Search the Community

Showing results for tags 'progressé'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 29 results

  1. Le ralentissement de l'économie canadienne est encore plus important que prévu, le produit intérieur brut reculant, lors du 4e trimestre 2008, de 3,4%. Sur l'année, l'économie a progressé de 0,5 %. Pour en lire plus...
  2. Le Québec se débrouille mieux que le Canada 28 septembre 2008 - 15h30 La Presse Rudy Le Cours Malgré le ralentissement généralisé de l'économie occidentale, le Québec parvient jusqu'à maintenant à se garder à flot, un peu mieux même que l'ensemble du Canada. Au deuxième trimestre, son économie a connu une croissance réelle de 0,9% en chiffres annualisés, contre 0,3% en moyenne d'un océan à l'autre. Les données publiées hier par l'Institut de la statistique du Québec montrent aussi une importante révision des résultats du premier trimestre. D'un recul de 0,8%, comparable à celui du Canada, on se retrouve désormais avec une croissance zéro. Bref, on croyait s'être enfoncé un pied dans la récession durant l'hiver alors que seul le gros orteil l'aura effleurée. Depuis le début de l'année, l'économie du Québec avance comme un escargot, certes, mais progresse tout de même. Autre donnée encourageante, en juin, la production de biens et de services a avancé de 0,2%, alors qu'elle avait reculé de 0,5% en mai. Autrement dit, le Québec a entamé le troisième trimestre avec un modeste élan. L'avancée demeure si timide toutefois qu'il paraît plus adéquat de parler de quasi-stagnation que de croissance franche. «L'économie du Québec reste fragile et plusieurs indicateurs pointent dans cette direction, prévient Hélène Bégin, économiste senior chez Desjardins. La détérioration du marché du travail et la chute de confiance des ménages indiquent que le pire n'est peut-être pas derrière nous.» «Il n'y a pas beaucoup de perspectives de rebondissement tangible au cours des prochains trimestres», renchérit Marc Pinsonneault, économiste principal à la Financière Banque Nationale. En août, le Québec comptait quelque 25 000 emplois de moins qu'en début d'année. Le secteur manufacturier a reculé pour le quatrième trimestre d'affilée au printemps, tandis que l'économie américaine se détériore à vue d'oeil, depuis le début de l'été. Il faut noter cependant que la valeur des livraisons en usines a augmenté en juillet. Moins fringants que durant l'hiver, les consommateurs québécois ont néanmoins continué de dépenser d'avril à juin, malgré la flambée des prix à la pompe. En termes réels, leurs achats de biens et de services ont progressé de 2,8%, soit davantage que dans l'ensemble du pays. Aux États-Unis où un plan d'urgence de l'administration Bush a injecté 85 milliards dans les revenus sous forme de rabais fiscal, la consommation a progressé de 1,2% seulement. La grande différence entre les consommateurs québécois d'une part, les canadiens et les américains d'autre part, réside sans doute dans la vitalité du marché immobilier. Chez nous, aucune des six régions métropolitaines n'a encaissé de baisses du prix des propriétés. Bref, l'effet richesse associé à la valeur d'une maison continue. «C'est un atout pour l'économie du Québec et surtout un risque en moins pour les consommateurs», souligne Mme Bégin. Après l'hiver enneigé que nous avons connu, l'activité avait repris au printemps dans la construction résidentielle. Le nombre de mises en chantier a toutefois diminué durant juillet et août. Ce qui paraît constant cependant, ce sont les dépenses gouvernementales en infrastructures engagées par le gouvernement Charest. Revues fortement à la hausse pour le premier trimestre, les dépenses publiques ont continué de progresser. Les automobilistes qui sillonnent les routes de la Belle Province ont vu les chantiers pousser comme des champignons: ici la réfection d'une chaussée, là le remplacement d'un viaduc. «Ça va vite quand c'est pour les routes, explique en entrevue Mme Bégin. Il y a peu de bureaucratie et on octroie les contrats.» Les entreprises n'ont pas maintenu la même cadence cependant même si leurs bénéfices ont progressé de 6,8% avant impôts. Il s'agit, selon l'Institut, de la hausse la plus forte en quatre ans. «Les investissements des entreprises en machines et en matériel ont un peu baissé, concède M. Pinsonneault, mais sont restés à un niveau historique élevé en proportion du PIB réel.» Depuis le début de l'année, c'est le commerce extérieur et non la demande intérieure qui mine la croissance. Tant dans ses échanges avec les autres pays qu'avec les autres provinces, le Québec achète davantage qu'il ne vend. L'an dernier, il a ainsi enregistré un déficit de 18,2 milliards en dollars constants. Sur une base annualisée, ce déficit s'était creusé jusqu'à 25,6 milliards ce printemps, retranchant du coup 5% à la croissance. Mince consolation, les exportations réelles internationales ont rebondi en juillet, nous apprenait l'ISQ plus tôt cette semaine. Toutefois, le Québec a creusé aussi sont déficit commercial avec les autres provinces au printemps. On ne saura pas avant le Temps des Fêtes si ce fossé s'est approfondi durant l'été. Exprimée en dollars constants, la taille de l'économie du Québec s'élevait à 268,6 milliards en juin et équivalait au cinquième de la canadienne.
