Search the Community

Showing results for tags 'loué'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 3 results

  1. Nom: District Griffin Hauteur: 18 étages (tour bureaux/hôtel) et 20 étages (tour résidentielle) Coût du projet: Promoteur: DEVIMCO et Groupe Cholette Architecte: Emplacement: Young/Wellington/Peel/Smith* Début de construction: Printemps 2011 Fin de construction: Été 2013 Site internet: http://www.districtgriffin.com Lien webcam: Autres informations: *La portion bureaux est loué à 97.7% (septembre 2013) *La tour résidentielle aura front sur Smith *La tour bureaux/hôtel aura front sur Wellington *188 condos, *Hôtel Alt 154 chambres *100 000 pied carré d’éspace de bureau *50 000 pied carré d’espace commerciale *6 Restaurants *1 garderie Ancienne version :
  2. Le Carrefour Laval veut évincer Les Ailes de la Mode 26 juillet 2007 - 07h45 LaPresseAffaires.com Grossir caractèreImprimerEnvoyer Les Ailes de la Mode se retrouvent au coeur d'une poursuite et le magasin pourrait même être évincé du Carrefour Laval. Cliquez pour en savoir plus : Média | Biens de consommation | Commerce de gros | Les Ailes | Journaux | Journal de Montréal var nsteinWords;nsteinWords = unescape('%3Cdiv%20class%3D%22liens%22%3E%3Cul%20id%3D%22blocallerloinliens%22%3E%3Cli%3E%3Ca%20href%3D%22%2Fsection%2FLANSTEIN%26TaxIDList%3D1026000%26Word%3DM%25E9dia%22%20onClick%3D%22javascript%3AurchinTracker%28%27%2Fclicktracking%2Frelated_mots%27%29%3B%22%3EM%E9dia%3C%2Fa%3E%3C%2Fli%3E%3Cli%3E%26nbsp%3B%7C%20%3Ca%20href%3D%22%2Fsection%2FLANSTEIN%26TaxIDList%3D4007000%26Word%3DBiens%2520de%2520consommation%22%20onClick%3D%22javascript%3AurchinTracker%28%27%2Fclicktracking%2Frelated_mots%27%29%3B%22%3EBiens%20de%20consommation%3C%2Fa%3E%3C%2Fli%3E%3Cli%3E%26nbsp%3B%7C%20%3Ca%20href%3D%22%2Fsection%2FLANSTEIN%26TaxIDList%3D4007007%26Word%3DCommerce%2520de%2520gros%22%20onClick%3D%22javascript%3AurchinTracker%28%27%2Fclicktracking%2Frelated_mots%27%29%3B%22%3ECommerce%20de%20gros%3C%2Fa%3E%3C%2Fli%3E%3Cli%3E%26nbsp%3B%7C%20%3Ca%20href%3D%22%2Fsection%2FLANSTEIN%26TaxIDList%3D20047021%26Word%3DLes%2520Ailes%22%20onClick%3D%22javascript%3AurchinTracker%28%27%2Fclicktracking%2Frelated_mots%27%29%3B%22%3ELes%20Ailes%3C%2Fa%3E%3C%2Fli%3E%3Cli%3E%26nbsp%3B%7C%20%3Ca%20href%3D%22%2Fsection%2FLANSTEIN%26TaxIDList%3D1026003%26Word%3DJournaux%22%20onClick%3D%22javascript%3AurchinTracker%28%27%2Fclicktracking%2Frelated_mots%27%29%3B%22%3EJournaux%3C%2Fa%3E%3C%2Fli%3E%3Cli%3E%26nbsp%3B%7C%20%3Ca%20href%3D%22%2Fsection%2FLANSTEIN%26TaxIDList%3D20040794%26Word%3DJournal%2520de%2520Montr%25E9al%22%20onClick%3D%22javascript%3AurchinTracker%28%27%2Fclicktracking%2Frelated_mots%27%29%3B%22%3EJournal%20de%20Montr%E9al%3C%2Fa%3E%3C%2Fli%3E%3C%2Ful%3E%3C%2Fdiv%3E');Le Journal de Montréal révèle jeudi matin que le standing des Ailes de la Mode a tellement diminué depuis la vente au géant ontarien Fairweather, qui en a fait un magasin de vêtements bon marché, que le Carrefour Laval veut évincer ce commerce qui devient gênant pour l’image et la rentabilité du centre commercial. L’espace loué est devenu partiellement inutilisé, et on y vend des marchandises de moyenne à bas de gamme qui sont fréquemment en solde et qui projettent une image d’abandon et de détresse qui affecte l’image et la réputation du centre commercial, lit-on dans une poursuite déposée cette semaine en Cour supérieure par le Carrefour