Search the Community

Showing results for tags 'lintérieur'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 20 results

  1. Les activités de l’usine cesseront à la fin de l’année 2008. Cette fermeture va toucher 59 employés et s'inscrit à l'intérieur du plan de redressement de PepsiCo dont Frito Lay Canada est la division. Pour en lire plus...
  2. Cette section devrait être pour les bars et les discothéque de Montréal. Si vous découvrez une nouvelle place et que vous avez envie de le partager, c'est l'endroit où le faire! JE commence. Je suis allé à un nouveau bar la semaine dernière. Ça s'appelle la Lobbybar Lounge. Vraiment cool comme place. Il est situé sur Papineau, à quelques mètres au nord de Mont-Royal(juste à côté de La Tulipe). Il y a une toute petite terrasse à l'arrière et la moyenne d'age à l'intérieur était entre 25 et 35 ans. Vraiment bien comme place, je vous recommande d'essayer! C'est un peu dans le même style que La Porte Rouge ou le Edgar, sans être aussi prétentieux!
  3. Une boîte de nuit est la proie des flammes Mise à jour : 03/07/2008 05h06 Imprimer Envoyer à un ami La nouvelle en vidéo Video 1 Écoutez les précisions de David Couturier. Un incendie a lourdement endommagé une boîte de nuit du centre-ville de Montréal. Les flammes ont pris naissance vers minuit, à l'intérieur de l'after-hour Le Stéréo, sur la rue Sainte-Catherine. Une centaine de pompiers ont combattu le brasier. Les pompiers ont remarqué à l'arrière du bar des traces d'effractions. Cet incendie est considéré d'origine suspecte. Il s'agit du deuxième incendie à survenir à cet endroit en l'espace d'un mois. Heureusement, il n'y avait personne à l'intérieur du commerce lorsque le feu s’est déclaré. Les dommages sont évalués à 500 000 dollars. Les bâtiments adjacents ont aussi été légèrement endommagés. http://lcn.canoe.ca/lcn/infos/faitsdivers/archives/2008/07/20080703-050644.html
  4. D'abord, pour vous mettre en appétit, une photo de la façade du magasin : C'est un album de photos de la famille Dufault. Il y a quelques photos personnelles mais plus de la moitié de l'abum montre l'intérieur de ce magasin. Fascinant !! http://picasaweb.google.com/gidufuf/GastonRobertDufaultLeurMagasinAilleurs/photo#5124261470936950850 P.-s. : comment puis-je éditer le titre où j'ai mal épelé le nom de la rue ?
  5. Des attentats secouent Bombay http://www.radio-canada.ca Au moins 78 personnes ont été tuées et 200 autres blessées, mercredi soir, dans une série de tirs et d'explosions, en différents endroits de la ville de Bombay, en Inde. Le commissaire de police pour les chemins de fer à Bombay, A.K. Sharma, affirme que plusieurs hommes armés de fusils d'assaut AK-47 ont fait irruption dans le hall de la gare centrale Chhatrapati Shivaji et ont ouvert le feu et lancé des grenades. Des attaques semblables ont été perpétrées dans un hôpital, un commissariat, les hôtels de luxe Taj-Mahal et Oberoi, dans un autre hôtel, et dans un restaurant, le Leopold's, très fréquenté par les touristes. Des assaillants seraient encore retranchés dans les deux hôtels et détiendraient des otages, affirme un haut responsable de la police. Des chaînes de télévision indiennes rapportent que des militaires, appelés en renfort, ont pénétré à l'intérieur de l'hôtel Oberoi. Selon l'agence Reuters, un parlementaire européen a raconté que plusieurs députés européens se trouvaient toujours à l'intérieur de l'hôtel Taj Mahal, qui est en flamme. Un client britannique de cet hôtel a par ailleurs déclaré à la chaîne indienne NDTV que les agresseurs cherchaient des détenteurs de passeports britanniques ou américains. D'autres chaînes de télévision ont rapporté que des Occidentaux sont retenus en otage. Des ressortissants coréens se trouvent aussi à l'intérieur de l'hôtel, ont déclaré leurs chauffeurs, qui les attendaient à l'extérieur. Le directeur du Bureau du Québec à Bombay, Benoît-Jean Bernard, a témoigné des événements à RDI, en après-midi: « Le premier ministre et le ministre de la Sécurité sont apparus dans les médias pour indiquer qu'il s'agissait d'un assaut mené contre la ville, la capitale financière, dans une nouvelle manière de terroriser. Ce ne sont plus des attentats-suicides, ce sont des groupes armés. On les estime à plusieurs dizaines, peut-être même à 200 qui se sont répandus dans la ville. Et ce n'est pas 9, c'est 12 endroits où il y a eu des tirs, des échanges de feu. Il vient d'y avoir deux morts dans un hôpital tué par des terroristes, et il y a 20 otages étrangers qui sont au 18e étage de l'hôtel Oberoi où il y a également des incendies, et un troisième hôtel a été la cible, il y a une heure, d'attentats 20 km au nord du centre-ville ». C'est le chaos actuellement dans la ville, et les pompiers, policiers et militaires sont sous un pied d'alerte. Les autorités de Mumbai affirment qu'au moins quatre assaillants ont été tués et neuf autres capturés. La capitale financière de l'Inde a été maintes fois la cible d'attaques. En juillet 2006, des attentats simultanés contre des trains de banlieue et des gares avaient fait plus de 200 morts. Le Press Trust of India affirme qu'un groupe islamiste se faisant appeler les Moudjahidines du Deccan a revendiqué les attentats. Le groupe est peu connu, et le journal rapporte qu'il avait envoyé des courriels à plusieurs médias pour revendiquer l'attentat. Ottawa condamne l'attentat À Ottawa, le ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon,a fortement condamné, lors d'une courte conférence téléphonique, ces « lâches attentats », en présentant ses condoléances aux familles et amis des victimes. « Nous collaborons avec les autorités indiennes pour porter assistance à tous les Canadiens qui auraient pu être directement touchés lors de ces événements », a-t-il ajouté. Selon les dernières informations dont disposait Ottawa en fin d'après-midi, mercredi, « aucun Canadien n'a été blessé ou tué lors de ces attaques », a précisé M. Cannon.
