Search the Community

Showing results for tags 'obtient'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 31 results

  1. Le géant canadien des médias obtient un autre sursis de ses créanciers, cette fois jusqu'au 7 avril, au moment où il se débat pour éviter la faillite. Pour en lire plus...
  2. Le nouveau contrat vise la fourniture de 3600 tonnes d'acier de structure usiné comprenant des râteliers à tubes, un immeuble de traitement et des modules d'équipement. Pour en lire plus...
  3. Ce contrat a été signé avec la Federal Communications Commission (FCC) des États-Unis. CGI fournira un logiciel de gestion financière et une solution d'hébergement. Pour en lire plus...
  4. La Presse Le dimanche 04 novembre 2007 Les Montréalais sont prêts à réélire Gérald Tremblay par une écrasante majorité même s’ils se disent insatisfaits de plusieurs services municipaux. Le maire de Montréal éclipse son rival pressenti, le maire de l’arrondissement de Ville-Marie, Benoit Labonté. Blâmé à maintes reprises pour son manque de leadership, Gérald Tremblay obtient pourtant son meilleur score depuis son arrivée à la mairie de Montréal en 2002, montre un sondage UniMarketing-La Presse. Les répondants se disent très satisfaits ou assez satisfaits de lui dans une proportion de 63%, alors qu’ils étaient 52% en 2004. Son leadership est quant à lui qualifié de «très bon» ou «d’assez bon» par 70% des répondants. Gérald Tremblay récolte ainsi une cote de satisfaction plus élevée que celle du gouvernement conservateur de Stephen Harper (60%) et du gouvernement libéral de Jean Charest (43%) en comparaison avec les derniers sondages. L’appréciation des Montréalais reste néanmoins tiède puisque peu d’entre eux se sont déclarés «très satisfaits» du maire (8%). «Les Montréalais ont une relation d’amour avec le maire qui dure, mais elle est sans passion. Ils sont satisfaits, mais ils ne sont pas épatés», résume le président d’UniMarketing, Raynald Harvey. Les répondants sont en effet partagés quant à l’amélioration de l’état général de la ville depuis l’arrivée de Gérald Tremblay à la mairie de Montréal. Seulement 50% affirment que la ville est dans un meilleur état contre 40% soutenant le contraire. La même division apparaît quant à la gestion du budget municipal avec 52% des répondants considérant les finances municipales bien gérées. Peu importe, Gérald Tremblay coifferait tous les autres chefs de parti ou candidats pressentis à la mairie de Montréal avec une forte majorité si des élections municipales avaient lieu maintenant. Le maire Tremblay n’a plus de véritable rival depuis le départ de Pierre Bourque à la suite des élections de 2005. Selon le sondage, Gérald Tremblay obtient 45% des intentions de vote. Benoit Labonté obtient un maigre 7% des voix. Malgré ses nombreuses sorties publiques à l’encontre de Gérald Tremblay, il obtient le même score que le chef de Vision Montréal par intérim, François Purcell. Richard Bergeron de Projet Montréal ferme la marche avec 6% des voix. Il y a néanmoins 32% de personnes indécises. Aux dernières élections municipales, Gérald Tremblay l’avait emporté avec près de 54% des voix contre 36% pour Pierre Bourque et 8,5% pour Richard Bergeron. Les résultats du sondage montrent en quelque sorte la faiblesse de l’opposition à la ville de Montréal, explique M. Harvey. Gérald Tremblay obtient son meilleur score (49%) parmi les électeurs des anciennes villes de banlieue, mais il demeure aussi populaire sur le territoire de l’ancienne ville de Montréal (43%). Sa popularité est presque équivalente chez les francophones (46%) et les non-francophones (43%). Les électeurs des villes aujourd’hui fusionnées se montrent d’ailleurs les plus satisfaits des services de proximité offerts par les arrondissements dans une proportion de 68% pour les personnes vivant dans l’ancienne ville de Montréal. Satisfaction mitigée Gérald Tremblay