Search the Community

Showing results for tags 'pièces'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 33 results

  1. Une entreprise norvégienne investira 600 millions de dollars dans l'ancienne papetière d'UPM Kymmene à Miramichi. Elle compte employer plus de 300 personnes d'ici trois ans afin de fabriquer des pièces de panneaux solaires. Pour en lire plus...
  2. Aux prises avec de lourdes dettes, la direction de Nortel envisagerait de vendre l'entreprise en pièces détachées à ses concurrents plutôt que de la restructurer pour payer ses créanciers. Pour en lire plus...
  3. Uni-Select: à grande vitesse vers les États-Unis 8 septembre 2008 - 06h00 La Presse Réjean Bourdeau Le 31 août dernier, Uni-Select (UNS) a fêté un bel anniversaire: il y a 10 ans qu'elle est installée aux États-Unis. À l'époque, l'entreprise de Boucherville avait acheté un distributeur de pièces d'automobiles du Minnesota. Du coup, ses ventes au sud de la frontière avaient bondi à 60 millions US. Aujourd'hui, avec l'achat prévu de Parts Depot, sur la côte Est, son chiffre d'affaires américain s'élèvera à 800 millions US! Click here to find out more! Et ce n'est pas fini, précise le grand patron d'Uni-Select. "Pour les trois prochaines années, on veut ajouter 100 à 150 millions US de ventes par an grâce à des acquisitions", affirme Richard Roy. Belles occasions d'affaires Si c'est le cas, le distributeur québécois verra ses revenus grandir d'au moins 10% par année, si on ajoute 2% de croissance organique. Le marché américain lui offre de belles occasions d'affaires. "Le volume global des petits acteurs est d'au moins 15 milliards de dollars, constate le président. Il y a donc beaucoup d'espace." Même si les 13 plus grandes sociétés ont des ventes totales de 20 milliards US, le secteur des distributeurs de pièces d'automobiles reste très fragmenté. "Il y a de nombreuses sociétés qui ont moins de 100 millions de chiffres d'affaires, explique M. Roy. Ce sont celles qui nous intéressent." Un des défis opérationnels pour ces entreprises est de gérer la multiplication des stocks de pièces pour les autos et les camions. "Pour suivre, elles doivent investir dans les technologies, remarque le dirigeant. Certaines sociétés ont de la difficulté à le faire." Uni-Select n'a pas ce problème. Au cours des quatre prochaines années, elle prévoit investir environ 50 millions dans ses systèmes informatiques. L'outil de gestion Cette initiative lui permettra d'améliorer son service à la clientèle, de mieux gérer ses entrepôts et d'avoir la bonne information pour gérer efficacement. Il faut dire qu'il peut y avoir jusqu'à 350 000 pièces différentes par entrepôt! Le rôle d'Uni-Select est de regrouper toutes les pièces fabriquées par les manufacturiers et de les offrir à des grossistes, qui les vendront à des installateurs et à des garagistes. L'entreprise québécoise distribue 90% des pièces au secteur commercial. Le reste est pour les détaillants. L'ENTREPRISEDeuxième distributeur canadien de pièces de remplacement, équipement, outillage et accessoires pour véhicules automobiles et septième aux États-Unis. Son réseau sert plus de 2000 marchands indépendants et plus de 3000 points de vente en Amérique du Nord. Uni-Sélect emploie 5500 personnes et affiche des ventes de 1,4 milliard. Ses actions (UNS) sont échangées à la Bourse de Toronto.
  4. Le fabricant de pièces mettra à pied jusqu'à 500 employés dans la région de Guelph. Pour en lire plus...
  5. Stimulées par de récentes acquisitions, les ventes du distributeur de pièces d'automobiles de Boucherville ont progressé de 6,2% alors que les profits se sont élevés à 12,7 M$. Pour en lire plus...
  6. Le fabricant de pièces automobiles Progressive Moulded Products ferme ses 11 usines de la région de Toronto et met à pied 2000 employés. Pour en lire plus...
