Search the Community

Showing results for tags 'progression'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 27 results

  1. Dieppe (Moncton,NB) pushes French, bilingual sign bylaw Proposed sign law open for discussion in January Tuesday, November 10, 2009 | 6:13 AM AT CBC News Dieppe is proposing a bylaw that will require all future commercial signs on the exterior of buildings in the southeastern New Brunswick city to be either in French or bilingual. Dieppe city councillors brought forward the sign bylaw on Monday night in an attempt to quell a long-simmering debate in the francophone city over the number of English-only signs. The proposed bylaw is not in force yet and the city will give people opposed to the idea a chance to speak at a public meeting in January. The move was greeted with applause by people in the audience at Monday night's meeting, including Martin Rioux-LeBlanc, who ignited the debate after gathering 4,000 names on a petition in January in an attempt to get bilingual signs in the city. "It's a big step for New Brunswickers, it's a big step for Dieppe and we can be proud of that," Rioux-LeBlanc said. The bylaw states that any new signs that go up in Dieppe will have to be either in French or bilingual, but existing signs would not be affected. Dieppe, a city of roughly 18,000 people, is the province's only francophone city that offers municipal services in both official languages. Natural progression Dieppe Mayor Jean LeBlanc said the proposal is a natural progression from years of trying to convince businesses through education to switch from English-only signs. "Dieppe has been promoting French and promoting French culture — the linguistic landscape of our city — for a long time. This is just a continued progression towards making sure our community is well reflected," the mayor said. Dieppe, along with its neighbouring Moncton, are popular shopping destinations for people in the Maritimes and have attracted a large number of businesses in recent years. However, most business signs are still in English only, which is what instigated the petition to adopt a new sign bylaw. Although New Brunswick is officially bilingual, the province's language law does not cover the private sector. So any regulation over the language on signs in municipalities must come from the local government. Municipalities are covered under the Official Languages Act, if they are designated as a city or have an official language minority that forms 20 per cent of the population. That would require, for instance, local bylaws to be published in both official languages, but it would not extend to commercial signs. Positive regulation Michel Doucet, a prominent constitutional lawyer who specializes in language law at the University of Moncton, has been pushing the city to pass such a bylaw. Doucet said this is a step forward for bilingualism. "It's something that will be very difficult for somebody, who is in good faith, to oppose this," Doucet said. "What the municipality has done is ensure that the linguistic image for this municipality transpires through its sign law. And I believe that the council now needs the support of the people of Dieppe to come forward and to congratulate what the council has done." Along with the public meeting on the bylaw that is planned for January, Dieppe city council is also seeking an opinion from the Greater Moncton Planning Commission on the bylaw.
  2. Avec la densité d'occupation actuelle, la grande région montréalaise ne pourra pas absorber l'augmentation de la population prévue d'ici 20 ans. La solution du Plan métropolitain d'aménagement et de développement: la densification urbaine. À terme, les bungalows sont appelés à disparaître au profit des condos, notamment pour faciliter la desserte des transports en commun et protéger les milieux naturels et agricoles. C'est une tendance lourde déjà en très forte progression, soutiennent les experts. http://www.cyberpresse.ca/actualites/regional/montreal/201110/14/01-4457088-sans-densification-point-de-salut.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B25_A-decouvrir_219_article_ECRAN1POS2
  3. C’est ce qu’indique Marchés mondiaux CIBC qui remarque toutefois un «recul très marqué du nombre global de nouveaux emplois». Pour en lire plus...
  4. La Commission de la construction du Québec indique que le nombre d'heures travaillées dans la construction commerciale, institutionnelle et résidentielle est en hausse par rapport à la même période l'an dernier. Pour en lire plus...
