Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'saint-sulpice'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Urban photography
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • Quebec City and the rest of the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 2 results

  1. Entendu sur les ondes de Radio-Canada à midi: La bibliothèque Saint-Sulpice, un musée d'histoire naturelle? Mise à jour le vendredi 29 mai 2015 à 11 h 15 HAE Exclusif - Le Musée de paléontologie et de l'évolution (MPE) a manifesté son intérêt envers la bibliothèque Saint-Sulpice, située sur la rue Saint-Denis à Montréal, pour y fonder le premier véritable musée d'histoire naturelle au Québec. Un texte de Marianne DesautelsCourriel des Années lumière Le MPE, fondé en 1995 par des professeurs et des étudiants universitaires, ainsi que par des amateurs férus de paléontologie, compte une collection de plus de 60 000 fossiles d'une grande valeur scientifique. Dirigé par un de ses fondateurs, Mario Cournoyer, le musée est soutenu financièrement par une cinquantaine de membres qui organisent de nombreuses activités de fouilles et de vulgarisation. Le musée forme aussi des étudiants durant la saison estivale, est doté d'un laboratoire, d'une banque de données numériques et est à l'origine de plusieurs publications scientifiques. Le Musée de paléontologie et de l'évolution est pour le moment situé dans le quartier Pointe-Saint-Charles, à Montréal, sur un terrain privé, et est à la recherche d'un lieu permanent d'exposition pour permettre au grand public d'admirer le patrimoine fossile du Québec. En entrevue à l'émission Les années lumière, Ha-Loan Phan, biologiste et membre du conseil d'administration du MPE, a suggéré l'utilisation de bâtiments gouvernementaux vacants, telle la bibliothèque Saint-Sulpice, pour y installer le musée. « En plein centre-ville, ces bâtiments sont protégés patrimoine, et pour moi, une collection de fossiles, c'est exactement ça. On parle de patrimoine, on parle de pérennité. » — Ha-Loan Phan Les années lumière est présentée les dimanches dès 12 h sur ICI Radio-Canada Première. Le Québec mûr pour un musée d'histoire naturelle? Questionné sur le sujet, Richard Cloutier, professeur émérite à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR) et chercheur en paléontologie reconnu mondialement, est d'avis qu'un tel musée est une nécessité. « Il y a une question de culture scientifique aussi qu'on délaisse, et je pense qu'une ville comme Montréal ou une ville comme Québec se doit d'avoir un musée d'histoire naturelle. » — Richard Cloutier, professeur à l'UQAR Le gouvernement du Québec a annulé la vente de la bibliothèque Saint-Sulpice le 25 mai dernier par l'intermédiaire d'un communiqué dans lequel la ministre de la Culture du Québec, Hélène David, annonçait la création d'un comité mixte avec la Ville de Montréal pour « analyser les opportunités permettant de faire revivre la bibliothèque Saint-Sulpice et d'assurer sa pérennité ». http://jefaismtl.com/ouverture-du-mus%C3%A9e-de-pal%C3%A9ontologie-et-de-l%E2%80%99%C3%A9volution https://www.facebook.com/pages/Mus%C3%A9e-de-pal%C3%A9ontologie-et-de-l%C3%A9volution/352710381424602
  2. La place d'Armes reconstruite Éric Clément La Presse Quelque 6,7 millions de dollars seront consacrés dans les prochaines années par l'agglomération montréalaise pour reconstruire complètement la place d'Armes, dans le Vieux-Montréal. «La place n'a pas été refaite depuis le milieu des années 70, explique Gilles Morel, secrétaire permanent du comité de coordination du Vieux-Montréal, à la Ville de Montréal. Elle manifeste des signes d'âge importants. La Côte de la Place-d'Armes, la place d'Armes elle-même et la rue Saint-Sulpice jusqu'à la rue de la Commune seront donc refaites.» La place d'Armes fait actuellement l'objet d'études afin d'en apprécier la fréquentation dans le but de la réaménager en tenant compte des automobiles et du flux de touristes. «Au cours de l'automne, des gens de l'Université de Montréal ont installé une caméra pour analyser la circulation des piétons, dit M. Morel. De plus, Tecsult a fait des comptages qui montrent qu'il y a jusqu'à 70 autobus chaque jour sur la place d'Armes.» Le pavement et les trottoirs seront refaits. La statue de Paul Chomedey de Maisonneuve, en place depuis près d'un siècle, ne sera pas déplacée, mais la fontaine sera rénovée. Sous la fontaine demeurent les vestiges de vieilles latrines qui logent actuellement une vaste colonie de rats. S'il n'est pas question d'installer une «Dame Pipi» sur la place, Gilles Morel dit qu'après avoir vérifié l'état de la structure de ces latrines, la Ville et la Société de développement commercial décideront si on peut les utiliser pour opérer un service. Sinon, elles seront démolies. Tout le réaménagement fera l'objet d'une réflexion. «Il y aura notamment un atelier l'automne prochain qui impliquera des équipes montréalaises, Design Montréal, et des équipes d'autres villes de design de l'UNESCO, comme Buenos Aires et Berlin. Par la suite, on fera un appel d'offres pour être en travaux en 2009-2010. Mais dès cette année, on refera la rue Saint-Sulpice dont on a reconstruit le réseau d'aqueduc.» Le nouveau design de la rue Saint-Sulpice sera d'ailleurs défini dès la fin du mois d'avril. Les plans seront présentés aux résidants du quartier. Chemin piétonnier au cimetière Notre-Dame-des-Neiges Par ailleurs, 3 millions seront investis pour créer un chemin piétonnier qui fera le tour du cimetière de Notre-Dame-des-Neiges. «Il partira du lac aux Castors, fera un circuit à l'intérieur du cimetière en fonction de l'intérêt d'un certain nombre de caveaux, descendra vers le chemin de la Côte-des-Neiges, fera le tour près de l'Université de Montréal et reviendra jusqu'au chemin Olmstead.» Tous ces travaux font partie d'un plan de mise en valeur du patrimoine pour lequel l'agglomération va emprunter 23,5 millions. Québec le finance en partie (8 millions) grâce aux ententes signées depuis 1979 entre la province et la Ville pour entretenir le Vieux-Montréal. Mis à part la place d'Armes et le chemin de ceinture du cimetière, d'autres travaux visent la restauration des mansardes et du campanile de l'hôtel de ville (3,8 millions), la réfection des trottoirs de la rue Notre-Dame et de la rue Saint-Paul (3 millions), le réaménagement du chemin Queen Mary (2,5 millions), la rénovation des fortifications du Champ-de-Mars (1,5 million) et le remplacement des pavés de la rue de la Commune (1,4 million).
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value