Search the Community

Showing results for tags 'sculpture'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 7 results

  1. Communiqué de presse L'éléphant spatial de Salvador Dali fait escale dans le Sud-Ouest!
  2. (Le samedi 31 mars 2007 )Le grand stabile L'Homme, du sculpteur américain Alexander Calder, que l'on peut voir ancré dans l'île Sainte-Hélène depuis le Vieux-Port de Montréal, pourrait être déménagé au centre-ville, à l'échangeur des Pins, à la place du Canada ou dans le futur Quartier des spectacles. Charles Lapointe, président-directeur général de Tourisme Montréal, a suggéré un tel déménagement jeudi à l'UQAM alors qu'il prononçait une conférence intitulée Beauté, esthétique et tourisme : les défis de Montréal, au cours de laquelle il a encouragé la Ville à améliorer l'attrait de la métropole. Selon M. Lapointe, Montréal devrait mettre davantage en valeur la sculpture de «l'oiseleur de fer», comme le poète Jacques Prévert appelait le sculpteur américain. Pour ce faire, il a proposé l'échangeur des Pins ou la place du Canada, au coin du boulevard René-Lévesque Ouest et de la rue Peel. «Dans l'île, on ne peut se rendre à cette sculpture immense en voiture, a dit M. Lapointe. Et il est difficile de la voir depuis le centre-ville, surtout avant le mois de juin alors qu'elle est cachée par les branches des arbres.» Charles Lapointe dit qu'il faut agir comme on l'a fait avec La Joute, de Riopelle, ôtée de son site olympique pour être avantageusement placée dans le quartier international. La proposition de M. Lapointe est bien accueillie par le maire de Ville-Marie, Benoit Labonté, également responsable de la Culture au comité exécutif de Montréal. M. Labonté veut toutefois que la décision soit «largement partagée». «Cette oeuvre d'art est quand même liée à l'Expo 67 et on est dans l'année du quarantième anniversaire, dit-il. S'il y a une volonté de la mettre en valeur afin qu'elle soit (plus) vue, pourquoi pas, mais il faut trouver un endroit assez grand et cela pourrait être aussi dans le Quartier des spectacles, pour donner à celui-ci une coloration culturelle. Mais je ne recommanderai pas un déménagement avant d'avoir parlé à Héritage Montréal ou à des groupes d'artistes.» Dinu Bumbaru, directeur des politiques à Héritage Montréal, n'est pas très chaud à l'idée de déménager le Calder. «On n'a pas de position dogmatique sur cette oeuvre, mais elle appartient à l'Expo 67 et l'Expo, ce sont les îles, dit-il. Par contre, on doit se demander pourquoi on a arrêté d'installer de grandes oeuvres sculpturales à Montréal avec l'Expo 67. Quand on voit l'installation extraordinaire de La Joute au quartier international, on voit qu'il y a parfois des gestes audacieux à poser.» M. Bumbaru dit qu'on a déjà voulu installer le Calder au centre-ville, «dans la pente de la rue Université». «C'était comme d'envoyer la sculpture en exil dans les gaz d'échappement, dit-il. On devrait aborder le nomadisme des monuments avec parcimonie.» À l'occasion de son 100e anniversaire, le cabinet d'avocats Fasken Martineau va bientôt léguer une oeuvre d'art à l'espace public montréalais, a révélé Charles Lapointe. Et c'est dans le quartier international qu'elle sera placée, a indiqué M. Labonté.