  5. Bonnes prévisions pour les ventes résidentielles 13:14 | Presse Canadienne, L'Association canadienne de l'immeuble prévoit une augmentation de 8% des ventes de résidences cette année, avec de nouveaux records annuels dans la plupart des provinces, mais s'attend à un recul de 2% en 2008. Pour en savoir plus Immobilier Article connexe L'association prévoit que 523 100 logements changeront de mains en 2007 au Canada et 512 705 l'an prochain. Les prévisions de l'association sont basées sur des données issues du réseau de vente S.I.A./MLS. Parmi les provinces, c'est en Saskatchewan que la plus importante progression est attendue en 2007, soit 33,7 pour cent, pour 12 220 ventes. La plus faible augmentation, soit 4,6 pour cent, devrait être observée en Colombie-Britannique, avec un total de 101 080 logements vendus. Au Québec, la progression attendue en 2007 est de 11,3 pour cent, pour un total de 80 700 ventes. En 2008, le nombre de ventes au Québec devrait descendre à 79 445, en baisse de 1,6 pour cent. Par ailleurs, le prix moyen résidentiel devrait croître de 10,4 pour cent cette année au Canada, à 305 900 $ et de 5,5 pour cent en 2008, à 322 700 $.
  6. ANDRÉ DUBUC La Presse Le marché de la construction résidentielle se porte mieux que prévu après six mois en 2016. C'est particulièrement vrai dans l'île de Montréal, où le nombre de mises en chantier a doublé au deuxième trimestre 2016 par rapport à la même période l'année précédente. La statistique a été reprise par le Service de développement économique de la Ville de Montréal, qui l'a publiée dans le plus récent numéro de son bulletin hebdomadaire Montréal économique en bref. Au total, 1534 unités ont été mises en chantier dans l'île d'avril à juin 2016, comparativement à 766 à la même période en 2015, une hausse de 100,3 %. La moitié sont des copropriétés et 37 %, ou 570 unités, sont des logements locatifs. Depuis le début de l'année, les mises en chantier sont en progression de 28 % dans l'île de Montréal. De janvier à la fin de juin, 4751 logements sont sortis de terre, comparativement à 3704 au cours du premier semestre l'an dernier. Quand on regarde la région de Montréal dans son ensemble, la progression des mises en chantier s'élève à 12,5 %, 7510 mises en chantier en 2016 contre 6674 en 2015. <iframe name="fsk_frame_splitbox" id="fsk_frame_splitbox" frameborder="0" allowfullscreen="" webkitallowfullscreen="" mozallowfullscreen="" style="width: 633px; height: 0px; border-style: none; margin: 0px;"></iframe> PROGRESSION DE 9 % AU QUÉBEC Pour ce qui est de la province de Québec, la construction de logements connaît une progression de 9 % dans les centres urbains de 10 000 personnes et plus depuis le début de l'année. On y dénombre 14 441 mises en chantier au premier semestre 2016 par rapport à 13 198 au cours des 6 premiers mois de 2015. La plupart des économistes des organismes du domaine de l'habitation prévoyaient en début d'année une stabilisation, voire une légère baisse du nombre de mises en chantier au Québec en 2016 par rapport aux quelque 38 000 mises en chantier enregistrées en 2015. Ils n'ont pas revu leur prévision depuis. EN CHIFFRES Mises en chantier au premier semestre 2016 Nombre var. par rapport à 2015 Île de Montréal 4751 + 28 % Région de Montréal 7510 + 12,5 % Province de Québec 14 441 + 9 % (Centres urbains de 10 000 personnes et plus) Source : SCHL http://affaires.lapresse.ca/economie/macro-economie/201607/28/01-5005174-montreal-forte-hausse-du-nombre-de-mises-en-chantier.php
  7. Légère hausse du taux de chômage 9 février 2007 - 07h20 LaPresseAffaires.com Jean-François Cloutier Le taux de chômage s’est établi à 6,2% en janvier au Canada, en hausse de 0,1 point par rapport à décembre, une augmentation qui s’explique par un nombre plus élevé de personnes cherchant un emploi. La proportion de la population en âge de travailler qui occupait un emploi au Canada a atteint un niveau record de 63,4 %. 89 000 nouveaux emplois ont été créés, surtout dans les deux provinces de l’Ouest, en Alberta et en Colombie-Britannique. Au Québec, le taux de chômage, de 7,5% qu’il était en décembre, est monté à 7,7%, cependant que le taux d’emploi gagnait 0,2 points et atteignait 60,5%. ---------------------------- En janvier, 15 000 Québécois de plus travaillaient, et la progression de l'emploi s'est répartie dans un certain nombre d'industries. Les plus fortes hausses ont été indiquées dans les services d'enseignement ainsi que dans le secteur de l'information, de la culture et des loisirs. Parallèlement, le taux de chômage a légèrement monté au cours du mois pour s'établir à 7,7 %, sous l'effet de l'augmentation du nombre de personnes à la recherche d'un emploi.