  3. La confiance des consommateurs américains a nettement progressé en août, avec un indice montant à 56,9 points contre 51,9 points en juillet, dit le Conference Board. Pour en lire plus...
  4. La revente a plus progressé que prévu en juillet mais les stocks ont atteint un niveau record, ce qui laisse prévoir une résorption lente de la crise immobilière. Pour en lire plus...
  5. Petit rebond de l'emploi au Canada en août 5 septembre 2008 - 07h48 Presse Canadienne Le taux de chômage est resté inchangé au Canada en août, s'étant situé à 6,1%. Selon Statistique Canada, l'emploi a progressé de 15 000 le mois dernier, après avoir fléchi en juillet. La hausse de l'emploi s'est entièrement manifestée dans le travail à temps plein. L'emploi a gagné du terrain dans les services d'enseignement, dans la construction, dans les services publics ainsi que dans le secteur de l'hébergement et des services de restauration. Ces hausses ont été partiellement contrebalancées par des baisses observées dans les soins de santé et l'assistance sociale, dans l'agriculture, ainsi que dans les administrations publiques. Bien que l'emploi au Québec ait peu bougé en août, le taux de chômage y a augmenté de 0,3 point pour atteindre 7,7%. L'agence fédérale explique cette hausse par l'accroissement du nombre de personnes faisant leur entrée dans la population active en quête de travail. Après deux mois de déclin, l'emploi en Ontario a progressé de 14 000 en août. Le taux de chômage a légèrement diminué dans la province pour se fixer à 6,3%. Au Nouveau-Brunswick, le taux de chômage a reculé de 0,4 point pour se situer à 8,4%. L'année 2008 figure par ailleurs parmi les meilleures depuis le début des années 1990 pour ce qui est des emplois d'été pour les étudiants. Le taux moyen d'emploi des étudiants de mai à août s'est établi à 54,6%
  6. Le taux de chômage est resté inchangé au Canada en août, s'étant situé à 6,1%. Selon Statistique Canada, l'emploi a progressé de 15 000 postes. Pour en lire plus...
  7. L'indice de confiance des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan a progressé en janvier pour atteindre 61,9 points. Pour en lire plus...
  8. Les prix des logements neufs au Canada ont progressé de 0,7% d'une année à l'autre en novembre dernier, soit au rythme sur 12 mois le plus faible depuis août 1999. Pour en lire plus...
  9. Ces stocks ont globalement progressé la semaine dernière aux États-Unis, avec une hausse surprise des réserves d'essence. Pour en lire plus...
  10. Les mises en chantier ont progressé de 3% en décembre dans la belle province, rapporte la SCHL. Pour en lire plus...
  11. Les ventes des manufacturiers canadiens ont légèrement progressé au mois de septembre, soit de 0,1%, pour atteindre 52,2 G$. Pour en lire plus...
  12. Le fabricant de simulateurs annonce que les profits de son deuxième trimestre ont progressé de 25% à 48,7 M$. Pour en lire plus...
  13. Pour le quatrième mois d'affilée, la valeur des ventes des manufacturiers était à la hausse en juillet. Au Québec, elles ont progressé de 2%, ce qui représente une huitième hausse en 10 mois. Pour en lire plus...
