Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'neufs'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Urban photography
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • Quebec City and the rest of the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

  1. Les ventes de véhicules neufs au Canada ont chuté de 7% en novembre dernier, la baisse la plus marquée depuis 2005. Et les données provisoires pour le mois de décembre indiquent une chute deux fois plus importante. Pour en lire plus...
  2. Les ventes de véhicules automobiles neufs ont diminué de 7% au Canada au mois de novembre par rapport à octobre, pour s'établir à 129 044. Pour en lire plus...
  3. Les prix des logements neufs au Canada ont progressé de 0,7% d'une année à l'autre en novembre dernier, soit au rythme sur 12 mois le plus faible depuis août 1999. Pour en lire plus...
  4. Les ventes de logements neufs sont reparties à la hausse en juillet aux États-Unis, progressant de 2,4% par rapport à juin pour s'établir à 515 000 unités. Pour en lire plus...
  5. Les consommateurs canadiens ont acheté 143 300 véhicules neufs au mois d'avril, avec un recul constaté dans les provinces de l'Ouest. Pour en lire plus...
  6. Les concessionnaires d'automobiles canadiens ont vendu 137 937 véhicules neufs au mois d'août dernier, soit 2,3% de moins qu'en juillet. Pour en lire plus...
  7. La livraison des wagons neufs débutera en janvier prochain, ce qui permettra de retirer du service un nombre équivalent de wagons plus anciens. Pour en lire plus...
  8. Situé à une petite marche du bord de l’eau, ce nouveau projet vous offrira tout ce dont vous rêvez. Les Jardins Victoria c’est un espace de vie agréable avec cour intérieure aménagée. Comprenant 1 ou 2 chambres, ces 80 condos neufs et modernes sont situés à Lachine, sur l’île de Montréal, dans un environnement verdoyant et paisible. Ce nouveau projet vous offre tout ce dont vous rêvez dans un environnement verdoyant et paisible. - 80 condos neufs et modernes - Balcon sur chaque unité - Modèles avec mezzanine et terrasse privée - Stationnement intérieur et extérieur disponibles (en option) - 3 plans d’étages avec unités disponibles Offrez-vous un nouveau style de vie, devenez propriétaire à partir de 159 000 $ et jusqu’à 289 000 $. 75% vendu pour la phase 2 http://jardinsvictoria.com/
  9. La croissance annuelle des prix a ralenti pour s'établir à 6,1% en mars dernier au Canada. Pour en lire plus...
  10. Les prix de vente des logements neufs au Canada au mois de mai ont reculé de 0,1%, selon les données de Statistique Canada. Pour en lire plus...
  11. Les ventes de logements neufs aux États-Unis sont tombées en octobre au plus bas depuis janvier 1991, chutant de 5,3% par rapport à septembre, pour s'établir à 433 000 unités à un rythme annuel. Pour en lire plus...
  12. Les ventes automobiles au Québec vont bien 21 octobre 2008 - 15h25 LaPresseAffaires.com Olivier Bourque Voilà qui risque de chambouler les idées reçues: l’année 2008 risque d’être excellente au chapitre des ventes des véhicules neufs au Québec. C’est ce qu’affirme la Corporation des concessionnaires d’automobiles au Québec qui souhaite rectifier le tir alors que les médias font grand cas des malheurs de l’industrie automobile américaine. «La situation économique dans le secteur automobile est bien meilleure au Québec et au Canada qu’aux États-Unis», souligne Jacques Béchard, président de la Corporation. Et les chiffres le prouvent. À la fin septembre de cette année, les concessionnaires de la province, toute marque confondue, avaient vendu 351 421 véhicules neufs, par rapport à 327 422 en 2007 pour la même période. Il s’agit d’une augmentation de 7,3 %. «De plus, comme nous avions considéré 2007 comme une bonne année avec 413 000 véhicules neufs vendus, 2008 s'annonce encore meilleure», poursuit le PDG. C'est donc dire que «les Québécois continuent donc d’acheter ou louer à long terme des véhicules chez les concessionnaires du Québec», précise la Corporation. La crise financière, le ralentissement économique et la hausse des prix du carburant ont plombé l’industrie automobile – surtout aux États-Unis - dans les derniers mois. Des géants comme General Motors ont connu des déconvenues quasiment impensables il y a seulement quelques mois. La situation est à ce point critique que GM et Chrysler auraient pour objectif de boucler une fusion dans les 15 prochains jours, avant l'élection présidentielle du 4 novembre afin de faire face à cette situation périlleuse. Le titre de GM se situait à 6,57 $ à la Bourse de New York mardi alors qu’il était aux environs de 40 $ lors de son sommet des 52 dernières semaines.
