Search the Community

Showing results for tags 'problèmes'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 47 results

  1. Défié par les problèmes de l'économie états-unienne, le groupe beauceron voit ses profits et ses ventes glisser légèrement au deuxième trimestre. Pour en lire plus...
  2. L'incertitude persiste pour l'économie mondiale 10 juin 2008 - 06h33 La Presse Martin Vallières Pas sûr que l'économie mondiale ait vu le pire des répercussions de la crise financière d'origine américaine, affirme le directeur général du Fonds monétaire international (FMI). «C'est difficile de savoir si les plus grosses pertes liées à la crise immobilière aux États-Unis sont derrière nous ou non. En fait, nous ignorons encore la gravité d'autres problèmes qui pourraient surgir», a admis `, invité de marque à l'ouverture du Forum économique international des Amériques - Conférence de Montréal. Même les plus récentes données économiques aux États-Unis, pourtant un peu moins mauvaises qu'attendu, n'ont pas "été aussi rassurantes que ça" aux yeux du directeur du FMI. «Elles étaient meilleures que les prévisions, certes, mais elles ne montraient pas que le pire puisse être derrière nous. C'est beaucoup une question de rétablir la confiance mais nous n'y sommes pas encore.» Sur cette lancée, Dominique Strauss-Kahn a estimé que la stabilisation et la relance de l'économie américaine pourraient tarder encore jusqu'à la fin de 2008, sinon même l'an prochain. Click here to find out more! Au Canada, où l'économie est très liée aux États-Unis, le directeur du FMI a dit s'attendre à une croissance ralentie mais néanmoins enviable parmi ses pairs. L'économie canadienne devrait croître de 1,3% cette année et d'environ 1,9% l'an prochain, selon le FMI. Mais il s'agit de prévisions qui pourraient encore diminuer, a averti M. Strauss-Kahn, même si "le Canada a évité les excès financiers des États-Unis avec les prêts hypothécaires à bas taux attirants". Entre-temps, les répercussions des problèmes financiers d'origine américaine continuent de peser sur le reste du monde, en particulier l'Europe, importante associée financière des États-Unis. «L'économie mondiale se retrouve coincée entre le feu de l'inflation et la glace de la récession", selon le directeur du FMI. Quant aux économies en développement, le resserrement du crédit et des capitaux d'investissement risque de prolonger les difficultés provoquées par l'inflation des prix de l'énergie et des ressources. «Contrairement à ce que prétendent certains, il n'y a pas de découplage entre les économies développées et celles des pays en voie de développement. Tout au plus, il y a un décalage des effets de la crise financière et de l'inflation», selon M. Strauss-Kahn. Mais dans certaines régions du monde, le directeur du FMI craint que les «conséquences humanitaires» de cette tourmente, en particulier la forte inflation alimentaire, provoquent des situations de crise dans les pays de "démocratie fragile". Par conséquent, a-t-il plaidé devant les convives internationaux de la Conférence de Montréal, les maux de l'économie globale ne peuvent se résoudre avec «des solutions nationales». «Il faut élaborer des solutions globales qui puissent être mises en fonction partout, pas seulement dans certains groupes de pays comme le G7», selon le directeur du FMI. http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/article/20080610/LAINFORMER/806100815/5891/LAINFORMER01/?utm_source=Fils&utm_medium=RSS&utm_campaign=LPA_S_INFORMER
  3. L'institution financière vient de faire une offre bonifiée à ses dizaines de clients commerciaux encore aux prises avec des problèmes de papier commercial (PCAA). Pour en lire plus...
  4. Est-ce que quelqu'un peut m'aider avec ce malware? J'ai pogné ca avec Limewire je crois et maintenant a chaque fois que mon antivirus essai de scanner l'ordinateur, tout le système plante. De plus, j'ai un fonds d'écran avec une fausse fenetre de windows qui me dit que j'ai des problèmes de spyware. J'ai essayer de l'éradiquer avec SmitfraudFix mais ca fonctionne pas. Help!!! :drool: :drool:
  5. Ottawa tentera de démontrer au nouveau président des États-Unis, Barack Obama, que la solution aux préoccupations énergétiques des Américains se trouve au Canada. Pour en lire plus...
