Search the Community

Showing results for tags 'maple'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 20 results

  1. La compagnie torontoise réclame 1,6 G$ pour l'abandon unilatéral du projet MAPLE, pour la production d'isotopes. Pour en lire plus...
  2. http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4154160,00.html There is also video clips if you click the link, don't worry the video clips are in english and not hebrew.
  3. Montreal by the mouthful POSTED: October 7, 2010 It's a city that loves France, but its tastes lean to the rich local bounty. By Craig LaBan Inquirer Restaurant Critic http://www.philly.com/philly/restaurants/20101007_Montreal_by_the_mouthful.html?viewAll=y
  4. Watch the video clip here: http://watch.thecomedynetwork.ca/#clip875315 The Daily Show: Canada's Maple Syrup 'Cartel' A Hazard On U.S.'s Northern Border The Daily Show turned its attention to last year’s great Canadian maple syrup heist Thursday night, expressing what was probably genuine surprise at learning that, yes, Canada has a maple syrup cartel. Correspondent Jason Jones began the segment with an interview with Canadian Business reporter Tim Shufelt, who was seated silhouetted in a darkened room as if he were an anonymous source. “Globally, the industry is worth about $400 million and the cartel accounts for about three-quarters of that production,” Shufelt told a seemingly alarmed Jones. At this point, Jones learned Shufelt was talking about maple syrup. “Can we put the f**king lights on?” Jones asked an off-screen producer. Watch the clip at the Comedy Network website. A barrel of maple syrup, Shufelt told Jones, has a market value that is almost 20 times the value of a barrel of crude oil. http://www.huffingtonpost.ca/2013/03/01/daily-show-strategic-maple-syrup-reserve_n_2792194.html?utm_hp_ref=canada-business
  5. Works at le Bremner http://cultmontreal.com/2013/05/top-chef-canada-danny-smiles-le-bremner-montreal-chefs-canadian-cuisine/ Danny Smiles in the Le Bremner kitchen. Photo by Dominique Lafond. Danny Smiles is repping Montreal cuisine in this cycle of Top Chef Canada, and as the show hits mid-season, the le Bremner chef is well positioned to take the title, especially after winning last week’s elimination challenge. The challenge was to create Canada’s Next National Dish, with the carrot of a 10 G cash prize for the winner and the stick of two chefs’ elimination from the show. Smiles won the contest with his creation, which he calls the “Coast-to-Coast” roll — a shrimp and crab roll, served in pretzel hot dog bun with maple bacon and a side of house-smoked BBQ chips. The Coast-to-Coast roll. “It was a weird choice that I made, to do seafood. It was 40-something out, and we knew it was going to be hot. We knew it was going to be an outdoor event, and I was just like, I’m ready for the challenge. I wanted to go big or go home,” says Smiles, meaning it literally. “Those are the only options.” Smiles wanted to move beyond the usual signifiers of Canadian-ness — maple, pork and poutine. “That was the whole focus, a new national dish. I wanted to showcase fish. I’m a very fish-oriented chef,” he says, his point proven by the shrimp and albacore tattooed prominently onto one forearm. “There’s not a lot of countries that border two of the biggest oceans in the world, too, so that’s really cool,” he continues. “I used B.C. Dungeness crabs and Nordic shrimp from Quebec,” while the overall concept references an East Coast foodie fad du jour, the lobster roll. Smiles explains that he wanted to create a dish that draws not only on Canada’s geography, but its history as well. “Smoking fish and preserving goes back to First Nations; it’s a huge part of Canadian history,” he says. “I was trying to also come up with a story, something that realistically made sense with the history of our country. I’m a huge history buff, so I decided to go back a bit and readapt that into what I thought would be the new national dish.” Smiles may be following in the footsteps of mentor (and le Bremner’s executive chef) Chuck Hughes, who rose to celebrity chef status after becoming the first Canadian to win the US Top Chef — an increasingly necessary career move for chefs as they emerge from the obscurity of the kitchen and into the limelight of cooking shows, contests and book tours in order to establish themselves. Top Chef Canada made sense to him as a next move, he explains. “I liked the show, and also just wanted to see where I match up to the rest of Canada, almost like a personal challenge.” The best part of doing Top Chef Canada, he admits, is that it actually gives him room for his first love, cooking. “Unfortunately, being a chef, you’re not always focusing on cooking,” he says. “You’re lucky when you get into the kitchen and start cooking. That’s like a bonus, because there’s food costing, there’s menu planning; you’re plumbing, gardening. Those are all fun things that I love about my job, but in a small restaurant, you kind of do everything. And now, for six weeks, your main focus — you’re not contacting anyone, you’re not phoning suppliers; that’s all supplied for you, and you’ve just got to focus on cooking. So it’s like it brought me back to when I first started on the line.” ■ Top Chef Canada airs Monday nights at 9 p.m. ET on Food Network Canada.