  13. Voilà qui risque de chambouler les idées reçues: l’année 2008 risque d’être excellente au chapitre des ventes des véhicules neufs au Québec. C’est ce qu’affirme la Corporation des concessionnaires d’automobiles. Pour en lire plus...
  14. Ces ventes ont chuté de 11,5% en août, pour atteindre un rythme annualisé corrigé des variations saisonnières de 460 000 unités, au plus bas en 17 ans. Pour en lire plus...
  15. Nouveau projet de condos neufs à Montréal situé dans le quartier Sud-Ouest près du Métro Charlevoix, le marché Atwater et le Canal Lachine. À partir de 153 500 et jusqu'à 332 500$ taxes incluses. Livraison 2010 http://www.mondev.ca/Condo-Montreal-PH-1-VENDUE-A-100-pc-MERCI-PH-2-EN-VENTE-Augustin-du-Canal-Prix-pre-construction-25pc-vendu-en-4-semaines-_fr.html?ProjetID=100
  16. http://www.onzedelagare.com Le Onze de la Gare, situé à Vaudreuil-Dorion, c’est un projet audacieux de plus de 525 condominiums neufs, une architecture unique et envoûtante aux lignes épurées, où l’amalgame des couleurs et matériaux se transforme en milieu de vie riche et apaisant. Les colonnes et plafonds de béton séduiront les adeptes de l’aspect contemporain de condos neufs. Les onze immeubles de ce vaste projet immobilier résidentiel sont conçus pour subsister à l’évolution constante de l’urbanisme pour les années à venir. La phase 1 comportera 50 unités de condos réparties sur 5 étages. La très grande variété de condominiums allant de 750 pieds carrés à 1680 pieds carrés répond à tous les besoins. Les plafonds de 9 pieds de hauteur offre une très grande luminosité. Construit autour d’une cours intérieure, les onze immeubles du futur projet comprennent tous un ascenseur et grandiose stationnement sous terrain, unifiant l’ensemble du complexe. L’ajout d’une magnifique piscine creusée et son pavillon détente, entièrement aménagée d’une cuisine et salles de bain, sauront certainement plaire. Un aménagement paysager enchanteur créera un milieu de vie qui vibrera au rythme de ses résidents.
  17. MEZZ ST-DOM - Condominium [sTREETVIEW]http://maps.google.ca/maps?hl=fr&ie=UTF8&ll=45.541748,-73.638493&spn=0,0.003484&t=h&z=19&layer=c&cbll=45.541748,-73.638493&panoid=LwFrm8xz2eAs0t-P0uocyw&cbp=12,347.53,,0,-3.48[/sTREETVIEW] http://www.mezzstdom.com/ Mezz St-Dom est un projet de condominiums neufs à Montréal. Situé sur la paisible rue St-Dominique, en retrait de Crémazie, les condominiums neufs de Mezz St-Dom offrent des espaces de vie uniques dont certains condos seront dans l'édifice d'origine tandis que d'autres seront de construction neuve. Offrant des finitions de qualité avec une grande possibilté de personnlisation des unités lors de la prévente, Mezz St-Dom est un projet unique et urbain. La terrasse commune sur le toit ainsi que l'espace de rangement pour les vélos seront également très prisé de la jeune clientèle du quartier Mezz St-Dom est une réalisation de Maisons Top Inc. qui oeuvre dans le domaine de la construction résidentielle, tant au Québec qu'en Ontario et en Floride depuis plus de 50 ans.
