Search the Community

Showing results for tags 'missions'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 3 results

  1. Le gouvernement fédéral a récemment proposé à l’ONU de quitter New York pour le Vieux-Port de Montréal, où un groupe de promoteurs des secteurs public et privé ont imaginé un ambitieux projet, a constaté La Presse dans des documents inédits. Le silo no 5 laisserait ainsi sa place au siège des Nations unies. Le siège de l’ONU prendrait place entre les quai Windmill et Bickerdike, à l’avant du complexe. La sculpture L’homme d’Alexandre Calder serait déplacée au cœur de l’îlot, dans un parc. Le prolongement de la rue McGill deviendrait l’une des quatre entrées de la « Cité globale », adossée à l’autoroute Bonaventure, en face d’Habitat 67. »» Voyez toutes les photos du projet Le concept et les plans préliminaires du projet ont été préparés par l’entreprise Solutrans, dirigée par Jean O’Keefe, l’instigateur du projet. L’organisme Montréal international a participé en finançant une étude de faisabilité technique, a appris La Presse. Le cabinet d’architectes Provencher Roy et associés a pour sa part préparé des maquettes. La Ville de Montréal a donné son accord au projet, de même que le ministre du Développement économique et responsable de la région de Montréal, Raymond Bachand. Ce dernier a refusé de commenter. Le maire Tremblay trouve « exceptionnelle » et « emballante » cette idée, mais il refuse de commenter plus davantage de peur de nuire aux chances du projet. Le maire, le premier ministre Jean Charest et le premier ministre Stephen Harper en avaient d’ailleurs discuté lors du sommet de la francophonie à Bucarest, en septembre 2006. Le gouvernement fédéral a même soumis le projet de façon « informelle » aux autorités de l’ONU, a-t-on appris de sources sûres. L’ONU n’a toutefois démontré aucun intérêt. Un porte-parole de l’ONU, Alex Cerniglia, a lui aussi refusé de faire des commentaires. Pour l’instant, l’ONU prévoit plutôt rénover ses bâtiments actuels, au coût de 1,9 milliard de dollars. La firme suédoise Skanska a d’ailleurs signé un contrat de sept millions de dollars pour gérer la phase de préconstruction. M. Cerniglia soutient que les coûts pourraient être moindres selon le mode de rénovation, que l’on choisira d’ici à la fin de l’année. Les promoteurs montréalais espèrent toujours convaincre l’ONU de déménager à Montréal, où un nouveau complexe coûterait, selon eux, moins cher que la rénovation des installations new-yorkaises. Son entretien coûterait aussi 790 millions de moins par année, affirment-ils. La vente du terrain de l’ONU à New York procurerait aussi une somme considérable. Les tenants du projet pensent que les Nations unies pourraient renverser leur décision en raison des dépassements de coûts appréhendés, des retards et du manque de main-d’œuvre pour réaliser les travaux. Une ville dans la ville Ce projet propose d’accueillir au même endroit les Nations unies, les quelque 190 missions permanentes et les bureaux de plus de 4000 organisations non gouvernementales. Les composantes du complexe seraient reliées entre elles par un monorail qui se rendrait au centre-ville. Le site suggéré occuperait 65 hectares, soit plus que le parc Lafontaine. À New York, les Nations unies occupent quelque sept hectares en ce moment. Les ONG et les missions sont quant à elles éparpillées un peu partout dans la ville. L’ONU éprouve des problèmes avec ses sept immeubles situés dans l’île de Manhattan. Construit entre 1949 et 1951, le bâtiment principal comprend 39 étages. Il y a notamment des problèmes d’isolation, de sécurité et de salubrité parce qu’il contient de l’amiante. Selon les estimations financières dont La Presse a pris connaissance, il en coûterait environ 790 millions pour construire les locaux de l’ONU répartis dans cinq bâtiments de trois à 12 étages. Le coût des bâtiments des ONG, des missions et des délégations s’élèverait à un peu plus de 760 millions et celui des infrastructures à 492 millions. L’ensemble du projet atteindrait donc environ 2,2 milliards. L’étude estime les retombées économiques à plus de 2,4 milliards grâce à la construction de nombreuses habitations pour y loger les quelque 20 000 personnes employées par les Nations unies. L’étude estime que l’arrivée de l’ONU à Montréal créerait aussi environ 60 000 emplois indirects. L’effet annuel sur le PIB serait aujourd’hui de 2,4 milliards et de 8,5 milliards dans 50 ans.
