Search the Community

Showing results for tags 'sélection'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 13 results

  1. Le 30 mai dernier, Henri-Paul Rousseau a annoncé qu'il quittait son poste de président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec. Une fois la surprise passée, le comité de sélection chargé de trouver son successeur s'est mis au boulot. Qui sera le successeur d'Henri-Paul Rousseau? Pour en lire plus...
  2. Haïti et la Syrie face à l'Impact Mardi 02 juin 2009 LA PRESSE CANADIENNE Ajouter Partager Répondez Imprimer La stade Saputo sera l'hôte de trois matchs internationaux au cours des prochaines semaines. (Pépé) MONTRÉAL - L'Impact de Montréal a annoncé la tenue de trois matchs amicaux internationaux au Stade Saputo entre le club montréalais, l'équipe nationale d'Haïti et l'équipe nationale de Syrie. Le premier match opposera Haïti et la Syrie, le samedi 27 juin (15h30). L'Impact affrontera la sélection haïtienne le mercredi 1er juillet (19h30), puis, le mercredi 8 juillet (19h30), la formation montréalaise jouera contre la sélection syrienne. "Ces trois matchs s'inscrivent parfaitement dans la philosophie de notre club de vouloir jouer et promouvoir des matchs internationaux, a déclaré le président de l'Impact et du Stade Saputo, Joey Saputo. Ces rencontres nous permettront de faire la promotion du soccer québécois en collaboration avec les différentes communautés culturelles au Québec. C'est une excellente occasion de montrer notre talent local à la communauté du Moyen-Orient et de renouer avec le soccer haïtien. Nous sommes heureux d'annoncer qu'une partie des fonds recueillis sera remise à la communauté haïtienne." L'équipe nationale d'Haïti, actuellement au 122e rang du classement de la FIFA, participera à la prochaine Gold Cup de la CONCACAF. Il s'agira donc d'une dernière préparation pour la sélection avant son premier match contre le Honduras, le 4 juillet. "Nous voulons remercier l'Impact d'avoir fait les démarches pour organiser ces matchs internationaux, a déclaré le Dr Yves Jean Bart, président de la Fédération haïtienne de football. Nous sommes honorés de cette invitation, qui nous permet de renouer avec une longue tradition d'échanges entre le soccer haïtien et celui de Montréal. Nombreux sont nos compatriotes qui vivent à Montréal. Ils auront l'opportunité d'aller apprécier les talents de notre sélection, fière porte-drapeau d'un pays en souffrance, mais qui veut se réconcilier avec son passé glorieux." L'équipe nationale de Syrie, 99e au classement de la FIFA, prendra part à une tournée en Amérique du Nord. "C'est avec grand plaisir que nous confirmons notre voyage dans la ville excitante qu'est Montréal, a déclaré le Dr. Ahmad Jabban, président de l'Association syrienne de football. Nous avons hâte de jouer pour les supporters de notre héritage arabe et pour tous les amateurs de soccer de Montréal, qui sont de vrais connaisseurs." ============================= Mon billet est déjà réservé pour le match du 8 juillet (section 105).
  3. I promised myself I would not ask for help about this publicly. I am now breaking that promise. I want to buy an engagement ring for my girlfriend and I haven't had any luck yet. I am looking for a simple diamond ring on white gold. I am not looking for anything too expensive or eccentric. A solitaire ring is fine. I prefer if it's a conflict-free diamond (but then again, a lot of what you spend in the US is also used to finance wars, so I don't think there's much difference). My problem is that most jewelries I've been to have a really small selection of simple diamond rings. I'm not looking to design anything myself or to have a ring made specifically for me/my girlfriend. I just want to go to a place with a large enough selection for me to be able to compare and take a good decision in terms of looks and pricing. I hope you guys can help me. Thanks a lot.
  4. Selon moi, il est temps de remplacer la large sélection des plaques de rue de Montréal. Je suggère une plus grande taille, les lettres majuscules de couleur blanche et un fond sombre comme le vert. Un peu comme ça, peut-être: Pour un look plus similaire au plaques de rues existants, j'aime le prototype du Boul. René-Lévésque et University: Que pensez-vous?
  5. (Courtesy of CJAD) I am all for trying to get better prices and a larger selection of wine. Now the SAQ just needs to buy a spirits distributer in the US so we can get better prices on scotch, vodka and other hard alcohol.
