Search the Community

Showing results for tags 'rené-lévesque'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 51 results

  1. Ça ne dit pas ce qu'ils vont faire avec l'édifice sur Saint-Jacques via LaPresse : Publié le 11 février 2014 à 06h39 | Mis à jour à 06h39 Le Groupe financier TD déménage à l'édifice CGI ANDRÉ DUBUC La Presse La Banque TD (T.TD) quittera la rue Saint-Jacques à la fin de 2014, mettant fin à une présence ininterrompue de 154 ans sur l'artère qui a longtemps symbolisé le coeur financier du Canada. L'institution financière, qui connaît une expansion de son volume d'affaires dans la province depuis 10 ans, déménage son bureau régional pour le Québec à l'édifice CGI, dans la Cité du commerce électronique, dans le secteur ouest du centre-ville de Montréal, boulevard René-Lévesque Ouest. «Étant donné notre expansion, on n'a plus de place ici. On est obligés de s'en aller», a dit Christine Marchildon, première vice-présidente, réseau de succursales, du Groupe Banque TD, au sujet de l'emplacement actuel, au 500, rue Saint-Jacques. Environ 450 employés déménageront au 1350, boulevard René-Lévesque Ouest, où ils occuperont près de 100 000 pieds carrés, soit quatre étages au complet. Synergies «Le fait de se regrouper va créer des synergies entre les lignes d'affaires, a-t-elle poursuivi. C'est beaucoup plus facile de travailler ensemble et d'analyser les stratégies qui vont nous permettre de gagner dans le marché quand on est physiquement les uns avec les autres.» Mme Marchildon, qui porte aussi le titre de présidente, direction Québec, de la banque, a accordé une entrevue à La Presse Affaires la semaine dernière. L'institution financière poursuit la stratégie «Une seule TD» dont l'objectif est de regrouper ses différentes gammes de services sous un chapeau commun afin de gagner des parts de marché en allant chercher la meilleure portion possible du portefeuille de ses clients. Les services visés sont les services de détail, la gestion de patrimoine (aussi connue sous le nom TD Waterhouse) et les services aux entreprises. Au rez-de-chaussée de l'édifice CGI, TD Canada Trust ouvrira une succursale. Le groupe financier, qui emploie quelque 5000 personnes au Québec, ne délaisse pas sa clientèle du Vieux-Montréal pour autant, puisque la succursale de la rue Saint-Jacques, au coin de McGill, déménagera de trois pâtés de maisons plus au nord, au rez-de-chaussée de la tour Aimia, qui est actuellement en construction au coin de Viger et Beaver Hall. «La succursale est beaucoup trop grande pour nos besoins. C'était la succursale principale. On a pris la décision de déménager cette succursale», a expliqué la première dirigeante de la TD au Québec. Loyers plus abordables De leur côté, les 800 employés travaillant au sein des services administratifs s'en vont d'ici la fin de l'année au 7250, rue du Mile-End, dans le quartier Villeray, entre les stations de métro De Castelnau et Parc. Ils loueront 103 000 pieds carrés, répartis sur trois étages. Il s'agit entre autres des équipes des services téléphoniques bancaires et des services de crédit. Dans cette portion de la ville, où abondent d'anciennes manufactures converties en immeubles de bureaux, les loyers sont plus abordables qu'au centre-ville. La Banque Laurentienne fut l'une des premières à agir en ce sens quand elle a déménagé ses services administratifs un peu plus au nord, au 555, Chabanel, au début des années 2000. À noter que TD Assurance, aussi connu sous le nom de Meloche Monnex, reste dans ses bureaux du boulevard Crémazie, le long de l'autoroute Métropolitaine. ------------------- Groupe Banque TD au Québec > 5000 employés > 124 succursales > 6 centres bancaires commerciaux > Présentateur officiel du Festival international de jazz jusqu'en 2019 © 2014 La Presse inc., une filiale de Gesca. Tous droits réservés.
  2. Initialement, la tour IBM devait avoir 75 étages. Je crois que ça a été réduit en raison de la limite du Mont-Royal, mais je ne suis pas certain. Habsfan en sait plus que moi sur ce premier projet. http://grandquebec.com/upl-files/tour_ibm.jpg
  3. Je ne sais pas où mettre ça. Il y a de l'activité sur ce terrain (à l'abandon depuis un méchant bout). C'est direct en biais avec le Sofia (Sofia = coin S-O. Ce terrain = coin N-E). Il y a des roulottes (deux), pis des gars qui semblent faire des calculs, des mesures et des analyses du terrain. J'ai vu ça ce matin en passant devant. Quelqu'un aurait une intuition argumentée?