sort donc indemne d’une année marquée par des critiques virulentes. Tour à tour, le maire a essuyé les reproches du président de Tourisme Montréal, Charles Lapointe, de Gilbert Rozon, de Juste pour rire, et de Benoit Labonté lors de sa démission du parti du maire, Union Montréal. M. Labonté a déclaré qu’il prenait quelques mois pour réfléchir à son avenir politique. Plusieurs observateurs lui prêtent l’ambition de se porter candidat à la mairie de Montréal. Le président d’UniMarketing fait valoir que le maire de l’arrondissement de Ville-Marie a toutefois eu peu de temps pour se mettre «en mode opposition», mais qu’il a beaucoup de chemin à faire pour aspirer à la mairie. Si les répondants du sondage sont satisfaits du maire, il en va autrement à l’égard de plusieurs services municipaux. «Les gens reconnaissent les efforts, même s’il ne remplit pas leurs attentes», observe M. Harvey. Les tarifs des parcomètres obtiennent le pire niveau de satisfaction. Ceux-ci ont connu des augmentations pendant deux années consécutives. La qualité de la chaussée dans les rues arrive au deuxième rang malgré les investissements de 272 millions en deux ans. Le niveau des taxes municipales, la propreté des espaces publics et le déneigement ne franchissent pas la note de passage. À l’inverse, les Montréalais apprécient les bibliothèques, la cueillette des déchets ainsi que les infrastructures de sports et de loisirs. Plus du tiers des Montréalais disent aussi se sentir moins en sécurité qu’il y a quelques années. Plus de la moitié avouent toutefois se sentir autant en sécurité qu’avant. Il y a aussi 37% des répondants se plaignant du manque de policiers même si la Ville a ajouté 133 policiers affectés à la circulation automobile et étendu la juridiction du service de police au métro. Ce sondage survient à deux ans des prochaines élections. Gérald Tremblay occupe la mairie de Montréal depuis six ans maintenant et il compte briguer les suffrages pour obtenir un troisième mandat. Les autres personnalités les plus aptes à faire un bon maire pour Montréal seraient Louise Harel (19%), Pierre Bourque (16%) et Pierre Marc Johnson (15%), montre le sondage. Le sondage UniMarketing-La Presse a été réalisé du 26 au 31 octobre auprès de 1037 répondants. La firme de sondage a interrogé 672 résidants de l’ancienne ville de Montréal et 365 des banlieues aujourd’hui fusionnées. Ce sondage possède une marge d’erreur d’environ 3%, 19 fois sur 20.
  5. Le projet d'acquisition est évalué à 1,48 G$. L'approbation par le Surface Transportation Board (STB) des Etats-Unis, qui réglemente l'industrie américaine des chemins de fer, a été rendue publique mardi. Pour en lire plus...
  6. Transcontinental a annoncé mercredi l'obtention d'un contrat de plusieurs années pour la publication du magazine Ma nouvelle maison de Postes Canada. Pour en lire plus...
  7. Le fabricant de produits de plastique a annoncé avoir obtenu de la ville de Kelowna, en Colombie-Britannique, ce contrat portant sur la fabrication et la distribution de 157 000 bacs roulants. Pour en lire plus...
  8. La firme de design et de fabrication aéronautique Héroux Devtek, de Longueuil, obtiendra ce matin un appui financier fédéral de près de 30 millions de dollars à son projet de recherche et développement sur les trains d'atterrissage de l'avenir. Pour en lire plus...
  9. L'équipe du président élu américain et et la Chambre des représentants sont parvenus à un accord pour voter un plan de relance ambitieux. Pour en lire plus...
  10. Le contrat consiste en la fabrication et le montage de la charpente d'acier qui servira à construire la Edmonton Clinic North, à Emonton, en Alberta. Pour en lire plus...
  11. La filiale française du manufacturier montréalais a obtenu des contrats d'une valeur totale de 72 M$, portant sur la fourniture de robinetteries à six centrales nucléaires. Pour en lire plus...