  3. http://www.papiermontreal.com/ Bienvenue à la foire Papier13 À l'angle des rues De Bleury & Ste-Catherine 26 au 28 avril 2013 Papier13 revient au cœur du Quartier des spectacles pour célébrer la richesse d'un élément fondamental dans la création contemporaine : le papier. Pour sa 6e édition, cet événement réunira sur quatre jours, du 25 au 28 avril 2013, un nombre encore plus important d'artistes et de galeries venus de tous les horizons du Canada. Que vous soyez amateurs ou néophytes, nous vous invitons à venir découvrir leurs œuvres où le papier sera mis en valeur sous toutes ses formes : estampe, dessin, installation, sculpture, etc. Cette nouvelle édition sera l'occasion de montrer une fois de plus le dynamisme et la richesse de la scène actuelle. La foire Papier Depuis sa création en 2007, Papier a su mettre en valeur toute la versatilité de ce médium. En l'utilisant comme support ou comme concept, les artistes qui exposent chaque année à la foire nous en font découvrir toutes les facettes à travers leurs oeuvres (photographies, dessin, estampes, sculpture, installation, etc.) En mettant en lumière le médium papier, la manifestation se démarque des autres foires en Amérique du Nord. Elle démocratise l'art en accueillant un large public et en s'adressant tout autant aux experts et aux connaisseurs, qu'aux novices et aux curieux désireux de découvrir les arts visuels. Contact Association des galeries d'art contemporain 372, rue Sainte-Catherine Ouest, suite 318 Montréal (Québec) H3B 1A2 Téléphone : (514) 798-5010 Télécopieur : (514) 798-5009 Informations : [email protected]
  4. via Blouin Art Info : 10 Must-See Warped Public Art Sculptures in Montreal BY Low Lai Chow | March 28, 2016 If cities were people, Montreal would be the rebellious, off-kilter kid who steals all the thunder at a party. Basking in diversity as the lively cultural capital of Canada (Ottawa is Canada's actual capital city, FYI), Montreal has a social calendar that is perpetually packed with events and festivals. Rule of thumb: if there is a party in town, know that there are a hundred more you haven't heard about. With over 315 public artworks in the municipal collection, Montreal also has some incredible public sculptures around town, from parks to libraries. Culture+Travel picks out ten of the most warped public art to seek out in the City of Festivals. See pictures of the artworks here. - Révolutions (2003), Michel de Broin | Rifting on the impossible, Montreal-based sculptor de Broin takes visual inspiration from the ubiquitous outdoor staircases seen throughout the city for this loopy 8.5-meter high Moebius strip out of aluminum and galvanized steel. The artist has said of the enigmatic work, “The staircase makes us think of what returns without repeating, transformed in its cycle. We can all project ourselves into this curved space and enter the game of revolutions.” In short, this work is infinity in poetry. Where: Parc Maisonneuve-Cartier, behind Metro Papineau metro station in Ville-Marie - Le Malheureux Magnifique (1972), Pierre Yves Angers | Cement-covered and huddled over in a humanistic form, Yves Angers' 1972 sculpture is a landmark that marks the entrance of Montreal’s bustling Latin Quarter. First installed in Place Pasteur in 1973, it was moved to the front of Alcide-Chaussée Building in 1991. Angers is said to have been inspired by the works of Rodin; his accompanying art says, "À ceux qui regardent à l'intérieur d'eux-mêmes et franchissent ainsi les frontières du visible” (French for 'To those who look inside themselves and thus cross over the borders of the visible'). Where: 385, Rue Sherbrooke Est, at the intersection of Sherbrooke and Saint-Denis streets in Le Plateau-Mont-Royal - Theatre for Sky Blocks (1992), Linda Covit | Installed on the shore of Lake Saint-Louis, Covit's minimalist work dwells on the environment. It was first exhibited in 1992 at the first Salon international de la sculpture extérieure. With the water and the sky in the background, three monolithic steel columns have a photograph of clouds silk screened on them. It all begs the questions: What is real? What is fictitious? Where: Parc Fort-Rolland in Lachine - Anamorphose D'Une Fenetre, Claude Lamarche | From afar, Claude Lamarche's artwork resembles colorful scribbles that seem to have leapt off the tip of a pen to interact with the exteriors of the Maison de la culture Mercier building in real life. A red arrow-shaped sculpture points at the upper left-hand corner of the wall while a blue arrow twirls one corner of it. A yellow window frame hangs on one wall, while steel rods and tubes prop up the sides. Where: 8105, Rue Hochelaga, at Maison de la culture Mercier in Mercier–Hochelaga-Maisonneuve - Monica (1985), Jules Lasalle | Evoking the gigantic head sculptures of Easter Island and excavated archaeological remains, sculptor and modeller Jules