Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'qu’un'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Urban photography
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • Quebec City and the rest of the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 6 results

  1. http://www.journalexpress.ca/Actualites/2015-04-13/article-4109695/Ce-sera-le-Grand-Hotel-Times-de-Drummondville/1 DRUMMONDVILLE. L'hôtel qui sera annexé au Centrexpo portera officiellement le nom de Grand Hôtel TIMES de Drummondville. C'est ce qu'indique le site web de l'entreprise dirigée par Jean Audet. «Le Grand Hôtel TIMES de Drummondville directement relié au nouveau centre de foire Centrexpo vous offrira, du haut de ses 12 étages, une perspective panoramique unique surplombant toute la région. Nous vous offrirons un service d’hébergement personnalisé, caractérisé par une anticipation des besoins de ses clients et un souci du détail impeccable, en vous proposant 140 magnifiques chambres et suites dans un design à vous couper le souffle», est-il souligné. La direction ajoute que : «notre vision basée sur l’évolution et l’originalité, apportera un concept réinventé dans le domaine des réunions au Centre-du-Québec. Nos salles de conférences, situées au sommet de l’édifice, entièrement fenestrées et équipées à la fine pointe de la technologie vous ouvriront une voie vers une expérience incontournable». On parle également de diverses commodités telles une piscine intérieure, une salle d’entrainement, ainsi qu’un vaste stationnement. Il est rappelé que l’espace restauration accueillera plus de 200 convives. Le maire Alexandre Cusson a dévoilé, lors de son Souper annuel, que le restaurant Cosmos viendra s'y installer. On précise bien sûr qu'il est possible de faire des réservations ou de s'informer en contactant Sylvie Pomerleau au 1-888-999-3499.
  2. 04/12/2007 Si vous pensiez avoir tout vu en matière d’architecture, détrompez-vous! Un spécialiste des édifices en hauteur, David Fisher, a l’intention de construire des édifices «vivants» de plusieurs dizaines d’étages, qui changent de forme continuellement pendant la journée. Le principe de base n’est pas nouveau: il s’agit d’un étage, qui tourne sur lui-même. Le restaurant situé en haut de l’hôtel Delta à Montréal en est un exemple. Mais dans le cas qui nous occupe, imaginez un édifice de 60 ou 70 étages, dont chaque étage est indépendant l’un de l’autre. Tous les étages peuvent pivoter au gré du propriétaire. En théorie, une personne peut avoir du soleil dans sa cuisine, du matin jusqu’au soir. Un tour complet prend 90 minutes. Vous aurez compris que les étages qui pivotent sur eux-mêmes ne contiennent qu’un seul appartement. L’étage est immobile, s’il abrite deux ou plusieurs appartements. Et ce n’est pas tout! Des éoliennes verticales sont placées entre chaque étage, ce qui fait que l’édifice est autosuffisant en matière énergétique. Ses concepteurs prétendent que la construction d’un tel édifice prend 7 fois moins de temps qu’un gratte-ciel classique: seule la structure centrale est construite sur place. Les appartements sont construits en usine. C’est la raison pour laquelle il faut 20 fois moins d’ouvriers sur le chantier. En principe, ils peuvent assembler un étage tous les trois jours. La première tour à l’architecture dynamique sera construite à Dubaï, considérée par plusieurs comme la ville de l’avenir. Si vous êtes curieux face à cette technologie, vous pouvez vous rendre sur le site officiel du projet à cette adresse: http://www.dynamicarchitecture.net/.
