Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'naturelles'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Urban photography
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • Quebec City and the rest of the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 20 results

  1. La ministre intérimaire des Ressources naturelles, Julie Boulet, dépose un projet de règlement pour encadrer la construction et la gestion des petites centrales hydroélectriques privées. Pour en lire plus...
  2. Le Conseil de l'industrie forestière croit que Québec doit procéder à l'implantation de la réforme du régime forestier, malgré l'absence prolongée du ministre Claude Béchard, responsable des Ressources naturelles. Pour en lire plus...
  3. Les six dernières années de croissance mondiale effrénée ont porté un dur coup à la saine gestion des ressources naturelles. Pour en lire plus...
  4. Le ministre fédéral des Ressources naturelles, Gary Lunn, n'exclut pas une éventuelle privatisation d'une partie ou de la totalité de l'agence. Pour en lire plus...
  5. J'aime beaucoup ce que Garnotte fait, je vais "poster" celles qui me font sourire. Lisa Raitt, ministre des Ressources naturelles Le Devoir Michel Garneau Édition du mercredi 10 juin 2009 http://www.ledevoir.com/2009/06/10/254223.html
  6. (30 mars 2007)Le fléchissement de l'économie canadienne observé l'an dernier devrait lentement s'inverser en 2007, ce qui conduira, selon la RBC, à une croissance annuelle de 2,5 %. Selon les plus récentes prévisions économiques de la RBC, publiées vendredi, les bonnes performances du marché du travail et les fortes liquidités dans les portefeuilles de placement devraient soutenir la consommation. Sans grande surprise, les provinces axées sur les ressources naturelles, notamment Terre-Neuve-et-Labrador (4 %) et l'Alberta (3,6 %), resteront en tête du classement de la croissance économique, alors que l'Île-du-Prince-Edouard et l'Ontario fermeront la marche avec respectivement une croissance de 1,9 % et 2 %. Au Québec, l'économie devrait bénéficier, toujours selon la RBC, des transferts fédéraux et d'une conjoncture positive pour l'aéronautique et les alumineries, permettant ainsi une croissance modérée de 2,1 % en 2007.
  7. Le Canada a coupé le «cordon ombilical» avec les États-Unis 27 septembre 2007 - 17h49 Presse Canadienne Agrandir L'exploitation des sables butimuneux de l'Alberta s'impose comme un des moteurs de l'économie canadienne. Photo AFP La forte remontée du dollar prouve que le Canada a «coupé le cordon ombilical avec les États-Unis», a estimé jeudi l'économiste en chef de Marchés mondiaux CIBC, Jeff Rubin. C'est la demande intense pour les ressources naturelles, plus particulièrement le pétrole, qui place le Canada dans une telle position de force, a souligné M. Rubin dans une entrevue accordée dans le cadre d'une conférence d'investisseurs organisée par l'institution, à Mont-Tremblant. «Ce qui explique le bond du dollar canadien, c'est qu'il faut beaucoup plus de semi-conducteurs pour acheter un baril de pétrole aujourd'hui qu'il y a dix ans», a-t-il affirmé. «La Silicon Valley (en Californie) est devenue un simple produit de base (commodity)», a-t-il ironisé. Et la bonne nouvelle pour le Canada, c'est que les ressources naturelles ne peuvent pas être déplacées dans d'autres pays, contrairement à la fabrication d'équipement, aussi technologique soit-elle. «Exxon adorerait déménager les ressources pétrolières du Venezuela au Texas, mais devinez quoi, elle ne le peut pas! a lancé Jeff Rubin. C'est (le président vénézuélien) Hugo Chavez et le Canada qui possèdent les ressources à valeur ajoutée!» Cette bonne fortune permet au Canada de prendre ses distances avec les États-Unis. Le «coefficient de corrélation» entre la situation économique aux États-Unis et celle au Canada, qui oscillait entre 50 et 80% depuis les années 1970, n'a pas dépassé 10% au cours du présent cycle économique, a relevé le stratège. Selon lui, c'est la croissance mondiale, surtout celle des pays en développement, qui propulse aujourd'hui l'économie canadienne. L'indice de la Bourse de Toronto, qui est fortement lié à l'économie mondiale, devrait d'ailleurs dépasser la barre des 16 200 points d'ici la fin 2008, d'après la CIBC. Bon pour l'aluminium Face à la concurrence des pays émergents et la force du dollar canadien, le déclin du secteur manufacturier se poursuivra donc, entraînant d'autres licenciements au Québec et en Ontario, a convenu Jeff Rubin. «Le Canada n'est plus le genre de pays où l'on manufacturera des pneus», a-t-il rappelé. Mais contrairement à ce qui s'était passé au début des années 1990, les premiers ministres provinciaux ne multiplieront pas les appels à la Banque du Canada pour réclamer une baisse du dollar, prévoit M. Rubin. «Ce serait difficile de se faire convaincant alors que le taux de chômage est à son plus bas en 30 ans au Québec», note-t-il, en ajoutant que le secteur manufacturier occupe déjà une place moins importante dans l'économie que lors de la récession du début des années 1990. En fait, le secteur de l'énergie a largement remplacé l'industrie automobile dans le surplus commercial du pays. De plus, c'est le domaine des ressources naturelles dans son ensemble, y compris l'aluminium au Québec, qui profitera de la croissance des pays en développement. Seule exception: la foresterie, qui continuera à pâtir des problèmes immobiliers aux Etats-Unis. À l'instar de la plupart des économistes, M. Rubin ne prévoit pas que cette crise se traduira par une récession chez nos voisins. Tout au plus entrevoit-il un recul au dernier trimestre de cette année, suivi d'un retour à la croissance. Il reste que l'enrichissement plus rapide des provinces productrices de pétrole, notamment l'Alberta, continuera de susciter des tensions politiques au Canada, a prévenu l'économiste. Par contre, la hausse du dollar et la baisse des valeurs immobilières aux États-Unis pourraient unir les Canadiens sur au moins un point: l'attrait d'acquérir une propriété au sud de la frontière.
