Search the Community

Showing results for tags 'placement'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 56 results

  1. McGill takes 12th spot in global ranking ELIZABETH CHURCH From Thursday's Globe and Mail November 8, 2007 at 5:05 AM EST An international ranking of universities has put Montreal's McGill University in 12th spot, the highest rank to be reached by a Canadian institution. The annual rating, done by London-based Times Higher-QS World University Rankings, moved McGill up from its 21st placement last year. Ten other Canadian universities made the top 200 list, with the University of British Columbia finishing in the 33rd spot and the University of Toronto in the 45th. "This is such a source of pride for us. It shows that McGill is moving in the right direction," principal Heather Munroe-Blum said. The placement means McGill is now the top-ranked public university in North America, she said. It also demonstrates that the practice of concentrating resources on areas of excellence such as neuroscience, developmental biology and law is showing results, she added. "We have chosen our spots very carefully in areas where we can be leaders in the world." The rating, which was to be released this morning in London, comes at an important time for McGill as it looks to tap its network of alumni for a major fundraising campaign and is striving to increase its profile. Harvard University once again was placed at the top of the international ranking, which was conducted by an independent firm, sold off by the owners of the Times of London in 2005. Oxford, Cambridge and Yale all shared second place. The survey considers a number of factors in its rankings and gathers input from more than 5,000 academics around the world.
  2. Cette fois, une somme de 78,6 M$ est réclamée de la Caisse de dépôt et placement du Québec pour les quelque 9200 personnes qui avaient investi dans les fonds Évolution. Pour en lire plus...
  3. Le 30 mai dernier, Henri-Paul Rousseau a annoncé qu'il quittait son poste de président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec. Une fois la surprise passée, le comité de sélection chargé de trouver son successeur s'est mis au boulot. Qui sera le successeur d'Henri-Paul Rousseau? Pour en lire plus...
  4. Power Corporation du Canada a vu ses profits reculer légèrement au troisième trimestre à la suite d'une baisse de ses revenus de placement. Pour en lire plus...
  5. La Cour suprême du Canada a annoncé vendredi qu'elle refusait d'entendre la demande d'appel présentée par le groupe d'investisseurs qui conteste le plan de restructuration des 32 milliards $ de papier commercial adossé à des actifs (PCAA), un type de placement gelé depuis l'éclosion de la crise du crédit, il y a un an. Pour en lire plus...
  6. L'ancien patron du géant des communications BCE est nommé président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec. Pour en lire plus...
  7. Mis au repos par son médecin jusqu'au 10 décembre, le PDG de la Caisse de dépôt et placement du Québec voit son congé de maladie prolongé jusqu'au 5 janvier prochain. Pour en lire plus...
  8. Le gouvernement Charest nommera l'actuel président et chef de la direction par intérim à la tête de la CDPQ, selon La Presse. L'annonce pourrait en être faite dès aujourd'hui, rapporte Radio-Canada. Pour en lire plus...
  9. La Caisse de dépôt n'est pas au bout de ces peines dans le dossier du papier commercial (PCAA). Tout indique qu'elle devra à nouveau dévaluer son placement de quelque 2 milliards de dollars, a pu constater La Presse. Pour en lire plus...
  10. L'offre a ete annoncee il y aquelques semaines. Par contre je n'avais pas realiser que Cominar mettait la main sur la Gare centrale... Cominar émet pour 125 millions de dollars de nouvelles unités. Le plus grand fonds de placement immobilier du Québec et plus grand propriétaire commercial de la province met 5 734 000 nouvelles parts en circulation. Le produit de l'émission d'unités servira à réduire sa dette issue du crédit courant et à «financer le programme d'acquisition et de développement continu de Cominar», selon le communiqué émis par le fonds de placement immobilier (FPI). La société de Québec a lancé le 2 décembre une offre d'achat non sollicitée du FPI montréalais Canmarc, l'ancien FPI Homburg. Au comptant, Cominar propose 838,2 millions de dollars pour Canmarc, notamment propriétaire de la Gare centrale, à Montréal, soit 15,30 $ par unité au moment de la proposition. Cominar offre aussi d'échanger 0,7054 unité de son titre contre une unité de Canmarc, jusqu'à concurrence de 16 millions d'unités de Cominar échangées. Quelques jours avant, le 28 novembre, Cominar avait déjà augmenté ses parts dans Canmarc à 15,1 %, en achetant 3,1 millions d'unités. Le FPI de Québec est ainsi devenu le deuxième plus grand actionnaire de Canmarc.