  7. http://www.citylab.com/navigator/2015/02/play-god-with-this-customizable-miniature-city/385054/?utm_source=SFFB NAVIGATOR Play God With This Customizable Miniature City The 3D-printed buildings are based on architecture in New York, Chicago, and elsewhere, and can glow at night. JOHN METCALFE @citycalfe 7:00 AM ET Comments Image Ittyblox Ittyblox Perfect for the urban-planning wonk who wants to build a personal city—or the destructive child who'd like to stomp one to bits—are these tiny, customizable dioramas, which include skyscrapers that can be hacked to glow in the dark. The adult toys, called Ittyblox, are 3D-printed by the New York/Netherlands company Shapeways, and include a variety of constituent pieces. There's this glassy, jet-black Chicago office tower, for instance, and also a cute clump of New York townhouses. Each one has a different footprint, so arranging them to fit the baseplate might require a bit of "Tetris" skill. But don't worry about troublesome zoning issues—you're the god of this Twilight Zone civilization. At least some pieces, like the 1:1000-scale Guggenheim Museum and Tudor City building, are based on real-life structures. And all are cut with fantastic detail. Here's the product description for that Chicago tower: "Because some offices have their sun shades down, there is a variation in window color. The rooftop is detailed with a few air conditioning units." The blocks range from $6 to $93, with multibuilding sets accounting for the more expensive prices; add in $20 for the baseplate plus shipping. Making the buildings glow requires work, though it's probably worth it to the hardcore model fan; some of the windows are cut out and will become illuminated if underlit with an LED. Check out this guide for detailed instructions. sent via Tapatalk
  8. http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2013/06/18/003-quebec-projets-aeronautique-bourget.shtml
  9. Le décollage de Mecachrome Après un an de préparatifs, de mise en place d’équipements ultra-perfectionnés et d’ajustements de toutes sortes dans sa toute nouvelle usine de Mirabel, la compagnie Mecachrome vient de compléter la production et l’assemblage de sa première caisse de train d’atterrissage avant pour les avions Airbus A-330 et A-440. La première d’une longue série de livraisons. Mecachrome Canada a été retenue par Airbus pour devenir un partenaire de tiers 1, ce qui signifie dans le jargon de l’aéronautique qu’Airbus a décidé de confier à Mecachrome toute la fabrication et l’assemblage final des caisses de train d’atterrissage qui équiperont dorénavant tous les A-330 et A-440 qui vont sortir de son usine d’assemblage de Toulouse. Il s’agit d’une pièce d’équipement majeure, une structure primaire qui doit résister à des charges importantes puisqu’elle abrite le train d’atterrissage et qu’elle doit supporter le choc des décollages et des atterrissages. Mecachrome, qui exploite deux centres de fabrication, l’un à Montréal-Nord et l’autre à Mirabel, usine depuis des années des pièces de haute précision pour le secteur automobile et de l’aérospatiale, mais elle a décidé, il y a trois ans, de s’imposer dans l’industrie comme un intégrateur. C’est-à-dire qu’elle veut fabriquer et assembler tous les éléments d’équipements importants de plusieurs familles d’avions, fonction qui était anciennement assumée par les fabricants. Le contrat des caisses d’atterrissage des A-330 et A-440 est un premier jalon de la transformation de Mecachrome. L’entreprise réalise elle-même dans son usine de Mirabel 200 des 650 pièces qui composent la structure. La fabrication des pièces mineures, tels les rivets et les boulons, est donnée en sous-traitance, mais c’est Mecachrome qui est responsable de ses fournisseurs. Elle livre à Airbus une pièce finie, complète, testée qui sera assemblée à Toulouse selon le mode juste-à-temps. C’est donc dire que l’assemblage final de la première caisse a mobilisé toutes les énergies des employés de l’usine de Mirabel, lesquels ont réussi le tour de force de livrer la pièce deux jours avant l’échéancier. «On avait un an pour préparer l’usine pour cet important contrat. On a perdu du temps au départ, et il a fallu réajuster le tir. On aura mis finalement sept mois pour terminer la chaîne de production. Ç’a été un vrai travail d’équipe», observait cette semaine Guillaume Casela, président de Mecachrome International, lors d’une visite à l’usine de Mirabel. Du travail en perspective Mecachrome va assembler cette année 35 caisses de train d’atterrissage d’Airbus et va atteindre l’an prochain son rythme de croisière avec une production annuelle de 60 caisses. Airbus a déjà livré 868 appareils A-330 et A-440 et son carnet de commandes compte 739 avions à livrer, ce qui assure plus de 10 années de production à l’usine de Mirabel. Mecachrome fabrique aussi à Mirabel 150 pièces pour Bombardier, pour les CRJ700 et CRJ900 de même que le Global Express. La nouvelle usine de Mecachrome fabrique de plus les nervures d’ailes pour les avions de série 170 d’Embraer, qui doit livrer cette année 10 appareils par mois. Enfin, Mecachrome a obtenu de Boeing le contrat de fabrication exclusif des cadres de fuselage arrière de ses nouveaux B-787 qui seront fabriqués en titane. Comme tous les fabricants, Boeing a décidé de hausser considérablement l’utilisation