  18. Au total, 895 000 nouveaux logements ont été construits en août, sur une base annualisée, soit une chute de 6,2%. Pour en lire plus...
  19. La hausse des coûts de construction, entre autres facteurs, a contribué à faire bondir de 5,7% le prix des logements neufs à Montréal en juillet par rapport à l'an dernier. Pour en lire plus...
  20. Les prix des logements neufs traînent de la patte 11 août 2008 - 09h15 Presse Canadienne Les prix des logements neufs au Canada ont augmenté à leur rythme le plus lent depuis plus de six ans, en raison de l'assouplissement du marché de l'habitation dans les provinces de l'Ouest, suggèrent les données publiées lundi par Statistique Canada Les prix de vente des entrepreneurs ont ainsi progressé de 3,5% entre juin 2007 et juin dernier, comparativement à l'augmentation d'une année à l'autre de 4,1% enregistrée en mai. Il s'agissait du taux de croissance le plus faible enregistré depuis mars 2002, alors que les prix d'une année à l'autre avaient crû de 3,4%. Dans l'Ouest canadien, si les prix des logements neufs ont augmenté (par rapport à juin 2007) à Winnipeg, Regina et Saskatoon de 11,5%, 28,5% et 16,3%, respectivement, ils n'ont crû que légèrement à Edmonton et à Calgary, de 1,6% et de 0,1%, respectivement. En Colombie-Britannique, les prix d'une année à l'autre enregistrés à Vancouver ont augmenté de 1,8%, tandis que ceux de Victoria ont diminué de 0,4%. À Montréal, les prix des logements neufs ont augmenté de 5,6% de juin 2007 à juin dernier et, à Québec, de 5,4%. À Toronto, les constructeurs ont accru leurs prix de 3,8% par rapport à juin 2007, alors que les prix observés à Ottawa étaient en hausse de 4,4%. Au Nouveau-Brunswick, pour les agglomérations de Saint-Jean, Fredericton et Moncton, une augmentation de 2,3% a été observée d'une année à l'autre. D'un mois à l'autre, c'est-à-dire de mai à juin derniers, les prix se sont légèrement accrus de 0,1% pour l'ensemble du pays.
  21. Les prix des logements neufs en hausse à Montréal Publié le 11 mai 2009 à 09h25 | Mis à jour à 09h28 La Presse Canadienne Ottawa Les prix de vente des entrepreneurs en construction au Canada ont diminué de 0,5% en mars par rapport au mois de février et de 2,4% comparativement à mars 2008, indiquent les données de Statistique Canada publiées lundi. D'un mois à l'autre, les baisses les plus importantes ont été observées dans l'Ouest du Canada. Calgary et Edmonton arrivent en tête de liste avec toutes les deux un recul de 1,2%. Vancouver suit avec une baisse de 1,1%. À Victoria, les prix des logements neufs ont régressé de 0,9% d'un mois à l'autre. Les prix ont également baissé à St. Catharines-Niagara (-0,9%), à Saskatoon (-0,7%), à Charlottetown (-0,4%), à Toronto (-0,3%) et à Hamilton (-0,2%). La ville de Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador, a connu la plus forte augmentation au pays de février à mars, soit 0,4%. Montréal arrive deuxième avec un gain de 0,3%, suivie de Québec avec une augmentation de 0,1%. Au Nouveau-Brunswick, pour l'ensemble Saint-Jean, Fredericton et Moncton, les prix sont restés inchangés d'un mois à l'autre. D'une année à l'autre, les plus fortes baisses ont été enregistrées à Edmonton (-12,3%), à Saskatoon (-11,2%) et à Calgary (-8,7%). Pour leur part, les plus fortes augmentations, soit 20,8% et 12,8%, respectivement, ont été observées à Saint-Jean (T.-N.-L.) et à Regina. Québec a également enregistré une croissance notable sur un an, soit 8,1%, tandis que les prix ont augmenté de 3,5% à Montréal. Pour Saint-Jean, Fredericton et Moncton, la hausse a été de 3,9% entre mars 2008 et mars 2009.
