Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'partiel'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Urban photography
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • Quebec City and the rest of the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 12 results

  1. Mauvaise surprise: le Canada a perdu 43 000 emplois 6 novembre 2009 | 07h04 Mise à jour: 6 novembre 2009 | 07h43 L’économie canadienne a perdu 43 200 emplois en octobre, après deux mois de croissance modérée. Les données publiées par Statistique Canada démontrent toutefois qu'il s'agit essentiellement d'emplois à temps partiel. Sous l'effet de cette baisse, le taux de chômage a augmenté de 0,2% pour s'établir à 8,6%. Les chiffres vont surprendre les économistes, qui tablaient sur une création de 10 000 emplois et un taux de chômage de 8,5%. Le Québec s'en est mieux tiré, avec une création de 1400 emplois. Il s’est détruit 22 500 emplois à temps partiel dans la province, en même temps qu’il s’en est créé 23 900 à temps plein. Au Québec toujours, le taux de chômage a reculé de 0,3% pour s'établir à 8,5%. Statistique Canada explique ce recul par une contraction de la population active. Depuis un an, le nombre de travailleurs a diminué de 62 000 ou -1,6 % au Québec. Il s'agit d'un taux de repli inférieur à la moyenne nationale, qui est de -2,3 %. Au pays, le recul de l'emploi en octobre s'est surtout manifesté dans les commerces de détail et de gros, dans les «autres services» et dans les ressources naturelles. Ces pertes ont été partiellement compensées par la hausse de l'emploi dans le transport et l'entreposage. Le nombre d'employés dans le secteur privé et dans le secteur public a diminué, et ce recul a été tempéré par la croissance du travail indépendant. Le fléchissement de l'emploi en octobre s'est entièrement manifesté chez les femmes adultes âgées de 25 ans et plus et chez les jeunes de 15 à 24 ans. Le chômage à la hausse en Ontario En octobre, l’Ontario a encaissé une hausse du taux de chômage de 0,1% qui s’établit maintenant à 9,3%. La situation de l’emploi y est moins reluisante qu’au Québec, alors qu’il s’est perdu 15 200 emplois à temps partiel pour une création de seulement 3200 à temps plein.
  2. Le premier constructeur automobile européen a annoncé mardi qu'il allait avoir recours à du chômage partiel pour deux tiers de ses 92 000 employés en Allemagne sur une semaine en février. Pour en lire plus...
  3. BCE dément les rumeurs qui circulent dans les médias à l'effet que le Régime de retraite des enseignantes et enseignants de l'Ontario ait soumis une offre d'achat partielle. Pour en lire plus...
  4. Le constructeur automobile japonais va se séparer de tous ses employés à temps partiel ou temporaires, le dernier en date à réduire sa production face à une demande extérieure déclinante. Pour en lire plus...
  5. Cette décision entraînera l'abolition de 28 emplois à temps plein et de 10 emplois à temps partiel au Québec Pour en lire plus...
  6. Le constructeur automobile allemand réduira aussi sa production, selon ce que rapportera le Frankfurter Allgemeine Zeitung vendredi. Pour en lire plus...