Laval contre Les Ailes de la Mode. Le Journal de Montréal précise qu'on ne fait pas qu’y réclamer l’éviction des Ailes, on exige aussi le paiement du loyer sur le bail venant à échéance en 2011, soit 3,5 M$. L’entreprise fondée en 1993 par Paul Delage-Roberge projetait, jusqu’à sa vente en août 2005, une image de raffinement. C’est dans cette optique que le Carrefour Laval avait loué en 1996 un local de près de 60 000 pieds carré aux Ailes. «Le locataire exploitera de façon active et continue et avec soin son entreprise dans la totalité des lieux d’une façon moderne, digne, et efficace, de façon compatible avec le mode d’exploitation des centres commerciaux de première qualité», stipule le bail venant à échéance en 2011. Réalité plutôt méconnue et mise au jour par cette poursuite, c’est le pourcentage des ventes des commerces que touchent les centres commerciaux, en plus de leur loyer. Carrefour Laval allègue que les ventes des Ailes ont chuté de 65% entre les années 2001-2002 et 2005-2006. Or, Les Ailes doivent verser 2 ou 4% de leurs ventes annuelles, selon leurs performances, au Carrefour. «Les Ailes se sont comportées de façon à ce que maintenant, il leur devient impossible de générer des profits suffisants pour payer le pourcentage dû au Carrefour Laval», accuse la poursuite.
  3. Liberty Sites: Sandra Levy n’annonce rien, elle construit ! Isabelle Laporte, collaboration spéciale La Presse À Montréal, aucun promoteur ne construit d’immeuble avant de l’avoir loué, au moins à 40 %. Tous, sauf Sandra Levy, de Liberty Sites, troisième propriétaire d’espaces à bureaux de la région. Ce promoteur privé – le seul parmi les grands – exploite deux importants parcs d’affaires à Saint-Laurent, à l’intersection des autoroutes 13 et 40. «Il faut avoir du stock, car les clients sont souvent pressés d’emménager», note la présidente et chef de la direction. C’est un peu comme pour l’industrie de la mode, ajoute-t-elle. «Il faut créer un produit de qualité et le proposer, sans attendre qu’on frappe à la porte.» C’est du moins le pari qu’elle a gagné en 2006 en construisant le 8801, Trans-Canada, à Ville Saint-Laurent. Les travaux de l’immeuble de 112 000 p² étaient déjà entamés quand Canon a signé le premier bail majeur, correspondant au tiers de l’espace. À la tête d’une petite équipe fidèle d’une quinzaine de personnes, Mme Levy compte poursuivre son expansion cette année. (à mettre en exergue?) En 2007, Liberty Sites ne construira pas deux nouveaux édifices, comme il en avait question, mais bien quatre, pour un total d’environ 370 000 pieds carrés. Une hausse de 50 % par rapport aux plans initiaux. Dans le Techno-Parc, Sandra Levy envisage toujours un nouvel immeuble de 70 000 pieds carrés. Mais dans le parc d’affaires Trans-Canada, il s’agira de trois immeubles de 100 000 pieds carrés chacun. «On est en train de finaliser les dessins», précise Mme Levy, qui suit chacun de ses projets dans le plus menu détail. Elle n’a pas trouvé de locataire encore, mais quoi qu’il en soit, elle s’attend à lancer les travaux avant les vacances de la construction. À son avis, tout sera construit – et loué – à la fin de 2008. Ça prend du courage? Oui, répond la principale intéressée, tout en précisant qu’il s’agit tout de même de risques calculés. «Je sais exactement où j’en suis. C’est pour cela que je n’ai pas peur de foncer», note celle qui se décrit comme une perpétuelle optimiste