Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'saskatoon'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Urban photography
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • Quebec City and the rest of the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 12 results

  1. Plus de 500délégués d'une vingtaine de pays participent, à compter de lundi, à la troisième Conférence internationale sur l'uranium, organisée par l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole. Pour en lire plus...
  2. Le producteur d'uranium, basé à Saskatoon, voit son rendement bondir de 46 % lors du troisième trimestre et annonce une révision de ses dépenses ainsi que de ses investissements. Pour en lire plus...
  3. Au terme d'une rencontre avec ses homologues des provinces et territoires, le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, déclare que le Canada connaîtra un déficit en 2009. Pour en lire plus...
  4. Monique Jérôme-Forget demande au gouvernement Harper de ne pas toucher au système de péréquation lors de sa rencontre avec ses homologues à Saskatoon. Pour en lire plus...
  5. Sombres perspectives pour le Québec * Olivier Schmouker, Lesaffaires.com * 11:32 Le Québec est la province la plus touchée par le ralentissement économique canadien. Les régions du Québec connaissent leur plus faible croissance économique depuis plusieurs années. C’est ce qu’indique la toute dernière Note de conjoncture métropolitaine du Conference Board du Canada. Ainsi, la croissance économique de Montréal atteindra 1,7% en 2008, la cadence la plus faible en cinq ans, selon le CBC. Exception faite de l'industrie aérospatiale, le secteur manufacturier continue d'y éprouver des difficultés. Par contre, les industries de la construction et des services y ont enregistré des gains continus. De son côté, l'économie de Québec, qui a progressé de 3,1% en 2007, devrait afficher une croissance plus modérée en 2008, de 2,3%. Les célébrations du 400e anniversaire ont renforcé l'activité touristique, mais ces effets ont été neutralisés par la faiblesse des industries productrices de biens, en particulier celles de la fabrication et de la construction. Quant à Ottawa-Gatineau, elle devrait afficher son taux de croissance le plus bas en dix ans, avec une hausse du produit intérieur brut (PIB) de seulement 1,8%. La croissance du secteur de la haute technologie est restée au point mort et l'activité de la construction a été faible. Néanmoins, la forte croissance du secteur public a aidé à stabiliser l'économie de la région. Boom des régions de l’Ouest Saskatoon et Regina se classent en tête des régions les plus dynamqiues au Canada, selon le CBC. «Les deux sont en voie d'enregistrer leurs taux de croissance économique les plus rapides depuis 1997, et Saskatoon viendra en tête des régions canadiennes pour une seconde année consécutive», dit Mario Lefebvre, directeur du Centre des études municipales. C’est bien simple, les régions de l'Ouest canadien occupent les sept premiers rangs du palmarès. Après une hausse de 4,1% en 2007, le PIB de Saskatoon augmentera à une cadence encore plus rapide, de 5,2%, en 2008. L'économie florissante de la ville est attribuable au fait que celle-ci est le principal centre régional du secteur des ressources naturelles de la province, secteur présentement en pleine expansion. Le boom du secteur des ressources naturelles stimule aussi la croissance économique de Regina, qui devrait atteindre 4,1% cette année, la plus forte depuis 1997. L'économie de Winnipeg devrait progresser de 3,3% en 2008, après une croissance de 3,7% l'an dernier. Celle de Victoria s'aligne aussi sur une croissance de 3,3% en 2008. Celle de Calgary et d'Edmonton devraient être respectivement de 3,2% et à 3,1% en 2008. Et celle de Vancouver croîtra de 2,7% cette année. La production du secteur manufacturier de Toronto devrait encore diminuer cette année. Les bonnes nouvelles sont que l'activité de la construction demeure intense et la demande intérieure soutenue. Du coup, le CBC anticipe une croissance de son PIB de seulement 1,3% en 2008.
  6. La Ville de Saskatoon aimerait installer une éolienne de 85mètres dans le coin sud-ouest du parc Diefenbaker. Pour en lire plus...