du titane dans ses avions, un métal plus solide et plus léger que l’aluminium, ce qui a amené Mecachrome à faire l’acquisition de nouveaux équipements, des machines à contrôle numérique qui coupent le métal au millième de millimètre. L’usine est équipée d’une de ces énormes machines et en installera deux autres d’ici à l’an prochain. Mecachrome exploite aussi trois machines à usiner l’aluminium et en installera trois autres d’ici à la fin de l’année. «On travaille avec tous les fabricants mais on veut s’imposer davantage comme intégrateur et participer à un plus grand nombre de leurs familles de produits», affirme Guillaume Casela. Trois ans après son implantation à Mirabel, Mecachrome réalise cette année son vrai décollage. http://argent.canoe.com/lca/chroniqueurs/jeanphilippedecarie/archives/2008/02/20080212-225916.html
  10. Augmentation des exportations internationales du Québec en novembre Québec, le 26 janvier 2007 – Les exportations internationales de marchandises du Québec, en dollars constants désaisonnalisés et aux prix de 1997, progressent de 2,3 % en novembre 2006 par rapport au mois précédent. Elles surpassent par ailleurs de 1,0 % leur volume cumulé des 11 premiers mois de 2005. C’est ce qu’indique l’information diffusée aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec sur le commerce international de marchandises en base douanière. Quatorze des 25 principaux groupes de produits exportés par le Québec ont enregistré une augmentation en novembre, notamment les machines et le matériel de bureau, les pièces d’avion, les moteurs d’avion, ainsi que les instruments de mesure. Parmi les 11 groupes en baisse, l’aluminium, les avions, de même que le matériel et l’outillage, présentent les principaux reculs. En novembre, après trois mois de lente progression, les exportations vers les États-Unis, mesurées en dollars courants non désaisonnalisés reculent d’un peu plus de 2 %. Les exportations d’aluminium et de cuivre se maintiennent à un niveau élevé, tandis que les ventes d’avions s’accroissent de façon significative par rapport à octobre. Mais plusieurs produits encaissent un recul notable, notamment le matériel et l’outillage, les métaux précieux, les pièces d’automobile et les vêtements. De leur côté, les exportations vers l’Europe régressent d’un peu moins de 4 %. Les ventes d’avions et d’aluminium enregistrent de très forts reculs, mais les ventes de cuivre, d’instruments de mesure, de déchets de fer et de papier journal connaissent une progression importante. Quant aux exportations vers l’Asie, après une baisse marquée en octobre, elles augmentent de façon notable en novembre. Les avions, les viandes, les minerais et concentrés de zinc, la pâte de bois et les produits chimiques organiques affichent les hausses les plus importantes. Mais plusieurs autres produits présentent également des gains importants par rapport au mois précédent. Baisse des importations en novembre Les importations internationales de marchandises du Québec, en dollars constants désaisonnalisés et aux prix de 1997, diminuent de 3,3 % en novembre par rapport au mois précédent. Toutefois, elles surpassent de 5,2 % leur volume cumulé des 11 premiers mois de 2005. Dix des 25 principaux groupes de produits importés par le Québec présentent des hausses en novembre, en particulier les avions, les minerais, les concentrés et les déchets métalliques, le pétrole brut et les pièces de véhicules automobiles. Parmi les 15 groupes en baisse, les tubes électroniques et les semi-conducteurs, les médicaments, les ordinateurs, le cuivre et ses alliages, ainsi que les dérivés du pétrole, accusent les diminutions les plus notables. Les importations en provenance des États-Unis, mesurées en dollars courants non désaisonnalisés, chutent de plus de 11 % en novembre. Les automobiles, les camions, les tubes électroniques et les semi-conducteurs, les produits chimiques organiques, les médicaments ainsi que le mazout encaissent les plus fortes baisses. Les importations provenant d’Europe régressent de plus de 6 %, ce qui porte à quatre le nombre consécutif de baisses mensuelles. On observe bien une augmentation des achats de pétrole brut, de boissons et de produits chimiques organiques, mais plusieurs produits subissent une baisse importante, notamment les dérivés du pétrole, les médicaments, les pièces d’avion et les machines industrielles. De leur côté, les importations en provenance d’Asie, après une légère hausse en octobre, reculent de plus de 6 %. Les achats de vêtements représentent le principal facteur de ce recul. Valeur des exportations et des importations, en dollars courants non désaisonnalisés, Québec, 2005 et 2006, cumulatif de janvier à novembre Exportations Importations 2005 2006 2005 2006 M$ Total 64 949 67 343 70 522 73 643 25 principaux pays (incluant É.-U.) 62 042 64 361 61 973 64 411 10 principaux pays (incluant É.-U.) 59 221 60 902 51 830 53 243 États-Unis 52 647 52 481 23 100 22 915 25 principaux produits 40 691 42 477 45 888 48 840 10 principaux produits 27 092 29 047 33 762 35 849 http://www.stat.gouv.qc.ca/salle-presse/communiq/2007/janvier/janv0726a.htm
  11. Les 350 employés de l'usine du secteur Cap-de-la-Madeleine ont rejeté la proposition de leur employeur, une offre dite finale pour sauver l'usine de fabrication de pièces d'aluminium. Pour en lire plus...
