Search the Community

Showing results for tags 'nortel'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 27 results

  1. Aux prises avec de lourdes dettes, la direction de Nortel envisagerait de vendre l'entreprise en pièces détachées à ses concurrents plutôt que de la restructurer pour payer ses créanciers. Pour en lire plus...
  2. Nortel bousculée par une rumeur de faillite 11 décembre 2008 - 06h00 La Presse Martin Vallières Nortel (NT) envisagerait de se mettre sous la protection de la faillite afin de poursuivre se restructuration, selon la presse financière new-yorkaise. Fausse rumeur, a répliqué Nortel. L'entreprise affirme plutôt qu'elle ne fait que solliciter des avis professionnels pour améliorer sa restructuration, «sans projet imminent de protection de faillite». «Rumeur encore prématurée», ont tempéré pour leur part des analystes qui connaissent bien l'équipementier des télécommunications. Et ce, malgré leur constat de complications évidentes pour Nortel des suites de la crise financière et de la récession. En Bourse, les investisseurs déjà inquiets de la viabilité de Nortel ont fait la sourde oreille à ces messages de l'entreprise et des analystes. En fait, ils ont encore largué en masse les actions de Nortel, qui ont basculé de 23%, à seulement 49 cents chacune, en clôture à la Bourse de Toronto. Elles ont même descendu jusqu'à 46 cents en cours de séance, ce qui constituait un nouveau prix plancher en Bourse pour Nortel. D'ailleurs, la valeur boursière totale de Nortel cote maintenant sous les 250 millions, une pitance par rapport à sa dette à long terme de 4,8 milliards US au 30 septembre dernier. Pas étonnant que certains analystes aient récemment accordé un prix cible de «zéro» aux actions de Nortel, un symbole de l'incertitude encore considérable à propos de son plan de relance. Le mois dernier, Nortel a annoncé une perte trimestrielle de 3,4 milliards US, gonflée par d'autres frais de restructuration. Elle a aussi abaissé ses résultats cibles pour 2009 et annoncé la suppression additionnelle d'au moins 1300 postes, ou 5% de son effectif récent. Par ailleurs, si les actions de Nortel devaient se maintenir longtemps sous 1$ chacune, l'entreprise risque l'expulsion de la Bourse de New York pour contravention à ses normes de valeur minimale. Pour remédier à ce problème, Nortel pourrait devoir effectuer une autre fusion d'actions comme elle l'a fait il y a deux ans, selon l'analyste Kris Thompson, de la Financière Banque Nationale (FBN) à Toronto. En décembre 2006, Nortel avait fusionné ses actions à raison de 10 pour une afin d'en rehausser la valeur. Mais deux ans plus tard, cette tactique boursière s'avère encore nécessaire face aux doutes des investisseurs envers les chances de survie de Nortel. D'où leur sensibilité extrême à toute rumeur d'insolvabilité imminente, d'autant qu'il s'agirait d'un processus où les actionnaires de Nortel seraient les plus grands perdants. En contrepartie, les détenteurs d'obligations de Nortel, eux, pourraient y trouver un moyen de limiter leurs pertes, de même que les créanciers d'affaires de l'entreprise. «Les détenteurs d'obligations pourraient même avoir intérêt à une déclaration d'insolvabilité et de protection de faillite par Nortel parce qu'ils se retrouveraient en tête de liste pour l'accès aux actifs», a commenté Robert McWhirter, gestionnaire de placements chez Selective Asset Management, à Toronto. N'empêche, selon l'analyste Kris Thompson, de la FBN, un processus de protection de faillite de Nortel demeure "prématuré" avant que l'entreprise ait pu délester certains actifs. Dans un avis envoyé hier à ses clients-investisseurs, M. Thompson souligne que Nortel, à son rythme d'affaires actuel, dispose encore d'une bonne réserve de liquidités. Cette réserve serait encore à hauteur d'environ 1,4 milliard US dans un an, considérant une utilisation de fonds (burn-rate) prévue autour de 900 millions d'ici là. Quant aux actifs à revendre par Nortel, sa division des équipements de télécoms de type CDMA est présumée première candidate par des analystes comme Mark Sue, chez Marchés des capitaux RBC. Toutefois, dans un avis récent, l'analyste souligne que la valeur potentielle d'une telle cession demeure très incertaine pour Nortel parce que la technologie CDMA vieillit dans le secteur des télécommunications.
  3. Nortel demandera-t-elle la protection de la loi pour éviter une faillite ? C'est la question que soulève un reportage du Wall Street Journal mercredi matin. Pour en lire plus...
  4. Acculée au mur, la compagnie aurait encore des chances de survivre mais sous une forme très diminuée, suggèrent des analystes. Pour en lire plus...
  5. Les employés de Nortel Networks, à Ottawa, se sont faits discrets à la suite des derniers déboires financiers de leur employeur. Pour en lire plus...