  3. Un hôtel de 40 M $ à La Cité de Mirabel Le 28 octobre 2015 à 18h06 | ArgentMise à jour le 28 octobre 2015 à 19h25 Un nouvel hôtel dont l’investissement dépassera les 40 millions $ sera construit à Mirabel, au cœur du vaste projet immobilier et commercial La Cité de Mirabel. Les promoteurs Ray Junior Courtemanche et Jean Grégoire ont annoncé mercredi le début de la construction de La Cache de la Cité, un hôtel « contemporain unique en son genre » qui accueillera ses premiers clients dès l’an prochain. L’établissement, à la fois hôtel corporatif haut de gamme et condotel, comptera 146 chambres, dont 15 suites avec balcon. Il comptera une salle de réunion pouvant accueillir jusqu'à 900 personnes, permettant des rencontres corporatives, mais également des expositions, des conventions et même des foires commerciales. « Cet hôtel offre également une immense salle de spectacles qui animera les Laurentides de prestations de toutes sortes », affirme M. Courtemanche Une chapelle vitrée sera construite sur le toit pour les mariages, de même qu’un restaurant, un bar avec terrasse, une piscine et un centre de conditionnement physique. Le concept architectural, défini par la designer Anne Paquet à l'origine de la construction de l'hôtel La Cache à Maxime, à Scott, en Beauce, a été inspiré des plus grands hôtels de Las Vegas et de Miami, indique-t-on http://argent.canoe.ca/vos-finances/immobilier/un-hotel-de-40m-la-cite-de-mirabel-28102015 Video:
  4. Un sondage de l’ACP démontre que moins de Canadiens vivent d’une paie à l’autre. Les employés épargnent davantage, mais plusieurs sont encore loin de leurs objectifs de retraite. TORONTO (6 septembre 2012) – Ce sont de bonnes et de mauvaises nouvelles qui ressortent du sondage auprès des employés qu’a réalisé l’Association canadienne de la paie (ACP) dans le cadre de la Semaine nationale de la paie de cette année. Commençons par les bonnes nouvelles : Un moins grand nombre vit trop près du seuil Les réponses de 3 500 employés de partout au Canada ont permis de découvrir qu’un moins grand nombre vivent d’une paie à la suivante. Bien que 47 % d’entre eux maintiennent qu’ils éprouveraient des difficultés financières si leur paie était retardée d’à peine une semaine, il n’en reste pas moins qu’il s’agit d’une nette amélioration sur les 57 % de l’an dernier qui avaient du mal à joindre les deux bouts. Les provinces ou régions qui comptent le pourcentage le plus élevé d’employés vivant d’un chèque à l’autre sont : les Maritimes (54 %), le Manitoba (53 %) et l’Ontario (52 %). C’est au Québec que le pourcentage est le plus bas (33 %). Épargner davantage Le quatrième sondage annuel de l’ACP comprend un signe encourageant puisqu’il démontre qu’un plus grand nombre d’employés trouvent qu’ils sont mieux en mesure d’accroître leur épargne. Bien que seulement 40 % employés tentaient d’épargner davantage et le faisaient l’an dernier, ce nombre a augmenté à 66 % en 2012, un saut énorme. Au Québec, les employés sont les meneurs en ce qui a trait à leur capacité d’accroître leur épargne (71 %). Réévaluer les besoins de retraite Les employés au Canada semblent également se préoccuper davantage de leurs besoins de retraite. Un plus petit nombre croit que des économies de 500 000 $ à un million de dollars suffiront pour leur assurer une retraite à l’aise (34 % cette année, 42 % l’an dernier), alors qu’un plus grand nombre croit qu’il leur faudra plutôt entre un million et trois millions de dollars (38 % cette année, 27 % l’an dernier). Et maintenant, les mauvaises nouvelles : Un taux d’épargne toujours bas Bien qu’un plus grand nombre d’employés au Canada économisent, le taux d’épargne demeure bas. Près de la moitié (46 %) affirment qu’ils réussissent à épargner à peine 5 % ou moins de leur paie. Les spécialistes de la planification financière recommandent généralement un taux d’épargne de 10 % de la paie nette. Très éloignés des objectifs de retraite Ce bas taux d’épargne se reflète dans un autre constat inquiétant. Lorsqu’on leur demande jusqu’à quel point ils se rapprochent de leur objectif de retraite, 73 % des employés disent avoir épargné moins du quart des sommes qu’ils aimeraient avoir accumulées. Une conclusion particulièrement préoccupante : même chez les employés qui se