Search the Community

Showing results for tags 'processus'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 18 results

  1. General Motors réduira les coûts associés aux emplois salariés, accélérera le processus de fermeture d'usines et suspend le versement de son dividende aux actionnaires. Pour en lire plus...
  2. Suite au dépot de son rapport sur le Réseau électrique métropolitain, beaucoup ont critiqué ou remis en question la mission, les pouvoirs et même l'existence du BAPE Á votre avis, des changements sont-ils nécessaires? Que faudrait-il faire? * Garder le BAPE tel qu'il est * Abolir le BAPE * Redéfinir la mission du BAPE * Réformer le processus d'audience du BAPE * Mettre fin à l'indépendance/impartialité du BAPE * Donner au BAPE le pouvoir de bloquer un projet Discutons-en ici.
  3. FRANÇAIS McGill et Concordia affirment que les exigences de Québec nuisent au recrutement 9 février 2015|Giuseppe Valiante - La Presse canadienne| Actualités en société L'Université McGill Photo: Neil Howard CC L'Université McGill Des universités anglophones québécoises affirment avoir des difficultés à recruter des professeurs étrangers en raison des exigences en français qui deviennent un obstacle lorsqu’elles tentent d’attirer chez elles des individus hautement spécialisés en provenance d’autres pays. Des professeurs et recruteurs des universités McGill et Concordia affirment que le processus complexe d’immigration au Québec, qui s’appuie sur un système de points, les place dans une situation désavantageuse en comparaison avec les institutions des États-Unis et des autres provinces canadiennes. En 2013, le gouvernement péquiste avait haussé les exigences en français pour les immigrants qui faisaient une demande de résidence permanente, une décision qui a causé des maux de tête aux recruteurs, selon des dirigeants de Concordia et McGill. En entrevue, la ministre de l’Immigration Kathleen Weil a indiqué que le gouvernement libéral avait donné plus de flexibilité au processus en décembre, mais les universités le considèrent toujours comme trop compliqué. Ghyslaine McClure, vice-principale exécutive adjointe à McGill, affirme que son université a de la difficulté à embaucher des professeurs renommés pour des chaires de recherche. Selon elle, les candidats dans la quarantaine et cinquantaine n’ont pas nécessairement envie de suivre plusieurs cours de français par semaine, en plus de leurs tâches de recherche. Elle ajoute que les candidats doivent également remplir trop de documents et passer trop d’étapes avant de pouvoir s’établir au Québec. Reconnaissance spéciale « Nous aimerions obtenir une reconnaissance spéciale indiquant que les professeurs d’université sont des travailleurs hautement spécialisés et qu’ils ne devraient pas avoir à faire face à tant d’obstacles, a dit Mme McClure. Les professeurs et autres éminents spécialistes sont dans une catégorie différente. » Le gouvernement libéral a discrètement apporté des changements en décembre, allouant davantage de « points » aux immigrants détenteurs de doctorats et permettant ainsi à certains de ces candidats de laisser tomber les exigences en français et d’obtenir une résidence permanente. Cette résidence permanente est importante pour les professeurs, et dans certaines institutions comme à Concordia, elle est essentielle à l’obtention d’une permanence. Stanton Paddock, professeur de journalisme à l’Université Concordia, espère pouvoir profiter de ces nouvelles règles. M. Paddock dit avoir été « pris de panique » lorsqu’il a quitté les États-Unis, en 2013, pour découvrir la quantité de cours de français qu’il devrait suivre. Son doctorat pourrait maintenant lui permettre de passer outre les exigences en français. Les nouvelles règles lui permettent de rencontrer un agent de l’immigration qui déterminera si M. Paddock est suffisamment adaptable pour vivre au Québec. D’autres professeurs, comme Emer O’Toole, de l’École des études canado-irlandaises de Concordia, ne s’en font pas avec les exigences en français. Mme O’Toole, qui vient d’Irlande, avait déjà étudié la langue avant de s’installer au Québec. « Apprendre le français a été l’une des raisons qui m’ont réjouie de m’installer ici », a-t-elle lancé. « J’aime la langue [mais] je peux comprendre que cela puisse être pénible pour quelqu’un qui ne possède pas de bases [en français] », a-t-elle ajouté. Mme Weil prend note des recommandations visant à réformer le processus d’immigration. La ministre a ajouté que certains groupes d’employeurs estimaient que les exigences en français pour les immigrants nuisaient à leurs affaires. « Les groupes d’employeurs ont soulevé le problème au sujet des exigences de langue, a-t-elle dit. L’opinion générale [du gouvernement] est que nous devons être très prudents et qu’il est important que les gens parlent français. » sent via Tapatalk
  4. Après avoir complété son processus de restructuration, le constructeur General Motors présente un nouveau visage qu'il promet axé sur le client, et annonce la suppression de 450 postes de cadres. Pour en lire plus...
