens de langue française. Car qu’ils soient Acadiens, Franco-Manitobains ou Fransaskois, tous les parents qui transmettent à leurs enfants la connaissance et l’amour du français poursuivent, comme nous, l’oeuvre entreprise il y a 400 ans par Samuel de Champlain. http://www.cyberpresse.ca/article/20080625/CPOPINIONS05/80624167/6730/CPACTUALITES
  10. Deux jours après une réunion du G20 dont très peu de choses sont ressorties, les investisseurs craignent de plus en plus que les États ne soient pas en mesure de juguler rapidement la crise. Pour en lire plus...
  11. Le gouvernement canadien est sur le point de garantir les prêts pour s'assurer que les banques du pays ne soient pas désavantagées par rapport à leurs concurrentes. Pour en lire plus...
  12. L'Assemblée des Premières Nations craint que les progrès économiques enregistrés chez les Autochtones soient anéantis par la crise. Pour en lire plus...
  13. Réagissant aux critiques du vérificateur général du Québec, le premier ministre, Jean Charest, nie que ses états financiers présentés au cours des trois dernières années ne soient pas conformes à la Loi sur l'équilibre budgétaire. Pour en lire plus...
  14. Monique Jérôme-Forget a refusé hier de s'engager à ce que les contribuables ne soient pas touchés par des hausses de cotisations aux régimes d'assurances publics. Pour en lire plus...
  15. Le ministre des Finances, Jim Flaherty, a été catégorique hier: les mauvaises nouvelles seront nombreuses en 2009 au chapitre de l'emploi et de l'économie. Les Canadiens doivent s'attendre à ce que les pertes d'emplois enregistrées en décembre soient le début d'une vague au pays au cours des prochains mois. Pour en lire plus...
  16. (Newsmanagers.com) - Le gestionnaire allemand KanAm a acquis pour environ 45 millions de dollars canadiens deux immeubles d'exploitation appartenant au groupe Quebecor situés l'un à Aurora/Toronto et l'autre à Montreal. Ces actifs sont affectés au US-grundinvest Fonds, le seul fonds immobilier allemand offert au public dont les parts soient libellées en dollars américains. Son encours se situe actuellement à 583,5 millions de dollars.
  17. Jeudi 15 Novembre 2007 " En 2008, nous franchirons une autre étape très importante: l'embellissement. Un fonds de 250 000 $ sera consacré uniquement à des projets d'embellissement. Nous voulons que nos propres installations soient non seulement propres, mais qu'elles soient jolies. Nous devons donner l'exemple ", a ajouté Marcel Tremblay, du comité exécutif de la Ville de Montréal. Les projets sont nombreux en 2008 : présence prolongée de la brigade de la propreté, harmonisation de la réglementation et mise en place d'un système de saisie des constats électroniques, sans compter un programme ambitieux de nettoyage des graffitis d'un million de dollars, dont une portion sera consacrée à la réalisation de murales de qualité.