Search the Community

Showing results for tags 'plattsburgh'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 4 results

  1. Pratt & Whitney songe à Mirabel 16 août 2007 - 06h32 La Presse Marie Tison Grossir caractèreImprimerEnvoyer Pratt & Whitney Canada envisage la possibilité de déménager à Mirabel toutes ses activités d'essais en vol. Le motoriste pourrait aussi décider de transférer toutes ses activités à Plattsburgh. À l'heure actuelle, P&WC effectue une partie de ses essais à Plattsburgh et une autre partie à Saint-Hubert. Or, la piste principale de l'aéroport de Saint-Hubert n'est pas assez longue et pas assez robuste pour qu'il soit possible d'y rapatrier toutes les activités d'essais en vol. «Nous examinons différentes possibilités, a déclaré la vice-présidente aux communications de P&WC, Nancy German. Il y a des avantages à avoir toutes les opérations d'essais en vol au même endroit. Ça a du bon sens au point de vue opérationnel, question d'efficacité et de coûts.» Elle a toutefois précisé que les activités d'essais en vol fonctionnaient quand même bien à l'heure actuelle dans les centres de Plattsburgh et de Saint-Hubert. L'entreprise pourrait donc choisir le statu quo. À Saint-Hubert, P&WC utilise un vieux Boeing 720 pour tester ses moteurs en plein vol. En raison de sa taille moyenne, l'appareil peut facilement décoller et atterrir de l'aéroport. À Plattsburgh, P&WC utilise plutôt un Boeing 747, un appareil qui ne pourrait pas utiliser les installations de Saint-Hubert. Mme German n'a pas voulu dire si le motoriste entendait utiliser d'autres B747 dans l'avenir. La société qui gère l'aéroport de Saint-Hubert, DASH-L (Développement aéroport Saint-Hubert de Longueuil), s'inquiète à l'idée de voir P&WC transférer ailleurs son centre d'essais en vol. Ce centre d'essais n'emploie qu'une vingtaine de personnes, comme celui de Plattsburgh, mais le président du conseil de DASH-L, Jean-Jacques Rainville, estime que la concentration de tous les essais à Saint-Hubert pourrait entraîner la création de 300 emplois indirects. DASH-L entend rénover ses infrastructures et refaire sa piste d'atterrissage dans le cadre d'un projet de 300 millions de dollars. Ce montant comprendrait un investissement de 150 millions de P&WC pour la construction d'un hangar et de bureaux administratifs. DASH-L espère également recevoir une aide financière de 25 millions de la municipalité de Longueuil, 18 millions du gouvernement du Québec et 70 millions du gouvernement fédéral. Or, Ottawa se laisse tirer l'oreille. «Nous n'avons pas eu de nouvelles récemment avec la période des vacances, a déclaré le directeur général de DASH-L, Jacques Malenfant. Nous attendons plus d'information vers la mi-septembre.» Cette demande d'aide financière a cependant indisposé Aéroports de Montréal (ADM). Son président-directeur général, Jim Cherry, a rappelé qu'ADM ne recevait aucune subvention et il s'est demandé pourquoi il y aurait une politique de deux poids, deux mesures dans la région de Montréal. Il a fait valoir qu'il y avait des pistes disponibles à Mirabel et qu'il n'était donc pas nécessaire de subventionner de nouvelles pistes à Saint-Hubert. M. Malenfant a soutenu hier que le gouvernement fédéral avait promis de financer la réfection de la piste lors de la cession de l'aéroport de Saint-Hubert à DASH-L, en 2004. P&WC a quand même décidé d'aller faire un petit repérage à Mirabel. «Ils sont venus voir les pistes, les hangars, a déclaré la vice-présidente aux affaires publiques d'ADM, Christiane Beaulieu. Il s'agissait notamment de voir s'il y avait des espaces suffisants, parce que nous avons déjà commencé à combler l'espace qu'occupait Air Transat à l'époque.» Mme Beaulieu a indiqué qu'il serait bien préférable de voir P&WC conserver ses activités d'essais en vol au Québec plutôt que tout transférer à Plattsburgh. «Surtout que Plattsburgh essaie de manger dans notre lunch en se présentant comme l'aéroport de Montréal aux États-Unis, a-t-elle lancé. Et ils sont subventionnés pas à peu près: ils ont reçu d'énormes subventions lorsque la base militaire a quitté l'aéroport.» Effectivement, l'aéroport international de Plattsburgh essaie de courtiser les voyageurs montréalais avec un site Internet bilingue ainsi que des informations sur le trajet Montréal-Plattsburgh et le passage de la frontière.
  2. Les ventes du fabricant de harnais et câbles B3CG -fournisseur de Volvo Nova Bus, le constructeur d'autobus urbains de Saint-Eustache- vont bondir de 50% grâce aux carnets de commandes gonflés et à sa nouvelle usine de Plattsburgh, dans l'État de New York. Pour en lire plus...
  3. http://www.montrealgazette.com/Spirit+Airlines+launch+Plattsburgh+flights/3741006/story.html
  4. 18 juin 2007 Depuis le 18 juin, l'aéroport Montréal-Trudeau doit affronter la concurrence américaine avec l'ouverture du premier aéroport bilingue anglais-français à Plattsburgh, situé à une heure de la métropole. Sur son site web, l'Aéroport international de Plattsburgh est présenté comme l'aéroport américain de Montréal. Plattsburgh se définit d'ailleurs comme « la banlieue américaine de Montréal », « la porte d'accès dans le couloir Québec-New York ». Les gestionnaires de l'aéroport souhaitent convaincre les touristes et les gens d'affaires québécois qui s'envolent pour les États-Unis et les Caraïbes de prendre l'avion à Plattsburgh plutôt qu'à Montréal. Ils espèrent même que 70 % de la clientèle viendra de Montréal. La curiosité est au rendez-vous car les autorités de l'aéroport indiquent que le site web reçoit en moyenne 30 000 clics par jour.L'aéroport s'affiche comme un aéroport bilingue, qui a des installations de pointe, qui est situé à une heure à peine de Montréal, et qui offre un stationnement gratuit. Le journal web Flash Floride indique que les billets sont beaucoup moins chers qu'à l'aéroport Montréal-Trudeau, et que le voyageur épargne sur la taxe. À titre d'exemple, il est indiqué qu'un billet Plattsburgh-Orlando ne coûtera que 198 $ comparativement à Montréal-Orlando qui coûte 351 $ en plus des taxes. Sans prendre de détour, le journal indique nettement ses préférences: « L'aéroport de Montréal va manger les pissenlits par les racines et ce sera tant pis. À force de toujours vouloir charger le gros prix et taxer les citoyens, ces derniers trouvent d'autres solutions ». L'aéroport a été aménagé sur une ancienne base militaire désaffectée. Sa piste de 4 km de long peut accueillir des gros porteurs. Si le service aérien est limité au cours des premiers mois, une expansion n'est pas pour l'instant prévue.