  4. Une Maison olympique pour Montréal 5 fév. 2014 - par Alec Castonguay Photo : © Mathieu Rivard Dès le mois d’avril, Montréal aura une Maison olympique en plein centre-ville. Un projet de plusieurs millions de dollars qui donnera une vitrine permanente au célèbre mouvement aux cinq anneaux. L’actualité a obtenu les détails avant l’ouverture officielle, ce printemps, dans le cadre d’un grand portrait de Marcel Aubut, publié dans le numéro en kiosque (et Ipad) à partir du vendredi 7 février. Les voici. * * * Marcel Aubut, président du Comité olympique canadien, s’arrête devant le gratte-ciel de 26 étages, au coin du boulevard René-Lévesque et de la côte du Beaver Hall, à Montréal, et ouvre grand les bras, comme pour bien montrer le gigantisme de son nouveau chantier. « On a réussi à avoir le rez-de-chaussée et le premier étage, en plein centre-ville. Ce qu’on pourra faire ici est sans limites », dit-il, excité. La Maison olympique de Montréal, au 500 René-Lévesque Ouest, sera l’un des legs de la présidence de Marcel Aubut au Comité olympique canadien (COC). Et une pièce importante dans la stratégie de mise en valeur de l’organisme et des athlètes amateurs d’élite, que le COC veut imposer dans la culture sportive canadienne. Elle devrait être inaugurée en grande pompe à la fin d’avril. Marcel Aubut négocie avec le CIO, en Suisse, pour obtenir le droit d’installer les anneaux olympiques aux quatre coins du toit, bien visibles. « Je pense être capable de les convaincre, je m’entends bien avec le nouveau président, Thomas Bach », dit-il, avant de sortir une feuille de papier sur laquelle sa vision est dessinée. On y aperçoit les anneaux, de nuit, avec les couleurs olympiques qui illuminent le bâtiment. « On va les voir de tous les ponts en entrant à Montréal ! » lance-t-il. Lors du passage de L’actualité sur le chantier, fin novembre, la moitié des travaux étaient complétés. Dehors, les ouvriers s’affairaient à aménager la grande terrasse, qui longe le devant et le côté de l’immeuble, et qui pourra accueillir des réceptions de plus de 1 000 personnes. Une cuisine pour les traiteurs a été installée. Sur la façade, à une dizaine de mètres au-dessus du trottoir, une bande défilante électronique diffusera des résultats de sports amateurs et des messages aux passants. Des télévisions retransmettront des épreuves et des championnats du monde. À l’intérieur, un mur complet — 3 m 65 sur 3 m — a été transformé en écran géant. « Les gens pourront venir écouter des compétitions. L’ambiance sera incroyable », affirme Marcel Aubut, à la tête du COC depuis 2009 — avocat, Aubut a également été président des Nordiques de Québec, dans la Ligue nationale de Hockey. Un musée interactif sur le sport amateur sera éventuellement déployé dans le hall, et une boutique aux couleurs du COC permettra aux touristes et visiteurs d’acheter des souvenirs toute l’année. La gestion du magasin a été confiée à Kevin Gilmore, chef de l’exploitation des Canadiens de Montréal, que Marcel Aubut a attiré au conseil d’administration du COC. Plus loin, au fond, des salles de réunion avec ordinateurs ont été aménagées pour les fédérations sportives et les athlètes. « Si l’un de nos sportifs cherche un endroit pour étudier, nos portes lui seront ouvertes », dit Aubut en montrant ces locaux vitrés aux murs blancs et au design raffiné. La Maison olympique abrite aussi les dizaines d’employés du COC, qui s’affairaient encore à ouvrir des boîtes au premier étage lors de notre passage. Une petite salle d’entraînement et un vestiaire avec douche ont été aménagés. De grandes peintures colorées ornent les murs. « On est loin de notre trou dans le sous-sol du Stade olympique ! » me dit un employé, visiblement ravi. « C’est important de travailler dans un bel endroit. Ça aide à la productivité », dit Aubut. Le bureau du COC à Montréal compte maintenant plus de 50 employés — ils étaient à peine 6 il y a trois ans. Les activités du bureau d’Ottawa, récemment fermé, ont été transférées à Montréal, où l’on s’occupe de la préparation de la délégation canadienne pour les Jeux olympiques, de l’aide aux fédérations sportives et des communications en français. La Maison olympique de Montréal est une réalisation de plusieurs millions de dollars, au cœur de la ville des Jeux de 1976. Marcel