  11. MONTRÉAL - L'affrontement entre les syndicats de la construction et Québec concernant le placement syndical s'est poursuivi à Montréal vendredi. Le projet de copropriétés Le Liguori, qui se trouve dans le quartier Villeray, a été paralysé dès 10 h. Des délégués syndicaux de la FTQ-Construction se sont présentés sur les lieux et ont demandé à une trentaine de travailleurs de quitter le chantier. Seuls quelques ouvriers, dont le travail ne peut être interrompu, sont restés sur place. Les syndicats ont manifesté leur mécontentement relativement au projet de loi 33 du gouvernement Charest qui vise à abolir le placement syndical dans le milieu de la construction. Le Liguori est un projet de 211 unités en copropriété du Groupe immobilier Van Houtte qui se trouve boulevard Crémazie, près de Lajeunesse. Sur l'heure du midi, un autre chantier de construction a été paralysé dans la métropole. Le projet de résidence pour aînés du Groupe Maurice dans le quartier Ahuntsic, Les jardins Millen, a été déserté par les employés. Ailleurs en province Ce n'est pas que Montréal qui a été touchée par ces manifestations des syndicats de la construction vendredi. À Châteauguay, le chantier du prolongement de l'autoroute 30 a lui aussi arrêté. Il semble que tout se soit fait très rapidement, puisque jusqu'à ce midi, tout se déroulait rondement sur le terrain. Il s'agit d'une action éclatante et symbolique, puisque le prolongement de la 30 a été un enjeu électoral important. Le plus important chantier du Saguenay-Lac-Saint-Jean a lui aussi été paralysé. Le projet AP60 de Rio Tinto Alcan, à Saguenay, où travaille un millier d'employés a cessé toute activité dès 8 h le matin. Le syndicat a affirmé que cet arrêt de travail avait lieu pour protester contre le gouvernement, mais la compagnie a dit de son côté que c'est elle qui a fait cesser les opérations, car des travailleurs auraient commis des gestes « non sécuritaires ». Grande démonstration lundi? Le chargé de projet du Liguori a confié à TVA Nouvelles qu'il pourrait y avoir une grande perturbation sur les chantiers de construction de la province, lundi prochain. Il semble que certains grands chantiers, comme celui des hôpitaux du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) et du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), pourraient aussi être touchés. De son côté, la ministre du Travail, Lise Thériault, a appelé les entrepreneurs à porter plainte contre les syndicats auprès du gouvernement ou encore à la Commission de la construction du Québec (CCQ).
  12. À moins d'un revirement spectaculaire en Bourse, l'année 2008 s'annonce l'une des pires en 10 ans pour la Caisse de dépôt et placement. Pour en lire plus...
  13. La Caisse de dépôt et placement a vendu sa participation de 10% dans cette compagnie financière qu'elle avait acquise en 2005 pour environ 80 M$. Pour en lire plus...
  14. La Caisse de dépôt et placement du Québec devra débourser plus de 75 millions $ en honoraires dans le dossier du papier commercial adossé à des actifs (PCAA). Pour en lire plus...
  15. Un couple de Montréal vient d'intenter une poursuite judiciaire contre un gestionnaire qui leur a fait perdre près d'un million de dollars en quelques jours avec des placements dits «prudents». Pour en lire plus...
  16. La Caisse de dépôt et placement a acheté un million d’actions de la Montréalaise dans le trimestre conclut le 30 septembre augmentant sa participation à 25% selon les chiffres de la SEC. Pour en lire plus...
  17. Lors d'une conférence de presse, la Caisse de dépôt et placement du Québec assure qu'elle n'éprouve aucun problème de liquidités, malgré le contexte actuel. Pour en lire plus...