  7. Les travailleurs manifestent car ils veulent obtenir une part équitable des profits engrangés par le plus important producteur d'engrais de la planète. Pour en lire plus...
  8. C'mon Coderre.... Montréal très chère pour les investisseurs La Ville possède la fiscalité la plus lourde au pays 72 AUTRES Bloc Montréal centre-ville PHOTO ARCHIVES / AGENCE QMI Lundi, 23 novembre 2015 22:24 MISE à JOUR Lundi, 23 novembre 2015 22:28 AGENCE QMI | Les taxes municipales, à Montréal, sont si élevées qu’elles feraient de la métropole l’une des villes les plus coûteuses pour les investisseurs, affirme une étude de l’Institut économique de Montréal (IEDM) réalisée en collaboration avec l’Institut C.D. Howe. «La majeure partie du fardeau fiscal lié à l’investissement à Montréal provient des taxes locales assimilables aux taxes foncières», souligne l’étude signée par Mathieu Bédard, économiste à l’IEDM. Ces taxes, lorsqu’on les additionne aux impôts sur les sociétés, aux taxes de vente, etc., porte le taux effectif marginal d’imposition à 75,6 %. Montréal possède ainsi la fiscalité la plus lourde, suivie de celle de Winnipeg (73,8 %), de Halifax (70,4 %), Toronto (58,7 %), Vancouver (54,8 %), Calgary (45,1 %) et Saskatoon (42,5 %). «C’est donc dire qu’un dollar supplémentaire de revenus de l’investissement est taxé à hauteur de 76 cents», indique Mathieu Bédard. «Par comparaison, un dollar supplémentaire investi à Saskatoon n’est taxé qu’à hauteur de 42,5 cents.» Les taxes Cette situation est essentiellement attribuable à la Ville de Montréal et ses taxes: taxe foncière, taxe spéciale pour l’eau, taxe spéciale pour le service de la voirie, et la taxe relative aux investissements dans l’arrondissement de Ville-Marie. Le taux marginal effectif de ces taxes atteint 57,8 % à Montréal en 2015, comparativement à 19,3 % pour le cumul local et provincial à Saskatoon. Les impôts fédéral et provincial sur les sociétés ne sont pas de nature à inciter les investisseurs à choisir une métropole plutôt qu’une autre, car ils demeurent grosso modo comparables d’une province à l’autre. Bloc Montréal centre-ville
  9. Publié le 18 décembre 2008 à 12h31 | Mis à jour à 13h30 Des déficits pendant au moins quatre ans La Presse Canadienne Ottawa Le gouvernement fédéral s'attend à enregistrer des déficits pendant au moins quatre ans et ça, c'est sans calculer l'impact d'éventuelles dépenses pour stimuler l'économie en crise. C'est ce que révèlent les documents que le ministère fédéral des Finances a distribué aux ministres provinciaux, mercredi, à Saskatoon. Ottawa prévoit maintenant des déficits d'environ 5 milliards $, 5,5 milliards $, 4 milliards $ et 1 milliard $ pour les quatre prochaines années fiscales. La cinquième année, le budget pourrait à nouveau être équilibré.Ces déficits deviendraient réalité même si le gouvernement vendait des actifs et faisait des économies dans ses dépenses, comme il comptait le faire dans son énoncé économique du 27 novembre. Les documents donnés aux ministres provinciaux prouvent donc que le ministre fédéral Jim Flaherty se basait sur des données dépassées lorsqu'il publiait son énoncé, il y a à peine trois semaines. Dans cet énoncé, rejeté par l'ensemble des partis d'opposition, le ministre assurait qu'il y aurait de modestes surplus dans les années à venir. Les nouveaux documents du ministère des Finances suggèrent qu'il se pourrait aussi qu'Ottawa tombe dans le rouge dans l'année courante. En février dernier, le budget prévoyait plutôt un surplus de 2,3 milliards $. Et encore mercredi, à Saskatoon, le ministre Flaherty a maintenu qu'il n'y aurait pas de déficit cette année.