  14. Malgré la crise économique, les mises en chantier ont rebondi de plus de 22 % le mois dernier par rapport au mois précédent, tandis que les demandes de permis de bâtir ont progressé de 3 % en février. Pour en lire plus...
  15. Les dépenses dans ce secteur ont baissé en juillet de 0,6% par rapport au mois précédent, après avoir progressé de 0,3% en juin. Pour en lire plus...
  16. Pour des raisons d'indépendance et d'autonomie, les nouveaux conjoints préfèrent se séparer les dépenses communes à parts égales. Pour en lire plus...
  17. Les profits de Tim Hortons ont progressé de 16,9% à 78,8 M$ au troisième trimestre alors que les revenus ont augmenté de 3,8% à 509 M$. Pour en lire plus...
  18. Les ventes automobiles en Chine ont progressé de seulement 6,7% sur un an en 2008, enregistrant leur première croissance à un seul chiffre depuis 1999. Pour en lire plus...
  19. Le Fonds de revenu Genivar a fait état mardi d'un bénéfice du deuxième trimestre de 6,7 millions $, une hausse de 156% par rapport à l'an dernier, tandis que ses revenus ont progressé de plus de 50%. Pour en lire plus...
  20. Le trafic aérien de passagers au niveau international a progressé de 3,8% en juin sur un an, soit le rythme de croissance le plus faible en cinq ans. Pour en lire plus...
  21. Le taux de chômage a connu une légère hausse le mois dernier au pays pour atteindre 6,1%. Il s'agit d'une augmentation de 0,1% par rapport au mois précédent. Au Québec, la hausse est de 0,3%. Pour en lire plus...
  22. Les maisons redeviennent abordables 15 mars 2007 - 08h17 LaPresseAffaires.com Michel Munger Bonne nouvelle pour ceux qui veulent devenir propriétaires : les maisons ont accaparé une proportion moins importante du revenu au Québec lors du quatrième trimestre. Les maisons à deux étages sont celles où l'abordabilité a le plus progressé. Selon le rapport publié jeudi matin par les Services économiques RBC, l'indice d'accessibilité à la propriété prend du mieux pour la première fois depuis un an alors que le marché immobilier atterrit en douceur. L'indice mesure le pourcentage du revenu avant impôts utilisé pour posséder une propriété. Ainsi, voici les changements qui ont eu lieu au quatrième trimestre : document.write(''); - Bungalow unifamilial : il nécessite 35,3% du revenu au quatrième trimestre, contre 36,2% trois mois plus tôt. Le prix moyen sur un an a monté de 4,4% à 206 174 $. - Appartement en copropriété : l'indice a baissé à 28,3%, après s'être établi à 28,7% auparavant. Le prix moyen a augmenté de 5,6% à 166 608 $. - Maison en rangée : l'indice a descendu à 30,8%, alors qu'il était de 31,4% au troisième trimestre. Le prix moyen a progressé de 3,8% à 180 932 $. - Maison à deux étages : le pourcentage est passé de 44,2% à 43% au quatrième trimestre. Le prix moyen, lui, a connu une hausse de 4,5% à 251 319 $. «Les forces qui agissent sur l'offre et la demande de logements s'apaisent au même rythme, et leurs effets se conjuguent pour améliorer le sort des candidats à la propriété», commente Derek Holt, économiste en chef adjoint de RBC. Le rapport trimestriel souligne par ailleurs que les ventes, inscriptions et prix ont marqué le pas à Montréal, mais que les prix des maisons ont moins progressé qu'en 2005. Dans la métropole québécoise, les hausses de prix ont varié de 3% à 6% en 2006, contre une norme d'environ 10% un an plus tôt. Selon RBC, le marché s'essouffle après des années d'essor, mais les propriétaires ne voient pas la valeur de leur logement tomber.
  23. La construction résidentielle a progressé au Québec au cours du mois de novembre dans les centres de 10 000 habitants et plus, indique la SCHL. Pour en lire plus...
  24. La construction résidentielle a progressé de 10% au Québec en octobre dernier par rapport à octobre 2007. Pour en lire plus...
  25. L'indice des prix des logements neufs a progressé de 2,1% en septembre par rapport au même mois l'an dernier, soit à un rythme plus lent que la hausse de 2,3% observée en août. Pour en lire plus...