  6. En fin de journée, le titre du géant de l’alimentation canadien chutait de 8% ou 74 cents pour se situer à 8,06 $. Pour en lire plus...
  7. L'entreprise peut recommencer à distribuer ses produits fabriqués à son usine de Toronto, qui avait été fermée en août dernier en raison d'une contamination par la bactérie Listeria. Pour en lire plus...
  8. LNH - Expansion: L'attrait de Toronto (Source: Radio-Canada) Selon le Globe and Mail, les gouverneurs du circuit Bettman évoquent l'idée d'une deuxième équipe dans la Ville Reine. Le nom de Jim Balsillie est associé au projet. Y a-t-il suffisamment de place pour deux coqs dans la basse-cour de Toronto? Selon ce que rapporte le Globe and Mail de mardi, les gouverneurs de la Ligue nationale discutent de l'idée d'une deuxième équipe dans la Ville Reine. « Pourquoi ne pas avoir une autre équipe dans le meilleur et le plus grand marché (de hockey) au monde », s'est interrogé un des gouverneurs, sous le couvert de l'anonymat. Au moins trois dirigeants, dont le copropriétaire des Flames de Calgary Harley Hotchkiss, ont indiqué que l'homme d'affaires canadien Jim Balsillie pourrait recevoir une équipe d'expansion. Un autre gouverneur, sans remettre en question l'idée, a toutefois laissé savoir que le déménagement d'une équipe actuelle serait préférable à une expansion. « Nous ne pouvons pas ajouter une équipe, car nous serions la risée des sports professionnels, a-t-il dit. Nous avons trop de franchises en difficulté. » Réaction des Maple Leafs Richard Peddie, le président-directeur général de Maple Leaf Sports and Entertainment, n'est pas entièrement opposé à la venue d'une rivale dans la métropole ontarienne. Il y voit même une source de revenus supplémentaire. « Quand la Ligue parlera d'expansion - si elle le fait -, nous écouterons et jugerons de ce qui est le mieux pour le hockey, a expliqué Peddie. Les Maple Leafs ne seraient pas désavantagés. Nous pourrions même augmenter nos revenus en louant l'Air Canada Centre. » Un autre gouverneur a quant à lui mentionné que Toronto est une option nettement plus enviable que Hamilton. Une équipe dans la petite ville industrielle pourrait être fatale aux Sabres de Buffalo, de l'autre côté des chutes Niagara. Le commissaire adjoint de la LNH, Bill Daly, a refusé de commenter la rumeur. http://sport.sympatico.msn.ca/abc/Accueil/ContentPosting.aspx?isfa=1&feedname=CBC_SPORTS_V3_FR&showbyline=True&newsitemid=415138
  9. La compagnie aurait pu mieux gérer la crise provoquée par la présence de listériose dans ses charcuteries, estiment des experts en gestion de crise. Pour en lire plus...
  10. L'entreprise annonce par voie de communiqué qu'elle réévaluera sa décision mais ajoute qu'elle projette une réouverture pour le jeudi 28 août. Pour en lire plus...
  11. Le géant de l'alimentation a pris cette décision alors que les enquêteurs cherchent toujours la cause de la bactérie mortelle Listeria qui a déjà tué six personnes. Pour en lire plus...
  12. Pour le plus gros transformateur alimentaire au Canada, la crise sanitaire actuelle est la pire de son histoire centenaire, admet le PDG Michael McCain. Pour en lire plus...
  13. Le cours du titre du géant alimentaire perdait 11,1% de sa valeur à l'ouverture de la Bourse de Toronto, dans la foulée de la vague de listériose qui a entraîné la fermeture d'une usine. Pour en lire plus...
  14. Le cours du titre reculait de 3,8% jeudi après-midi alors que les mauvaises nouvelles s'accumulent. Pour en lire plus...
  15. L'Agence canadienne d'inspection des aliments et Maple Leaf procèdent à un rappel volontaire en raison d'une possible contamination à la bactérie Listeria monocytogenes. Pour en lire plus...