  6. De titan des télécoms avant 2000, Nortel a connu une longue descente aux enfers. Voici les principaux événements qui ont touché l'entreprise depuis quelques années. Pour en lire plus...
  7. Le géant canadien des télécommunications réduit ses prévisions de croissance, prévoit de nouvelles mises à pied et la vente de certains actifs. Pour en lire plus...
  8. L’entreprise justifie cette décision en raison du climat économique morose, ce qui fait en sorte que Nortel «subit une pression significative». Pour en lire plus...
  9. Nortel annonce la suppression de 1300emplois et un gel des salaires et de l'embauche après avoir enregistré des pertes de 3,41milliards de dollars américains au dernier trimestre. Pour en lire plus...
  10. Selon Nortel, ses activités se «poursuivent normalement» malgré sa mise à l'abri de ses créanciers. Pour en lire plus...
  11. La mise sous protection de faillite de Nortel Networks aux États-Unis et au Canada, confirmée hier, a provoqué des secousses dans plusieurs directions. Pour en lire plus...
  12. Que Nortel émerge ou non de sa restructuration avec la protection de la cour et peu importe la forme prise par ses divisions, la donne changera profondément. Pour en lire plus...
  13. L'action de Nortel a encore plongé hier, après que l'entreprise eut annoncé un coup de balai que plusieurs analystes estiment insuffisant pour la remettre en selle. Pour en lire plus...
  14. L'équipementier canadien met la main sur une entreprise de l'Arizona spécialisée dans la technologie du traitement de la voix. Pour en lire plus...
  15. La Bourse de Toronto a suspendu le processus d'examen qu'elle avait mis en place mercredi sur les actions ordinaires et privilégiées de Nortel Networks. Pour en lire plus...
  16. L'équipementier canadien Nortel Networks, menacé de faillite et de démantèlement, a enregistré une perte nette de 5,8 milliards $ en 2008, en hausse de près de 600% par rapport à un an plus tôt. Pour en lire plus...
  17. Après une série de mauvaises nouvelles et une énième vague de licenciements annoncée cette semaine, voilà que le spectre de la faillite rôde maintenant sur Nortel Networks, selon des analystes. Pour en lire plus...
  18. Nortel sheds 1,300 jobs as losses mount Bert Hill, Canwest News Service Published: 3 hours ago OTTAWA - Nortel Networks announced 1,300 more layoffs Monday, the departure of several top executives, and pay and hiring freezes as it struggles with tough economic conditions and internal trouble. The company also announced big write-downs of assets and other costs, which drove losses to $3.41 billion in the third quarter ending in September, compared to a profit of $27 million a year earlier and almost 30 times the losses of $113 million in the June quarter. Sales fell 14 per cent to $2.32 billion and the company warned that overall sales for the full year will fall by four per cent, at the low end of a major warning announcement in September. Nortel said that chief technology officer John Roese will leave the company Jan. 1. He is the top executive responsible for the 4,600-employee Ottawa operation. Other people leaving include chief marketing officer Lauren Flaherty, global services president Dietmar Wendt, executive vice-president global sales Bill Nelson and chief legal officer David Drinkwater. In addition to more than 2,000 job cuts announced earlier this year, Nortel said another 1,300 jobs will be eliminated, with 25 per cent of the cuts this year and the balance in 2009. Nortel said that 1,200 jobs still have to go from the earlier rounds of layoffs. "In September, we signalled our view that a slowdown in the market was taking place. In the weeks since, we have seen worsening economic conditions, together with extreme volatility in the financial, foreign exchange and credit markets globally, further impacting the industry, Nortel and its customers," said chief executive officer Mike Zafirovski. "We are therefore taking further decisive actions in an environment of decreased visibility and customer spending levels."
  19. «L'action montait, on était de bonne humeur, on travaillait beaucoup. Je pense que, dans le cas de plusieurs personnes, on travaillait trop pour regarder ce qui arrivait vraiment.» Pour en lire plus...
  20. Exportation et développement Canada fournirait à Nortel jusqu'à 30 millions de dollars en garantie de cautionnement à court terme. Pour en lire plus...
  21. Aux prises avec des difficultés financières, les dirigeants de l'entreprise pourraient décider de demander la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies. Pour en lire plus...
  22. La compagnie Nortel risque l'expulsion de la Bourse de New York parce que son cours cote à moins de 1$ depuis 30 jours, contrevenant ainsi aux exigences de valeur minimale de la Bourse. Pour en lire plus...
  23. L'équipementier ontarien perd 3,4 G$ US au troisième trimestre et le ralentissement économique l'affecte au point où il faut lancer une nouvelle restructuration. Pour en lire plus...
  24. Le fabricant d'équipement de réseau perd 113 M$ ou 23 cents par action lors de la période qui s'est terminée le 30 juin. Pour en lire plus...
  25. Le titre de Nortel Networks a repris un peu de sa valeur jeudi après avoir dégringolé la veille, suite à l'annonce de la compagnie concernant sa décision de se placer sous la protection des tribunaux . Pour en lire plus...