Search the Community

Showing results for tags 'produit'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 41 results

  1. Pour un sixième mois consécutif, la consommation des ménages américains a reculé, entraînant dans sa chute le produit intérieur brut des États-Unis. Pour en lire plus...
  2. Le produit intérieur brut a reculé de 0,7% en novembre, entraîné vers le fond par le ralentissement de 18 des 21 principaux secteurs économiques canadiens. Pour en lire plus...
  3. Le produit intérieur brut réel aux prix de base par industrie au Québec, juillet 2009 l'instistut de la statistique du Québec L’économie progresse de 0,1 % en juillet Québec, le 26 octobre 2009 – Le produit intérieur brut (PIB) progresse de 0,1 % en juillet (stable au Canada), après avoir reculé de 0,4 % en mai et haussé de 0,7 % en juin (au Canada : – 0,4 % en mai et 0,1 % en juin). C’est la deuxième hausse depuis janvier 2009, la dernière remontant à octobre 2008. Le cumul des sept premiers mois de 2009 glisse de 1,5 % au Québec, alors que le pourcentage correspondant au Canada est de – 3,5 %. En 2008, la progression est de 1,2 % au Québec et de 0,6 % au Canada. La croissance économique est attribuable aux industries productrices de services La production des industries productrices de biens fléchit de 0,2 % en juillet. Cette décroissance fait suite également à celle de 1,2 % en mai et à une montée de 1,1 % en juin. L’industrie la plus touchée est celle de l’extraction minière, pétrolière et gazière qui touche un creux de 12,4 %. L’industrie de l’agriculture, la foresterie, la pêche et la chasse ainsi que celle des services publics réduisent leur production mensuelle respectivement de 2,2 % et de 2,1 %. Les deux seules industries de biens dont la production augmente sont la fabrication (0,7 %) et la construction (0,2 %). La progression mensuelle de l’économie résulte de la croissance de 0,2 % de la production des industries productrices de services. La production de ces industries a fait du surplace au mois de mai et a haussé de 0,5 % en juin. Plus en détail, ce sont les industries du commerce de gros (1,6 %), de l’information et de la culture (1,4 %) et de la finance et les assurances, les services immobiliers et de location à bail et de gestion de sociétés et d’entreprises (0,3 %) qui sont à la source de la croissance des industries productrices de services. Malgré ces augmentations, un peu plus de la moitié des industries productrices de services, soit 7 parmi 13, indiquent encore des faiblesses dans leur production. La production cumulée pour l’ensemble de l’économie se replie de 1,5 % Le produit intérieur brut en valeur cumulée fléchit de 1,5 % en comparaison aux mêmes mois de l’année précédente, en raison du glissement de 5,9 % de la production des industries productrices de biens. Celle des industries productrices de services monte à peine de 0,5 %.
  4. Après avoir connu une croissance anémique en juin, le produit intérieur brut canadien s'est quelque peu ressaisi en juillet grâce à un regain de productivité du secteur énergétique. Pour en lire plus...
  5. L'économie néo-zélandaise est entrée officiellement en récession vendredi, après avoir enregistré un deuxième trimestre consécutif de rendement négatif de son produit intérieur brut. Pour en lire plus...
  6. Le produit intérieur brut du pays a vu son économie (très dépendante de son secteur bancaire), s'effondrer l'automne dernier sous l'effet de la crise internationale. Pour en lire plus...
  7. Le mot et le concept «équitable» ont beau être à la mode, ils n'en demeurent pas moins ambigus pour certains. S'agit-il de produits essentiellement biologiques, de produits achetés dans la communauté qui les produit ou d'un bien provenant d'un pays en voie de développement? C'est un peu tout cela. Pour en lire plus...