  12. Publié le 17 décembre 2009 à 07h28 | Mis à jour à 07h36 Popularité des PM: Charest en milieu de peloton Catherine Handfield La Presse Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Danny Williams, est le plus apprécié de tous les chefs des provinces canadiennes. Les temps sont plus durs pour son homologue albertain, Ed Stelmach, qui détient le plus faible appui parmi ses électeurs. C'est ce qui ressort d'un sondage Angus Reid réalisé auprès de 7000 adultes canadiens du 23 au 29 novembre. En cette fin d'année, Danny Williams obtient 78% d'appuis à Terre-Neuve-et-Labrador, révèle le sondage mené en ligne. Brade Wall de la Saskatchewan arrive en deuxième position, avec 58%. «En dépit des problèmes du système de santé, Danny Williams et Brade Wall reçoivent d'excellentes cotes peu importe ce qui se passe. C'est un phénomène avec ces deux chefs», note Jaideep Mukerji, vice-président affaires publiques d'Angus Reid. Leur forte personnalité et la façon font ils gèrent l'économie de leur province expliquent en partie leur forte cote de popularité, selon M.Mukerji. À l'opposé, Ed Stelmach continue de dégringoler dans les sondages. Seulement 14% des répondants albertains approuvent la façon dont il s'acquitte de ses tâches. Cette chute est essentiellement due aux difficultés économiques en Alberta, selon Jaideep Mukerji. Dalton McGuinty, de l'Ontario, ne fait guère mieux avec 18% d'appuis. Le premier ministre du Québec, Jean Charest, obtient quant à lui 25% d'appuis. Il arrive donc au cinquième rang, après Darrell Dexter de la Nouvelle-Écosse (43%) et Greg Selinger du Manitoba (29%). «Jean Charest a eu un moment de popularité assez marqué cet été (32%), mais une série de facteurs fait en sorte que sa popularité est légèrement à la baisse», indique M. Mukerji. À son avis, le refus du gouvernement d'ordonner une enquête publique sur les allégations de corruption dans l'industrie de la construction y est pour quelque chose.
  13. Ce contrat vise la fourniture de plaques de surblindage, de modules et de pièces de rechange pour les véhicules blindés légers (VBL) III de la Défense nationale. Pour en lire plus...
  14. Une des commandes vise la fourniture, à un producteur situé aux États-Unis, des services d'ingénierie et des équipements destinés à l'implantation d'une nouvelle usine de blanchiment de la pâte. Pour en lire plus...
  15. L'entente vise l'ingénierie, l'approvisionnement et la construction d'une usine de dessalement d'eau de mer d'une capacité de 120 000 mètres cubes par jour. Pour en lire plus...
  16. La banque d'affaires américaine obtient ce montant qu'elle consacrera à un fonds de financement de prêts liés à des rachats par endettement. Pour en lire plus...
  17. Dans le cadre de cette entente, la société de télécommunications fournira et installera notamment le nouveau système de téléphonie par Internet de la ville. Pour en lire plus...
  18. La société d'ingénierie obtient un contrat de 92 M$ avec un partenaire pour des travaux importants au sein d'une usine australienne d'aluminium. Pour en lire plus...