  6. Profits records à la SAQ 26 avril 2007 - 06h48 Le Soleil Pierre Couture La Société des alcools du Québec (SAQ) est de plus en plus rentable. Au cours de la dernière année, la société d'État a engrangé des profits de plus de 700 millions $, a appris Le Soleil. Des documents du ministère des Finances révèlent notamment que la SAQ a roulé sur l'or en 2006-2007. L'exercice financier annuel terminé au 31 mars dernier fait état d'un bénéfice net d'au moins 702 millions $, en progression de 6 %. L'an dernier, la SAQ avait déclaré des profits sans précédent de 657 millions $. Mercredi, à la SAQ, personne n'a voulu commenter cette autre excellente performance financière. «Nous n'avons pas l'habitude de discuter de nos résultats avant que notre rapport annuel soit publié», a fait valoir la porte-parole Linda Bouchard. Chaque année, la SAQ dépose quelque part en juin devant l'Assemblée nationale son bilan annuel officiel. Quoi qu'il en soit, les ventes de bouteilles de vin sont demeurées le moteur de croissance de la SAQ au cours des 12 derniers mois. À la SAQ, 75 % des revenus émanent de la vente de bouteilles de vin alors que 16 % proviennent des spiritueux. Des conseils payants Évidemment, la nouvelle approche-client privilégiée par la SAQ et ses conseillers en vins a rapporté gros l'an dernier. Selon la SAQ, un client bien conseillé en magasin tend à augmenter sa facture moyenne de 30 à 65 %. Actuellement, l'achat moyen d'un client de la société d'État tourne autour de 17 $. Continuant à chérir sa clientèle dite passionnée - qui génère 25 % des ventes - , la SAQ s'est attaquée au très porteur marché des découvreurs dits conviviaux âgés entre 30 et 35 ans. Dans cette nouvelle approche, la SAQ a ainsi fait davantage de place aux produits dits de spécialités. Résultat: au troisième trimestre, les ventes de bouteilles de vin dont le prix oscillant entre 24 et 25 $ ont bondi de 50 %. Pendant cette même période, les bouteilles vendues entre 14 et 17 $ ont vu leurs ventes progresser de 20 %. En décembre, soit le mois le plus achalandé - la SAQ y réalise 15 % de son chiffre d'affaires annuel - , les différentes promotions offertes dans les succursales ont contribué à hausser les ventes de vins de près de 10 %. Avec un chiffre d'affaires avoisinant les 3 milliards $, la SAQ a poursuivi son contrôle serré sur ses dépenses d'exploitation, en progression de moins de 4 %. Comme l'an dernier, les revenus engrangés dans les épiceries et les dépanneurs ont affiché une légère baisse. En contrepartie, les ventes réalisées dans les succursales et les centres spécialisés ont augmenté de 10 %. Nouvelle Sélection En 2006, la SAQ a aussi lancé un nouveau concept de magasins Sélection dans la région de Montréal. Réservée uniquement au grand public, cette nouvelle génération des Sélection offre un vaste choix de vins bas, moyen et haut de gamme entouré de plusieurs équipes de conseillers spécialisés. Bien qu'elle se dit à l'écoute de sa clientèle, la SAQ n'a toutefois pas l'intention, du moins pour l'instant, de changer ses bannières Classique, Sélection et Express. Déjà, le concept Express s'avère très rentable. Au pied carré, ce type de magasin génère un profit moyen de 720 $ alors que l'ensemble du réseau offre un rendement moyen de 489 $ au pied carré. Depuis 1996, année où sont apparues les bannières Express, Classique et Sélection, la SAQ dit avoir investi moins de 100 millions $ pour revoir la configuration de son réseau, tout en ouvrant 60 nouveaux magasins. Rapport financier pour l'année 2006Profit de 657 millions $ Exercice financier terminé le 31 mars 2007 Profit net d'au moins 702 millions $ en progression de 6 %
  7. www.leselection.com Bon la grue est bien en place maintenant pour la phase 2... à ce qu'il parait. c'est sur le coin Carrefour et Daniel Johnson.
