Search the Community

Showing results for tags 'pratt'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 16 results

  1. General Electric a des croûtes à manger si elle veut grignoter l'avance de Pratt&Whitney Canada dans le marché des turbopropulseurs. Pour en lire plus...
  2. Pratt & Whitney Canada abolit 1000 postes Publié le 11 février 2009 à 13h58 | Mis à jour à 14h00 Michel Munger lapresseaffaires.com (Montréal) Pratt & Whitney Canada subit aussi les contrecoups de la récession et prévoit d'abolir 1000 emplois, a appris LaPresseAffaires.com. L'entreprise n'a pas encore précisé où les postes seront abolis mais le secteur d'activité le plus touché est celui des avions d'affaires.Parmi les mesures mises en place et annoncées aux employés, l'on retrouve aussi des vacances estivales qui seront imposées à des moments précis pour cesser la production et l'incitation à prendre des journées de congé. Pierre Boisseau, porte-parole de Pratt & Whitney Canada, confirme que la compagnie doit réagir à la récession et à la baisse des commandes, de la même façon que les autres acteurs de son industrie le font depuis quelques semaines.
  3. Un nouveau centre mondial d'essais à Mirabel Mise à jour le lundi 4 octobre 2010 à 19 h 00 La compagnie Pratt & Whitney a inauguré lundi son nouveau centre mondial d'essais en vol à l'aéroport de Mirabel. Le fabricant de moteurs concentre ainsi ses activités d'essais qui étaient dispersées entre Longueuil et Plattsburgh, aux États-Unis. Il s'agit de la première phase, dont le coût est de 100 millions de dollars. La facture totale du projet s'élève à 360 millions de dollars. Quand tout sera complété en 2015, Pratt & Whitney prévoit l'emploi de 300 personnes sur le site, dont plusieurs ingénieurs spécialisés. Selon l'entreprise, Mirabel deviendra ainsi un des centres d'essais en vol les plus modernes au monde. Le centre aéronautique de Mirabel servira aux essais en vol de toute la gamme de moteurs de Pratt & Whitney. Il abrite deux avions Boeing 747 transformés en bancs d'essai volants pour simuler toutes les conditions de vol possibles et enregistrer des données sur les moteurs. La deuxième phase du projet sera terminée l'an prochain. L'usine en construction abritera les opérations de montage et d'essai de deux nouvelles familles de moteurs de Pratt & Whitney, les PW1000, qui serviront au CSeries de Bombardier, et les PW800, qui serviront notamment aux gros jets d'affaires, censés être assemblés dans une usine près du site, dont la construction est déjà commencée. « Cette technologie n'existe pas ailleurs dans le monde. Nous sommes très fiers de pouvoir faire ça ici. On pourra valider les moteurs pour les générations à venir », affirme John Saabas, président de Pratt & Whitney Canada. Cet investissement découle en partie de l'achat des C-17, les avions de transport militaires du gouvernement fédéral. Cet investissement de 360 millions de dollars est lié aux retombées industrielles régionales que Pratt & Whitney doit verser. Les responsables de l'aéroport de Mirabel espèrent aussi que ces installations auront un effet d'entraînement pour que d'autres constructeurs viennent s'établir sur le site http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2010/10/04/017-pratt-mirabel-investissement.shtml
  4. Le conglomérat industriel United Technologies, propriétaire entre autres de Pratt Whitney, supprimera quelque 11600 emplois en raison de la chute de ses ventes. Pour en lire plus...