  10. Immigrants pass Toronto to follow money West, study finds MARINA JIMENEZ From Thursday's Globe and Mail September 4, 2008 at 4:50 AM EDT A new study shows immigrants earn more money in Calgary, Regina and Saskatoon than they do in Toronto, a significant trend that could help explain why the city's share of immigrants is steadily declining. While Toronto remains overwhelmingly the dominant hub for newcomers, its proportion of Canada's total annual immigrant intake dropped to nearly one-third in 2007 from half in 2001. In contrast, the numbers settling in western cities such as Calgary, Edmonton, Regina and Saskatoon have increased every year in the past five years. "This represents a significant shift in immigration patterns," said Jack Jedwab, executive director of the Association for Canadian Studies, which released the study on immigrant family income this week. "We think of Alberta and Saskatchewan as a place for internal migration, but now the West is drawing immigrants as well." graphic Immigrants often settle where family members live, but are also drawn by economic opportunities. The oil and natural-gas booms in Alberta and Saskatchewan have led to huge labour demands and a rise in wages as business owners struggle to fill jobs. In 2005, the average annual income for an immigrant family in Calgary was $102,118, which is $33,000 more than in Montreal, $22,000 more than in Vancouver and $12,000 more than in Toronto, according to the census data analyzed in Mr. Jedwab's paper. The average income was $92,932 in Regina and $91,356 in Saskatoon. Between 2001 and 2005, Saskatchewan moved from the bottom three provinces to the top three in terms of average income for immigrant families, behind Alberta and Ontario. The wage differential between non-immigrant families in Toronto - who earned on average $139,926 a year - and those born elsewhere was 55 per cent. In contrast, the gap narrows to 33 per cent in Calgary, where non-immigrant families earn on average $136,380, and 19 per cent in Edmonton. In Regina and Saskatoon, non-immigrant families actually earn 1 per cent less on average than their immigrant counterparts. The income gap reflects social mobility. "People are asking the question, 'How am I doing as an individual, and how am I doing compared to others?' " Mr. Jedwab said. For his study on family incomes, all foreign-born Canadians were considered immigrants. But more recent cohorts of arrivals show a similar trend. Their wages are substantially lower than for the overall immigrant population; however, they still fare much better economically in the West, as well as in some smaller Ontario cities such as Oshawa and Ottawa, than in Toronto, Vancouver and Montreal. For example, the average annual income for an immigrant family who settled in Calgary between 2001 and 2005 was $69,148. The only city where they earned more money was Sudbury, while in Toronto, the average annual family income was $57,239; in Vancouver $53,028; and in Montreal $45,435. Ottawa's goal has always been to disperse immigrants more evenly across the country and avoid concentrating too many new arrivals in Montreal, Toronto and Vancouver. In 2007, cities outside the "MTV" received nearly one in three of Canada's total 236,000 newcomers. This trend is healthy, said Myer Siemiatycki, a Ryerson University professor of immigration and settlement studies, although he noted that Toronto, Montreal and Vancouver still receive the lion's share of immigrants and Montreal has actually increased its share. Well-educated newcomers may be faring better in smaller cities such as Regina because there is less competition for high-paying jobs. "Saskatchewan traditionally had problems attracting high-end talent," Prof. Siemiatycki noted. As well, the economy is not as robust and dynamic in Toronto and Montreal as it has been in Alberta and, more recently, in Saskatchewan. Ratna Omidvar, executive director of the Maytree Foundation, a charity that aims to reduce poverty and inequality in Canada, said Toronto is still a huge draw, as are surrounding cities such as Brampton and Mississauga. "For sure, there are fewer immigrants coming to Toronto, but they are going to the outlying suburbs comprising the city region," she said.