Aubut refuse de dévoiler à combien s’élève la facture. « Mais le plus beau, c’est qu’on ne paie pas un sou ! » lance-t-il avec le sourire. Ordinateurs, téléphones, téléviseurs, tables, chaises… tout provient de commandites. La facture de transformation de l’immeuble et de la grande terrasse est quant à elle en grande partie absorbée par les propriétaires du bâtiment, une société en commandite que contrôlent deux hommes d’affaires montréalais, Simon Margel et George Gantcheff, qui ont flairé le prestige (et la valeur) d’accueillir le mouvement olympique. « Pour leur montrer l’importance de l’olympisme, j’ai invité les propriétaires aux Jeux de Vancouver. Ils n’ont pas été difficiles à convaincre ! » dit Marcel Aubut. Une Maison olympique pour Montreal - L'actualite
  5. Il s'agit de la rénovation et agrandissement d'un petit immeuble sur la rue St-Hubert (entre Ste-Catherine et René-Lévesque) http://lestat.ca/
  6. Sherbrooke street Prince Arthur Milton-Parc Duluth/St-Denis St-Denis René-Lévesque Sainte-Catherine Square Phillip/Sainte-Catherine
  7. Dans le quartier Sainte-Marie, juste à l'ouest du Pont J-C http://www.habitationsgg.com/dp/fr/node/14 22 condominiums René-Lévesque et Falardeau Le RL Condo Bureau des Ventes 2005 René-Lévesque Est Montréal, (Qc)H2K 2M4 Tél.: 514-969-2484 ext. 2 Heures d'ouverture Lundi au Mercredi 12h à 17h Jeudi et Vendredi sur rendez-vous Samedi et Dimanche de 12h à 17h Prix : à partir 208 900$ taxes, terrain et infrastructure inclus à 100% Caractéristiques et Avantages -7 unités sur René-Lévesque -15 unités sur Falardeau-posssibilité de stationnement -Terasse privée sur le toit -plafonds 8 ET 9 -pied en plein coeur de Montréal -Près des festivités et d’un quartier bien vivant -Frais de copropriété peu élevés -5 000 $ d’équipement gratuit EN PRÉVENTE Habiter à deux pas de tout RL CONDO, un développement urbain de 22 condos de une et deux chambres. Situées respectivement sur le boulevard René-Lévesque et sur la rue Falardeau, ces deux phases de trois étages proposent des logements baignant de lumière naturelle et conjuguent qualité et harmonie pour offrir une atmosphère chaleureuse. Un design intérieur raffiné qui brille par son choix de matériaux de première qualité. Un style qui mise sur l’élégance et l’intemporalité. Le tout, situé en plein cœur du centre-ville. Une cuisine au look moderne : comptoirs de quartz, armoires en thermoplastique, dosseret en mosaïque, évier carré au design actuel et robinetterie inspiré des restaurants. Une salle de bain rayonnante de confort, pensée en fonction de votre bien-être : douche à panneaux de verre coulissants offrant des jets de pluie généreux et bien enveloppants, armoire à pharmacie surmontée d’un miroir et meuble-lavabo flottant. Et pour profiter pleinement des beaux jours d’été, quoi de mieux qu’une terrasse sur le toit pour jouir d’une vue imprenable surle centre-ville, le pont Jacques-Cartier et La Ronde. L'endroit rêvé pour vos petites réceptions ou pour admirer les feux d’artifices
  8. Quelques évaluations foncières que j'ai été rechercher pour le fun. Les chiffres sont très récent (janvier 2011): 1000 de la Gauchetière Terrain: 26,763,100$ Batiment: 248,236,900$ Immeuble: 275,000,000$ 1250 René-Lévesque Terrain: 33,083,100$ Batiment: 298,416,900$ Immeuble: 331,500,000$ Place Ville-Marie (tout) Terrain: 101,901,500$ Batiment: 623,098,500$ Immeuble: 725,000,000$ Tour CIBC Terrain: 14,917,700$ Batiment: 90,682,300$ Immeuble: 105,600,000$ Édifice Sun Life Terrain: 30,258,600$ Batiment: 155,841,400$ Immeuble: 186,100,000$ Stationnement du 1300 René-Lévesque Terrain: 14,166,800$ Batiment: 0$ 1501 mcgill college Terrain: 5,798,000$ Batiment: 94,002,000$ Immeuble: 99,800,000$ Tour de la Bourse Terrain: 21,923,900$ Batiment: 156,246,100$ Immeuble: 178,170,000$ 400 Sherbrooke - Hilton Garden Inn Terrain: 1,947,200$ Batiment: 31,052,800$ Immeuble: 33,000,000$ Le futur Altoria (actuellement édifices de 6 étages) Terrain: 2,697,400$ Batiment: 866,600$ Immeuble: 3,564,000$ Complexe Desjardins Terrain: 109,314,100$ Batiment: 456,135,900$ Immeuble: 565,450,000$
  9. Voici un beau gros projet massif comme on les aimait à l'époque. Ça c'est tous les terrains du 1250 René-Levesque Ouest, de l'édifice La Laurentienne et même de l'église Saint-Georges.