  6. Je suis membre du blogue d'Infiltration.org, un blogue sur les Explorateurs urbains. C'est toujours agréable de partager les explorations que nous faisons mais quand nous avons des problèmes avec notre compte, là les problèmes commencent. En effet, sans mon autorisation, il y a eu désactivation de mon compte. Étrange non ? En plus, quand j'essaie de joindre quelqu'un pour réactiver mon compte, les liens emails sont bâclés et non acceptables pour mon programme de email !! Incroyable !!!!:mad: Je songe créer une section dans MTLURB sur l'exploration urbaine. Une section à l'intérieur d'un blogue crédible !!!!!:goodvibes:
  7. Depuis quelques semaines il y a des travaux dans le petit immeuble à bureau situé rue Sherbrooke ouest coin Bishop. L'immeuble n'est pas très beau avec ses briques jaunes, et il est complètement vide depuis longtemps. J'ai été surpris de voir des travailleurs à l'intérieur alors je suis rentré pour demander ce qui se passait, évidemment ! À ma surprise un travailleur m'a dit qu'il était en train de construire un bureau de vente qui devrait ouvrir ses portes ce printemps. L'immeuble en question sera complètement transformé pour devenir un immeuble résidentiel avec condos de luxes. C'est le ''Groupe Maxera'' qui s'occupe de ce projet. Le Groupe Maxera est celui qui a construit le Salto dans St-Léonard et qui a lancé la phase II dernièrement. Si les ventes vont bien ils pourrait commencer les travaux dès l'automne. Le bureau de vente lui sera construit comme un unité modèle. Donc, il m'a montré un rendu et j'ai été agréablement surpris. Très beau design. L'immeuble sera complètement ''stripper'' de l'intérieur et de l'extérieur. Seul la structure restera en place. Un revêtement complètement nouveau remplacera les briques jaunes et c'est tant mieux. La hauteur ne devrait pas changer sauf un étage de plus, je crois. Avec un coup d’œil rapide le design m'a fait penser au ''Triomphe'' mais en moins haut et avec une touche un peu plus glamour. Enfin, si tout va bien nous devrions en savoir plus bientôt et probablement voir le rendu en question.
  8. " Le projet Atlantic Rockland comporte 31 unités et une garderie. (...) La nouvelle partie "enveloppe" l'existant tout en laissant trois de ses façades exposées en presque totalité. La quatrième est exposée à l'intérieur car elle constitue le mur du corridor principal. "
  9. Cela s'inscrit à l'intérieur d'un dans le cadre du plan de restructuration de l'entreprise qui prévoit une réduction de 24 600 postes dans le monde d'ici trois ans. Pour en lire plus...