  18. Publié le 30 mars 2009 à 19h27 | Mis à jour à 19h30 Des millions pour des loges au Centre La Presse La Presse Canadienne Montréal Cinq grandes sociétés d'Etat québécoises dépensent chaque année plus d'un million de dollars pour la location d'une ou plusieurs loges au Centre Bell, selon ce qu'a appris Radio-Canada. Depuis l'ouverture du Centre Bell (anciennement nommé Centre Molson) en 1996, Loto-Québec, Hydro-Québec, la Société des alcools du Québec, la Caisse de dépôt et placement et la Société générale de financement ont ainsi dépensé collectivement près de 10 millions $. Une spécialiste en éthique de l'Université Laval interviewée par la chaîne publique a indiqué que ces dépenses ressemblent fort «à une folie» et à «une dépense extravagante». Elle s'interroge quant à la nécessité de dépenser autant d'argent pour ces loges. Depuis 1996, Loto-Québec a dépensé plus de 4 millions $ pour deux loges, selon les chiffres obtenus par Radio-Canada. Hydro-Québec a déboursé 2 millions $ pour une loge, qu'elle dit partager avec des organismes communautaires. La SAQ et la Caisse de dépôt et placement ont chacune dépensé 1,5 million $, tandis que la Société générale de financement a payé 395 000 $. Les porte-parole des sociétés d'Etat ont affirmé à Radio-Canada que les loges sont utilisées dans un objectif de développement des affaires.
  19. Allez voir le site de Lemay Michaud, section projets - corporatif. Je crois que c'est proche du siège social de la Caisse de Dépôt et Placement. En a-t-on déjà parlé? http://www.lemaymichaud.com/
  20. Ce n'est pas tant la compétence que la «culture des affaires» de Michel Sabia à la tête de la Caisse de dépôt et placement du Québec qui ne fait pas l'unanimité. Pour en lire plus...
  21. Pendant son absence, Richard Guay a confié les rênes de la Caisse de dépôt au doyen du comité de placement, Fernand Perreault. Pour en lire plus...
  22. La société Ivanhoé Cambridge, l'une des principales filiales immobilières de la Caisse de dépôt et placement du Québec, poursuit son expansion au Brésil. Pour en lire plus...
  23. La Caisse de dépôt et placement qui est dans la tourmente depuis plusieurs jours va faire le point sur sa situation lors d’un point de presse très attendu qui se déroulera à 16h00. Pour en lire plus...
  24. La Caisse de dépôt et placement pourrait perdre jusqu'à 4 G$ Le chiffre a été lancé mardi à l'Assemblée nationale par le chef de l'opposition, Mario Dumont. Source: Decarel.com La Caisse de dépôt et placement du Québec pourrait perdre jusqu'à 4 G$ dans la crise dite des "papiers commerciaux", selon l'Action démocratique. Le chiffre a été lancé mardi à l'Assemblée nationale par le chef de l'opposition, Mario Dumont, et son collègue adéquiste de Chauveau, Gilles Taillon, qui accusent le gouvernement Charest de "camouflage" dans ce dossier. L'Action démocratique a tenté à plusieurs reprises mardi à l'Assemblée nationale de savoir du premier ministre Jean Charest quelle valeur la Caisse détient en hypothèques à risque et quelle proportion de ces investissements inclut-elle dans d'éventuelles pertes. Selon des données qui circulent et dont le chef adéquiste a fait état sans les prendre à son compte, la Caisse détiendrait la moitié des 35 G$ d'hypothèques à risque possédées au Canada, soit une valeur de quelque 17 G$. Les pertes subies dans ce portefeuille seraient évaluées à une somme variant entre 1,5 G$ et 4 G$. A l'Assemblée nationale, M. Dumont a rappelé que toutes les banques canadiennes avaient, au cours des dernières semaines, rendu publiques leurs provisions pour pertes. Dans un geste de transparence, la Caisse, qui gère l'argent de tous les Québécois, devrait en faire autant, ont clamé MM. Dumont et Taillon. Le député Taillon a même soutenu que si la Caisse s'était procurée tant d'éléments à risque dans son portefeuille d'investissements, c'est qu'elle avait reçu une commande de rendement très élevé de la part du gouvernement. Il croit que ce sont les retraités qui vont devoir payer pour ce risque pris par la Caisse. Cette dernière gère les sommes que lui confient notamment la Régie des rentes et le Régime de retraite des employés du gouvernement et du secteur public.
  25. Floué par Vincent Lacroix dans ce scandale financier, l'investisseur Réal Ouimet veut récupérer son argent en poursuivant la Caisse de dépôt et de placement. Pour en lire plus...