  8. L'iPhone 2.0 débarque au Canada 10 juin 2008 - 06h56 La Presse Nicolas Bérubé Avec un prix de base de 199$, l'iPhone nouvelle mouture sera 50% moins cher que la version actuelle, qui se vend déjà très bien aux États-Unis. Votre patron en aura un. Votre nièce aussi. L'iPhone, qui fait un tabac depuis un an aux États-Unis et en Europe, sera offert au Canada à partir du mois prochain. Avec un prix de base de 199$, l'iPhone nouvelle mouture sera 50% moins cher que la version actuelle, qui se vend déjà très bien aux États-Unis. Il y a fort à parier que ces prix cassés provoqueront une commotion dans les boutiques cet été. Plus rapide, mieux dessiné, moins cher: les trois mantras des gadgets technos sont bien en évidence dans la nouvelle version du iPhone, dévoilée hier à San Francisco par le grand patron d'Apple (AAPL), Steve Jobs. «Tout comme l'iPhone première génération, le nouveau iPhone est l'un des produits les plus incroyables auxquels j'ai le privilège d'être associé», a dit Jobs, ajoutant que le produit sera disponible dans 22 pays, dont le Canada, à partir du 11 juillet. Le nouvel iPhone est légèrement plus mince que le modèle actuel. L'appareil se décline en deux versions, ayant une capacité de stockage de 8Go ou 16Go. Elles coûteront 199$ et 299$ respectivement. La version de base est disponible en noir uniquement, alors que la version haut de gamme sera offerte en noir ou en blanc. Mais c'est surtout sous le capot que le nouvel iPhone se distingue. Il pourra se connecter au réseau 3G, qui offre une vitesse de transmission 2,8 fois plus rapide que le réseau actuel, selon Apple. Cela permettra de consulter des sites web à la vitesse d'une connexion à haut débit, ou encore de recevoir des fichiers lourds par courriel. Fonction rarement utilisée sur les téléphones cellulaires, le furetage sur le web est l'une des réussites du iPhone. Son l'écran tactile large et précis rend l'expérience étonnamment efficace. L'iPhone pourra désormais se connecter au système Microsoft Exchange, utilisé par la majorité des grandes entreprises. Cela positionne le produit comme concurrent direct de Research In Motion et de son populaire BlackBerry. Enfin, la qualité du son du baladeur numérique, ainsi que la durée de vie de la batterie, ont aussi été améliorées. Au Canada, l'iPhone se connectera exclusivement au réseau de Rogers Communications. Les détails des forfaits mensuels et les prix n'ont pas encore été dévoilés. Un produit grand public Jusqu'ici destiné au marché restreint des gens au revenu élevé, l'iPhone 2.0 prend un virage résolument grand public. Il suit en ce sens la même trajectoire que l'iPod, passé en quelques années de gadget hors de prix à produit de la vie courante. Hier, plusieurs analystes ont noté que la baisse de prix était l'élément le plus significatif de l'annonce de Steve Jobs. «Le prix est une grande surprise, a dit Mike McGuise, analyste chez Gartner. Si quiconque doutait encore de l'intention d'Apple d'augmenter ses parts de marché, eh bien, maintenant la question est réglée.»
  9. La compagnie vient de signer un partenariat avec la Mutualité française Côte-D'Or Yvonne pour expérimenter son produit vedette le bracelet-téléphone GPS. Pour en lire plus...
