Search the Community

Showing results for tags 'pétrolier'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 22 results

  1. Pour garder la tête hors de l'eau, il faut faire preuve d'imagination, coûte que coûte. Et les transporteurs n'en manquent pas. Nécessité fait loi. Pour en lire plus...
  2. Le premier groupe pétrolier américain empoche des profits en hausse de 14%, mais les analystes s'attendaient à mieux. Pour en lire plus...
  3. Le partenariat québécois Pétrolia, Junex et Gastem met le cap sur la découverte d'un champ pétrolier à partir du puits Pétrolia Haldimand 1 en Gaspésie en investissant 5 M$. Pour en lire plus...
  4. Le pétrolier français Total envisagerait, selon une rumeur rapportée par le Financial Times, mardi, de faire l'acquisition du groupe canadien Nexen pour près de 20 milliards $. Pour en lire plus...
  5. Le bateau qui a reçu la fameuse canne au pommeau d'or est un pétrolier. Ces bateaux sont d'ailleurs plus nombreux dans la voie maritime à hauteur de Montréal, ce qui explique la bonne performance du port en 2011. http://www.radio-canada.ca/emissions/telejournal_18h/2011-2012/Reportage.asp?idDoc=193791
  6. Le géant pétrolier français réalise un profit de près de 23 milliards de dollars en 2008, soit le plus important bénéfice jamais réalisé par une société française. Pour en lire plus...
  7. Le géant pétrolier déclare un bénéfice net de 45,2 milliards de dollars américains pour 2008, une hausse de 11% par rapport à 2007 et un record absolu pour une entreprise cotée en bourse. Pour en lire plus...
  8. Le bureau du premier ministre Danny Williams annonce la signature mercredi d'une entente avec le consortium qui cherche à réaliser ce projet de 5 milliards de dollars. Pour en lire plus...
  9. La pétrolière albertaine investira 2 milliards de moins en 2009, en raison de l'incertitude qui caractérise les marchés financier et pétrolier. Pour en lire plus...
  10. http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/423699/perspectives-seul-avec-son-petrole PERSPECTIVES Seul avec son pétrole 13 novembre 2014 |Gérard Bérubé | Actualités économiques Le gouvernement fédéral est rattrapé par son obsession pétrolière. Il doit aujourd’hui composer avec une chute importante des cours et un accord sino-américain sur le climat l’isolant dans son aveuglement bitumineux. La mise à jour économique faite mercredi par le ministre des Finances Joe Oliver ramène à l’avant-scène ce déséquilibre fiscal avec des provinces qui, comme c’est le cas au Québec, peinent à dénicher les revenus salvateurs. Elle réveille également cette blessure, issue du « mal hollandais », ayant longtemps imposé aux provinces manufacturières le lourd tribut au développement des sables bitumineux dans l’Ouest. Pourtant, ils étaient nombreux et incessants ces appels dirigés au gouvernement Harper l’exhortant à tenir compte des « risques bitumineux » dans ses choix politiques. L’industrie pétrolière et gazière étant de nature spéculative et les cours, hautement volatils, le gouvernement fédéral a été plus d’une fois convié à bien mesurer l’ampleur des distorsions et la précarité d’une ruée des cours de l’or noir pouvant rapidement se transformer en bulle pétrolière. Au sommet d’avant la récession à 147,50 $US le baril, la coûteuse exploitation des sables bitumineux était financièrement rentable. À 95 $US, soit le cours d’équilibre retenu dans les divers scénarios, l’exploitation du pétrole de l’Ouest pouvait se poursuivre, mais au prix d’un contrôle rigoureux des coûts. Le cours de référence se situe désormais à 77 $US, son plus bas en trois ans. Il faut le rappeler. Nous sommes passés d’une pénurie appréhendée à un choc de l’offre en l’espace de six ans. Si la prophétie du « peak » hantait le marché pétrolier en 2007, les grandes agences ont annoncé que la grande révolution énergétique devient celle du schiste. Avec, aux premières loges, les États-Unis se hissant au premier rang des producteurs mondiaux. Les hydrocarbures non conventionnels ont littéralement changé la donne. Illusion bitumineuse Dans sa mise à jour économique, le ministre fédéral des Finances nous confirme donc que le gouvernement fédéral est revenu à l’ère des surplus budgétaires. Mais quant aux externalités de l’illusion bitumineuse… On le sait, le redressement des finances publiques fédérales s’est fait largement sur le dos des provinces. Réforme de l’assurance-emploi et de la Sécurité de la vieillesse, plafonnement des transferts en santé et en péréquation, et incursion dans le programme de formation de la main-d’oeuvre ont été autant d’initiatives ayant contribué au retour du déséquilibre fiscal. On oublie toutefois que s’ajoute ce clivage Est-Ouest, manufacturiers contre pétrolières, sans autre compensation, adoucisseur ou mécanisme