  8. Une fois passé le traumatisme de l'effondrement du prix des ressources naturelles, une question se pose: quand sauter de nouveau dans le marché? Pour en lire plus...
  9. Deux responsables de ce recul: la chute des prix des ressources naturelles et les statistiques sur l'emploi au Canada. Pour en lire plus...
  10. Les titres boursiers du secteur des ressources naturelles continuent à sous-performer par rapport aux prix des ressources. Pour en lire plus...
  11. La crise financière, la baisse de la demande et des prix pousseront sans doute les investisseurs du secteur des ressources naturelles à changer de lunettes et à regarder un peu plus loin vers l'avant. Pour en lire plus...
  12. Pour Robert Tremblay, c'est inévitable: les catastrophes naturelles seront de plus en plus fréquentes. Elles le sont déjà. Pour en lire plus...
  13. Combien valent les ressources naturelles du Canada ? * Olivier Schmouker, Lesaffaires.com * 11:14 Les sables bitumineux canadiens sont évalués à 342 milliards de dollars. L’ensemble des ressources naturelles du Canada sont estimées à 1,3 billion de dollars, selon Statistique Canada. Pour donner un ordre d’idée de ce que vaut cette somme astronomique, c’est à peu près équivalent à ce que les ménages américains ont perdu en valeur durant les trois premiers mois de 2008, d’après un rapport de la Réserve fédérale américaine. 18% du patrimoine canadien La valeur des actifs en bois, en ressources énergétiques et en ressources minérales du Canada a augmenté de 5% en 2007. Cela représente plus de 18% du patrimoine total du Canada. L'évolution de la valeur de ces actifs a varié d'une catégorie de ressources à l'autre. La valeur des ressources en bois a reculé de 4%, celle des ressources énergétiques est demeurée constante, tandis que celle des ressources minières a bondi du tiers. > Bois La valeur des réserves de ressources en bois a diminué de 4% en un an, après avoir connu un recul comparable en 2006. Elle se chiffre maintenant à 263 milliards de dollars. La diminution des exportations de bois d'oeuvre vers les États-Unis, la vigueur du dollar canadien pourraient expliquer une bonne part de cette baisse, selon Statsitique Canada. > Énergie La valeur des actifs énergétiques a connu une hausse infime en 2007 pour atteindre 735 milliards de dollars. La hausse de la valeur des sables bitumineux et du pétrole brut a été contrebalancée par le fléchissement de celle du gaz naturel et du charbon. La valeur des sables bitumineux a crû de 7%, à 342 milliards de dollars, ce qui reflète l'importance économique croissante que revêt cet actif, qui, à lui seul, représente la moitié de la valeur totale des actifs énergétiques et le quart de la valeur de tous les actifs en ressources naturelles. Les cours élevés du pétrole et l'accroissement des réserves développées activement ont plus que compensé la hausse sensible des coûts d'exploitation et du coût du capital se rattachant à l'extraction de ces sables. La valeur des réserves de pétrole brut conventionnel a augmenté de 4%, principalement en raison de la hausse des prix, qui a plus que compensé l'augmentation des coûts de production. À titre de comparaison, la valeur des réserves de gaz naturel a diminué de 10% en raison de la baisse des prix et de la hausse des coûts de production. > Mines et métaux La valeur des actifs en ressources minières a bondi de 33% en un an pour atteindre 273 milliards de dollars. Ce bond est attribuable à l'augmentation des prix, notamment ceux de l'uranium et du plomb, qui ont plus que doublé. La valeur de la plupart des autres minéraux a enregistré des hausses d'au moins 10%.