  10. «10 cm de neige, ce qui n'arrive qu'une fois aux 25 ans à Paris se produit à peu près aux 2 jours à Montréal.» Un autre épisode savoureux d'Infoman à voir! ? Emission du 15 decembre 2016 | Infoman | ICI Radio-Canada - Tele
  11. Complexe sur l’autoroute 13 - Guzzo reporte l’ouverture d’un projet de cinéma Frédéric Towner Sarault CANOE ARGENT Les cinémas Guzzo reportent à une date indéterminée l’ouverture de leur plus récent projet de salles de cinéma. Les travaux de construction du projet de cinéma sur la 13, un complexe multisalles à la fine pointe de la technologie offrant de nombreuses attractions (telles que des salles de machines de jeux vidéo), devait être lancé en cours d’été. Le projet a été retenu en raison d’un ralentissement dans cette industrie. Vincent Guzzu, vice-président exécutif de l’entreprise, croit que la hausse des prix des billets et la popularité croissante du phénomène du cinéma maison sont des facteurs qui ont contribué à ce ralentissement. « Y’a pas grand chose à faire », a dit monsieur Guzzo. Il estime que la baisse de l’affluence dans les cinémas est un phénomène propre à l’industrie. Il ajoute que la réponse du public dépend de la qualité des films autant que de la météo. « Ce qui se produit, c’est que les recettes d’un film très populaire ne se matérialisent pas d’une année à l’autre ». Récemment, Statistiques Canada a révélé que la fréquentation est en baisse dans les cinémas au pays. Selon l’agence fédérale, le nombre d’entrées dans les salles de ciné au pays a diminué de façon importante en 2005 par rapport à 2004 avec une baisse de 7,8% par rapport à l’année précédente. La situation au Québec n’est pas différente de ce qui se produit ailleurs au pays. M. Guzzo affirme ne pas être inquiet outre mesure. Il indique que le projet de cinéma sur la 13 verra le jour au moment propice. « Notre objectif est d’encercler la concurrence, nous y allons tranquillement mais sûrement ». La dernière inauguration d’un centre multisalles Guzzo remonte à 2005 à l’ouverture du complexe du marché central. Par ailleurs M. Guzzo affirme être plus préoccupé par le projet de Revenu Québec d’imposer l’émission de factures pour la vente des items de concessions dans les cinémas. « Avec l’association de propriétaires de salles de cinémas, nous faisons du lobbying auprès du ministère pour leur expliquer que ça n’a pas de bon sens. », a-t-il indiqué.
  12. Le PIB monte, le Québec évite la récession 26 septembre 2008 - 09h13 Presse Canadienne Le produit intérieur brut (PIB) a monté de 0,2% au deuxième trimestre 2008 par rapport au trimestre précédent, selon les données publiées vendredi par l'Institut de la statistique du Québec. Au premier trimestre, le PIB était demeuré stable, à zéro pour cent de croissance, et avait crû de 0,1% pour chacun des deux trimestres précédents, soit les troisième et quatrième de 2007. Au deuxième trimestre de 2008, la croissance du PIB provenait des industries de services dont la production a augmenté de 0,6%, alors que la production de biens a diminué de 0,6%. Par rapport au trimestre correspondant de 2007, le PIB au deuxième trimestre de 2008 a gagné 0,4%. Pour l'ensemble des deux trimestres, soit depuis le début de l'année, le PIB réel au Québec a augmenté de 1,0% en regard des mêmes trimestres de 2007. Pour le mois de juin, par rapport au mois précédent, le produit intérieur brut a augmenté de 0,2%, après une baisse de 0,5% en mai et une hausse de 0,8% en avril. Par rapport à juin 2007, la croissance du PIB en juin dernier est de 0,3%.
  13. Le PIB monte, le Québec évite la récession 26 septembre 2008 - 09h13 Presse Canadienne Le produit intérieur brut (PIB) a monté de 0,2% au deuxième trimestre 2008 par rapport au trimestre précédent, selon les données publiées vendredi par l'Institut de la statistique du Québec. Au premier trimestre, le PIB était demeuré stable, à zéro pour cent de croissance, et avait crû de 0,1% pour chacun des deux trimestres précédents, soit les troisième et quatrième de 2007. Au deuxième trimestre de 2008, la croissance du PIB provenait des industries de services dont la production a augmenté de 0,6%, alors que la production de biens a diminué de 0,6%. Par rapport au trimestre correspondant de 2007, le PIB au deuxième trimestre de 2008 a gagné 0,4%. Pour l'ensemble des deux trimestres, soit depuis le début de l'année, le PIB réel au Québec a augmenté de 1,0% en regard des mêmes trimestres de 2007. Pour le mois de juin, par rapport au mois précédent, le produit intérieur brut a augmenté de 0,2%, après une baisse de 0,5% en mai et une hausse de 0,8% en avril. Par rapport à juin 2007, la croissance du PIB en juin dernier est de 0,3%.