  7. mercredi 20 juin 2007 La croissance de l'emploi à temps partiel est plus rapide que celle du temps plein Au Québec, en 2006, tout comme durant la période 1998-2006, la croissance de l'emploi à temps partiel a été plus rapide que celle de l'emploi à temps plein, à l'inverse de ce qui s'est passé ailleurs au Canada, révèle la récente édition de l'Annuaire québécois des statistiques du travail.Dans l'ensemble canadien, l'emploi à temps plein a crû plus fortement (de 18,5 %) que celui à temps partiel (de 12,6 %). Dans l'emploi total, le poids de l'emploi à temps partiel y a diminué de 0,8 % entre 1998 et 2006 pour s'établir à 18 % en 2006. Il en va autrement au Québec, où la croissance de l'emploi à temps partiel a été plus rapide que celle de l'emploi à temps plein. La proportion d'emplois à temps partiel est passée de 17,5 % en 1998 à 18,2 % en 2006. Toujours au Québec, en 2006, alors que l'emploi à temps partiel a augmenté de 1,8 %, celui de l'emploi à temps plein n'a crû que de 1,2 %. Sur la période 1998-2006, l'emploi à temps partiel a connu une plus forte augmentation que celui à temps plein, respectivement de 20,2 % contre 14,6 %. L'Institut de la statistique du Québec signale dans l'annuaire rendu public hier que les Québécois qui travaillent à temps partiel le font de plus en plus sur une base volontaire. En 1998, les deux tiers des travailleurs (66,9 %) étaient dans cette situation. En 2006, cette part monte à près des trois quarts (74,2 %). On y apprend aussi que le travailleur à temps partiel est une femme dans deux cas sur trois et que le groupe chez qui la proportion d'emplois à temps partiel est le plus élevée est celui des personnes qui n'ont pas de diplôme d'études secondaires. Pour ce qui est des travailleurs autonomes, leur nombre est plutôt stable. Par rapport à 1998, le travail autonome représente une faible part de l'emploi en 2006, passant de 15,3 % à 13,3 %. Il se trouve des Québécois qui cumulent des emplois. En 2006, ils étaient 148 600 à le faire, ce qui correspond à 3,9 % de tous les travailleurs. Les personnes en situation de cumul d'emplois se concentrent dans l'industrie des services, qui rassemble 87 % d'entre elles. La plupart des personnes qui cumulent des emplois (72,6 %) travaillent moins de 40 heures par semaine à leur emploi principal. Tout compte fait, l'Institut de la statistique évalue que la population active au Québec est la plus scolarisée parmi les cinq régions canadiennes étudiées. Les personnes ayant fait des études postsecondaires et les diplômés universitaires constituent ensemble 68,2 % de la population active du Québec alors que cette part est inférieure dans les autres régions, oscillant entre 60,2 % et 65,6 %.
  8. Charte > Economie du Quebec La création d’emplois au Québec s’est limitée aux postes à temps partiel en septembre tandis que le marché de l’emploi stagne depuis les douze derniers mois, selon les données publiées vendredi par Statistique Canada. L’ajout de 15 000 emplois à l’économie en septembre est lié à la création de 15 500 emplois à temps partiel, toujours en septembre. L’emploi progresse ainsi de 0,4 % en un mois et de 0,3 % depuis un an. L’emploi à temps partiel connaît ainsi un sursaut de 2,1 % en un mois et de 0,6 % en un an. Le Québec a perdu 500 emplois à temps plein, ce qui traduit une stagnation depuis un mois et un an. Arrondie à la première décimale, la variation en pourcentage est de 0 % sur un mois et sur un an. L’agence fédérale note que les gains des cinq premiers mois de l’année ont été contrebalancés par les pertes récentes. Le taux de chômage, pour sa part, descend de 0,3 point de pourcentage à 7,6 %. Statistique Canada note que cette diminution s’explique par la baisse du nombre de jeunes à la recherche d’un emploi. La publication survient une semaine après le dévoilement du plan économique du gouvernement Marois, qui prévoit des investissements de 2 milliards en vue de créer 43 000 emplois d’ici 2017. Canada Dans le reste du pays, il s’est créé 11 900 emplois. C’est un gain de 0,1 % en un mois et de 1,2 % en un an. En moyenne, les économistes prévoyaient la création de 13 500 emplois. Contrairement au Québec, les gains ont été observés dans le temps plein et les pertes dans le temps partiel. En septembre, il s’est créé 23 400 emplois à temps plein et perdu 11 500 à temps partiel. Le taux de chômage, pour sa part, passe de 7,1% à 6,9%.