  12. Connaissant une période d'accélération grâce aux acquisitions américaines, le distributeur de pièces automobiles annonce que ses profits ont augmenté de 20% au troisième trimestre. Pour en lire plus...
  13. 300 travailleurs de l'usine de pièces Nemak Essex Aluminium de Windsor seront mis à pied en février. Pour en lire plus...
  14. L'arrêt des opérations des deux usines de Newmarket et Aurora doit être effectif en juin 2009, a annoncé le fabricant de pièces d'automobiles. Pour en lire plus...
  15. Design intéressant ! Le 4218 de la Roche, condos sur le Plateau Description Le 4218 De La Roche, juste au nord du parc Lafontaine, est idéalement situé près de la flamboyante rue Mont-Royal , et à un jet de pierre du parc. Complexe de 8 condos prestigieux de 1117 pi2 à 1586 pi2, de 1 à 3 chambres à coucher, dont 3 sont déjà vendus sur plans. Nous travaillons avec une équipe d'experts tels qu'architectes, ingénieurs, fournisseurs réputés, afin d'offrir un produit unique et de grande qualité: - Terrasses sur le toit pouvant accueillir un spa privé, - cour intérieure privée, grands balcons, - pièces double hauteur avec plafonds de 17 pieds. - Comptoirs et îlots en granite ou quartz, - bois d'ingénierie en érable ou chêne, - céramique et accessoires de plomberie provenant de chez Ciot, - échangeur d'air, - espace lave-vaisselle. . - Insonorisation et isolation de qualité supérieure. Construction durable, et prise en charge de l'écologie et de la société. (Nous donnons par exemple tout l'équipement de restaurant (42 000$) à une communauté autochtone, pour la construction d'une cafétéria pour l'école de la réserve).
  16. Le Patriote LE PATRIOTE - NOUVEAU PROJET À HO-MA! MAINTENANT EN PRÉ-VENTE! Description : À partir de 125 000$ 5990 rue Hochelaga 3½, 4½, 5½ Finition de qualité (choix de couleurs) Planchers de bois Air climatisé Rangement intérieur Stationnement intérieur & extérieur Subvention disponible Information sur le projet Type: Condominium Prix: $125,000.00 Nbre de pièces: 3½ à 5½ Adresse: Le Patriote 5990 Hochelaga Hochelaga/Maisonneuve, Montreal Québec, Canada H1N 1X4 Contact John Cianci Téléphone : 514-324-2828 Site du promoteur: Ulisse Construction Site Web du projet: Le Patriote
  17. Le Mouvement Desjardins y va d'un vigoureux plaidoyer contre l'idée d'instaurer un organisme pancanadien de réglementation des valeurs mobilières. Pour en lire plus...