  14. Après s'être contracté de 0,8% au premier trimestre, le produit intérieur brut a augmenté à un rythme annuel de 0,3% au deuxième trimestre. Pour en lire plus...
  15. Le fabricant canadien de l'herbicide 2,4-D veut faire casser la décision du Québec qui interdit l'utilisation du produit. Pour en lire plus...
  16. Le fabricant connu pour son produit Post-It se dit affecté par la crise économique qui sévit aux États-Unis. Pour en lire plus...
  17. L'activité économique au Canada continue d'évoluer en dents de scie, avec le repli de 0,1% du produit intérieur brut réel au mois de mai. Pour en lire plus...
  18. Le Québec ne produit pas de gaz naturel. Mais une technologie d’extraction, récemment mise au point au Texas, pourrait changer les choses. Pour en lire plus...
  19. La centrale de Senneterre produit de l'énergie thermique aux résidus de bois. Pour en lire plus...
  20. Selon les données les plus récentes, le capital de risque investi au Québec représente une part de 0,21% du produit intérieur brut (PIB), ce qui place la province au cinquième rang mondial. Pour en lire plus...
  21. Le produit intérieur brut réel du Canada a crû de 0,4% sur une base mensuelle en avril, après avoir enregistré des baisses en février et en mars. Pour en lire plus...
  22. Le gouvernement américain a des engagements qui pourraient l'amener à prêter jusqu'à 7400 G$ US au nom des contribuables américains, soit la moitié de tout ce que le pays a produit l'an dernier. Pour en lire plus...
  23. « IMAGINÉ AU QUÉBEC » LP MAURICE Je me rappelle encore quand j’ai déballé mon premier iPhone. C’était en 2007 et j’habitais à l’époque aux États-Unis. J’ai eu accès au iPhone 1, un produit qui allait changer ma vie (et le monde entier), avant même qu’il ne soit accessible au Canada ou ailleurs. Je me rappelle encore ce qui m’avait frappé le plus en ouvrant la boîte, soit une courte phrase très visible sur le côté de la boîte : « Designed by Apple in California ». Même si l’iPhone est assemblé et fabriqué majoritairement en Asie, Apple avait jugé bon de rappeler à ses utilisateurs que ce produit avait été imaginé par son équipe de talentueux ingénieurs en Californie. Récemment, j’ai vu une publicité imprimée pour le service Téo Taxi, une nouvelle entreprise pilotée par l’entrepreneur en série Alexandre Taillefer. L’annonce affiche en gros caractères le slogan suivant : « Imaginé et créé par des gens d’ici ». En plus d’une photo d’un taxi blanc et vert, on y lit seulement une autre phrase en plus petits caractères : « Imaginer, explorer, douter… jusqu’à l’épuisement. Recommencer, passionnément, intensément, jusqu’à devenir réel. » Wow ! Comme Apple, Téo a jugé bon de mettre de l’avant fièrement son processus créatif et son caractère local. Pourquoi nous, les entrepreneurs d’ici, ne ferions-nous pas de même plus souvent ? Dans le passé, on a souvent parlé du « fabriqué au Québec ». Il y a même eu quelques efforts déployés afin de créer des programmes pour favoriser l’achat de produits locaux faits au Québec. Mais l’économie a changé. Avec la mondialisation, nous sommes entrés davantage dans une économie de savoir que de production. Et si nous parlions plutôt de « imaginé au Québec » ? FIERTÉ En me baladant à San Francisco récemment, j’ai aperçu dans une vitrine le symbole d’arbre vert de la start-up montréalaise Breather, qui offre des espaces de travail sur demande. Fierté immédiate. En conduisant sur l’autoroute dans Silicon Valley, j’ai vu une affiche pour le spectacle québécois