  9. Le Québec crée plus du tiers des emplois au Canada La création d'emplois a surpris en mars au Québec et au Canada, alors que Statistique Canada a rapporté jeudi que plus de 80 000 emplois avaient été créés au pays, dont plus du tiers au Québec. Après quatre mois de faible variation, l'emploi a progressé de 82 300 au Canada, soit 70 000 postes à temps plein et 12 400 à temps partiel. Les économistes sondés par l'agence Bloomberg attendaient une création d'emplois beaucoup moins forte, soit aux environs de 10 000 postes. La hausse de l'emploi a fait chuter le taux de chômage de 0,2 point de pourcentage, à 7,2%. Au Québec, l'économie a créé un total de 36 400 emplois, ramenant le taux de chômage à 7,9%, en baisse de 0,5 point de pourcentage. Environ les deux tiers des emplois créés ont été des postes à temps plein (23 900), alors que 12 600 nouveaux postes à temps partiel ont été observés. http://argent.canoe.ca/lca/affaires/quebec/archives/2012/04/quebec-cree-plus-tiers-des-emplois-canada.html
  10. 19/06/2007 Le travail atypique continue de gagner du terrain au Québec, contrairement à ce qui se passe dans l'ensemble canadien où l'emploi à temps plein croît plus fortement. En 2006, une plus grande proportion de la population active québécoise travaillait à temps partiel ou sur une base temporaire par rapport à 1998, révèle la récente édition de l'Annuaire québécois des statistiques du travail rendu public mardi par l'Institut de la statistique du Québec. Dans son ensemble, l'emploi atypique regroupe 36,6% des travailleurs du Québec. Il s'agit le plus souvent de femmes. On constate en outre que les Québécois qui travaillent à temps partiel le font de plus en plus sur une base volontaire. C'est le cas de près des trois quarts d'entre eux en 2006 comparativement aux deux tiers en 1998. Dans l'ensemble canadien, l'emploi à temps plein croît cependant plus fortement que celui à temp partiel, le Québec faisant exception. Presse Canadienne
  11. La qualité des emplois créés baisse 12 octobre 2008 - 14h42 La Presse Canadienne Ottawa Une enquête dévoilée vendredi par Statistique Canada sur la population active dénote un ralentissement de l'économie, car la qualité des emplois est en décroissance. C'est le constat que dresse Sylvain Schetagne, économiste principal du Congrès du travail du Canada. Au cours du mois de septembre, l'économie a ajouté 107 000 nouveaux emplois, mais 90 pour cent d'entre eux s'avèrent à temps partiel et le reste consiste en des postes de travailleurs autonomes. C'est 18,8 pour cent de la main-d'oeuvre canadienne qui travaillait à temps partiel en septembre 2008, comparativement à 18,3 pour cent le mois précédent. Au cours de la dernière année, M. Schetagne souligne que pour chaque deux emplois crées, un seul était un poste à temps plein. Le déclin de la qualité des emplois serait imputable aux secteurs manufacturier et de la foresterie qui ont souffert de la croissance du dollar canadien. Le secteur manufacturier à lui seul a perdu 342 000 emplois depuis 2002. Selon Sylvain Schetagne, une autre source de ralentissement de notre économie vient du fait que le principal client pour les produits canadiens, les Etats-Unis, voit ses capacités d'achat chuter. L'économiste du Congrès du travail du Canada déplore le fait que très peu d'attention soit portée aux impacts de la crise financière sur les travailleurs et leurs fonds de pension. Il aurait souhaité aussi que les candidats de l'élection fédérale aient discuté davantage des réformes à apporter à l'assurance-emploi, afin d'amoindrir le choc économique pour ceux qui perdront leur emploi dans les prochains mois.
  12. Après la performance mauvaise de février du marché de l'emploi au Québec, de bonne nouvelles pour mars: - 15 100 personnes de plus qui ont un emploi (gain de 24 000 emplois à temps plein et perte de 8 900 emplois à temps partiel) - Baisse du taux de chômage à 7,6% http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/140404/dq140404a-fra.htm Voir Tableau 3 pour plus d'infos.
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value