Search the Community

Showing results for tags 'pratt&whitney'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 3 results

  1. General Electric a des croûtes à manger si elle veut grignoter l'avance de Pratt&Whitney Canada dans le marché des turbopropulseurs. Pour en lire plus...
  2. La déconfiture d'Eclipse Aviation déçoit Pratt&Whitney Canada, mais le motoriste de Longueuil demeure optimiste face au marché des biréacteurs très légers. Pour en lire plus...
  3. Pratt&Whitney Canada (P&WC) fera atterrir une nouvelle usine d'assemblage de moteurs à Mirabel lundi. Le nouveau bâtiment s'ajoutera au centre d'essais en vol que le motoriste est présentement en train d'établir aux abords de la piste de l'aéroport de Mirabel, dans l'ancien hangar de Transat. P&WC n'a pas voulu révéler combien d'emplois seront créés. Pour se donner une idée, l'importante usine 1 de Pratt&Whitney Canada à Longueuil compte plus de 250 employés. Le motoriste n'a pas non plus voulu révéler le montant de son investissement, ou s'il bénéficiera d'une aide gouvernementale. Ottawa et Québec ont respectivement offert 350 millions et 118 millions de dollars pour inciter Bombardier à établir l'usine d'assemblage finale de la CSeries à Mirabel. Le maire de Mirabel, Hubert Meilleur, a indiqué que son administration pourrait peut-être participer au projet de P&WC. Click here to find out more! Un créneau précis «La nouvelle législation permet aux municipalités dans un créneau précis d'aider les entreprises à s'établir sur le territoire pour consolider une grappe ou une entreprise, a-t-il déclaré à La Presse Affaires. Nous pouvons être un partenaire.» À l'époque du gouvernement péquiste, les entreprises qui s'installaient dans ce qui s'appelait alors la Zone de commerce international de Mirabel pouvaient bénéficier de mesures fiscales avantageuses. Ce programme n'existe plus. «Le gouvernement Charest regarde maintenant les projets un par un, a commenté M. Meilleur. On parle alors de prêts remboursables au fur et à mesure que les moteurs ou les avions se vendent. Quand je parle aux industriels, ils me disent qu'ils sont satisfaits de cette approche.» L'usine de Mirabel fabriquera une toute nouvelle famille de moteurs, le PW800, qui servira notamment à motoriser le dernier rejeton de Cessna, le biréacteur d'affaires Citation Columbus. Il s'agit de moteurs de 10 000 livres de poussée, soit les moteurs les plus puissants fabriqués par P&WC jusqu'ici. Il s'agit également de moteurs particulièrement efficaces et légers qui surpasseront les normes de l'Organisation de l'aviation civile internationale en fait de bruit et d'émission de gaz à effet de serre. Le motoriste a d'ailleurs donné le nom de PurePower à cette nouvelle famille. C'est en juillet dernier, à l'occasion du Salon aéronautique de Farnborough, que P&WC avait annoncé son intention d'assembler ces nouveaux moteurs au Canada. L'entreprise étudiait trois possibilités: Mirabel, Longueuil et Mississauga. Dans les trois cas, il était nécessaire de construire une nouvelle usine, les installations existantes n'étant pas en mesure d'accueillir une production supplémentaire. «Nous n'avons pas l'espace, a commenté plus tôt cette semaine un porte-parole de P&WC, Jean-Daniel Hamelin. Ici, à Longueuil, c'est cordé comme des sardines, Mississauga aussi.» Il a affirmé que P&WC n'avait pas encore pris de décision entre les trois sites et qu'il y avait assez d'espace à Longueuil et Mississauga pour établir de nouvelles usines. Atout de taille Mirabel dispose toutefois d'un atout de taille: le nouveau centre d'essai en vol de P&WC. Jusqu'à maintenant, le motoriste effectuait la majeure partie de ses essais en vol à l'aéroport de Saint-Hubert, à l'aide d'un vieux Boeing 720. La société mère, Pratt&Whitney, possédait également un centre d'essais en vol à l'aéroport de Plattsburgh pour ses propres moteurs, beaucoup plus puissants que ceux de P&WC, qu'elle testait à l'aide d'un Boeing 747. Toutefois, c'est Pratt&Whitney Canada qui gérait ces installations en raison de la proximité de Longueuil. En avril dernier, Pratt&Whitney a décidé de regrouper ses activités d'essais en vol à Mirabel, ce qui représente un investissement de 90 millions. «Le déménagement des équipements de Plattsburgh à Mirabel sera complété d'ici quelques semaines», a fait savoir M. Hamelin. Éventuellement, les équipements de Saint-Hubert suivront, dont le Boeing 720, qui sera remplacé par un Boeing 747. Lorsqu'il sera pleinement en opération, au printemps prochain, le nouveau centre d'essais comptera environ 75 employés. Une trentaine proviendront de Saint-Hubert, une quarantaine constitueront de nouveaux emplois. Le maire de Mirabel, Hubert Meilleur, a affirmé qu'il serait logique d'installer la nouvelle usine d'assemblage du PW800 à proximité du centre d'essais. «C'est moins dispendieux que de partir, d'aller à l'extérieur, de déplacer du personnel pour faire des essais», a-t-il déclaré. P&aWC fait définitivement les manchettes ces jours-ci. Lundi dernier, l'entreprise a annoncé un investissement de 360 millions dans ses activités de recherche et développement à Longueuil. Là-dessus, une somme de 125 millions provient du gouvernement du Québec sous la forme d'investissement remboursable par des redevances.