  14. Exploitation des ressources naturelles : CCMM prévoit des retombées de 52 milliards $ sur 25 ans pour Montréal http://www.ccmm.qc.ca/documents/etudes/2011_2012/12_04_18_etudeRessourcesNaturelles_fr.pdf
  15. Comparaissant devant un comité parlementaire, le ministre fédéral des Ressources naturelles, Gary Lunn, dit qu'il n'exclut pas une éventuelle privatisation de l'agence nucléaire gouvernementale. Pour en lire plus...
  16. Les principaux projets de développement miniers prévus sur la Côte-Nord au cours des prochaines années devraient se réaliser malgré la crise financière et la chute des titres des ressources naturelles en bourse. Pour en lire plus...
  17. Il y a des semaines qu'on voudrait oublier. Le secteur des ressources naturelles est lourdement tombé la semaine dernière, dans la foulée du rejet de la première version du plan présentée aux représentants américains. Pour en lire plus...
  18. Après l'ouragan, l'accalmie. Les ressources naturelles occupent encore le haut de l'affiche parmi les éléments à suivre en Bourse cette semaine. Pour en lire plus...
  19. Compte tenu des difficultés qu'ont connues ce secteur durant la saison estivale, il n'est pas surprenant que les fonds communs associés à ces secteurs aient enregistré des pertes. Pour en lire plus...
  20. https://www.facebook.com/22avril2012 http://22avril.org/ Dominic Champagne prépare «un printemps québécois» Le comédien et metteur en scène appelle à une mobilisation générale le 22 avril Isabelle Paré 15 février 2012 Actualités culturelles Photo : Annik MH De Carufel - Le Devoir Dominic Champagne Tout ça l'assassine... À tel point que le comédien et metteur en scène Dominic Champagne, connu pour son engagement contre l'exploitation des gaz de schiste, appelle les Québécois à descendre dans la rue le 22 avril prochain pour crier l'urgence d'assurer une exploitation durable et sensée des richesses naturelles du Québec. C'est à l'occasion de sa nomination à titre d'Artiste pour la paix 2011 hier matin, que Dominic Champagne a rendu public son projet citoyen, en ébullition depuis plusieurs mois. Le retrait du Canada de l'accord de Kyoto, en décembre dernier, a eu l'effet d'une bombe chez le comédien déjà connu pour ses sensibilités écologiques et politiques. «En décembre dernier, on était 200 à manifester à la place du Canada, alors que je m'attendais à une foule monstre. J'ai dit à un copain: "C'est 100 000 qu'on devrait être!"», raconte M. Champagne, qui invite les citoyens à dire leur ras-le-bol par rapport à la dépossession des richesses naturelles du territoire québécois. Gaz de schiste, développement du Plan Nord, projets miniers, gaziers autant que pétroliers: le coauteur du brûlot politique Tout ça m'assassine, présenté à la Place des Arts l'automne dernier, déplore que les Québécois assistent impuissants au pillage de leurs ressources énergétiques et minières. «Il faut se rassembler pour dire notre attachement à ce bien commun. Il ne s'agit pas seulement d'être CONTRE, mais de redire les valeurs auxquelles on aspire. J'en fais une affaire de justice, au-dessus des partis et des groupes de pression», affirme-t-il. Apolitique, le mouvement a déjà son site (22avril.org), sa page Facebook et son compte Twitter, invitant les citoyens à se rassembler lors du Jour de la Terre à 14h, dans un endroit qui reste à déterminer. Champagne en veut aux gouvernements qui, dit-il, se délestent de leurs responsabilités et, néolibéralisme oblige, n'exigent que des miettes aux sociétés étrangères qui exploitent le sous-sol québécois. «Il faut que cette exploitation se fasse au profit de tout le monde. Si on a su développer notre électricité et devenir des champions de la lutte contre les inégalités, pourquoi laisse-t-on le tiers des minières exploiter nos ressources sans redevances? On peut faire mieux!», tonne-t-il. À son avis, le Québec pourrait imiter la Norvège qui a sagement bâti une réserve de 600 milliards «pour les générations futures» en choisissant, il y a 40 ans, d'exploiter elle-même ses immenses réserves pétrolières. *** Des artistes pour la paix Dominic Champagne a été nommé hier Artiste pour la paix 2011 pour son engagement dans le débat sur les risques environnementaux posés par les gaz de schiste. À la même cérémonie, l'Association des artistes pour la paix a également remis à la danseuse et chorégraphe Margie Gillis, ainsi qu'à l'humoriste Yvon Deschamps, des prix hommage pour leur engagement dans diverses causes sociales et humanistes. http://www.ledevoir.com/culture/actualites-culturelles/342740/dominic-champagne-prepare-un-printemps-quebecois
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value