Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'passage'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Urban photography
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • Quebec City and the rest of the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 14 results

  1. Il n'était pas encore ouvert lors de mon dernier passage, mais les photos publiées sur la page FB de l'aéroport en donnent déjà un bon aperçu. ADM : Page - Shopping : Shopping : Passagers | ADM
  2. De passage dans la circonscription ontarienne d'Ajax-Pickering, le chef libéral a dressé un bilan économique sombre du gouvernement Harper. Il a aussi vanté son plan vert et ses avantages fiscaux. Pour en lire plus...
  3. Annulation : UFC + 12M$ de retombées = «no brainer» (Corus Sports)- Vous désirez vendre un événement sportif à Montréal (et non Mawn-Tri-Al)? Adressez-vous à Dana White, il semble en être un expert ! Un invité des plus articulés, Dana White a habilement vendu chacun des arguments en poche pour supporter la tenue de son événement. Si on se fie à monsieur White, l'événement UFC 97 aura bel et bien lieu au Centre Bell le 18 avril prochain, tel que prévu. «Je ne vois tout simplement pas comment l'événement pourrait ne pas avoir lieu tel que prévu originalement. Nous avons entendu parler de toute la controverse avec le Régie des alcools, des courses et des jeux, mais les ventes sont déjà incroyables.» En observant les chiffres présentés par White, force est d'admettre qu'il serait tout à l'honneur du gouvernement du Québec d'appuyer l'événement : - 12 000 billets vendus en pré-vente - 1 million $ en taxes pour ces billets, jusqu'à maintenant - Retombées totales potentielles de 12 millions (argent neuf en majorité) pour le week-end du 18 avril prochain «C'est une décision évidente (no brainer)», a t-il renchéri. Questionné sur sa réaction lorsqu'il a appris que la RACJ désirait mettre un frein aux événements UFC, Dana White a déclaré avoir été tenu en haleine («we were a little bit freaked out»), mais que ce genre de démêlés étaient monnaie courante dans son industrie. Un passage remarqué À propos du dernier passage de la UFC à Montréal en 2008, White a été catégorique. «Tout le monde dans la région de Montréal a ressenti notre passage. Nous avons fait sauter la baraque! (The place was rocking)» Dana White a par ailleurs affirmé que les États-Unis étaient un excellent marché pour les arts martiaux mixtes, mais que le Canada était tout un terreau fertile, notamment parce que George St-Pierre est une vedette de calibre international.
  4. De passage au Forum économique de Davos, le premier ministre Jean Charest dit prévoir de nouvelles mesures pour «soutenir l'emploi» dans le budget de mars prochain, quitte à plonger le Québec en déficit. Pour en lire plus...
  5. Les circonstances qui président à la création d’une ville et façonnent son destin tiennent autant de l’histoire que de la géographie. Mais à quelles causes attribuer par la suite son aura, l’art de vivre qu’on y pratique, en un mot sa personnalité ? Sur la planète globalisée, Montréal apparaît comme la ville de toutes les proximités. Ville française à bonne distance de Paris, métropole nord-américaine à un jet de pierre de New York, Montréal offre le visage d'une ville tour à tour vibrante, imprévue, aléatoire, conviviale, où créer et vivre peuvent être stimulants. Qu'est-ce qui fait la spécificité de cette ville et la rend si attachante ? Voici un instantané de la création à Montréal, en ce début du XXIe siècle, à travers les multiples disciples où s'illustre la créativité montréalaise. Cet ouvrage éclaire la contribution que cette ville, dans une perspective résolument nord-américaine, apporte à la notion de l'art pour tous formulée en son temps par Antoine Vitez. Il donne aussi à voir et à rêver. Nombreux sont les visiteurs de passage à Montréal qui n'en sont plus repartis. Montréal attire, Montréal retient. Vous laisserez-vous tenter ? Principaux collaborateurs : Caroline Montpetit, Nicolas Mavrikakis, Daniel Canty, Odile Tremblay, Guylaine Massoutre, Ian Mc Gillis, Martin Winckler, Catherine Mavrikakis. Photographes et illustrateurs : Dominique Lafond, Roger Lemoyne, Patrice Lamoureux, Gérard Dubois, Thierry Labrosse, Marie-Reine Mattera, Bérangère Ferrand. http://www.editionsheliotrope.com/librairie/32/montreal_la_creative
  6. Les États-Unis vont sortir 250 000 barils de pétrole de leurs réserves stratégiques pour faire face aux perturbations dans l'approvisionnement causées par le passage de l'ouragan. Pour en lire plus...