  6. Les pertes d'emplois catastrophiques dévoilées hier par les États-Unis sont «troublantes» a reconnu le premier ministre Stephen Harper. Au terme d'une table ronde avec des dirigeants d'entreprise québécois, le chef conservateur a dit craindre que les problèmes économiques de nos voisins du Sud se propagent chez nous. Pour en lire plus...
  7. Le Québec exprime depuis plusieurs décennies son insatisfaction dans l'accord constitutionnel, que l'on pourrait comparer par analogie à un contrat de mariage. Pire en fait, car ce fut un mariage arrangé et non d'amour mutuel. Donc les liens qui relient les deux partenaires n'ont jamais vraiment eu le côté émotionnel nécessaire pour en faire une véritable union heureuse et consommée, cela à aucun moment de son histoire. On pourrait au mieux parler de tolérance. Dans la vie de tous les jours le divorce est devenu monnaie courante. Il ne fait plus vraiment peur et représente le plus souvent la décision la plus raisonnable, pour le bien-être et la sérénité des deux protagonistes. On peut aussi développer d'autres types d'ententes qui peuvent favoriser un meilleur partage des droits et responsabilités, tout en reconnaissant le mérite de conserver des liens plus proches et mutuellement profitables. Dans aucun cas cependant il est justifié de préserver le statu quo, car l'insatisfaction si elle n'est pas répondue de manière adéquate, risque de conduire à des actions unilatérales qui pourraient être dommageables à tout le monde. Alors je pose la question puisqu'on est dans un fil de sondage: Si un des deux partenaires n'est plus satisfait de son union avec son conjoint, que doit faire ce dernier? 1 -Ignorer la partie demanderesse et faire comme si rien n'était, en espérant que ça passe. 2- Reconnaitre l'insatisfaction de l'autre mais exprimer son incapacité à y répondre convenablement. 3- Tenter de négocier des accommodements afin de préserver l'union. 4- Soumettre la partie demanderesse à sa volonté et lui imposer sa solution ou sa vision, quitte a conduire à un divorce déchirant. La situation du Québec et du Canada est exactement face ce genre de dilemme. On n'en fera jamais une histoire d'amour, car le désir pour l'autre n'est basé que sur du matériel et son partage plus ou moins équitable, selon les versions de chacun. Une chose est cependant indéniable: le désir d'autonomie et d'émancipation ne peut pas être refoulé de la part de la partie qui se sent étouffée par le poids du couple. Néanmoins cette dernière pourrait, comme dans les bons vieux couples d'habitudes, reprendre une partie de sa liberté tout en respectant un contrat moins exigeant et dans lequel chacun pourra y trouver son compte. On est ici dans une simple logique qui ne demande qu'une part de sensibilité et d'ouverture. Seuls les noms changent, mais la ressemblance avec la réalité est voulue et intentionnelle. D'autres couples sont passés par les mêmes difficultés, certaines unions ont eu un dénouement difficile, d'autres plus heureux, mais l'issue dans tous les cas a nécessité des actions courageuses et appropriées. Saurons-nous faire partie des chanceux qui auront compris à temps, que les problèmes doivent être réglés avant qu'il ne deviennent pratiquement ingérables? Qu'aucune situation n'est permanente, que tout est mouvement, change et se transforme dans une dynamique qui va du plus petit au plus grand dans l'univers. Lorsque certaines parties refusent cette loi implacable de l'évolution du monde, elles disparaissent ou sont brisées par leur propre inertie. Le Canada vit des problèmes internes parce qu'il refuse de s'adapter aux changements qui se présentent naturellement à lui. Aura-t-il la sagesse de sortir de sa sclérose, ou sera-t-il amputé d'un membre qui ne peut s'empêcher de bouger? La question est posée, j'attends vos réponses.
  8. http://www.cnn.com/2013/06/17/us/illinois-chicago-weekend-violence/index.html?hpt=hp_t2 On a nos problèmes à Montréal mais outch c'est pas rose cette nouvelle pour Chicago ! C'est pourtant une ville très importante des USA !
  9. Est-ce juste moi qui a des problèmes avec ce site dernièrement? Il passe en mode 1990 de temps en temps ou avec plein d'items manquants...?