  5. Merci Mon Oncle Harper mais tu n'es pas supposer d'être le diable? http://www.montrealgazette.com/business/Ottawa+investing+300M+Pratt+Whitney+help+engine+development/10450236/story.html
  6. Pratt & Whitney recrute en urgence à Longueuil 22 août 2007 - 12h00 Presse Canadienne Pratt & Whitney Canada va tenir cette semaine un salon de l'emploi à Longueuil afin de trouver une centaine d'employés. Le constructeur aéronautique cherche à embaucher immédiatement 100 travailleurs qualifiés pour ses activités de fabrication à son usine de Longueuil. Ce spécialiste de la fabrication de moteurs d'avion et d'hélicoptère est dans une des périodes de croissance les plus rapides qu'il a connues, étant donné la forte demande pour ses produits et ses services dans tous ses marchés. La filiale du groupe américain United Technologies (UTX) a décidé d'organiser un salon de l'emploi à son établissement de Longueuil, sur la rive sud de Montréal, les 24 et 25 août afin de combler 100 postes permanents en fabrication, à temps plein. Parmi les postes offerts figurent ceux de machinistes (opérateurs de machines-outils polyvalents), assembleurs de moteur, tôliers et inspecteurs des opérations.
  7. Le fabricant canadien de moteurs d'avions en a fait l'annonce lundi. Cet argent ira aux activités de recherche et développement de l'entreprise. Pour en lire plus...
  8. Michel Munger Argent Le fabricant Pratt & Whitney Canada pose le pied de façon ferme à Mirabel, prévoyant d'y rester au moins une trentaine d'années afin d'y assembler et tester ses moteurs d'avion. C'est ce qu'ont souligné John Saabas, PDG de l'entreprise, et le premier ministre Jean Charest, vendredi, lors de l'inauguration Centre aéronautique de Mirabel. Ce nouveau centre accueille les installations de montage et d'essai pour le moteur PW1524G, destiné à la CSeries de Bombardier (BBD.B), ainsi que la famille PW800, fabriquée pour les gros jets d'affaires. La durée de vie d'une nouvelle génération de moteurs s'étend sur des décennies, souligne Jean Charest. À titre d'exemple, le PT6 est entré en production en 1963. «Un moteur d'avion créé il y a une cinquantaine d'années fait encore partie des activités de base de Pratt & Whitney, dit le premier ministre. Ça illustre l'importance de l'annonce faite aujourd'hui. Une fois que Pratt & Whitney décide que c'est ici que son avenir se fait, il se déploie sur 50 ou 60 ans.» John Saabas se veut un peu plus conservateur. Néanmoins, il indique que «nous fabriquerons des moteurs à Mirabel pour 30 ou 40 ans». Le Centre aéronautique de Mirabel représente un investissement de 360 M$. Pratt & Whitney s'attend à ce que 300 travailleurs y soient à l'oeuvre d'ici cinq ans. L'usine fait aussi partie d'un plan d'investissement de 1 G$ en recherche et développement de 2008 à 2016, ce qui doit créer et maintenir 1000 emplois. Doubler la production «Le niveau d'emploi à Mirabel peut augmenter, avance M. Saabas. Les 300 emplois tiennent compte du volume prévu d'ici 2014. Si ce volume augmente, nous sommes capables de facilement faire doubler facilement la capacité de cette usine facilement et d'ajouter du personnel.» La nouvelle installation de Mirabel compte des lignes de montage automatisées. Les employés ont recours à des outils contrôlés par un système sans fil. Pratt & Whitney Canada a choisi le principe de production «juste à temps», afin d'éviter tout excès. «C'est une méthode de travail plus fragile [sur le plan de l'approvisionnement], avoue John Saabas. Mais nous sommes capables d'emmagasiner des matériaux et de réagir à tout changement. Il y a beaucoup de travail qui se fait au sein du système juste à temps, mais vous ne le verrez pas dans cette usine.» Notons enfin que M. Saabas contredit des sources qui ont récemment affirmé à Argent qu'une nouvelle fermeture d'usine aurait lieu à Longueuil. « Nous avons annoncé, l'année passée, que l'usine 2 fermait, dit le PDG. Nous l'avons déjà vidée. Les travailleurs ont été répartis dans nos autres installations. Nous ne prévoyons pas de fermer une autre usine à Longueuil. »
  9. Pratt & Whitney ouvre une chaîne de montage à St-Hubert 6 décembre 2007 - 11h43 Presse Canadienne [/url] Pratt & Whitney Canada ouvre une nouvelle chaîne de montage pour les moteurs d'hélicoptères à ses installations de Saint-Hubert. Le fabicant de moteurs d'avions envisage une nouvelle augmentation de ses effectifs. L'entreprise produira notamment des moteurs pour les hélicoptères PT6T Twin-Pac. L'installation de Saint-Hubert demeurera également un important centre de révision et de réparation. Pratt & Whitney Canada, dont le siège social est à Longueuil, entend ainsi continuer d'accroître sa production notamment dans les secteurs de l'aviation d'affaires, de l'aviation régionale et des hélicoptères. Depuis juin dernier, le motoriste a embauché environ 200 employés à la production pour augmenter sa capacité de fabrication. Il a ainsi comblé des postes de machinistes, de mécaniciens au banc, de monteurs de moteurs, de tôliers et d'inspecteurs des opérations. L'entreprise pourrait pourvoir de 30 à 50 postes additionnels dans un avenir rapproché. Pratt & Whitney Canada compte actuellement environ 5800 employés dans ses installations au Québec, et plus de 7300 au Canada.