  8. Dans l’ensemble de la construction assujettie à la Loi R-20, un total de 122 millions d’heures sera donc enregistré en 2007, ce qui constituera une légère diminution de 2 % par rapport à 2006. La progression de la construction non résidentielle ne sera pas suffisante pour compenser la baisse de la construction résidentielle. En fait, chacun des secteurs non résidentiels se trouve actuellement en porte-à-faux. La construction industrielle est affaiblie par les difficultés du secteur manufacturier. La construction de commerces achève une importante phase d’expansion, tandis que les promoteurs d’immeubles de bureaux attendent pour vraiment amorcer la leur. L’échéancier des mégaprojets d’hôpitaux reste à préciser, alors que dans les travaux de génie, le parachèvement de la centrale Eastmain-1 laisse un vide que le projet Eastmain-1A-Rupert ne pourra combler immédiatement, s’il est lancé. À cela, il faut aussi ajouter les ports méthaniers qui attendent également leur lancement. Mais tout indique que l’année 2007 ne marquera qu’une pause dans la progression de l’industrie de la construction. D’une part, sur le plan de la conjoncture économique, les spécialistes s’attendent à une croissance plus ferme à compter de 2008. D’autre part, le démarrage des grands projets devrait faire en sorte qu’une légère tendance à la hausse poindra à nouveau dans la construction. voir le fichier pdf attaché pour plus de détails perspectives_2007.pdf
  9. Les dépenses de consommation vont passer d'une hausse de plus de 5% au début de cette année, à un taux annualisé, à une progression d'environ 2,6% en 2009. Pour en lire plus...
  10. Montréal, 26e place financière mondiale Olivier Schmouker, Lesaffaires.com07:30 Montréal est considérée comme l'une des rares places d'affaires sécuritaires dans le monde. Photo : Bloomberg. Montréal a grimpé en un an de cinq places dans le palmarès des places financières les plus attirantes du monde, pour atteindre le 26e rang, selon une étude de la City of London Corporation. C’est la plus forte progression du Global Financial Centres Index 2009, qui vise à mesurer l’importance des places financières du monde entier à l’aide d’un sondage mené auprès de 1 400 banquiers et autres professionnels de la finance. Plusieurs facteurs expliquent cette progression, en particulier le fait que le Canada est de plus en plus considéré comme l'une des rares places d’affaires sécuritaires dans le monde. S’ajoute à cela un autre facteur crucial pour les gens d’affaires : les taxes imposées aux sociétés. Ainsi, les auteurs du rapport ont effectué, pour chaque ville, la comparaison entre l’estimation des taxes faite par PricewaterhouseCoopers et celle faite par l’OCDE, pour constater que plus la différence est faible, plus la ville est attrayante. Et on découvre alors que Montréal se tire particulièrement bien de cet exercice. Toronto presque dans le Top 10 mondial Toronto figure encore mieux que Montréal dans le palmarès, au 11e rang, en progression d’une place en un an. Son avantage principal ? «Toronto est un moteur de l’économie canadienne ainsi qu’une place financière majeure en Amérique du Nord qui s’en sort relativement bien dans la tourmente de ces deux dernières années», estiment les auteurs du rapport. D’autres critères influents dans le palmarès jouent en sa faveur. Par exemple, Toronto figure au 10e rang mondial du sous-indice Banking ; idem pour celui intitulé Government & Regulatory. Mieux, elle arrive au 9e rang en ce qui concerne le sous-indice Business Environment. Mais surtout, Toronto apparaît au 3e rang du sous-indice Reputational Advantage, conséquence directe de «deux années d’intenses opérations de marketing menées par la Ville pour se présenter dans le monde entier comme une place financière en pleine effervescence», indiquent les auteurs du rapport. Quant aux perspectives d’avenir, elles sont favorables pour Toronto. Cette dernière est considérée par la City of London Corporation comme une place «dynamique», qui a plus de chances de s’orienter vers une certaine «stabilité» que vers une «évolution imprévisible». Par ailleurs, les trois premières places du palmarès mondial sont occupées, comme l'année précédente, par respectivement Londres, New York et Singapour.