  10. Vous ne trouvez pas que depuis les déboires du mois d'août/septembre, il ne s'est presque rien annoncé de nouveau ?? Depuis environ 1an et demi, on commençait à s'habituer d'avoir quelques annonces tous les mois concernant de nouveaux projets de condos, hôtels, bureau, etc. Depuis septembre, rien !!! En fait, au contraire, au lieu d'annoncer des projets, c'est plutôt l'incertitude qui plane sur plusieurs d'entre eux, comme le Waldorf-Astoria, les hôtels sur René-Lévesque, le Marriott, les différents projets de bureau, etc. Griffintown retardée aux calendes grecques... Et il ne faut pas compter sur les projets publics comme le CHUM ou les autoroutes, qui s'enlisent dans des problèmes politiques. Je trouve que côté projets, Montréal est frappée de plein fouet!
  11. Not sure where to place this news...... Danielle Bonneau La Presse Le quartier situé au pied du mont Royal, entre les rues Guy et University, au nord du boulevard René-Lévesque, est en effervescence. Pas moins de 13 projets immobiliers résidentiels y sont en construction ou en préparation! Tout un changement pour ce coin huppé du centre-ville où les jolies maisons victoriennes, les chic boutiques et les restaurants branchés côtoient depuis plusieurs décennies de vastes terrains à l'abandon servant de stationnements. Deux raisons expliquent cet intérêt soudain pour le quartier jadis adopté par les familles fortunées de Montréal, surnommé le Golden Square Mile (Mille carré doré), estime Sylvain Villeneuve, chef de la division de l'urbanisme de l'arrondissement de Ville-Marie. D'abord, plus généralement, le centre-ville attire une nouvelle population, qui désire s'y installer. «Depuis deux ans, plus de 2000 logements par année ont été créés dans l'arrondissement, surtout à l'ouest du boulevard Saint-Laurent, indique-t-il. Depuis les années 90, nous voulons avoir un centre-ville plus habité, donc plus animé en tout temps, avec plus de commerces pour les résidants. La cadence de la construction s'est accélérée.» Le quartier profite aussi de la révision des hauteurs et des densités dans plusieurs zones situées aux abords du centre des affaires, réalisée au début de 2012. Un nouveau découpage a été fait à la fois pour mieux protéger le patrimoine et le paysage et pour favoriser la disparition de stationnements à ciel ouvert. Nouvelles hauteurs Au nord de la rue Sherbrooke, sur une partie du flanc sud du mont Royal, même s'il y a peu de terrains vacants, le plafond de hauteur a été réduit de 25 m à 16 m (l'équivalent de cinq étages résidentiels) pour préserver l'omniprésence de la montagne et mettre en valeur les bâtiments patrimoniaux. Dans d'autres secteurs, les plafonds ont plutôt été haussés. Des résultats se font déjà sentir dans la partie sud du secteur Bishop-Crescent, où la zone s'étendant de la rue Sainte-Catherine au boulevard René-Lévesque Ouest a été subdivisée en trois et passe de 25 m à 35 m, 65 m et 80 m (11, 21 et 25 étages), à mesure que l'on se rapproche du coeur du centre-ville. La hauteur permise grimpe à 120 m (40 étages), sur une partie de la rue Mackay. Elle demeure à son plus haut (environ 210 m, soit 70 étages) le long du boulevard René-Lévesque Ouest. Relancer la construction «Dans les années 90, les normes ont été réduites pour éviter la démolition des immeubles victoriens, explique M. Villeneuve. Or, il n'y a pas eu de revitalisation dans ce quartier.» Pour la favoriser, une nouvelle catégorie de hauteur a été créée (35 m), afin de permettre la construction d'immeubles de 11 étages résidentiels, entre les rues Guy et de la Montagne, au nord du boulevard René-Lévesque Ouest. Pour être rentable, ont fait valoir plusieurs promoteurs, une construction de béton doit en effet avoir au minimum 10 étages. En contrepartie, pour que la rue demeure animée, les tours devront être construites en retrait au-dessus d'un basilaire d'environ trois étages (comme les maisons victoriennes aux alentours), avec des commerces au rez-de-chaussée. Les complexes Flex et Viva