  2. Ok, j'ai lu les rêgles mais je crois que ce texte devrait être quand même placé ici. Si les admin pensent autrement, simplement supprimé http://inventorspot.com/articles/worlds_tallest_building_be_talle_6398 At 13,123 feet high, the massive, mountain-shaped building envisioned by Japan's Taisei Construction Company would overshadow Mount Fuji itself by nearly 700 feet. That's the equivalent of NINE Empire State Buildings stood one upon the other! The building, known as the X-Seed 4000, is designed to house up to one million residents on as many as 800 floors! Designers have had to consider tricky questions of temperature and pressure differentials between the base and topmost floors, and are looking to utilize solar power to solve these and other critical issues. The cost, you ask? Somewhere between $300 and $900 billion... what's that, an Iraq War or two? Couple of manned Mars missions? Quite do-able - if you're Japan, one of the world's richest countries. One might think the Japanese government would never allow the placing of an edifice the size of the X-Seed 4000 anywhere near sacred Mount Fuji, but Taisei's plans call for the monumental mini-city to rise relatively close by, rising up upon huge caissons sunk deep into the mire underlying Tokyo Bay Could it happen? Well, skeptical citizens of Florence, Italy, scoffed at Leonardo da Vinci's detailed drawings of helicopters and other flying machines. Yet da Vinci's dreams did take flight, centuries later. I wouldn't rush to put down a deposit on a unit just yet, but Taisei's outrageous X-Seed 4000 proposal has the same potential to fly high.
  3. Pour une Maison de Tunisie à Montréal 2013-10-29 Montréal – De notre envoyé spécial – On ne peut pas développer nos relations avec le Canada sans œuvrer pour y consolider notre présence. L'ambassade de Tunisie à Ottawa, ouverte au lendemain de l’indépendance par feu Taïeb Slim, et dirigée à présent par Ryadh Essid, repose sur une équipe réduite pour couvrir l'un des pays les plus vastes du monde avec 7 millions de kilomètres carrés. A Montréal, parmi 50 missions consulaires, 49 sont des consulats généraux et une seule est un simple consulat, celle de la Tunisie qui veille sur nos 25000 ressortissants. Avec ce statut, le nombre de personnel affecté est réduit. Pourtant, le volume de travail s’est multiplié ces dernières années. C’est ainsi que les services consulaires ont procédé, rien que l’année dernière au renouvellement de plus de 3500 passeports et l’émission de 800 actes de naissance, en plus des autres tâches. La demande d'élever le statut de notre mission consulaire à Montréal à celui de Consulat général trouve largement sa justification. Deuxième aspect et non des moindres, le regroupement des différentes représentations tunisiennes à Montréal dans une même espace, plus fonctionnel et communicant. Outre le consulat, la Tunisie compte en effet une représentation du Tourisme, un centre social et une mission universitaire. Bientôt s’y ajoutera une représentation de la FIPA, ouverte début des années 1990, puis fermée. Actuellement, chaque représentation dispose de ses propres locaux, souvent très étroits, faute de budget suffisant dans une ville où loyers et charges flambent. Par souci d’économie, mais aussi de synergie et pour faciliter la tâche aux Tunisiens, un appel pressant est lancé par notre communauté pour trouver un local spacieux et convivial, digne de l’image de notre pays, qui sera érigé en Maison de Tunisie et où seront regroupés nos diverses missions. Réitérée devant Ridha Saidi, ministre auprès du Chef du gouvernement chargé des Affaires économiques, l’idée semble trouver une oreille attentive, surtout avec l'ouverture prochaine de la ligne directe de Syphax Airlines, Tunis-Montréal-Tunis. Taoufik Habaieb http://www.leaders.com.tn/article/pour-une-maison-de-tunisie-a-montreal?id=12501