  7. Le marché pétrolier restait prudent lundi, malgré l'arrêt de la quasi totalité de la production pétrolière dans le Golfe du Mexique en prévision du passage de l'ouragan Gustav qui frappait lundi matin les côtes américaines. Pour en lire plus...
  8. Le passage de Paul McCartney à Québec dérange La Presse Canadienne Montréal Le passage de Paul McCartney à Québec pour son spectacle sur les plaines d'Abraham dimanche prochain dérange. Certains artistes et politiciens ressentent un malaise à voir un Anglais porter le flambeau d'un événement qui célèbre 400 ans de présence francophone en Amérique du Nord. Cité par Le Journal de Montréal, Pierre Curzi, porte-parole du Parti québécois en matière de culture, dit bien aimer Paul McCartney, mais estime que, dans le contexte actuel, c'est la goutte qui fait déborder le vase. Selon le comédien devenu politicien, il y a une canadianisation évidente des Fêtes du 400e. Il estime que cela devient un geste politique qui ternit sa présence. Le cinéaste Pierre Falardeau, connu pour ses prises de position enflammées, trouve pour sa part que les Québécois passent ainsi pour des provinciaux qui veulent se mettre sur la mappe. Selon lui, cela «dépossède» le sens de cette fête. Normand Brathwaite aurait aussi préféré avoir un artiste francophone pour couronner le 400e. Dans la même veine, l'artiste peintre et sculpteur Luc Archambault a pour sa part envoyé aux médias une lettre ouverte dans laquelle il dénonce la «canadianisation» des Fêtes du 400e avec le spectacle de l'ancien Beatle et le manque de références historiques. Pierre Curzi, Raymond Lévesque, Claude Michaud, Marie Tifo, Daniel Turp et plusieurs autres endossent ses propos. Luc Archambault, qui compte remettre sa lettre en mains propres à Paul McCartney, soutient que la musique du chanteur britannique «n'est pas que musique, elle est aussi parole, paroles de langue anglaise». Il lui explique notamment dans cette lettre le contexte historique du Québec et la bataille pour sauvegarder la langue française. Il rappelle qu'on ne peut faire abstraction du fait que les gens d'ici ont été conquis par les Britanniques. Il a déjà envoyé une copie par courriel à l'agent du chanteur et a confectionné des affiches qui tapisseront Montréal et Québec. M. Archambault a aussi lancé une pétition sur le Web. L'auteur de la lettre exprime aussi le souhait de voir Paul McCartney sur scène avec Gilles Vigneault pour qu'ils chantent Gens du pays ensemble en guise de clin d'oeil au fait français. Selon la Société du 400e de Québec, Paul McCartney prévoit dire quelques mots en français.
  9. Que pensez vous de ce pont à enroulement ?Situé sur les rives du Paddington Bassin à Londre, le fonctionnement de ce petit pont piétonnier est très particulier. Conçu par la firme londonnienne Heatherwick studio, la structure du pont s'enroule sur elle-même afin de laisser libre le passage aux bateaux qui empruntent le canal. védios illustrant le mécanisme de fonctionnement du pont http://www.heatherwick.com/index.php?option=com_content&task=view&id=19&Itemid=48&limit=1&limitstart=1
  10. I just returned from my annual vacation on Prince Edward Island. One thing that strikes me every time is the sheer time it takes to get from Montreal to PEI. IMO, this could be significantly shortened if Quebec Autoroute 10 were to be extended through Maine (passing adjacent to Bangor) and connecting with New Brunswick Highway 1. This would allow for a quicker passage from Montreal, Ontario and Western Canada to the Maritimes. The proposed divided highway would be about 400 KM (250 miles) in length, and would be significantly shorter than the alternate route by way of the TransCanada/Autoroute 20/NB Highway 2.