  11. Données de Stats Can de 2015 Population des regions metropolitaines de recensement [TABLE=class: cst-tbl-data, width: 100%] <tbody>[TR] [TH=class: cst-tbl-header2, bgcolor: #E6ECEE, align: left][/TH] [TH=class: cst-tbl-header1, bgcolor: #E6ECEE, align: right]2012[/TH] [TH=class: cst-tbl-header1, bgcolor: #E6ECEE, align: right]2013[/TH] [TH=class: cst-tbl-header1, bgcolor: #E6ECEE, align: right]2014[/TH] [TH=class: cst-tbl-header1, bgcolor: #E6ECEE, align: right]2015[/TH] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-unit2, bgcolor: #E6ECEE, align: left][/TH] [TH=class: cst-tbl-unit, bgcolor: #E6ECEE, colspan: 4, align: center]nombre de personnes (en milliers)[/TH] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]St. John's (T.-N.-L.)[/TH] [TD=align: right]205,9[/TD] [TD=align: right]209,1[/TD] [TD=align: right]212,3[/TD] [TD=align: right]214,3[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Halifax (N.-É.)[/TH] [TD=align: right]406,7[/TD] [TD=align: right]410,0[/TD] [TD=align: right]413,6[/TD] [TD=align: right]417,8[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Moncton (N.-B.)1[/TH] [TD=align: right]142,8[/TD] [TD=align: right]144,4[/TD] [TD=align: right]146,1[/TD] [TD=align: right]148,0[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Saint John (N.-B.)[/TH] [TD=align: right]128,5[/TD] [TD=align: right]128,0[/TD] [TD=align: right]127,5[/TD] [TD=align: right]126,9[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Saguenay (Qc)[/TH] [TD=align: right]160,0[/TD] [TD=align: right]160,3[/TD] [TD=align: right]160,4[/TD] [TD=align: right]160,0[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Québec (Qc)[/TH] [TD=align: right]785,2[/TD] [TD=align: right]793,6[/TD] [TD=align: right]800,9[/TD] [TD=align: right]806,4[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Sherbrooke (Qc)[/TH] [TD=align: right]207,5[/TD] [TD=align: right]210,1[/TD] [TD=align: right]212,6[/TD] [TD=align: right]214,5[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Trois-Rivières (Qc)[/TH] [TD=align: right]154,4[/TD] [TD=align: right]155,1[/TD] [TD=align: right]156,0[/TD] [TD=align: right]156,4[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Montréal (Qc)[/TH] [TD=align: right]3 937,4[/TD] [TD=align: right]3 985,1[/TD] [TD=align: right]4 028,0[/TD] [TD=align: right]4 060,7[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Ottawa-Gatineau (Ont.-Qc)[/TH] [TD=align: right]1 288,5[/TD] [TD=align: right]1 302,9[/TD] [TD=align: right]1 316,5[/TD] [TD=align: right]1 332,0[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Kingston (Ont.)[/TH] [TD=align: right]165,9[/TD] [TD=align: right]167,1[/TD] [TD=align: right]168,5[/TD] [TD=align: right]169,9[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Peterborough (Ont.)1[/TH] [TD=align: right]122,7[/TD] [TD=align: right]123,1[/TD] [TD=align: right]122,8[/TD] [TD=align: right]122,6[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Oshawa (Ont.)[/TH] [TD=align: right]373,8[/TD] [TD=align: right]379,1[/TD] [TD=align: right]384,0[/TD] [TD=align: right]389,0[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Toronto (Ont.)[/TH] [TD=align: right]5 868,7[/TD] [TD=align: right]5 966,4[/TD] [TD=align: right]6 053,4[/TD] [TD=align: right]6 129,9[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Hamilton (Ont.)[/TH] [TD=align: right]750,7[/TD] [TD=align: right]758,3[/TD] [TD=align: right]765,2[/TD] [TD=align: right]771,7[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]St. Catharines-Niagara (Ont.)[/TH] [TD=align: right]404,0[/TD] [TD=align: right]405,2[/TD] [TD=align: right]406,8[/TD] [TD=align: right]408,2[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Kitchener-Cambridge-Waterloo (Ont.)