Search the Community

Showing results for tags 'ontariens'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 6 results

  1. Une maison au Québec, des impôts en Ontario Mise à jour le samedi 13 novembre 2010 à 18 h 04 Commenter (23) »Partager Imprimer Photo: La Presse Canadienne /Tom Hanson Le parlement d'Ottawa avec, en toile de fond, la ville de Gatineau. L'organisme Impératif français a tenu samedi une manifestation devant les bureaux de Revenu Québec, à Gatineau, pour protester contre la fraude fiscale. Selon cet organisme, plusieurs Ontariens qui résident au Québec trafiquent leur identité afin de ne pas y payer leurs impôts. « Ils vont prendre l'adresse d'un collègue, l'adresse d'amis, de parents. Même, ils se mettent à 4 ou 5 pour louer un condo », dit Jean-Paul Perreault, président d'Impératif français. M. Perreault dénonce que, selon lui, les autorités politiques ou la sécurité publique n'interviennent pas même si, dit-il, des Ontariens agissent de cette façon depuis de nombreuses années. Tous les Québécois se font ainsi voler, car ils doivent payer la part de ces trafiquants et fraudeurs. — Jean-Paul Perreault Il précise que ce phénomène peut être principalement observé en Outaouais où plusieurs citoyens dorment au Québec, mais conduisent un véhicule immatriculé en Ontario. Pour sa part, le gouvernement du Québec assure qu'il prend le problème au sérieux. En 2009-2010, Revenu Québec a récupéré de 233 contribuables qui déclaraient habiter dans une autre province alors qu'ils étaient bel et bien au Québec 2,3 millions de dollars. De ce nombre, plus de la moitié, soit 57 %, habitaient en Outaouais. Il y a 6 ans, le ministre qui était responsable de l'Outaouais estimait les pertes fiscales à au moins 10 millions de dollars par année. Avec le reportage de Stéphane Leclerc http://www.radio-canada.ca/regions/ottawa/2010/11/13/001-outaouais-fraude-fisc.shtml
  2. Le forum est vraiment mort depuis 2-3 jours... par grand chose de nouveau. Hey, il va faire 25-30 degrès et beau samedi! Quels sont vos plans, qu'est ce que vous allez faire en fin de semaine pour en profiter? Moi je travail de 8am à midi et après je ramasse ma blonde et on va à Ottawa. Des marches dans la ville l'après-midi, souper dans un resto, et on se trouve un bon club jusqu'à 2h (2h... ils sont fous ces Ontariens.. hey à NYC c'est 4h, et Miami c'est 24h sur 24!) Dimanche on fait les musées et on retourne à Montréal. Vous? Hey just trying to get some conversation going around here. Mtlurb has been DEAD!
  3. Le régime de retraite des enseignants ontariens a gagné son pari avec BCE en la rendant plus concurrentielle, dit l'analyste Amit Kaminer, du SeaBoard Group. Pour en lire plus...
  4. S'il n'en tient qu'à une annonce matinale du géant des télécoms, le rachat et la privatisation par le régime des enseignants ontariens Teachers' aura lieu dans un mois malgré la crise du crédit. Pour en lire plus...
  5. L'école HEC Montréal fait un constat qui tombe comme une tonne de briques sur le Québec: il souffre d'un «retard économique significatif et chronique» et d'un niveau de vie inférieur comparativement au reste du Canada et aux États-Unis. C'est la principale conclusion qui ressort de l'étude Productivité et prospérité au Québec publié vendredi par le Centre sur la productivité et la prospérité des HEC. Il ne s'agit pas de préjugés mais d'un bilan chiffré pour la période démarrant en 1981 et se terminant en 2008. Le produit intérieur brut québécois a crû de 73%. Pendant ce temps, celui des voisins ontariens s'accroissait de 112%, celui de l'ensemble du Canada de 105% et celui des États-Unis de 120%. Cela a fait reculer le poids économique du Québec de 3,5 points à 18,8% de 1981 à 2008. Pourtant, le poids démographique de la province allait reculer plus lentement, soit de 3,1 points à 23,3% à la fin de la même période... HEC calcule que le niveau de vie par habitant se situait à 38 897,99 $ en 2008 au Québec, ce qui est seulement 85,5% des 45 471,82 $ constatés en Ontario. L'étude note qu'un écart grandissant se creuse entre le Québec et les autres territoires recensés. Le rapport ne dépeint pas une province qui vit dans la misère. Toutefois, il avertit qu'«en dépit du fait que sa population jouit d'une qualité de vie qui peut être enviable, le Québec est néanmoins en perte de vitesse par rapport à ses voisins immédiats.» Le coeur du problème se trouve dans les gains de productivité, disent les HEC. Au sein des 20 membres de l'OCDE, seule la Suisse enregistre un gain inférieur à celui du Québec. Les États-Unis et le Canada se trouvent dans les bas fonds avec le Québec sur cet aspect. HEC estime que le problème de productivité se situe principalement dans les services. Ces derniers sont le principal moteur de croissance en matière de productivité et c'est là où le Québec est en retard, notamment dans le commerce de gros et le transport. Robert Gagné, directeur du Centre sur la productivité et la prospérité, blâme le phénomène sur un environnement qui ne favorise pas une plus grande efficacité. Il s'attarde à la technologie, à la formation, à la fiscalité et à la réglementation. Il ne tient toutefois pas des propos comparables à ceux de l'ancien premier ministre Lucien Bouchard, qui affirmait que les Québécois pourraient passer plus de temps au boulot. Et ce même s'ils travaillent 73 heures de moins par année que les Ontariens. «Cette faible productivité n'a pas sa raison d'être, dit M. Gagné. On peut faire le choix de ne pas travailler ou de moins travailler. Par contre, lorsqu'on est au travail, on ne peut pas faire le choix d'être moins productif.» Le directeur reconnaît qu'il ne peut pas proposer de solutions concrètes pour l'instant. «Les solutions viendront, je l'espère, des recherches que mènera le Centre au cours des prochaines années en matière de capital humain, des comportements des entreprises et de politiques publiques.» Étude : http://expertise.hec.ca/centre_productivite_prosperite/wp-content/aa-2008-01_bilan-1981-2008_fra_sept-2009_final_web.pdf Source: http://argent.canoe.ca/lca/affaires/quebec/archives/2009/09/20090925-123051.html
  6. Les contribuables ontariens devront payer pour le régime de retraite des employés de GM si le constructeur devient insolvable. Pour en lire plus...