Cavalia. Fierté. Quand j’étais à Toronto, j’ai vu les vélos de ville style BIXI exploités par PBSC Urban Solutions établie à Longueuil. Fierté. Un préposé d’une boutique indépendante à New York m’a servi avec une tablette propulsée par Lightspeed, une entreprise montréalaise de commerce électronique. À Los Angeles, il y a le nouveau terminal d’aéroport LAX animé par la magie de Moment Factory. Toutes ces expériences ont été imaginées au Québec. Ces marques laissent savoir au monde que nous sommes là, nous innovons, et que nos produits sont de classe mondiale. Quand j’ai démarré le site Busbud avec mes cofondateurs en 2011, nous avons fièrement apposé l’inscription « Built in Montreal » au bas de notre page d’accueil. Presque cinq ans plus tard, c’est pratiquement la seule partie de notre site web qui n’a pas changé. Aujourd’hui, des millions de voyageurs de plus de 50 pays qui utilisent notre site chaque mois pour réserver leurs billets d’autocars voient cette mention sur chaque page. Ils voient un produit imaginé au Québec qui a une portée mondiale. Nous gardons cette inscription avec fierté à ce jour. ARGUMENTS ÉCONOMIQUES C’est une question de fierté, mais c’est aussi une question économique. Le Québec est capable de bâtir des entreprises qui sont des modèles d’innovation, qui peuvent à la fois servir le marché québécois et se démarquer à l’international. Celles-ci créent des emplois ici et, à long terme, une plus grande fraction de leurs revenus, taxes et impôts restent au Québec, vis-à-vis des entreprises étrangères. C’est bon pour notre économie. Ces entreprises peuvent s’appuyer sur un avantage local pour se différencier. Par exemple, une infrastructure d’hydroélectricité bien développée au Québec peut aider Téo pour l’électrification de ses transports. Ces entreprises peuvent aussi mieux servir les besoins spécifiques de la clientèle locale, possiblement via des partenaires locaux. Le modèle d’affaires de Téo innove en apportant notamment une valeur sociale et écologique. Avec le temps, certaines entreprises deviendront même capables de sainement concurrencer les géants mondiaux. Continuons de miser sur notre créativité pour développer des concepts originaux. En tant que consommateurs, supportons ensemble ces innovations « imaginées au Québec » en votant avec notre portefeuille quand il est logique de le faire. Entrepreneurs, affichons fièrement nos couleurs. Ici, et partout au monde. http://plus.lapresse.ca/screens/d1ab8908-e9a9-4ccc-8eb9-75b1a3c6a2b4%7C_0.html
  24. http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/faitsdivers/archives/2014/01/20140113-121935.html L'autoroute 40 ouest a été complètement fermée à la circulation, lundi midi, après qu'un morceau de béton eut chuté d'un viaduc dans l'ouest de Montréal. (Photo Agence QMI) Une voiture a été touchée par du béton et d'autres véhicules ont subi des crevaisons. (Photo Agence QMI) L'incident, qui n'aurait pas fait de blessé, s'est produit près de la sortie pour les boulevards Henri-Bourassa et Hymus <small class="caption" style="color: rgb(128, 128, 128); font-family: arial, helvetica; background-color: rgb(20, 21, 35);">(Photo Agence QMI)</small> Une voiture a été touchée par du béton et d'autres véhicules ont subi des crevaisons. <small class="caption" style="color: rgb(128, 128, 128); font-family: arial, helvetica; background-color: rgb(20, 21, 35);">(Photo Agence QMI)</small> L'incident, qui n'aurait pas fait de blessé, s'est produit près de la sortie pour les boulevards Henri-Bourassa et Hymus