  22. Les ventes de véhicules neufs au Canada, en baisse depuis septembre 2008, ont fléchi de près de 15% en décembre dernier. Pour en lire plus...
  23. http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201603/08/01-4958342-condos-neufs-explosion-des-ventes-au-centre-ville.php Les ventes de condos neufs ont plus que doublé au centre-ville de Montréal pendant le dernier trimestre de 2015, au moment où le nombre d'appartements invendus a connu une baisse marquée. Selon des données du Groupe Altus que La Presse Affaires a obtenues, 792 condos neufs ont trouvé preneur pendant les trois derniers mois de l'année dans les quartiers centraux de Montréal. Il s'agit d'une hausse de 106% sur un an, et de la meilleure performance depuis la fin de 2012. «Ça a dépassé nos attentes, particulièrement en raison des projets qui ont été lancés pendant le trimestre et qui ont provoqué un fort rebond des ventes», a fait valoir Mathieu Collette, directeur principal de la division résidentielle au Groupe Altus. Autour du Centre Bell, une bonne partie des 438 condos de la Tour des Canadiens 2 (TDC2) ont trouvé preneur en quelques semaines à peine, l'automne dernier. Le secteur de Griffintown - comptabilisé dans le centre-ville par Altus - a pour sa part vu ses ventes augmenter de 150% pendant le trimestre. Un peu plus de 200 condos neufs ont été vendus. «Le quatrième trimestre a été assez phénoménal, j'ai rarement été aussi occupé pendant une si courte période, a souligné Alexandre Tazi, courtier au Groupe immobilier Londono. Et le momentum se poursuit: on voit une vigueur extraordinaire depuis septembre dernier.» 24% MOINS D'INVENDUS Ce rebond des ventes a contribué au recul du nombre de condos neufs invendus, qui inquiétait les économistes depuis plusieurs trimestres déjà. Selon Altus, 2181 condos neufs demeurent invendus au centre-ville, sur les 8306 actuellement offerts. Il s'agit d'une baisse de 24% depuis un an. «Le marché est en train de se corriger en ce moment, il y a eu un écrémage dans le monde des promoteurs de condos. »- Mathieu Collette,directeur principal de la division résidentielle au Groupe Altus Plus en détail, Altus signale que 91% des condos neufs prêts pour livraison sont vendus, ce qui laisse un «inventaire réel» d'environ 248 appartements disponibles au centre-ville. Les immeubles en construction sont quant à eux écoulés à 74% et représentent 983 condos en quête d'un acheteur. Les projets en prévente affichent quant à eux des ventes de 45%, l'équivalent de 950 copropriétés toujours offertes à l'achat. AILLEURS À MONTRÉAL À l'échelle métropolitaine, 19 nouveaux projets ont été mis en marché pendant le dernier trimestre, pour un total de 1466 appartements, indique Altus. La majorité des logements - 863 - se trouvent au centre-ville. Signe que tous les projets ne suscitent pas le même engouement, cinq ont été annulés ou suspendus. Les projets neufs terminés sont vendus à 84%, ce qui laisse 1562 appartements inoccupés dans