  10. Pratt Whitney: 500 postes à supprimer à Longueuil (Source: Radio-Canada) La moitié des postes dont veut se départir l'entreprise seront éliminés dans son usine du Québec. Ce nombre pourrait toutefois diminuer si certains employés acceptent un programme de retraite anticipée. 2009-04-10 18:11:44 L'entreprise Pratt & Whitney Canada éliminera 500 emplois à son usine de Longueuil. Ces suppressions d'emplois font partie des compressions de 1000 postes annoncées en février dernier. Ce nombre pourrait toutefois diminuer si certains employés acceptent un programme de retraite anticipée. « C'est important de dire qu'il s'agit d'un chiffre approximatif, car des employés pourront se prévaloir d'un programme de retraite anticipée volontaire. Quand on saura exactement combien d'employés souhaitent se prévaloir du programme, ça réduira d'autant le nombre de mises à pied à faire. Ça pourrait donc être beaucoup moins », a précisé Pierre Boisseau, porte-parole de Pratt et Whitney. Une centaine de travailleurs pourraient souscrire au programme de retraite anticipée volontaire, mais M. Boisseau n'a pas donné de chiffre exact. Ce sont les employés de la production qui seront surtout touchés par les congédiements, de même que des employés de bureau. Un marché qui bat de l'aile L'entreprise, qui fabrique principalement des moteurs d'avion, emploie 10 000 personnes dans le monde, dont 5500 au Québec. Pratt & Whitney explique ces mises à pied par la morosité du marché de l'aviation d'affaires. Elle mise sur la stabilité du marché des hélicoptères et de l'aviation régionale pour éviter d'autres compressions, mais elle ne les exclut pas. Mise à part l'aviation d'affaires, les autres secteurs pour lesquels Pratt & Withney Canada produit des moteurs (aviation commerciale régionale, hélicoptères et petits appareils) se portent encore relativement bien. Au pays, la compagnie compte des installations à Longueuil, à Lethbridge, en Alberta, à Mississauga, en Ontario, et à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Radio-Canada.ca avec Presse canadienne
  11. Le fabricant de moteurs explique sa décision en affirmant vouloir rester concurrentiel dans le contexte difficile que traverse l'industrie dans ce pays. Pour en lire plus...