  10. Pas de doute, vous devriez toujours acheter sur Amazon, parce que les réductions sont vraiment impressionnants. Je l'ai acheté plusieurs fois déjà et ai jamais eu de problèmes. Dans ce cas, vous avez toujours service client amazon pour les demandes
  11. Pas de doute, vous devriez toujours acheter sur Amazon, parce que les réductions sont vraiment impressionnants. Je l'ai acheté plusieurs fois déjà et ai jamais eu de problèmes. Dans ce cas, vous avez toujours amazon service client pour les demandes
  12. Cher monsieur Coderre en ce qui concerne les réfugiés: Question qualité prix c'est pas mal mieux a Toronto.En plus le federal payent 80% de leurs salaires. Ton copain Dorais va etre la seulement 3 mois ouaip pas fort tant qu'a y etre il ne serait pas la et ca ne changerai pas grand chose. http://www.lapresse.ca/actualites/201512/11/01-4930118-refugies-quatre-employes-a-toronto-pour-le-prix-dun-a-montreal.php Problemes majeurs ici au Quebec les immigrants ne restent pas ici. Pas de jobs pour eux. On leur compliquent la vie pour obtenir un permis de conduire. On leur bloque le chemin pour les jobs avec les ordres professionnel qui creer de la rareté artificiel de main d'oeuvre.
  13. Je suis membre du blogue d'Infiltration.org, un blogue sur les Explorateurs urbains. C'est toujours agréable de partager les explorations que nous faisons mais quand nous avons des problèmes avec notre compte, là les problèmes commencent. En effet, sans mon autorisation, il y a eu désactivation de mon compte. Étrange non ? En plus, quand j'essaie de joindre quelqu'un pour réactiver mon compte, les liens emails sont bâclés et non acceptables pour mon programme de email !! Incroyable !!!!:mad: Je songe créer une section dans MTLURB sur l'exploration urbaine. Une section à l'intérieur d'un blogue crédible !!!!!:goodvibes:
  14. Salut tout le monde, J'ai remarqué 2 problèmes sur le forum que je vais tenter de résouder ce weekend, soit: 1-Le forum n'envois plus de courriels (enregistrement nouveaux membres, notifications messages privés, etc) 2-L'éditeur de texte en format riche n'appairaît plus. N'hésitez pas à mettre ici d'autres problèmes que vous rencontrez sur le forum! Merci,
  15. J'ai une amie qui travaille pour une des grandes firmes de courtiers immobiliers mondiale. Ils sont présentement à la recherche d'un(e) Analyste de recherche senior. On demande l'analyse pour déterminer les tendances et les projections du marché et d'établir des contacts clés dans le secteur de l'immobilier. Essentiellement ils cherchent un passionner du développement immobilier. On demande aussi un diplôme de premier cycle avec préférence pour affaires urbanisme ou géographie (deuxième cycle un atout). Bonne analyse et résolution de problèmes. Connaissance de l'immobilier et aussi un atout. Si cela vous intéresse svp envoyer moi un pm. Notez que si votre candidature est acceptée, vous devez partager tous scoop avec Mtlurb.
  16. Montréal, ville de spectacles, ville de créateurs. Montréal, première ville francophone d’Amérique. Montréal, ville de design, couronnée par l’UNESCO pour son style et son élégance. Montréal, reconnue mondialement pour l’excellence de sa gastronomie et pour son industrie avant-gardiste de la mode. Montréal, ville multiculturelle, ville ouverte où il fait bon vivre. Et pourtant. Comment expliquer que, malgré toutes ces qualités, on parle toujours de ce qui ne va pas à Montréal? La métropole québécoise a bien sûr son lot de problèmes, inhérents aux grandes villes. Pensons aux quartiers délabrés, aux terrains contaminés, au délabrement du réseau d’aqueduc, aux rues congestionnées. Mais pourquoi ne parler que des problèmes? Comparons avec Québec. L’an dernier, avec les fêtes du 400e de Québec, tout le monde avait les yeux rivés sur la capitale. On dirait que cette ville a le vent dans les voiles. Tout lui réussit. Mais Montréal? La gestion de la métropole est-elle si lourde qu’on ne peut plus avoir de projets inspirants? Quels sont vos rêves pour Montréal? Comment revitaliser la métropole québécoise? À ne pas manquer le 24 mars en direct de Place Ville Marie une émission spéciale animée par Jacques Beauchamp sur l’avenir de Montréal.