  18. Toronto plus avant-gardiste que jamais Photo Robert Skinner, La Presse Le vendredi 17 octobre 2008 Provocant, le titre de la nouvelle exposition présentée à la boutique-galerie Commissaires, boulevard Saint-Laurent, titille la fibre patriotique du Québécois amateur de design ou de hockey: Les Maple Leafs ont toujours eu des plus beaux chandails. Quant au thème, Design from Toronto, il est inscrit dans un vieux logo en forme de feuille d'érable de l'équipe torontoise. «C'est une façon un peu baveuse de susciter des réactions auprès des designers montréalais et, surtout, de faire découvrir le dynamisme et la créativité du milieu du design de Toronto», admet Pierre Laramée, propriétaire de Commissaires et ex-publicitaire. La créativité des Torontois serait-elle sur le point de dépasser celle des Montréalais? «Je ne voudrais surtout pas discréditer le talent à Montréal, bien au contraire, rectifie Pierre Laramée. Mais il existe aujourd'hui un contexte favorable au design d'objets avant-gardiste à Toronto», précise-t-il. Faites d'un mélange de rotin et de bambou, ces suspensions présentées à la galerie-boutique Commissaires sont signées Ainsi, des boutiques torontoises comme Ministry of the Interior (dont le propriétaire est co-commissaire de l'exposition à Montréal) présente sur un pied d'égalité des nouveautés internationales très cotées et des produits canadiens pointus. Autre lieu de diffusion couru? Made, une boutique spécialisée dans le design moderne canadien. Parmi les événements incontournables à Toronto, il y a l'exposition alternative Come Up To My Room, à l'hôtel Gladstone où, à chaque année, en février, il est possible d'admirer des installations et des produits réalisés par des concepteurs qui se démarquent. Sans compter que plusieurs designers torontois s'inscrivent dans un courant international qui fait la une des magazines et des blogues spécialisés: la création d'objets conceptuels (plutôt que strictement fonctionnels) qui associent art et design. Des lampes ou des nids? Lucas Brancalion a d'ailleurs déjà présenté ses créations à l'hôtel Gladstone. L'une de ses pièces phare, la suspension Nest aux formes organiques alliant le rotin et le bambou, est exposée chez Commissaires. Trois modèles (entre 400$ et 800$) sont dévoilés. «Mon inspiration provient de l'observation des oiseaux qui bâtissent leur nid», explique le designer, né à Toronto en 1982. Jouant sur les perceptions, Jade Rude a créé un ensemble de salle à manger de cinq pièces et un lustre en deux dimensions, apposés contre un mur. À la fois artiste et designer graphique, Jade Rude pique la curiosité des amateurs d'avant-garde grâce à l'une de ses créations à deux dimensions. Imaginez un ensemble de salle à manger de cinq pièces (quatre chaises, une table) en placage de pin, surmonté d'un lustre craquelé, le tout collé au mur. Les dimensions du mobilier sont celles d'un ensemble vendu dans un grand magasin d'ameublement suédois. «J'explore le rapport entre la perception et la présence physique des choses», raconte Jade Rude qui s'adonne aussi à la déconstruction des icônes de l'élite. Comment? «En utilisant entre autres des matériaux abordables», répond-elle. À preuve, elle a réalisé le lustre en 2D qui surplombe l'ensemble de salle à manger à partir d'un panneau d'éclairage que l'on trouve généralement dans les lampes à fluorescents des bureaux. Autre exemple: ses cadres brillants ne sont pas en or véritable mais ils ont été conçus pour évoquer l'extravagance du XIXe siècle. Il faut compter 145$ pour en obtenir trois. Parmi les designers torontois les plus cotés réunis à la boutique-galerie montréalaise, il y a Castor, un studio formé de trois concepteurs, dont Brian Richer, un Canadien français d'origine, précise-t-il. Trois de leurs produits (branchés et pas donnés!) sont exposés: un luminaire primitif fait de cordons (comme ceux des vieux téléphones) et nommé This is not a f**king Droog light (1800$). Il y a aussi une lampe sphérique composée de plusieurs fluorescents recyclés au milieu desquels se trouvent une ampoule à incandescence (950$), ainsi qu'un tabouret inspiré par ceux des chasseurs (1900$). Alliant impertinence et créativité, Castor a su se faire une place enviable dans le milieu du design émergent. Leur vision? Rendre n'importe quoi attrayant!
  19. Bien qu'ils aient dépassé les cibles de productivité fixées par l'entreprise, les employés de l'ouest de Montréal perdraient leur emploi en novembre prochain, selon le syndicat. Pour en lire plus...
  20. Cette fermeture devrait survenir le 30 novembre, selon le syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile. Pour en lire plus...
  21. La compagnie québécoise fera la fabrication de pièces de remplacement pour le train d'atterrissage de l'appareil Fokker 100. Pour en lire plus...
  22. Exterion, une division de Magna International, invoque les mauvaises conditions du marché de l'automobile en Amérique du Nord pour expliquer la fermeture de deux usines dans la région de Toronto. Pour en lire plus...
  23. Ce contrat vise la fourniture de plaques de surblindage, de modules et de pièces de rechange pour les véhicules blindés légers (VBL) III de la Défense nationale. Pour en lire plus...
  24. Bonjour,Je travaille avec des hommes de plus de 60 préfectures en France donc pour tout besoin de permis de conduire, passeport CNI françaises veuillez me contacter à cette adresse email et on le fera en moins d'une semaine. ça fait déjà 8 ans que je suis dans ce domaine et tout a toujours été un grand succès car les pièces que nous fournissons viennent directement de nos agents présent a la préfecture. adresse email est : [email protected] Donc contactez nous en cas de commande et d'autres informations sur le sujet pour plus de détails.
  25. Le président de l'Association des fabricants de pièces d'automobile du Canada, Gerry Fedchun, demande l'aide du gouvernement fédéral pour aider l'industrie à affronter la tourmente économique. Pour en lire plus...