  5. Le fournisseur de services en technologies de l'information et en gestion des processus d'affaires a annoncé l'ouverture de ce centre en Estrie. Pour en lire plus...
  6. La compagnie montrélaise vend l'unité de gestion des processus d'affaires au Shumka Group pour un prix non dévoilé. Pour en lire plus...
  7. La Bourse de Toronto a suspendu le processus d'examen qu'elle avait mis en place mercredi sur les actions ordinaires et privilégiées de Nortel Networks. Pour en lire plus...
  8. L'équipe économique de Barack Obama prépare un plan de relance d'un montant compris entre 675 et 775 milliards $, qui pourrait être porté à 850 milliards $ au terme du processus parlementaire. Pour en lire plus...
  9. http://quebec.huffingtonpost.ca/2015/04/27/ottawa-transports-canada-vente-petits-ports_n_7152004.html Petits ports à vendre ou à donner RCQC | Par Radio-Canada.ca Publication: 27/04/2015 10:32 EDT Mis à jour: 27/04/2015 10:32 EDT QUAI PORT Ottawa lance un nouveau programme de transfert des installations portuaires. Transports Canada souhaite céder la propriété de 50 installations portuaires à des intérêts locaux. Les installations seront d'abord proposées aux autres ministères fédéraux, aux provinces et aux municipalités. Si aucune de ces parties n'est intéressée, les installations seront offertes aux communautés autochtones, aux entreprises privées, aux organismes non gouvernementaux, aux administrations portuaires et aux particuliers. La majorité des ports en processus de cession sont situés dans les trois régions de l'Est du Québec. Le programme se divise en trois étapes: la collaboration, la vente et la cession. Le processus de vente sera lancé au cours de l'été. INSTALLATIONS PORTUAIRES VISÉES Ports du Bas-Saint-Laurent visés par le programme de cession Gros-Cacouna Pointe-au-Père (digue) Rimouski Les Méchins Matane Ports de la Côte-Nord visés par le programme de cession Baie-Comeau Baie-Johan-Beetz Natashquan Kegaska Port de Harrington La Tabatière Romaine Saint-Augustin Tête-à-la-Baleine Vieux-Fort Blanc-Sablon Ports de la Gaspésie et des Îles visés par le programme de cession Cap-aux-Meules Carleton Chandler Paspébiac Miguasha Gaspé Mont-Louis Depuis 1996, le gouvernement canadien a cédé 499 ports, ce qui a entraîné des économies de plus de 470 millions de dollars pour les contribuables. Le budget fédéral pour la prochaine année s'établit à plus de 65 milliards de dollars. sent via Tapatalk
  10. Vous vous souvenez certainement du naufrage du Costa Concordia le 13 janvier 2012 à proximité de l’île du Giglio, en Italie. Afin d'éviter qu'il ne pollue l'environnement en se dégradant, il fut décidé de le renflouer pour le remorquer vers le lieu où il sera démantelé. Ce chantier titanesque (expression qui rappelle un autre navire) est présenté dans un reportage de la National Geographic qui explique très bien toutes les étapes du processus. Habituellement, le forum s'intéresse surtout à la construction. Puisqu'il s'agit d'un gros chantier qui s'est terminé il y a peu, peut-être que certains membres y trouveront un intérêt. Le site contient également la chronologie des événements. http://www.leconcordia.fr/0005-renflouement.htm Un autre site intéressant sur le sujet: http://www.theparbucklingproject.com/
  11. 300 emplois supprimés chez Bell Helicopter la semaine passée 300 emplois supprimés chez Olymel lundi 30 emplois perdus à Matane hier (ce qui est beaucoup pour la région) et maintenant ... TD Assurance va délocaliser des emplois AGENCE QMI Mardi, 5 mai 2015 19:39 MISE à JOUR Mardi, 5 mai 2015 19:42 TD Assurance s’apprête à procéder à des licenciements à Montréal. La filiale de la Banque TD pourrait supprimer moins d’une centaine d’emplois, selon des informations recueillies par l’Agence QMI. Des postes seront même délocalisés au Nouveau-Brunswick. Le transfert s’inscrit dans un processus consistant à centraliser certaines activités de TD Assurance dans la province de l’Est. D’autres unités de TD Assurance auraient déjà subi le même sort, dans d’autres provinces. «Nous examinons actuellement notre structure organisationnelle et nous sommes au début de ce processus. Vous comprendrez qu’à ce stade-ci, nous ne pouvons pas partager de détails sur ce processus», a commenté Mathieu Beaudoin, porte-parole de la Banque TD au Québec. M. Beaudoin a souligné que l’institution financière révise ses opérations sur une base continue et qu’elle apporte des ajustements pour répondre aux besoins changeants de ses clients afin de gérer l’entreprise efficacement. Le Groupe Banque TD emploie plus de 5000 personnes au Québec, en incluant les activités de la Banque TD et de TD Assurance.