  17. Aux prises avec toutes sortes de problèmes, cette hausse est un baume pour les fermiers du Québec. Pour en lire plus...
  18. Tembec a annoncé que Temlan et Jager ont fait une session volontaire en vertu de la Loi (fédérale) sur la faillite et l'insolvabilité en raison de problèmes financiers. Pour en lire plus...
  19. La firme de Mirabel a licencié hier 37% de son personnel en raison de problèmes financiers, quelques jours après le dépôt d'une poursuite contre elle au Texas pour une histoire de contrefaçon de brevets. Pour en lire plus...
  20. Le cours des actions de l'entreprise a chuté de près de 15 % depuis que l'entreprise a été accusée d'avoir omis de prévenir les investisseurs au sujet de problèmes de production, le mois dernier. Pour en lire plus...
  21. La Bank of China lance un sombre avertissement car les prêts non performants s'accumulent et les problèmes profonds à l'origine de la récession n'ont pas été réglés. Pour en lire plus...
  22. Ce ne sont pas tant les erreurs des Trois Grands que la politique commerciale nord-américaine qu'il faut blâmer pour les problèmes de l'industrie, disent les leaders syndicaux. Pour en lire plus...
  23. La Bourse de Toronto prévoit reprendre ses activités de façon normale jeudi matin après avoir été paralysée pratiquement mercredi par des problèmes techniques. Pour en lire plus...
  24. Par voie de communiqué, la Bourse a indiqué que ses activités «ont été arrêtées» en raison de problèmes techniques. Pour en lire plus...
  25. Propreté de la ville: comparer Montréal et Québec? Émilie Bilodeau La Presse Décidément, la Ville de Québec a la cote par les temps qui courent. Alors que les touristes américains désertent Montréal pour participer à la grande fête de son 400e anniversaire, voilà qu’une nouvelle étude semble indiquer que Québec est beaucoup plus propre que la métropole. Les Montréalais sont deux fois plus nombreux que les gens de Québec à déplorer la présence de graffitis, vandalisme et déchets dans leur quartier. C’est ce que révèle une étude sur les incivilités dans les métropoles publiée hier par Statistique Canada. À Montréal, 17% des citoyens estiment que les ordures à la traîne, les bâtiments abandonnés, les graffitis ou la détérioration des biens publics représentent un problème dans leur quartier. À Québec, 8% de la population dénoncent ces nuisances. «Sans enlever ses grandes qualités à Québec, on ne peut pas comparer un village à une grande ville comme Montréal», s’exclame Marcel Tremblay, responsable des services aux citoyens de la Ville de Montréal. Selon lui, la propreté de Québec durant les festivités du 400e est due à un «budget astronomique» octroyé pour l’événement. L’étude démontre que le nombre de plaintes concernant les incivilités a tendance à augmenter lorsqu’on se rapproche des secteurs à densité de population élevée. La moitié des Montréalais situés à moins de cinq kilomètres du centre-ville sont témoins de certaines incivilités. Lorsqu’on s’éloigne à plus de 15 kilomètres du centre, 18 % des citoyens constatent des problèmes. Jacques Perron, porte-parole de la Ville de Québec, reconnaît que la concentration urbaine de Montréal rend le maintien de la propreté plus difficile qu’à Québec. Il incite les Montréalais à se responsabiliser. «Il n’y a pas une administration municipale qui va prendre le dessus sur les négligences des citoyens», explique-t-il. À Québec, pour vaincre les problèmes d’insalubrité des secteurs touristiques, une escouade de jeunes en réinsertion sociale est chargée d’effacer les graffitis et de maintenir la propreté. Les poutres de l’autoroute Dufferin ont été offertes aux artistes. Depuis, les graffitis sont remplacés par des murales. Par ailleurs, de Halifax à Vancouver, les habitants de 12 grandes villes ont tous considéré la vente et la consommation de drogue comme étant le problème le plus grave dans leur quartier. Cette statistique étonne le professeur Jean-Sébastien Fallu, de l’école de psychoéducation de l’Université de Montréal. «Ça me surprend puisque ces crimes ne s’attaquent ni aux personnes, ni aux biens publics», dit-il.