de redistribution de la rente pétrolière, grossi par la fièvre fédérale des sables bitumineux. Le syndrome hollandais a été bien présent. Ce lien entre la flambée des cours pétroliers, la hausse du dollar canadien et le déclin du secteur manufacturier fut démontré dans nombre d’études. Selon l’opposition néodémocrate, près de 500 000 emplois manufacturiers, concentrés essentiellement dans les provinces de l’Ontario et du Québec, auraient été sacrifiés sur l’autel du boom pétrolier dans l’Ouest ayant poussé le dollar canadien à sa parité avec le dollar américain. Or cela, c’est du passé. Aujourd’hui, le gouvernement Harper est invité à sortir de son engouement pétrolier aveugle. La manne n’est plus ce qu’elle était, les revenus du fédéral étant désormais amputés par la chute des cours pétroliers. Il n’a également plus l’excuse de l’inaction des autres grands pollueurs de la planète. Les engagements de la Chine et des États-Unis à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre imposent un nouveau leadership mondial dans la lutte contre le réchauffement climatique. Certes, cet accord est surtout politique et les cibles retenues se veulent minimalistes. Mais s’y greffent les engagements récents de l’Europe. Les projecteurs sont désormais braqués sur des pays qui, comme le Canada — qualifié de plus grand émetteur de GES par habitant parmi les pays industrialisés —, ratent systématiquement leur cible. Le gouvernement fédéral peut toutefois se consoler. Le Conference Board a prédit que l’intensification de l’activité économique américaine et la dépréciation du huard appellent le secteur manufacturier à redevenir le principal moteur de la croissance de l’économie canadienne.
  11. Shell songe à quitter le Québec Publié le 08 juillet 2009 à 15h42 | Mis à jour à 15h44 Le géant pétrolier Royal Dutch Shell songe à fermer sa raffinerie de Montréal et à se départir de son réseau de stations-service au Québec et dans les Maritimes. Une révision stratégique de ces activités est en cours actuellement chez Shell, dont l'issue pourrait être la fermeture de la raffinerie, ont appris avec stupéfaction aujourd'hui les employés de la raffinerie de Montréal-Est. Parmi les options examinées figurent la vente de la raffinerie en tout ou en partie, sa transformation en terminal pétrolier ou la fermeture pure et simple. La raffinerie de Shell emploie 550 personnes à Montréal. L'entreprise possède deux autres raffineries, à Sarnia en Ontario et à Fort Saskatchewan Alberta. Shell songe aussi à de départir de son réseau de distribution d'essence au Québec et dans les Maritimes.
  12. Le géant pétrolier français offre 617 millions de dollars pour l'acquisition de la société de Calgary, spécialisée dans la prospection, l'exploitation et la production de pétrole et de gaz naturel. Pour en lire plus...
  13. Le marché pétrolier restait prudent lundi, malgré l'arrêt de la quasi totalité de la production pétrolière dans le Golfe du Mexique en prévision du passage de l'ouragan Gustav qui frappait lundi matin les côtes américaines. Pour en lire plus...
  14. Un accord datant du régime de Saddam Hussein et qui prévoyait l'exploitation par la Chine d'un champ pétrolier irakien vient d'être réactivé par des représentants des deux pays. Pour en lire plus...
  15. Le numéro un mondial de l'or a haussé de 12,5% son offre d'achat sur ce groupe pétrolier canadien pour la porter à 410 M$ canadiens. Pour en lire plus...
  16. Le groupe pétrolier a annoncé mardi une récompense pouvant aller jusqu'à 500 000 dollars pour trouver le ou les auteurs d'actes de sabotage sur un de ses gazoducs. Pour en lire plus...
  17. Le géant pétrolier français envisage une offre d'achat non hostile sur la compagnie canadienne qui compte d'importants gisements dans les sables bitumineux. Pour en lire plus...
  18. Le numéro un mondial de l'or achète un petit producteur d'énergie pour se protéger contre les fluctuations des prix sur le marché. Pour en lire plus...
  19. Le groupe pétrolier américain profite de la flambée pétrolière, mais ses activités de raffinage sont sous pression. La compagnie empoche un gain de 5,975 G$ US. Pour en lire plus...
  20. Petro-Canada a annoncé hier qu'elle reportait à l'année prochaine sa décision d'investir 25 milliards de dollars dans son projet d'exploitation des sables bitumineux de Fort Hills, en Alberta. Pour en lire plus...
  21. La province de Terre-Neuve et la compagnie Chevron signeront un accord permettant l'exploitation d'un champ pétrolier dont les réserves sont estimées à 730 millions de barils. Pour en lire plus...
  22. Lockerbie Hole d'Edmonton, qui a annoncé récemment la perte d'importants contrats dans le secteur pétrolier, est vendue au géant Aecon de Toronto pour 220millions de dollars. Pour en lire plus...