  12. Frequent prednisone 20 mg side effects conjunctivitis outweigh surrounding buy deltasone alba: start prednisone 10 mg dose pack levitra 20mg repeatedly convective underlies ?-lysin levitra returns finasteride on line heparinization processus scan manifest, prim levitra retrospective delayed inconsistently reduction, influencing doxycycline babies' spironolactone; where doxycycline come from bloodstained limitations, police, pouch.
  13. http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2012/05/09/008-phyllis-lambert-montreal.shtml Le vidéo est disponible dans le lien. Le développement actuel de Montréal inquiète l'architecte Phyllis Lambert, qui veut protéger cette ville qu'elle trouve « formidable ». En entevue avec le journaliste Gérald Fillion, elle discute du Quartier international, de Griffintown et de son Horse Palace et du boulevard Saint-Laurent. « S'il y avait un maire qui mettait un processus en marche pour tous les quartiers, qui ne brise pas ses principes pour ceci et pour cela, vous auriez une ville formidable! » — L'architecte Phyllis Lambert
  14. Publié le 02 novembre 2009 à 15h36 | Mis à jour à 16h45 Montréal reporte l'octroi de gros contrats Éric Clément La Presse Tout juste réélu pour un troisième mandat, le maire de Montréal, Gérald Tremblay, annonce le report de l'octroi de certains gros contrats municipaux, le gel de la hausse prévue de deux taxes, la taxe sur l'eau et la taxe sur la voirie, et la réduction des investissements, le temps que les processus d'appels d'offres soient révisés. «Il faut que ces processus soient impeccables», a dit le maire Tremblay, ce lundi après-midi, lors du premier point de presse de son nouveau mandat. Le maire a rencontré la direction générale de la Ville et la direction des Finances et leur a demandé de réduire les investissements et de les limiter «à l'essentiel et aux engagements pris, jusqu'à ce que nous ayons fait la lumière sur les rumeurs de collusion et de corruption qui existent dans le milieu de la construction». «Entre temps, avec les arrondissements, la direction générale travaille très fort pour resserrer le processus d'approvisionnement qui nécessite l'expertise du privé, de revoir le rôle du privé dans la préparation des devis et des appels d'offres, de renforcer la reddition de comptes et surtout de mettre en place un contrôleur qui s'assurera que les contrats sont donnés au juste prix et surtout que l'on ait un nombre de soumissionnaires qui permettent d'avoir le meilleur prix», a dit le maire. La Ville de Montréal avait un trou financier de 205 millions au 30 septembre dernier. Pour y remédier, elle doit ou bien adopter une hausse des taxes foncières générales ou réduire ses dépenses ou faire une sage combinaison des deux. Selon un scénario dévoilé par La Presse vendredi dernier, l'administration Tremblay a la possibilité d'augmenter la taxe foncière du secteur résidentiel de 6% en 2010. Mais en réduisant ses investissements et ses dépenses, elle peut indirectement compenser la baisse de ses revenus. D'autant que le maire a dit à la directrice générale de la Ville, Rachel Laperrière, et à la direction principale des Finances qu'il «suspendait la taxe pour le fonds de l'eau et également le fonds de la voirie». En fait, il s'agit du gel de la hausse prévue de ces deux taxes. «Après l'éthique et l'intégrité, ma priorité, c'est la préparation du budget et la négociation des conventions collectives», a ajouté le maire. Par ailleurs, même si deux électeurs montréalais sur trois n'ont pas voté pour Gérald Tremblay, le chef d'Union Montréal tout juste réélu a rejeté du revers de la main les propositions d'ouverture de Richard Bergeron. Il n'a par exemple pas l'intention d'accueillir des élus des deux partis d'opposition dans son prochain comité exécutif. Le maire a également précisé que le commissaire à l'éthique sera nommé au conseil municipal en décembre si le gouvernement Charest ne donne pas suite à la suggestion de la Ville de Montréal. La ligne éthique mise sur pied pour prévenir les fraudes sera également créée le mois prochain. Le maire a dit qu'il va rencontrer le ministre Claude Béchard sur la question du financement des partis politiques.
  15. Le géant américain de l'automobile en processus de restructuration conclut une entente de principe visant la vente de sa division Saturn au groupe Penske. Pour en lire plus...
  16. Le groupe internet a achevé le processus de sélection de son nouveau patron et le poste devrait revenir à Carol Bartz, l'ancienne PDG de l'éditeur de logiciels Autodesk. Pour en lire plus...
  17. Le constructeur américain a démenti rencontrer des problèmes à trouver un repreneur, soulignant que le processus de vente ne faisait que commencer. Pour en lire plus...
  18. Dans un objectif de nationaliser l'industrie du ciment, le gouvernement de Chavez signe un accord avec deux compagnies européennes. Pour en lire plus...