Search the Community

Showing results for tags 'pires'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 16 results

  1. Probablement un des pires noms que j'ai vu à date pour un projet... Le projet est situé sur le boulevard Gouin, à l'est du nouveau pont de la 25. La densité de ces condos détonne dans un endroit à l'architecture déjà très hétérogène. Un rendu trouvé sur le web: Une photo de la construction:
  2. Même s'ils se disent prêts à collaborer contre la fraude fiscale, la Suisse, le Luxembourg et l'Autriche appréhendent les pires conséquences si les pressions internationales entraînent la fin du secret bancaire. Pour en lire plus...
  3. Le patron de la Réserve fédérale des États-Unis ne croit pas que les pires craintes pour les deux géants du financement hypothécaire se concrétiseront. Pour en lire plus...
  4. La Corporation des associations de détaillants d'automobiles demande au gouvernement fédéral d'intervenir avec vigueur pour aider l'industrie qui traverse une des pires périodes de son histoire. Pour en lire plus...
  5. À moins d'un revirement spectaculaire en Bourse, l'année 2008 s'annonce l'une des pires en 10 ans pour la Caisse de dépôt et placement. Pour en lire plus...
  6. Le Québec, un des pires marchés du travail sur le continent 28 août 2008 - 09h50 Presse Canadienne Une étude conclut que le Québec se classe à l'avant-dernière place en matière de performance de son marché du travail au Canada, l'une des pires en Amérique du Nord. L'étude publiée jeudi par l'Institut Fraser compare la performance du marché du travail dans les 10 provinces canadiennes et les 50 États américains. Jean-François Minardi, analyste de politiques publiques à l'Institut, indique que le Québec souffre d'un taux de chômage élevé, d'un important chômage de longue durée et la province affiche également l'un des plus mauvais résultats en matière de productivité du travail dans toute l'Amérique du Nord. L'étude comprend une mesure de la performance du marché du travail fondée sur cinq indicateurs soit la croissance totale du niveau d'emploi, celle de l'emploi dans le secteur privé, les taux de chômage, la durée des périodes de chômage et la productivité du travail sur une période s'étalant de 2003 à 2007. Le taux de chômage et la durée de recherche d'un emploi associés à la productivité des travailleurs ainsi que la mauvaise performance en matière de création d'emplois dans le secteur privé ont eu une influence négative sur le résultat global de la province. L'Alberta a le marché du travail le plus performant de toute l'Amérique du Nord, tandis que la Colombie-Britannique se classe deuxième au Canada et 11e en Amérique du Nord. En matière d'emploi dans la fonction publique, un écart est visible entre les provinces canadiennes et les États américains. Le Québec se classe 51e sur 60 en raison de son taux élevé d'emploi dans la fonction publique qui représente 19,8% de l'emploi total de la province. L'étude révèle aussi que le Québec a un taux de syndicalisation de 40,2%. Une raison expliquant ce taux de syndicalisation élevé est la législation du travail québécoise qui est, selon l'Institut, favorable aux syndicats. Or, la recherche démontre que les lois qui régissent les rapports entre employeurs et employés freinent la performance des marchés du travail lorsqu'elles favorisent un groupe au détriment d'un autre.
  7. Le pays que s'apprête à diriger Barack Obama traverse en ce moment l'une des pires crises économiques de son histoire. À l'aube de la nouvelle présidence, petit état des États. Pour en lire plus...
  8. Une étude de l'Institut Fraser conclut que le Québec se classe à l'avant-dernière place en matière de performance de son marché du travail au Canada, l'une des pires en Amérique du Nord. Pour en lire plus...
  9. Le président de la Réserve fédérale américaine estime que la crise ne s'est pas affaiblie et qu'elle a commencé à toucher le reste de l'économie. Pour en lire plus...
  10. Quelle que soit leur taille, les caisses de retraite canadiennes ont sans aucun doute connu en 2008 les pires rendements de leur histoire, provoqués par la débâcle boursière. Pour en lire plus...
  11. Je sais que c'est un sujet sensible ici, mais je le partage quand même. http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/transports/201309/09/01-4687615-congestion-la-solution-de-labeaume-passe-par-lauto-avant-le-tramway.php Labeaume ne fait désormais plus du tramway une priorité, mais plutôt l'élargissement des autoroutes (sans voies réservées pour le RTC)... moi qui le défendait parfois, il est sans doute (juste pour ça) un des pires maires. Ce n'est pas une vision d'avenir que de répéter les erreurs du passé! Vous en pensez quoi?
  12. Si l'on se fie à ce que démontrent les taux d'emprunt de court terme, la crise qui a failli emporter Bear Stearns aurait déjà connu ses pires moments. Pour en lire plus...
  13. Les profits réalisés par le secteur canadien des pièces automobiles ont chuté de 38% cette année et atteint leur plus faible niveau en neuf ans. Pour en lire plus...
  14. Le Journal de Montréal 20/05/2007 Interrogés dans un sondage sur les qualités et les défauts qu'ils se reconnaissent, les Québécois disent d'abord se trouver chaleureux et ouverts d'esprit... mais aussi chialeux et mous. Sondés sur le site de l'Indice relatif du bonheur, les 1 465 répondants devaient classer dans l'ordre dix qualités qui les caractérisent bien et faire de même avec dix défauts. En tête de liste des qualités, on retrouve chaleureux, ouvert d'esprit, généreux, débrouillard. Alors qu'en dixième place on retrouve discipliné, juste après optimiste et courageux. «Je ne suis pas surpris des résultats, on est un peuple un peu complexé, c'est triste mais c'est la réalité», avance Pierre Côté, auteur des enquêtes réalisées sur le site de l'Indice relatif du bonheur qu'il a lui-même créé. Plaignard, mou, complexé... Les pires défauts des Québécois seraient justement selon eux, par ordre d'importance, d'être plaignard, mou, complexé et paresseux. Intolérant, immature et prétentieux arrivent respectivement en huitième, neuvième et dixième places. Fait intéressant, les plus jeunes Québécois se disent beaucoup moins complexés que les gens de plus de 55 ans et les personnes détenant un diplôme universitaire. Les plus jeunes nous auraient-ils débarrassés de l'expression «né pour un petit pain»? «C'est l'aspect positif du sondage. Les jeunes ne sont pas complexés. Pour eux, il n'existe pas de frontières. Ils n'ont pas connu la restriction liée à la religion ou à l'argent», croit Pierre Côté. Les jeunes plus sévères Une forte proportion de ces jeunes, soit 24%, juge que les Québécois sont paresseux. Une donnée qui ne devrait pas déplaire à l'ancien premier ministre Lucien Bouchard. «Ils sont sévères, mais il y a peut-être une part d'autoévaluation là-dedans.» De façon générale, les Québécois sont probablement trop critiques envers eux-mêmes, nuance-t-il. «On n'est pas si pires que ça !» Le sondage réalisé par l'IRB a été tenu auprès de 1 465 répondants. La marge d'erreur est de 2,5%. Les 5 défauts les moins tolérés des québécois: 1) Une personne hypocrite 2) Une personne malhonnête 3) Une personne menteuse 4) Une personne manipulatrice 5) Une personne malpropre (Source: Indice relatif du bonheur )
  15. La Caisse de dépôt et placement du Québec pourrait dévoiler les pires résultats financiers de son histoire ce matin. Les chiffres seront publiés à 10h30. Pour en lire plus...