  11. Le passage du plan de sauvetage des banques, qui porte son nom, et la mise en oeuvre de ses mesures n'entraînera pas une fin immédiate des difficultés actuelles, souligne le secrétaire d'État au Trésor. Pour en lire plus...
  12. VISITE À MONTRÉAL Pamela fait la snob Marie-Joëlle Parent Le Journal de Montréal Passage désastreux de Pamela Anderson samedi soir au club Opera de Montréal. La star d'Alerte à Malibu a complètement snobé les médias montréalais. Elle a empoché 100 000 $ pour s'asseoir sur un divan et brandir son petit drapeau canadien. Attitude plutôt paradoxale pour cette créature qui ne vit que de la médiatisation de son image... Samedi soir, Pamela Anderson, en débarquant de son gros Escalade noir, a décidé qu'elle n'aimait pas le tapis rouge déroulé sur la rue Clark. Elle n'y est donc restée que quelques secondes, boudant ainsi les centaines de fans et de journalistes venus l'accueillir et qui l'attendaient depuis plus d'une heure. Porte de derrière Elle s'est engouffrée dans le club par la porte de derrière, laissant les journalistes ahuris, mais surtout frustrés. On avait pourtant confirmé des entrevues de cinq minutes à chaque journaliste sur ce même tapis rouge. Le troupeau s'est rué derrière elle vers l'escalier de métal de la ruelle. Bousculade, incompréhension, c'était le chaos total. Des armoires à glace nous ont bloqué le passage. C'était peine perdue, Pam ne voulait rien savoir, ignorant complètement le plan de match des relationnistes de l'événement. Les médias se sont rabattus sur la porte principale. À l'intérieur, la bimbo de 40 ans avait pris place sur une plate-forme entourée de danseuses en maillot de bain. Dans l'escalier menant à sa loge, les médias étaient entassés comme du vulgaire bétail. La scène était pathétique. Une dizaine de policiers tentaient de mettre de l'ordre dans tout ce bordel. Certains photographes ont pris place sur des corniches. C'en était dangereux, puisqu'on transportait d'énormes sofas au-dessus de nos têtes pour accommoder Pamela. Drapeau canadien Le comble, Pamela, assise sur un divan de cuir, nous brandissait son petit drapeau canadien au visage. Un drapeau pas plus large que son short blanc. On avait même prévu une petite salle remplie de fleurs pour qu'elle fasse des entrevues loin des projecteurs. La star n'a même pas voulu y entrer. La petite fille de Ladysmith, en Colombie-Britannique, semblait avoir oublié ses origines en s'aliénant ainsi des médias locaux et nationaux. Aurait-elle fait une telle chose à Hollywood ? Il faut dire que Miss Anderson a reçu sa citoyenneté américaine en avril dernier... En plus... Pour ajouter au désastre, Éric Nolin, qui devait coanimer avec elle un concours de Miss Planet Beach, s'est retrouvé seul derrière le micro puisqu'elle a refusé de prendre la parole. Elle a lu quelques phrases inaudibles sur un bout de papier, sans plus. Ses agents de Los Angeles avaient pourtant approuvé les textes, à la virgule près. Bref, elle n'en a fait qu'à sa guise samedi soir. De retour à Los Angeles ce matin, elle doit être morte de rire. Elle est repartie de Montréal plus riche de 100 000 $, après avoir vu les courses dans les paddocks gratuitement. Tout ça parce qu'elle a tenu un rôle de nana plantureuse dans Alerte à Malibu. Au fait, qu'avait-elle à promouvoir à Montréal à part son image ? Elle a tout fait pour y nuire, en tout cas, et ce n'est pas sa paire de seins siliconés qui allait la sauver cette fois. http://www.canoe.com/divertissement/celebrites/nouvelles/2008/06/09/5817521-jdm.html ----- what a b*tch
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value