  12. Source: http://www.financialpost.com/working/story.html?id=272627 Montreal's aerospace sector skyrockets Hiring Overseas Christopher De Wolf, Canwest News Service* MONTREAL - There's no way around it: The Aerospace industry in Montreal is booming. So much, in fact, that a new report issued by the Conference Board of Canada credits it with being the main force behind Montreal's economy, which is expected to grow by 2.6% in 2008. Just last week, the federal government announced that Quebec aerospace companies will benefit from $660-million in contracts to build parts for new Canadian Forces airplanes. That should lead to even more job growth in the sector, which already counts 44,548 positions in Greater Montreal, an increase of more than 2,500 since 2006. For many companies, finding new employees is a challenge. That's the case for Alta Precision Inc., a 50-employee Anjou, Que.-based company that makes landing gear components. "Our biggest hardship in 2007 was finding the right labour," said Giovanni Bevilacqua, the company's director of business development. "We've actually been going to India and Romania to find new people. " Alta Precision needs to fill 15 positions, Mr. Bevilacqua said. He expects most of its new hires to come from overseas, where it is easier to find workers with several years of experience. But that doesn't mean it has given up on local talent: Last year, the company invested in advertising, headhunters and in-school recruitment to find new employees. Mr. Bevilacqua said that as a small company, Alta Precision has a hard time competing for workers with "big boys" including Pratt &Whitney. Jean-Daniel Hamelin, spokesman for Pratt & Whitney Canada, a Longueuil-based aircraft engine manufacturer, stressed that the diversity of aerospace employers in Montreal is what makes the industry so strong. "If you have an excellent pool of candidates and a large group of employees, they can seek the employer that best suits their need," he said. Last fall, Pratt & Whitney Canada hosted a job fair for the first time in years. "It was a real success," Mr. Hamelin said. "We had about 100 positions to fill and we ended up retaining 175 candidates." The company's workforce now numbers 5,700 in the Montreal area. One of Pratt & Whitney's greatest sources of new recruits are students from Montreal's post-secondary aerospace programs, including those offered by the Montreal Aerospace Trade School, the National Aerotechnical School and the engineering departments at McGill and Concordia universities. Serge Tremblay, president of the Center for Aerospace Manpower Activities in Quebec, a non-profit organization that works with major aerospace players to develop skilled labour in the industry, said innovation is key to Montreal's success. "[in Montreal,] we invest close to 10% of our sales in research and development. By investing millions of dollars a year, it's obvious that you're in it for innovation," he said. Bravo Chris, aka Kilgore Trout :-)
  13. Recherche et développement Pratt & Whitney annonce un investissement de 360 M$ Mise en ligne 20/10/2008 14h41 Recherche et développement - Pratt & Whitney annonce un investissement de 360 M$ http://argent.canoe.com/lca/infos/quebec/archives/2008/10/20081020-144124.html ARGENT Pratt & Whitney Canada (P&WC) annonce un investissement de plus de 360 millions $ en recherche et développement dans la région de Montréal. Cet investissement s'échelonnera sur trois ans. Investissement Québec offrira une aide remboursable de 125 millions $ à l'entreprise, a confirmé le ministre du Développement économique, Raymond Bachand. «Cette aide remboursable contribuera au maintien de nos activités R&D dans la région montréalaise et à l'économie québécoise», a déclaré le premier vice-président de P&WC, John Saabas. L'entreprise, dont le siège social est situé à Longueuil, souhaite améliorer sa technologie pour construire des moteurs d'avions «qui dépasseront les normes environnementales les plus exigeantes». «Grâce à nos investissements soutenus en R&D, nous avons mis en marché plus de 65 nouveaux moteurs au cours des 15 dernières années, ce qui est une grande réalisation», a ajouté M. Saabas. Les principaux centres de recherche et développement de l'entreprise sont situés à Longueuil et à Mississauga. L’entreprise y emploie quelque 1 500 ingénieurs.
  14. Cette annonce survient après la décision par le gouvernement du Québec d'accorder à l'entreprise une aide remboursable pour la recherche et le développement. Pour en lire plus...
  15. Read more: http://news.nationalpost.com/2012/09/09/avro-arrow-redesign-pitched-as-alternative-to-f-35-stealth-fighter-jets/ We have the know how to build planes. Just look at Bombardier (they know how to build planes), true they never built a fighter jet before. We have CAE that can built the simulators (they already have government contracts), plus we have Pratt & Whitney. It would be interesting to see different parts of the Aerospace industry here in Quebec and Canada, come together and build something that can rival the F-35 or maybe even be more superior. I would rather see a Canadian built plane, protecting Canada