  11. Les stocks de produits pétroliers ont reculé la semaine dernière aux États-Unis, à la surprise des analystes qui tablaient sur une nouvelle progression. Pour en lire plus...
  12. Les ventes au détail au Canada, alimentées par une augmentation enregistrée du côté des concessionnaires d'automobiles neuves, se sont chiffrées à 36,3 G$ en septembre dernier, en hausse de 1,1% par rapport à août. Pour en lire plus...
  13. Finances : le Québec heurté par la crise * Olivier Schmouker, Lesaffaires.com * 11:14 Le Québec est la province canadienne qui enregistre le plus de licenciements dans l’industrie des services financiers. En octobre dernier, l’emploi salarié dans l’industrie des services financiers a en effet diminué de 0,4% au Québec. En Ontario, on n’enregistrait aucune variation, selon l’Institut de la statistique du Québec. Pendant la même période, le nombre d’emplois salariés – toutes industries confondues – augmentait en moyenne de 0,2% au Canada, tout comme au Québec. Une particularité typiquement québécoise Le nombre d’employés a diminué de 1,6% au Québec dans le secteur de l’intermédiation financière. En Ontario, la baisse était de 0,8% ; à l’échelle du Canada, de 0,9%. Dans le secteur de l’assurance, la diminution du nombre d’employés a été de 0,3% au Québec. En revanche, la progression était de 0,6% en Ontario, et la moyenne canadienne, de 0,4%. Quant au secteur des valeurs mobilières et de l’investissement, la contraction du nombre d’emplois salariés a été de 1% en octobre au Québec. À l’inverse, la progression moyenne était de 1,4% au Canada. Et si l’on regarde les 12 derniers mois, la chute se chiffre à 4,4% au Québec, alors que la hausse est de 10,8% en Ontario, et de 9,7% à l’échelle du Canada. Enfin, le secteur du crédit-bail a vu le nombre d’employés se contracter de 0,6% en octobre au Québec. Cette fois-ci, le Québec se situe pile dans la moyenne du Canada (-0,6%). La baisse s’établit à 1,3% au Québec sur les 12 derniers mois (-1,9% en moyenne au Canada).[
  14. La région du Nord-du-Québec a connu la plus importante progression du PIB en 2007, avec une croissance de 10,4%, comparativement à 5,8% pour l'ensemble de la province. Pour en lire plus...
  15. Les emplois de qualité en progression 16 juillet 2008 - 12h49 LaPresseAffaires.com Agrandir Plusieurs secteurs sont en croissance de 6% dont l’industrie des mines et la distribution de produits agricoles. Travailleurs, réjouissez-vous. Le nombre d’employés à temps plein dans des secteurs bien rémunérés est en progression partout au pays. Enfin, c’est ce qu’indique Marchés mondiaux CIBC dans son rapport sur l’indice de qualité de l’emploi, qui remarque toutefois un «recul très marqué du nombre global de nouveaux emplois». Plusieurs secteurs sont en croissance de 6% dont l’industrie des mines, la distribution de produits agricoles, les services Internet et la fabrication de boissons, de produits du tabac, ainsi que de produits électroniques et d'impression. Cette progression permet de dresser une tendance générale à la hausse au chapitre des emplois et des revenus personnels. Toutefois, souligne Benjamin Tal, économiste principal chez Marchés mondiaux CIBC, on constate une dégradation des conditions ailleurs sur le marché du travail. Le nombre d'emplois dans les secteurs mal rémunérés comme ceux de la réparation et de l'entretien, du vêtement et des accessoires vestimentaires, a également augmenté, mais de moins de 1 % pendant la dernière année.