le Grand Montréal. Les immeubles en construction sont pour leur part vendus à 64%, contre à peine 33% pour ceux en prévente, indique Altus. La baisse globale du nombre d'appartements invendus s'élève à 25% depuis un an, avec 6747 logements en quête d'un acheteur, contre 8943 l'an dernier. La revente s'améliore aussi Le marché montréalais de la revente a poursuivi sa remontée en février. La chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) a recensé 3743 transactions le mois dernier, soit une augmentation de 15% depuis un an. Au même moment, le nombre de propriétés à vendre a fléchi de 5% dans la région métropolitaine, un signe encourageant. «Les ventes augmentent de manière plus prononcée en ce début d'année, alors que les inscriptions en vigueur poursuivent leur diminution, de sorte que les conditions de marché se resserrent», a fait valoir Daniel Dagenais, président du conseil d'administration de la CIGM, dans un communiqué. Malgré cette embellie, les prix affichent une tendance beaucoup moins dynamique. Le prix médian des condos a baissé de 2% en février dans la région métropolitaine, à 226000$, tandis que celui des maisons unifamiliales a progressé de seulement 2%, à 285 000$. EN CHIFFRES 60% VENDU Cette banlieue a enregistré le plus faible volume de transactions de la région métropolitaine pendant le quatrième trimestre- 75 unités -, un niveau à peu près stable. Le projet Lofts du boisé a affiché les meilleures ventes, alors que le nombre total de condos invendus s'établit à 776 sur la Rive-Sud. 56% VENDU Les ventes ont augmenté de 8% depuis un an, note Altus dans son étude. On trouve aujourd'hui 904 appartements invendus à Laval. Les projets Marquise phase 2 et Urbania phase 2 bâtiment C se sont démarqués. 66% VENDU Le niveau des ventes a progressé de 2*% depuis un an, avec 2250 condos toujours invendus. Les projets Rouge Condominums, Le Podium et EQ8 ont affiché les meilleures performances pendant le dernier trimestre de 2015. 59% VENDU La progression des ventes est lente dans cette banlieue, remarque Altus. Le projet Cachemire phase 1 a réussi à attirer 23 acheteurs pendant le trimestre. Au total, 636 condos sont invendus dans la région. 74% VENDU Environ 2181 copropriétés achevées, en construction ou en prévente sont toujours offertes dans ce secteur qui inclut aussi Griffintown et le Vieux-Montréal. Outre la Tour des Canadiens 2, le Roccabella phase 2 et W Griffintown ont été les projets les plus populaires, souligne Altus.
  24. Le Séville sur Barclay est un projet de condominiums neufs situé dans l'arrondissement Côte-des-Neiges de Montréal. Offrant 39 condos neufs, tous accessibles aux subventions de la ville de Montréal, le Séville sur Barclay offre la qualité de construction associée aux projets du Groupe Cartierville tout en demeurant abordable. Situé à proximités de l'Universite de Montréal, parcs, services et transport en commun, le Séville sur Barclay est idéal pour les premiers acheteurs de condos.