Lofts Bishop, en construction rue Bishop, ont été conçus selon ce principe. «Le quartier, délaissé depuis plus de 40 ans, va devenir plus homogène, avec une architecture qui se distinguera de ce qui se fait ailleurs au centre-ville, estime Éric Huot, de l'agence Geiger " Huot Architectes, engagé dans trois projets résidentiels dans le Mille carré doré. Le nouveau zonage amène une autre vision des choses.» La Ville tient à préserver son patrimoine, constate de son côté l'architecte Karl Fischer, qui intègre la façade d'une maison victorienne dans le projet Les Condos Crescent. «En devant marier le vieux avec le neuf, cela nous oblige à être plus créatifs», souligne-t-il. Jean-Yves Bourdages, responsable du comité d'habitation et d'urbanisme à la table Interaction du quartier Peter-McGill, voit d'un bon oeil la densification du centre-ville, qui découle de la mise en valeur des terrains vagues. «L'arrondissement devrait par contre s'efforcer d'implanter de façon permanente l'inclusion de logements abordables, indique-t-il. Si on veut avoir une vie intéressante au centre-ville, il faut qu'il y ait une mixité sociale et qu'y habitent des étudiants, des enfants, des retraités et des gens avec de hauts et de faibles revenus.»
  12. Selon moi, il est temps de remplacer la large sélection des plaques de rue de Montréal. Je suggère une plus grande taille, les lettres majuscules de couleur blanche et un fond sombre comme le vert. Un peu comme ça, peut-être: Pour un look plus similaire au plaques de rues existants, j'aime le prototype du Boul. René-Lévésque et University: Que pensez-vous?
  13. What happens with this skyscraper?¿ Is it a proposal, is it under construction or it was just another cancelled?¿ Please, add information and some renders or piuctures. It was a very interesting art deco builing, a good one for Montreal.
  14. C'est le AC Marriott. Il y a déjà un fil sur ce projet. http://mtlurb.com/forums/showthread.php/22596-AC-Hotel-34-%C3%A9tages
  15. Wow. Je pars une semaine et en revenant, je tombe là-dessus. Quelqu'un peut activer ses contacts pour en apprendre plus? http://argent.canoe.ca/lca/affaires/quebec/archives/2011/01/20110131-141311.html#texte
  16. La Presse de ce matin à un palmarès des immeubles commerciaux ayant les évaluations les plus élevés de Montréal. Je n'ai pas trouvé l'article en ligne en regardant rapidement, alors je me permets de faire un petit tableau ici, entre parenthèse l'augmentation depuis 2007: Place Ville-Marie 725 millions (+18%) Complexe Desjardins 565 millions (+16%) Centre commercial Fairview 368 millions (+17%) 1250 René-Lévesque 332 millions (+13%) Galeries d'Anjou 328 millions (+14%) Édificile Bell (île-des-Soeurs) 292 millions (ND) Centrel Bell 285 millions (+27%, rien pour aider le litige...) 1000 de la Gauchetière 275 millions (+10%) Marché Central 267 millions (+8%) Place Bonaventure 228 millions (ND) Édition: Et bien, j'ai mal regardé, voici le lien vers l'article: http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/quebec/201009/22/01-4317918-centre-bell-un-long-litige-sur-le-point-de-se-conclure.php Et voici le tableau:
  17. Anyone know something about this ? On Bishop, near Rene-Levesque. http://vivalofts.ca/
  18. http://journalmetro.com/actualites/montreal/945895/une-grue-seffondre-au-centre-ville-de-montreal/ Une grue s’est effondrée dimanche matin devant un pavillon de l’UQAM au croisement de la rue Saint-Denis et le boulevard René-Lévesque. Une personne est décédée et une autre repose dans un état critique, selon le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Toujours selon le SPVM, deux travailleurs se retrouvaient dans la nacelle quand le camion a basculé vers l’arrière pour une raison inconnue. Il s’agirait de laveurs de vitres. Des témoins de la scène ont aussi été rencontrés par les ambulanciers pour choc nerveux. La circulation est interrompue sur la rue Saint-Denis, ainsi que sur le boulevard René-Lévesque, entre les rues Berri et Saint-Laurent en direction ouest.