Lasalle's larger-than-life 3D portrait of a woman with a smile on her face is deliberately fragmented, denoting the passing of time. Lasalle created the artwork in 1985 at the first Lachine, Carrefour de l’Art et de l’Industrie sculpture symposium. Where: Promenade Père-Marquette in Lachine - From A (1986), Takera Narita | Comprising three parts of a granite and mortar fluted column to reference ancient Greek civilization, this unusual ruins-like sculpture by the late Japanese artist Takera Narita appears to pop up from the ground and sink back into it. It alludes to the cycle of history, with the title hinting at a path between two points as a mathematical formula. Narita created the work for the second Lachine sculpture symposium L’an II – Lachine, carrefour de l’art et de l’industrie in 1986. Where: Parc René-Lévesque in Lachine - La vélocité des lieux (2015), BGL | Completed in 2015 in conjunction with the redevelopment of the Henri-Bourassa–Pie-IX intersection in Montréal-Nord borough is this work by Jasmin Bilodeau, Sébastien Giguère, and Nicolas Laverdière of Québec collective BGL. It comprises five bus-like forms on eight steel columns. Denoting the ebbs and flow of human activity and community, the cheerful 19-meter high sculpture looks like a Ferris wheel right out of an amusement park in frenzied motion. In reality, this static artwork doesn't actually move. BGL also recently represented Canada at the 56th Venice Art Biennale. Where: Carrefour Henri-Bourassa–Pie-IX in Montréal-Nord - Le Mélomane (2011), Cooke-Sasseville | Based in Québec City, the creative duo of Jean-François Cooke and Pierre Sasseville has a taste for the absurd. Evidence? This cheeeky bronze sculpture shows an ostrich sticking its head into a gramophone horn, illustrating the stronghold of music and new realities. Where: Parc François-Perrault in Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension - Site/Interlude (1994), David Moore | Shaped like gigantic legs, five steel wire structures filled with large stones stand starkly, deliberately spread out to coerce viewers to walk from one to the next so as to see the full work. Dublin-born and Montréal-based artist David Moore took inspiration from seeing how the legs and feet were often the only vestiges left standing from the ancient statues of Greece's archaeological sites. First displayed in Montréal's Old Port, Moore's work is a reflection on the passage of time and on progress. Where: Parc René-Lévesque in Lachine. - Regard Sur Le Fleuve (1992), Lisette Lemieux | Situated on the shore of Lake St. Louis, Arthabaska-born artist Lisette Lemieux's large billboard-like work includes incisive cutouts of the word 'FLEUVE' (French for 'river') and the word’s reflection in water, so that actual river water appear to fill up the cutout parts. Both a wall that obstructs the river view, as well as announces its existence, the work urges viewers to rediscover the river. Where: Parc Stoney-Point in Lachine
  5. Un don de Guzzo pour le CHUM http://www.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2012/12/19/005-chum-art-public.shtml
  6. The proposal for the new Sculpture Museum of Leganés by MACA is the result of setting a few specific objectives to accomplish. Their main objectives include the importance of providing appropriate exhibition spaces, adapting the new building to the urban surroundings and gardens nearby, and demonstrating flexibility while creating an iconic design for visitors. More images and architects’ description after the break.
  7. La Presse Le lundi 14 mai 2007 Le décor date d'Expo 67. L'espèce de virevent est une oeuvre de Richard Turner, un artiste de Vancouver. Le concept a été baptisé Sky Watcher, ou Le lunatique, en version française. L'oeuvre est plantée dans un bassin sur le terrain des bureaux administratifs portuaires de Montréal, que l'on peut apercevoir à partir de la rue Pierre-Dupuy. À l'époque, la sculpture de métal était étincelante au milieu d'un bassin flambant neuf rempli d'eau fraîche. Un lecteur du Zélateur se demande pourquoi l'oeuvre est laissée à l'abandon. Le virevent est rongé par la rouille, le bassin est fissuré et il n'y a pas d'eau. «C'est désolant», dit-il. L'explication Le Zélateur a dû passer par l'arrondissement de Ville-Marie, puis par la Ville de Montréal, pour enfin parvenir à parler à France Poulin, responsable des communications du Port de Montréal. Elle explique que la compagnie Seagram avait fait don de l'oeuvre alors que les actuels bureaux du Port de Montréal abritaient le siège social de l'Expo 67. L'été dernier, le Port de Montréal a commencé à se pencher sur un projet de réaménagement de ses terrains. «Une étude a été réalisée pour restaurer la sculpture et le bassin, explique Mme Poulin. Les travaux devraient débuter cet automne. « Mme Poulin n'était pas en mesure de dire à combien sont estimés les coûts de la restauration.