  25. Logements neufs: Montréal sur une lancée 12 septembre 2008 - 06h00 La Presse Maxime Bergeron La hausse des coûts de construction a contribué à faire bondir de 5,7% le prix des logements neufs à Montréal. La firme Développements McGill a mis en chantier non pas une, mais deux phases de son projet de condos Square Benny en avril dernier. La demande est bonne, dit le président Stéphane Côté. Mais surtout, les coûts de construction auraient été beaucoup plus élevés s'il avait attendu une autre année. «Il y aurait eu une surprime à faire les deux phases de façon décalée, tout le monde s'arrache les matériaux et la main-d'oeuvre», explique le promoteur. La hausse des coûts de construction, entre autres facteurs, a contribué à faire bondir de 5,7% le prix des logements neufs à Montréal en juillet par rapport à l'an dernier. Une augmentation corsée, qui contraste avec la décélération observée à l'échelle nationale par Statistique Canada. Selon un rapport publié hier, le prix moyen des maisons neuves a grimpé de 2,7% au pays en juillet, un recul par rapport au gain de 3,5% de juin. Ce ralentissement découle en bonne partie du "relâchement du marché de l'Ouest canadien", une région où les hausses avaient été fulgurantes ces dernières années. À Montréal, la progression des prix, bien que constante, a été beaucoup plus modérée qu'en Alberta et en Colombie-Britannique, rappelle Hélène Bégin, économiste principale chez Desjardins. «Cela fait en sorte que la demande s'apaise beaucoup plus tranquillement ici que dans l'ouest du pays.» L'avantage est encore aux vendeurs dans la métropole, ce qui explique la hausse assez soutenue des prix, ajoute Mme Bégin. «Le marché est encore en légère pénurie, on parle de cinq vendeurs par acheteur dans l'unifamiliale, alors que l'équilibre est entre huit et dix.» Les prix progressent toujours vigoureusement dans les quartiers "abordables" comme Rosemont, Saint-Michel et LaSalle, mais se stabilisent dans les secteurs cossus d'Outremont, Westmount et Mont-Royal, note en outre l'économiste de Desjardins. «Les risques d'une baisse de prix généralisée ne sont pas présents à Montréal, mais il y en a beaucoup plus dans les zones les moins abordables», a souligné Mme Bégin. Du côté des résidences existantes, les prix ont progressé de 4% dans la grande région de Montréal en août, tandis que le nombre de transactions a reculé de 6%. Le prix médian d'une maison unifamiliale atteint 225 000$ (+4%), celui des copropriétés, 192 000$ (+3%) et celui des immeubles de deux à cinq logements, 327 000$ (+5%). «Le marché de la revente est en train de faire un atterrissage en douceur depuis le début de l'année», a dit Michel Beauséjour, chef de la direction de la Chambre immobilière du Grand Montréal. À l'échelle nationale, c'est l'Alberta qui a vu ses prix atterrir - voire reculer - le plus fortement en juillet. Le coût d'un logement neuf a glissé de 5,4% à Edmonton, et de 0,3% à Calgary, note Statistique Canada. Les prix ont par ailleurs progressé de 1,6% dans la déjà dispendieuse ville de Vancouver, de 3,7% à Toronto et de 5,4% à Québec. Le boom albertain des dernières années s'est déplacé un peu à l'est, en Saskatchewan. Le prix des maisons neuves a explosé de 29,6% en juillet à Regina. «Les constructeurs ont imputé l'augmentation des prix à la hausse du prix des combustibles et de l'acier ainsi qu'à l'accroissement des coûts de la main-d'oeuvre», souligne Statistique Canada dans son étude mensuelle. Baisse de prix généralisée? Sal Guatieri, économiste chez BMO Marché des capitaux, entrevoit une baisse des prix de l'immobilier au Canada dans l'année qui vient, à l'image du déclin observé aux États-Unis, en Angleterre, en France, en Espagne, en Irlande et en Australie. «Après six ans d'une croissance insoutenable, les prix ont foncé tout droit dans le mur de l'abordabilité, a écrit l'économiste dans un rapport diffusé hier. La demande fléchit, les inventaires atteignent des niveaux records et plusieurs premiers acheteurs choisissent de louer plutôt que d'acheter.» Le prix moyen des maisons a bondi de 78% entre 2002 et 2007, un rythme deux fois plus élevé que celui des salaires, souligne Sal Guatieri. Le marché canadien ne devrait toutefois pas connaître une débandade similaire à celle des États-Unis, poursuit l'économiste, vu la meilleure tenue de l'économie et les critères d'accès au crédit plus serrés. Le gouvernement fédéral a d'ailleurs adopté des mesures en juillet dernier dans le but de resserrer le marché des hypothèques. La durée maximale des prêts sera ramenée de 40 à 35 ans dès le mois prochain. Et une mise de fonds minimale de 5% sera exigée, alors qu'on pouvait auparavant financer son achat à 100%.
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value