  19. L'arrondissement de Ville-Marie comptera 10 nouveaux projets immobiliers totalisant des investissements de 600 M$. Ces projets fourniront 1 600 nouveaux logements et 51 600 mètres carrés d'espaces à bureaux.  Un projet résidentiel et commercial sur le site Overdale, comprenant la restauration de la maison Hippolyte-Lafontaine qui deviendra un centre d'interprétation ouvert au public  Une tour résidentielle de 34 étages sur la rue de la Concorde dans le Quartier des spectacle  Un bâtiment mixte à l'ancienne brasserie Ekers, au coin du boulevard St-Laurent et de la rue St-Norbert  Des tours jumelles de 35 étages sur le boulevard René-Lévesque, entre les rues Drummond et de la Montagne  Un bâtiment mixte de 11 étages sur la rue Crescent entre la rue Ste-Catherine et le boulevard René-Lévesque  Un tour à bureaux de 27 étages à l'îlot Windsor  L'agrandissement du magasin Ogilvy et l'aménagement d'un nouveau complexe hôtelier et résidentiel  Des tours résidentielles de 21 et 23 étages, totalisant 327 logements, sur la rue Drummond, entre la rue Ste-Catherine et le boulevard René-Lévesque  Conversion d'un édifice à bureaux en bâtiment résidentiel, abritant 40 logements, au coin du boulevard de Maisonneuve et de la rue Bishop  Un bâtiment résidentiel de sept étages et de 48 logements sur la rue Bishop, entre la rue Ste-Catherine et le boulevard René-Lévesque montreal2025.com
  20. Dans le quartier Sainte-Marie et adjacent (juste à l'ouest) au projet Le RL Condo sur René-Lévesque LOGGIA VERDE http://www.loggiaverde.ca/le-projet/ Construction design de qualité situé au 1995-2001, boulevard René-Lévesque, au pied du pont Jacques-Cartier, dans le charmant arrondissement Ville-Marie (Centre-Sud). Au cœur d’un paisible quartier montréalais, avec tout le côté pratique de cette belle ville. À proximité d’une multitude de commerces et des transports en commun, l’immeuble est à 5 minutes du métro Papineau. La terrasse sur le toit vous offre une vue spectaculaire de l’Île Ste-Hélène, aux premières loges des feux d’artifices. C’est également l’endroit idéal pour profiter du soleil et y accueillir vos proches. 12 unités, 3 ½, 4 ½ et 5 ½, comprenant balcon privé, terrasse sur le toit, stationnement et espace de rangement au sous-sol. Le plein contrôle des matériaux de finitions vous offre toute la liberté de créer votre espace unique personnalisé. Un véritable havre de paix au cœur de la ville.