  19. (29 avril 2007) La Presse Montréal garde une bonne cote internationale, malgré les malaises qui tracassent ses décideurs! La métropole québécoise fait partie des 10 «meilleures grandes villes d'avenir» du continent, selon un magazine édité par le Financial Times de Londres, l'un des groupes de presse financière les plus influents du monde. Et en affaires plus précisément, Montréal est classée dans le top 5 des grandes villes nord-américaines pour le «meilleur potentiel économique», selon le magazine Foreign Direct Investment, ou fDi. Quant à la qualité de vie générale, le magazine classe aussi Montréal parmi les cinq meilleures grandes villes du continent, c'est-à-dire les agglomérations de plus de deux millions de citoyens. Les concurrentes de Montréal dans cette catégorie de qualité de vie sont Boston, Chicago, New York et Toronto!En effet, la métropole ontarienne obtient le premier rang des grandes villes nord-américaines pour la qualité de vie, selon le magazine fDi. Toronto prend aussi le deuxième rang des «meilleures grandes villes d'avenir» du continent. C'est un cran derrière la première, Chicago, et quelques coches devant Montréal, qui obtient le septième rang. N'empêche, la métropole québécoise a de quoi se plaire d'une place parmi ce top 10 établi par un magazine qui rejoint des milliers de décideurs et de conseillers en investissement international, dans les principaux pays industrialisés. D'autant que ce classement, renouvelé aux deux ans par fDi, découle de l'examen d'une soixantaine de données économiques et sociales qui ont été prélevées parmi 108 villes du Canada, des États-Unis et du Mexique. Le classement des villes a été effectué par un comité de six conseillers indépendants provenant de ces trois pays. Les résultats de leurs délibérations sont publiés dans la plus récente édition d'avril-mai 2007 du magazine fDi. Par ailleurs, c'est la première fois que fDi effectue ce classement sur une base continentale, au lieu de le faire au niveau national, comme auparavant. «C'est toujours intéressant de voir émerger des villes, surtout celles moins connues au niveau international. Néanmoins, le succès engendre souvent le succès. Et les villes bien classées tendent à y rester un bon moment», selon Courtney Fingar, directrice de fDi. Par ailleurs, en plus des bonnes notes de Montréal parmi les grandes villes nord-américaines, trois autres villes québécoises se classent dans certaines catégories, parmi les villes de taille moindre. Ainsi, la capitale, Québec, obtient le premier rang continental de fDi pour la qualité de vie parmi les villes de 500 000 à 2 millions d'habitants. Une belle accolade, tout de même, à la veille de son 400e anniversaire de fondation! Parmi les petites villes, c'est-à-dire entre 100 000 et 500 000 citoyens, Sherbrooke obtient le quatrième rang nord-américain accordé par fDi pour la «meilleure promotion de développement économique». Enfin, la ville de Gatineau, voisine québécoise d'Ottawa, obtient le deuxième rang de la «meilleure infrastructure» parmi les petites villes du continent.
  20. L'entreprise ontarienne dit avoir obtenu l'approbation finale des tribunaux canadiens relativement au règlement qu'elle a négocié à la suite des multiples poursuites dont elle faisait l'objet. Pour en lire plus...
  21. Des livraisons dès cette année Nova Bus obtient un contrat de 190M$ de la STM 17 février 2009 - 07h44 http://argent.canoe.com/lca/infos/quebec/archives/2009/02/20090217-074446.html Par Louis-Pierre Côté ARGENT Le constructeur d’autobus Nova Bus de Saint-Eustache vient d’obtenir un contrat évalué à environ 190M$ (1,3 milliard de couronnes suédoises) pour fournir 410 autobus à la Société de transport de Montréal. Les livraisons débuteront dès cette année et s’échelonneront sur trois ans. Les 410 autobus, de modèle LFS, remplaceront d’autres autobus construits par Nova Bus qui sillonnent les rues de la métropole depuis 1996. La commande, qui a été annoncée par la société-mère de Nova Bus, Volvo Bus Corporation en Suède, s’ajoute aux commandes déjà placées par la STM. Au cours des trois prochaines années, Nova Bus livrera un total de 958 autobus à la Société de transport de Montréal, soit 214 autobus en 2009, 427 en 2010 et 317 en 2011. Certains des autobus qui seront livrés seront des véhicules articulés. Les nouveaux véhicules seront équipés d’un système de caméras pour améliorer la sécurité des passagers. En plus d'une usine à Saint-Eustache, sur la couronne Nord de Montréal, Nova Bus exploite une usine à Saint-François-du-Lac, dans la région de Nicolet. Plus de détails à venir
  22. La papetière a jusqu'à minuit, mercredi soir, pour négocier le financement d'une partie de sa dette par des banques américaines. Pour en lire plus...
  23. Le PDG de Technopôle Angus, Christian Yaccarini, précise que c'est une première au Canada et qu'il arrive même au second rang en Amérique du Nord. Pour en lire plus...
  24. Vincent Lacroix est disposé à plaider coupable aux 200 accusations criminelles de fraude et de fabrication de faux documents portées contre lui en juin dernier s'il obtient une sentence réduite. Pour en lire plus...
  25. Un expert en informatique financière vient de passer au crible le portefeuille public de la Caisse de dépôt et obtient des résultats surprenants. Pour en lire plus...