  16. BCE se retire des Maple Leafs de Toronto Publié le 21 août 2009 à 06h21 | Mis à jour le 21 août 2009 à 06h25 Vincent Brousseau-Pouliot La Presse BCE n'aura pas de conflits d'allégeance l'hiver prochain lors des matchs épiques entre le Canadien de Montréal et les Maple Leafs de Toronto. Nouvel actionnaire minoritaire du Canadien, BCE s'est départie de ses derniers intérêts dans le club de hockey torontois. CTVglobemedia, une société détenue à 15% par BCE, a vendu hier son bloc de 7,7% des actions de Maple Leafs Sports&Entertainment (MLSE) au Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l'Ontario (Teachers'). Le montant de la transaction atteindrait 92 millions de dollars. En juin dernier, BCE a acquis une participation minoritaire dans le Canadien de Montréal au coût de 50 millions de dollars. BCE jurait alors ne pas être en conflit d'intérêts malgré sa participation financière dans les deux équipes. Le géant des télécommunications n'aura finalement pas à tester sa théorie. «La transaction avec les Maple Leafs permet à CTVglobemedia de réduire sa dette, ce qui est une bonne chose de notre point de vue d'actionnaire, dit Julie Smithers, porte-parole de BCE. Quant au Canadien, nous avons décidé d'investir parce que nous y voyions une belle opportunité d'affaires, notamment pour la téléphonie sans-fil.» À la suite de la transaction annoncée hier, Teachers' voit ses parts dans l'équipe de hockey torontoise passer de 58% à 66%. Les deux autres actionnaires des Maple Leafs sont le magnat de l'immobilier Larry Tanenbaum (20%) et la Banque TD (14%). En décembre dernier, CTVglobemedia avait vendu un autre bloc de 7,7% des actions de MLSE à Larry Tanenbaum. CTVglobemedia et Teachers' n'ont pas dévoilé le montant de la transaction d'hier. Teachers aurait payé environ 92 millions de dollars selon les estimations de La Presse Affaires, qui sont basées sur la transaction conclue en décembre dernier entre CTVglobemedia et Larry Tanenbaum. La valeur totale de MLSE - qui inclut les Maple Leafs, son club-école des Marlies, les Raptors (NBA), l'équipe de soccer Toronto FC, le Air Canada Center, le BMO Field, Leafs TV et Raptors NBA-TV - a alors été évaluée à 1,2 milliard de dollars. Teachers' est propriétaire des Maple Leafs depuis 1994. Il s'agit de l'un des meilleurs investissements de l'histoire de la caisse de retraite. Le rendement annuel composé sur ses premières actions achetées en 1994 est de 18%, selon les calculs de La Presse Affaires. «MLSE s'est avéré être un excellent placement au fil des ans, a dit hier Erol Uzumeri, vice-président de Teachers' Private Capital, par voie de communiqué. L'augmentation de notre participation dans MLSE reflète la confiance que nous avons dans sa prospérité à long terme, tant sur le terrain qu'en dehors de celui-ci.»
  17. Il s'agit d'un nouveau poste au sein de la compagnie et un des rares du genre en Amérique du Nord. Cette annonce suit la crise entourant le découverte de la listéria dans une usine de l'entreprise. Pour en lire plus...
  18. La Presse Canadienne SAINT-BRUNO-DE-MONTARVILLE La société chinoise Solutions d'alarme incendie Maple Armor Canada a annoncé mardi la construction d'une nouvelle usine à Saint-Bruno-de-Montarville, sur la Rive-Sud de Montréal, un investissement de 30 millions de dollars qui devrait entraîner la création de 70 emplois à terme. La filiale de Beida Jade Bird Group espère que sa nouvelle installation, qui fabriquera des systèmes d'alarme incendie, sera opérationnelle au courant de 2015. Le président du conseil de Beida Jade Bird Group a indiqué avoir choisi de s'installer en Amérique du Nord en raison de sa main-d'oeuvre hautement qualifiée et de son accès aux marchés mondiaux. La production de l'usine de Saint-Bruno sera d'abord destinée au marché chinois, où la demande est particulièrement vigoureuse, mais une diversification des marchés d'exportation est ensuite prévue, a précisé Gelin Zhang, vice-présidente de Maple Armor. http://affaires.lapresse.ca/economie/fabrication/201408/19/01-4792920-la-chinoise-maple-armor-ouvrira-une-usine-a-saint-bruno.php