  21. Il s'agit d'une tour résidentielle/hotel avec une gallerie commerciale au 2 premiers étages, principalements des restaurants, spa, bar/lounge Vue Rene-Levesque/de la Montagne Vue de la gauchetiere/Drummond
  22. Au moins trois projets immobiliers verront le jour sur le boulevard René-Lévesque à Montréal dans les années à venir. Et, par ces projets, des promoteurs (Candev, Samcon et le Groupe Cholette) pourraient bien transformer l'allure du boulevard en question, entre la rue St-Denis et le coeur du centre-ville. Le plus avancé de ces projets est celui qu'a lancé le Groupe Cholette angle René-Lévesque et boulevard St-Laurent. Il s'agit d'un complexe de 170 unités réparties sur douze étages. Ces unités de logements sont destinées aux professionnels qui ne veulent qu'un pied-à-terre en ville. Un autre projet, dans les cartons du promoteur Candev, cette fois, serait à l'étude aux bureaux de l'arrondissement de Ville-Marie. Il s'agirait d'une tour résidentielle de 40 étages, doublée d'un hôtel, qui se dresseraient là où se trouve actuellement un vaste stationnement à l'angle René-Lévesque et De Bleury. Enfin, le pic des démolisseurs anéantira l'ancienne salle de spectacles Le Medley, et ce, dès l'an prochain. En lieu et place, le promoteur Samcon construira à cet endroit, soit à l'intersection de la rue St-Denis et du boulevard René-Lévesque, une tour de seize étages, comprenant près de 200 condos. D'après un reportage de Benoît Chapdelaine http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2010/10/18/006-Rene-Levesque-immobilier.shtml
  23. j'aimerais savoir votre top 5 des tour les plus belle de montréal selon vous pour moi c'est 1. 1250 rené-lévesque 0uest 2.1501 mcgill college 3.le 1000 de la gauchtiere 4.tour kpmg 5.tour de la bourse et vous c'est quoi
  24. 14 unités d’habitation de petite dimension http://ville.montreal.qc.ca/documents/Adi_Public/CA_Vma/CA_Vma_ODJ_LP_ORDI_2015-02-10_19h00_FR.pdf CA : 40.10 2015/02/10 Adopter une résolution autorisant la construction d’un bâtimentrésidentiel projeté sur le lot 2 162 250 du côté est de la rue Saint-André, entre la rue Sainte-Catherine et le boulevard René-Lévesque Est, en vertu du Règlement sur les projets particuliersde construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble(CA-24-011) -plan d'aménagement paysager général, le tout réalisé par Blouin, Tardifarchitecture-environnement et Version paysage, architectes paysagistes
  25. Le jeudi 30 avril 2009 Le terrain en face du Centre Bell vendu La Presse (MONTRÉAL) Un entrepreneur Américain aurait acheté le terrain vacant en face du Centre Bell cette semaine, selon des sources proche de l'administration municipale. Nigel Brown, copropriétaire de la firme Brown & Brown LLC, aurait mis la main sur le terrain pour une somme frôlant les 50 millions $. Le développeur, originaire du Delaware, a dévoilé un plan ambitieux pour le terrain, actuellement occupé par un stationnement utilisé par les visiteurs du Centre Bell. Si le plan est approuvé par la ville, un édifice de trois étages occupera le site formé par le quadrilatère des rues de la Gauchetière, de la Montagne, Drummond et par le boulevard René-Lévesque. L'édifice sera relié au Centre Bell et la ville souterraine par un tunnel sous la rue de la Gauchetière. La Presse a communiqué avec la firme Brown & Brown pour obtenir plus de détails, voici ce que John Campbell, directeur architectural avait à dire : "On veut créer quelque chose d'imposant pour Montréal. Une oeuvre d'art qui fera de Montréal un centre renommé en architecture. Tous les aspects du projet on étés étudiés profondément. Nous avons reculé le 3ème étage pour éviter de créer de l'ombrage sur le boul. René-Lévesque. Nous avons également préservé 30% du stationnement existant pour aider avec le financement du projet, incluant les frais de construction et le concours international d'architecture qu’il y a eu lieu en 2005." M. Campbell a cependant avoué avoir des doutes concernant l'approbation municipale. "On sait que la première pelleté, ce n'est pas pour demain. Mais on est confiant qu'on va y arriver." La ville prévoit trois vagues de consultations publiques, de septembre 2009 à janvier 2016. S'il n'y a pas d'obstructions au processus, la construction devrait débuter au printemps 2021. "Des groupes de pression ont déjà commencé à manifester leur mécontentement face à notre projet, alors on sait que ça va prendre du temps. Un groupe en particulier nous reproche de cacher la vue du Mont Royal à partir de la rue de la Gauchetière. Ils réclament une réduction du nombre d’étages de trois à deux, citant le fait que les constructions en hauteur nuisent à la qualité de vie des citoyens et citoyennes." Un bureau d’information sera ouvert en 2015 sur le coin boul. René-Lévesque et de la Montagne. Pour plus de renseignements, surveillez leur site web situé au http://www.brownbrownllc.com.