[/TH] [TD=align: right]498,8[/TD] [TD=align: right]503,1[/TD] [TD=align: right]507,3[/TD] [TD=align: right]511,3[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Brantford (Ont.)1[/TH] [TD=align: right]140,4[/TD] [TD=align: right]141,8[/TD] [TD=align: right]142,8[/TD] [TD=align: right]143,9[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Guelph (Ont.)1[/TH] [TD=align: right]148,0[/TD] [TD=align: right]149,5[/TD] [TD=align: right]151,3[/TD] [TD=align: right]153,0[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]London (Ont.)[/TH] [TD=align: right]494,4[/TD] [TD=align: right]498,7[/TD] [TD=align: right]502,7[/TD] [TD=align: right]506,4[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Windsor (Ont.)[/TH] [TD=align: right]330,8[/TD] [TD=align: right]332,5[/TD] [TD=align: right]334,3[/TD] [TD=align: right]335,8[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Barrie (Ont.)1[/TH] [TD=align: right]195,4[/TD] [TD=align: right]198,0[/TD] [TD=align: right]200,3[/TD] [TD=align: right]202,7[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Grand Sudbury (Ont.)[/TH] [TD=align: right]165,5[/TD] [TD=align: right]165,7[/TD] [TD=align: right]165,3[/TD] [TD=align: right]164,8[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Thunder Bay (Ont.)[/TH] [TD=align: right]125,1[/TD] [TD=align: right]125,2[/TD] [TD=align: right]124,9[/TD] [TD=align: right]124,7[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Winnipeg (Man.)[/TH] [TD=align: right]759,6[/TD] [TD=align: right]770,3[/TD] [TD=align: right]782,6[/TD] [TD=align: right]793,4[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Regina (Sask.)[/TH] [TD=align: right]225,0[/TD] [TD=align: right]231,3[/TD] [TD=align: right]237,0[/TD] [TD=align: right]241,4[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Saskatoon (Sask.)[/TH] [TD=align: right]281,4[/TD] [TD=align: right]291,0[/TD] [TD=align: right]298,9[/TD] [TD=align: right]305,0[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Calgary (Alb.)[/TH] [TD=align: right]1 307,5[/TD] [TD=align: right]1 357,8[/TD] [TD=align: right]1 406,0[/TD] [TD=align: right]1 439,8[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Edmonton (Alb.)[/TH] [TD=align: right]1 241,8[/TD] [TD=align: right]1 286,0[/TD] [TD=align: right]1 331,6[/TD] [TD=align: right]1 363,3[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Kelowna (C.-B.)1[/TH] [TD=align: right]185,6[/TD] [TD=align: right]187,8[/TD] [TD=align: right]191,2[/TD] [TD=align: right]197,3[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Abbotsford-Mission (C.-B.)[/TH] [TD=align: right]176,7[/TD] [TD=align: right]178,5[/TD] [TD=align: right]181,0[/TD] [TD=align: right]183,5[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Vancouver (C.-B.)[/TH] [TD=align: right]2 408,1[/TD] [TD=align: right]2 438,7[/TD] [TD=align: right]2 475,7[/TD] [TD=align: right]2 504,3[/TD] [/TR] [TR] [TH=class: cst-tbl-r1, align: left]Victoria (C.-B.)[/TH] [TD=align: right]355,2[/TD] [TD=align: right]357,6[/TD] [TD=align: right]361,4[/TD] [TD=align: right]365,3[/TD] [/TR] [TR=bgcolor: #EEEEEE] [TD=class: cst-tbl-footer, bgcolor: #FFFFFF, colspan: 5]Notes : Ces estimations de population sont en date du 1er juillet. Elles sont fondées sur les comptes du Recensement de 2011, rajustés pour le sous-dénombrement net du recensement et les réserves indiennes partiellement dénombrées. Elles sont basées sur la Classification géographique type de 2011. Source : Statistique Canada, CANSIM, tableau 051-0056. Dernières modifications apportées : 2016-02-10.[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE]
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value