rapprochent de la retraite (50 ans et plus), 45 % mentionnent qu’ils ont amassé moins du quart de l’épargne qu’ils avaient souhaité pour leur retraite. Devoir travailler plus longtemps En ce qui concerne les employés, qui se sont fixé une date de retraite : 41 % disent qu’ils devront maintenant travailler plus longtemps – cinq ans de plus en moyenne – qu’ils ne l’avaient prévu en 2007; la principale raison qui explique cette nécessité de travailler plus longtemps est « Je n’épargne pas assez pour ma retraite »; l’âge médian de retraite est de 60 ans. L’endettement est le principal obstacle à l’épargne Deux employés sur cinq au Canada dépensent leur paie nette ou davantage. En résumé « Le sondage de cette année montre qu’un plus grand nombre d’employés au Canada sont maintenant en mesure d’épargner davantage et que moins d’entre eux vivent d’une paie à la suivante », a remarqué Caroline Bernard, présidente du conseil de l’ACP. « Toutefois, à peine 13 % ont épargné la moitié ou plus de leur objectif de fonds de retraite. » Patrick Culhane, président-directeur général de l’organisme, affirme que l’insuffisance d’épargne-retraite est particulièrement préoccupante parmi les travailleurs les plus âgés. « Plusieurs d’entre eux quitteront le marché du travail dans quelques années à peine, pourtant la plupart d’entre eux sont bien loin de leurs objectifs de retraite. » Les professionnels de la paie peuvent souvent aider les employés à épargner automatiquement en demandant qu’une partie de leur paie nette soit versée dans un compte d’épargne distinct ou dans un régime enregistré d’épargne-retraite (qui contribue à réduire l’impôt sur le revenu personnel). Consultez le site http://www.payroll.ca pour une synthèse des conclusions du sondage (sous le volet Salle de presse) ou pour toute autre information. Les porte-parole de l’ACP sont accessibles pour des entrevues. [...] http://www.payroll.ca/Content/NavigationMenu2/Salledepresse/Communiqusdepresse/Communiqué_de_presse.htm
  5. Le Jeudi 25 Juin 2009 | Mise en ligne à 11h09 «Le déclin tranquille du Québec» Publié dans la catégorie Politique québécoise André Pratte François Legault a confirmé ce matin son départ de la politique, qu’avait annoncé hier en primeur sur Cyberpresse mon collègue Denis Lessard. Il l’a fait en laissant une sorte de testament politique, un message fort sur l’état du Québec d’aujourd’hui. Le Québec, a-t-il dit, vit un «déclin tranquille». Les réseaux de santé et d’éducation vivent de graves problèmes d’efficacité, le Québec n’a toujours pas comblé l’écart de richesse qui le sépare des autres états de l’Amérique du Nord, et il fait face à une grave crise des finances publiques. Mais les Québécois ne semblent pas s’en rendre compte, déplore-t-il, le déclin se passe dans la «résignation» et l’«apathie». Cela ressemble beaucoup à ce que disaient les auteurs du manifeste «Pour un Québec lucide», dont j’ai eu l’honneur de faire partie. Je me réjouis donc du fait qu’un homme de cette envergure lance un pareil avertissement. Dommage qu’il soit seulement possible pour un politicien de dire ces choses-là quand il part ou n’est plus en politique active. Les propos de M. Legault auront-ils plus d’effets concrets que ceux des «lucides», dirigés par Lucien Bouchard? Êtes-vous d’accord avec les constats faits par l’ancien ministre?
  6. Projet Les Terrasses Normanville Nouveau Projet de condominium du Groupe Calex situé dans l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Prairie, Montréal à partir de seulement 127 600 $ ! Ce projet vous offre 15 unités de 1 à 2 chambres à coucher incluant 6 studio-lofts avec mezzanine comprenant chacun 2 terrasses dont une privée au toit. Le projet comprend également 6 unités de 1010 Pi2 incluant 2 grandes chambres dont une avec ``walk-in`` ainsi qu’un grand balcon terrasse du côté soleil. Situé à 2 minutes du métro Rosemont et du parc Père Marquette, ce secteur vous offre une multitude de services tels que : piste cyclable, boutiques, restaurants, marché Jean-Talon, transport en commun, école, hôpital et autres. http://micasa.ca/constructions-maisons-neuves/quebec/montreal/est/rosemont-la-petite-patrie-montreal/la-petite-patrie/projets/les-terrasses-normanville
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value