Search the Community

Showing results for tags 'sidev'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 3 results

  1. After 57 years, it's bye-bye Ben's Sandwich shop is toast. Montreal landmark closed in December and now faces the wrecker's ball MARY LAMEY, The Gazette Published: Saturday, May 12, 2007 Ben's Restaurant, a Montreal landmark closed in December after a lengthy labour dispute, has been sold and will face the wrecker's ball. SIDEV Realty Corp. has purchased the three-storey building at the corner of Metcalfe St. and de Maisonneuve Blvd., from the Kravitz family. The deal is expected to close on June 18. The purchase price has not been disclosed. SIDEV plans to demolish the building and is examining various options for redeveloping the 6,000-square-foot site. One option would be to build a 12- to-15-storey boutique hotel with retail space on the lower floors, or condominiums, said SIDEV president Sam Benatar, who began discussions with the Kravitz family several months ago. Ben's Deli in 2006: The municipal tax roll pegs its value at $2.62 million.View Larger Image View Larger Image Ben's Deli in 2006: The municipal tax roll pegs its value at $2.62 million. "It's a very small site, but what an incredible location," Benatar said. His firm is also open to working with the Hines-SITQ partnership, which is planning a 28-storey office tower on the lot immediately east of Ben's. SIDEV has been in touch with the SITQ and expects to meet with the real estate development arm of the Caisse de depot et placement du Quebec to see whether they can work together. His firm is not planning to sell the land, Benatar said firmly. "We did not buy in order to sell, but we are open to discussing all possibilities." A spokesman for the SITQ said he was unaware of the transaction and doubted the developer would alter its project to incorporate the Ben's property. "We are moving ahead with the project we presented publicly last October," said Jacques-Andre Charland, the SITQ's director of public affairs. The Texas-based Hines Group purchased the parking lot immediately east of Ben's in 2004. It partnered with the SITQ, a major landlord, to build the $150-million project that was to virtually wrap around the restaurant, one of the last three-storey structures along the canyon of office towers on De Maisonneuve Blvd. W. Hines has said publicly that it had hoped to strike a deal to acquire the neighbouring land, too. The Kravitz family has vehemently denied that it was ever approached about selling. The family could not be reached for comment yesterday. Ben Kravitz opened a deli offering smoked meat on St. Lawrence Blvd. in 1908. The Metcalfe St. eatery, with its wrap-around illuminated sign, opened in 1950. The current municipal tax roll pegs the property's value at $2.62 million, including $1.96 million for the land and $660,700 for the building. "There's no question of leaving the building in place. It isn't worth anything," Benatar said. SIDEV owns and manages large office and commercial properties around Montreal, including the Gordon Brown building at 400 de Maisonneuve Blvd. W. in the fur district, the jewellery business hub at 620 Cathcart St. and a Chabanel district property at 9250 Park Ave. It is also moving ahead with a plan to demolish the Spectrum and build a $120-million retail and office project at the southeast corner of Bleury and Ste. Catherine Sts.