  8. Voici le document de Politiques Contractuelles envoyé à tous les soumissionnaires pour des contrats de la Ville de Montréal. Nous venosn de signer un bon contrat avec la ville et nous avons dû remplir des documents affirmant qu'aucun des gestionnaire de notre entreprise à eu des démêlés avec la justice dans le passé et si oui, de quelle nature était ces condamnations. En plus, la raison de ce document est pour assurer que tout soumissionnaire ou l’un de ses représentants n’a pas communiqué ou tenté de communiquer, dans le but de l’influencer, avec un des membres du comité de sélection relativement à la demande de soumissions pour laquelle il a présenté une soumission. Maintenant, c'est à savoir à quel point ces règles seront respecté, mais, est-ce un pas dans la bonne direction ou ce n'est que de la poudre aux yeux des contribuables ? POLITIQUE_GESTION_CONTRACTUELLE.pdf
  9. Opposition aux gratte-ciel à Rouyn-Noranda Un groupe de citoyens qui se fait appeler les Citoyens contre les tours infernales (CCTI) s’oppose à la construction de deux immeubles de 10 et huit étages, qui seraient aménagées près de la Caisse populaire sur l'avenue Québec. France Gaudreault, la leader du groupe est venue exprimer ses profondes inquiétudes devant le conseil municipal de Rouyn-Noranda le 14 janvier. Elle craint les impacts négatifs sur les résidents voisins du futur complexe du promoteur Réseau Sélection de Laval. «Je ne comprends pas qu’il n’y ait pas de consultation pour ce genre de construction. Ce sera construit juste derrière chez moi. Je n’aurai plus de vue, plus de soleil », a dénoncé Mme Gaudreault. «Auparavant, il y avait un promoteur pour 140 logis, ça a été abandonné. Ça dérange, mais s’il y avait eu les 140 logis, ça aurait probablement dérangé autant. Le zonage permet ce type de construction à cet endroit. Le plan du promoteur correspond au créneau prévu pour le terrain », a répliqué André Tessier, Maire suppléant. 2000$ de subvention par unité de logement Mme Gaudreault dénonce le prix de vente d’un peu moins de 300 000$ au Réseau Sélection, tandis que la Ville offre une subvention 2000$ par unité aux promoteurs d’immeubles à logement. Pour un immeuble de 200 unités de logement, comme prévu pour le petit gratte-ciel de 10 étages, le montant s’élève à 400 000$. André Tessier reconnaît qu’il y a une telle subvention en plus d’un congé de taxes pour une durée de cinq ans. «Ça fait très longtemps que le dossier est à la Ville, ça tombait, ça revenait et normalement Réseau Sélection va commencer à construire en février », a expliqué M. Tessier. Terrain de la discorde Le CCTI craint que le terrain ne soit pas adéquat pour ce genre de construction. «Le promoteur a eu accès au terrain et il a analysé le sol. Donc il doit être en mesure de construire», a dit M. Tessier. «Il y a quelque chose à faire pour que le citoyen se fasse entendre. Ça n’a aucun sens que ça nous passe par-dessus comme ça et qu’on n’ait rien à dire», a conclu Mme Gaudreault. Rouyn-Noranda est aux prises avec une grave pénurie de logements et lutte depuis un certain temps pour se développer. En juin 2012, un groupe de citoyens a réussi à bloquer la construction d’un HLM sur l’avenue Nault. Dans ce cas, la Ville devait changer le zonage et consulter l'entourage des nouvelles constructions, ce qui n'est pas le cas au centre-ville. Il y a de quoi rire !!!!! http://www.hebdosregionaux.ca/abitibi-temiscamingue/2013/01/14/opposition-aux-gratte-ciel-a-rouyn-noranda
  10. Le groupe internet a achevé le processus de sélection de son nouveau patron et le poste devrait revenir à Carol Bartz, l'ancienne PDG de l'éditeur de logiciels Autodesk. Pour en lire plus...
  11. Zidane jouera à Montréal Zinédine Zidane et plusieurs vedettes du soccer européen disputeront un match hors-concours à Montréal le 28 juin. Ce match se tiendra dans le cadre d'une tournée intitulée "Zidane et ses amis" qui comprendra également des matchs à Toronto et Vancouver. Zidane sera notamment accompagné des Italiens Franco Baresi et Gennaro Gattuso ainsi que des Français Fabien Barthez et Ludovic Giuly. Ils affronteront une sélection des meilleurs joueurs canadiens. De jeunes espoirs locaux seront invités à compléter la formation. Le match sera disputé au stade Percival-Molson.