  16. Il me semble que le volume de messages, de nouveaux membres, de nouveaux sujets sur le forum est très corrélé à l'économie !! Rapidement comme ça, je dirais que le volume doit avoir diminué d'environ 30-40% depuis cet été?!! Malek, est-ce que vBulletin te permet de créer des statistiques mensuelles sur le nombre de messages, de visiteurs, nouveaux sujets etc? je trouverais ça intéressant de voir la progression du forum parallèlement à la situation de l'économie.
  17. La CIBC indique que le marché canadien des prêts hypothécaires demeure en progression mais estime que «ce rythme de croissance est insoutenable». Pour en lire plus...
  18. Les prix du baril de pétrole ont terminé en baisse limitée mercredi à New York, malgré une nouvelle progression des stocks aux États-Unis au cours de la semaine passée. Pour en lire plus...
  19. La Bourse de New York a fini en baisse lundi, après une forte progression la semaine dernière, le marché restant nerveux face à la situation économique: le Dow Jones a perdu 0,91%. Le TSX a pris 0,51 %. Pour en lire plus...
  20. Selon le patron de l'institution, Dominique Strauss-Kahn, la progression actuelle de l'inflation va affecter la situation mondiale. Pour en lire plus...
  21. Vancouver se densifie, Montreal sprawls. http://geodepot.statcan.ca/Diss2006/Maps/ThematicMaps_f.jsp Les cartes interactive de la progression sur 35 ans sont tres interessantes. Pour les amateurs de gratte-ciels, ca se traduit en 'plus de buildings en hauteurs a Vancouver, moins a Montreal'.
  22. Le baril de «light sweet crude» pour livraison en juillet valait 135,88 $ US, en baisse de 1,25 $ US au New York Mercantile Exchange. Pour en lire plus...
  23. Forte progression de la RAM sur l’Amérique du Nord. Royal Air Maroc a publié ses chiffres de juillet concernant le trafic vers l’Amérique du Nord, qui se retrouve en forte progression (+ 16 %). Royal Air Maroc a transporté 36 201 passagers sur les deux lignes (sans concurrence) reliant Casablanca à Montréal et à New York, en progression de 16 % par rapport à la même période de l’année dernière. Cela correspond à 143 vols qui ont enregistré un taux de remplissage de 76%, selon le communiqué de la compagnie marocaine. Les vols reliant la capitale économique et plus grande ville du Maroc, à Montréal ont été plébiscités au cours du mois de juillet, avec près de 19 500 passagers, en hausse de 34% par rapport à la même période de l’année dernière.... L’autre destination de la compagnie sur le continent nord-américain, en l’occurrence Casablanca-Montréal, a bénéficié également d’un renforcement de l’offre puisque la compagnie a doublé la capacité des vols par l’injection d’avions de capacité plus grande (un Boeing 747-400 de 498 places en bi-classe) et la programmation de vols supplémentaires. http://www.air-journal.fr/2015-08-16-forte-progression-de-la-ram-sur-lamerique-du-nord-5148551.html
  24. L'entreprise est tout de même parvenu à enregistrer un bénéfice net en hausse sur l'ensemble de l'exercice, grâce à la progression de ses ventes. Pour en lire plus...
  25. La croissance des ventes d'automobiles, qui atteignait plus de 20% en Chine au cours des deux dernières années, sera d'à peine 8 ou 9% cette année, selon les prévisions. Pour en lire plus...