  2. ******************** Ce sont tous les commerces jouxtant le Spectrum qui seront rasés dans le projet qui est devant les autorités de la Ville. Archives La Presse Projet immobilier de 70 millions sur l'emplacement du Spectrum Mario Cloutier La Presse Le Spectrum vit ses derniers mois. Il était prévu que cette institution du showbizz montréalais soit détruite tôt ou tard pour faire place à un nouveau complexe qui aurait abrité le nouveau Spectrum. Ce n'est plus le cas. Le nouveau propriétaire des lieux va de l'avant avec un projet de 70 millions, commerces et tour de bureaux, qui exclut la salle de spectacle. «Jusqu'à preuve du contraire, il n'est plus question d'une salle de spectacle. On avait des délais à respecter. On a travaillé avec Spectra depuis mai 2006 pour relocaliser le Spectrum à l'arrière de l'édifice, mais malheureusement, jusqu'à aujourd'hui, rien ne se passe, on est obligés d'aller vers une autre option», a confié à La Presse Sam Benatar, président de la société immobilière SIDEV. Si la Ville l'autorise, le Spectrum et les commerces avoisinants seront rasés l'été prochain après la tenue des FrancoFolies, organisées par Spectra, aussi responsable du Festival international de jazz. La nouvelle construction devrait commencer sans plus tarder. Responsable de la transformation du Gordon Brown Building, 400, de Maisonneuve Ouest, qui a reçu le Prix du patrimoine commercial 2006, le promoteur ajoute que les délais sont dépassés depuis le 30 octobre dans le cas du Spectrum. «On a avisé Spectra qu'on allait travailler tout de suite sur les autres options puisqu'on n'avait pas de réponse. On les a avisés qu'ils devaient quitter les lieux le 15 août prochain. Comme entrepreneur privé, vous comprenez, on ne peut pas attendre indéfiniment», souligne M. Benatar. SIDEV procède déjà à une phase de pré-location pour des locaux commerciaux d'une superficie de 50 000 pieds carrés. Les investissements nécessaires pour les locaux commerciaux seront de plus de 10 millions, tandis que la tour de bureaux aura besoin d'au moins 60 millions pour se réaliser. «Best Buy est en train de négocier avec nous une possibilité de s'incorporer dans notre projet commercial. Il n'y a rien de finalisé. On discute avec toutes sortes de locataires. Je ne vous cache pas qu'on a été approchés par des locataires majeurs qui aimeraient être du projet», indique le président de SIDEV. La vente du quadrilatère abritant le Spectrum a été conclue juste avant Noël avec l'ancien propriétaire, la famille Feldman. Au rôle d'évaluation foncière, la valeur du terrain a augmenté de près d'un million entre 2004 et 2005, alors que celle des immeubles vétustes a chuté, pour une valeur totale de 5,5 millions. Généralement, le prix d'achat est supérieur à celui du rôle d'évaluation, surtout pour un secteur aussi prisé. Spectra Pour l'équipe Spectra et son président, Alain Simard, locataires et non propriétaires du Spectrum, il était clair que la salle allait être rasée avec les commerces avoisinants, même que «c'est une bonne nouvelle pour Montréal», selon lui. Il croit cependant encore aux chances du projet auparavant nommé Complexe Spectrum. «On ne jette pas l'éponge. On a quelques mois pour trouver une solution, soutient M. Simard. D'une manière ou d'une autre, le Spectrum va certainement continuer d'exister. Ce qu'on veut savoir, c'est si la Place des festivals va voir le jour parce qu'en ce moment, on perd des espaces pour les spectacles gratuits.» Interrogé à ce sujet, le maire de l'arrondissement de Ville-Marie, Benoît Labonté, réitère qu'il «doit y avoir une Place des festivals dans ce secteur», c'est-à-dire dans l'îlot Balmoral. Il en parlera bientôt à la ministre de la Culture, Line Beauchamp, et le plan de développement de l'îlot Balmoral devrait être livré au début février. Il avoue que la disparition du Spectrum ne lui plairait pas. «Si on devait en arriver là, ça ferait une donnée de plus dans l'équation qu'on doit résoudre sur l'îlot Balmoral, dit-il. Est-ce qu'on prévoit, par exemple, la construction d'un nouveau Spectrum ou une autre salle de remplacement ? La vraie question est de savoir s'il y a quelque chose autour qui peut absorber cette perte. Est-ce que ça prive nos chanteurs et musiciens d'un lieu ou s'il y en a d'autres ? Je pense qu'il y en a d'autres.» Financement Là comme ailleurs, l'argent reste au coeur du problème. Spectra n'est pas en mesure de financer entièrement la construction d'une nouvelle salle de 1000 places pas plus qu'elle ne pouvait exercer son option de premier refus et procéder à l'achat du quadrilatère comprenant le Spectrum. Sam Benatar indique, de son côté, qu'il a décidé d'aller de l'avant «après des mois et des mois d'investissements très importants de notre part sur des plans de relocalisation du Spectrum. «Le chantier va commencer au mois d'août», répète-t-il. «La location est tellement bonne pour ce secteur, ajoute le président de SIDEV. C'est un coin stratégique qui va attirer énormément de gros locataires avec ce qui se prépare à l'îlot Balmoral et la salle de l'OSM. C'est un quartier qui va être en pleine expansion dans les années à venir.»