  12. La Presse Le mercredi 25 avril 2007 Québec Le Québec a accueilli 44 686 immigrants en 2006, 1314 de moins que ce qu'avait prévu le gouvernement Charest. Cela s'explique en grande partie par le fait qu'Ottawa n'arrive pas à traiter toutes les demandes, estiment le ministre québécois de l'Immigration et des groupes au service des immigrants. Selon la planification triennale de l'immigration 2005-2007, le gouvernement Charest s'était donné comme objectif d'accueillir 46 000 immigrants en 2006. Il en a accueilli 3 % de moins. En 2005, il souhaitait que 44 400 immigrants s'installent au Québec. Mais ce sont 43 312 personnes qui ont immigré, 1088 de moins que prévu. Si les objectifs n'ont pas été atteints, «c'est parce que le fédéral n'a pas émis tous les visas nécessaires», a expliqué hier le porte-parole du ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles, Claude Fradette. «Le nombre de visas délivrés à l'étranger par Ottawa n'a pas suivi la même progression que les certificats de sélection que nous avons émis», a-t-il ajouté, soulignant un «manque de ressources» dans l'appareil fédéral. Québec délivre les certificats de sélection aux immigrants, puis Ottawa leur accorde un visa à la suite d'un examen médical et d'une enquête de sécurité. Le ministère de l'Immigration se défend de condamner Ottawa. «On ne monte pas sur nos grands chevaux. On a eu des discussions avec nos homologues fédéraux pour voir comment les choses pourraient s'arranger en 2007. Ils vont apporter des ajustements», a dit Claude Fradette. Le gouvernement Charest a un objectif encore plus ambitieux pour l'année 2007. Il souhaite accueillir 48 000 immigrants. Ottawa, qui accumule les demandes d'immigration, tarde à traiter les dossiers provenant du Québec, confirme le directeur de la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes, Stéphane Reichold. Selon lui, «c'est un gros facteur» qui explique les difficultés que connaît le Québec à atteindre ses objectifs. Mais le gouvernement québécois a lui aussi une part de responsabilité dans ses échecs. Stéphane Reichold déplore le manque de ressources investies dans la sélection des immigrants.
  13. Le Journal de Montréal 13/12/2007 Un nouveau concept de SAQ Express 22 h, aménagé au coût de 730 000 $, ouvre ses portes aujourd’hui au centre-ville, rue Sainte-Catherine Ouest. Un an après avoir commencé à tester ses SAQ Sélection nouveau genre, la société d’État entreprend la transformation de ses 34 succursales Express, a appris Le Journal de Montréal. Un processus qui devrait s’étendre sur près de dix ans. La nouvelle image de ces petits points de vente se veut plus jeune, plus urbaine, plus épurée. La SAQ souhaite aussi y rendre le magasinage plus facile. Car 81 % des clients de la bannière Express font leurs achats en seulement cinq minutes. Côté look, la nouvelle succursale du centre-ville étonne avec ses murs blancs décorés de grandes toiles modernes; son plancher, très pâle, qui imite le bambou; son plafond de 48 pieds; et la lumière provenant de puits. Pour le côté pratique des choses, tous les vins rouges ont été placés à droite, les blancs et les coolers, à gauche, les spiritueux, au centre. Et comme on le voit dans les quatre SAQ Sélection nouvelle génération qui existent à ce jour, des pastilles de couleur précisent le «goût» des vins aux consommateurs. Abolition des Classique Toutes les autres succursales Express adopteront ce concept qui met en évidence les heures d’ouverture prolongées (jusqu’à 22 h). En moyenne, les transformations coûteront 130 000 $. La succursale près de la rue Stanley est donc exceptionnelle. Simultanément, les Sélection continueront de changer de look, et la bannière Classique sera rebaptisée SAQ. «Nous avons réalisé que cette désignation ne voulait rien dire pour les gens», explique Lyne Rodrigue, directrice du développement immobilier de la SAQ. Tous ces changements devraient coûter autour de 60 M$, ce qui n’est pas «beaucoup plus», affirme-t-on, que le budget habituel de la SAQ pour l’amélioration de son réseau de succursales.