  10. Le provigo du 2925 Rue Sherbrooke E, Montréal, QC H1W 1B2 à été transformé en Maxi Ouverture officielle aujourd'hui 29 octobre. Pour ceux qui connaisse le secteur c'est proche du projet de condos U31. Et le Loblaws Angus va etre converti en un Provigo. Votre avis J'ai trouvé l'intérieur petit pour un maxi lui de la rue masson est plus gros. http://ruemasson.com/2015/10/21/loblaws-angus-devient-provigo/
  11. Voir ce lien pour les superbes images http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/special/2016/7/eglises-montreal-decouvrir/ Vue sur la nef à l'intérieur de l'église Sainte-Geneviève VOICI 7 ÉGLISES DE MONTRÉAL À DÉCOUVRIR De l'Art déco à la représentation de Mussolini, préparez-vous à voyager à travers le patrimoine religieux montréalais. Au-delà des lieux de culte que proposent les guides touristiques, plusieurs églises restent méconnues et mériteraient d'être découvertes. Nous avons demandé à deux spécialistes du patrimoine religieux de nous proposer quelques détours. Un photoreportage d'Anne-Louise Despatie À la fin du XIXe siècle, on parlait de Montréal comme étant la ville aux 100 clochers. En fait, il y en a beaucoup plus dans la métropole québécoise. Aujourd'hui, malgré la fermeture de paroisses, la vente et la conversion de dizaines d'églises, il en reste plus de 300 encore dédiées au culte. Plusieurs sont de magnifiques bâtiments que les passants ne voient plus. En voici certaines, suggérées par nos deux experts en patrimoine religieux qui ont accepté de se limiter à deux ou trois églises, celles qui, selon eux, méritent d'être mieux connues. L'église Saint-Georges : retour au Moyen-Âge Carte indiquant l'emplacement de l'église Saint-GeorgesExtérieur de l'église Saint-Georges, située sur la rue Stanley à Montréal Située devant la gare Windsor, l'église Saint-Georges est un lieu patrimonial méconnu. Nichée dans les arbres et à l'ombre des immeubles qui l'entourent, l'église anglicane est un véritable bijou, selon le professeur David Hanna de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Vue sur le choeur à l'intérieur de l'église Saint-Georges Construite en 1870 par l'architecte William Thomas, son style gothique impose un retour au Moyen-Âge, même si elle est beaucoup plus récente. « L'ambiance est médiévale, souligne M. Hanna. C'est une traduction extraordinaire, je trouve, de l'apogée du gothique en Angleterre ». Il faut remarquer ses vitraux, son choeur, la richesse et le travail du bois. La nef de l'église Saint-Georges La charpente de l'église est remarquable. Cette structure à blochets qui soutient le toit permet d'éliminer les colonnes. L'effet arqué de ces poutres de bois est unique à Montréal. C'est l'un des plus grands plafonds du genre dans le monde. Des gargouilles sculptées autour de l'entrée de l'église Saint-Georges À l'extérieur, il faut s'attarder aux détails et aux sculptures dans le grès. Les arbres constituent un écrin de verdure pour cette église dédiée au saint patron de l'Angleterre. L'église Saint-Esprit-de-Rosemont : Art déco unique Carte indiquant l'emplacement de l'église Saint-Esprit-de-RosemontExtérieur de l'église Saint-Esprit-de-Rosemont, située sur la rue Masson à Montréal Sa façade est particulière et fait la fierté des gens de Rosemont, sondage à l'appui. Construite au début des années 1930, Saint-Esprit-de-Rosemont a d'abord porté le nom de Sainte-Philomène jusque dans les années 1960. Elle porte la signature de l'architecte Joseph-Elgide-Césaire Daoust. Pour le professeur Luc Noppen de l'UQAM, ce monument mérite d'être mieux connu. Ce serait la seule église de style Art déco au Canada. Bancs de style Art déco à l'intérieur de l'église Saint-Esprit-de-Rosemont Tout est intégré et porte la signature de l'architecte. Les luminaires, les confessionnaux, le chemin de croix et le mobilier. À l'avant, les bancs des marguilliers sont uniques et entièrement Art déco; un style prisé dans les bâtiments institutionnels des années 1930, mais qui a été plus rarement utilisé dans les églises. Luminaire de style Art déco dans la nef de l'église Saint-Esprit-de-Rosemont Les luminaires sont remarquables et caractéristiques. Ils mettent en valeur l'ensemble. « Lorsqu'ils sont éteints, on a l'impression qu'il manque quelque chose. Ils font partie de l'effet recherché par l'architecte », explique Luc Noppen, professeur et historien d'architecture. Vitrail de Nincheri L'église Saint-Esprit compte une importante collection de vitraux signés par l'artiste montréalais Guido Nincheri. Il faut remarquer le vitrail de la tribune d'orgue, un chef-d'oeuvre d'Art déco. L'église unie Saint-James : véritable surprise Carte indiquant l'emplacement de l'église unie Saint-JamesExtérieur de l'église unie Saint-James, située sur la rue Sainte-Catherine à Montréal La façade de grès rose et jaune ne passe pas inaperçue, mais peu de gens osent entrer. Il faut prendre le temps de regarder les animaux sculptés dans le bandeau sous la rosace qui est joliment éclairée le soir. Motifs sculptés à la place du prolongement d'une colonne à l'intérieur de l'église Saint-James, construite en 1888. L'architecte Francis Dunlop a remplacé les colonnes par une structure complexe dissimulée derrière le plafond de style gothique. Cela permet à tous les fidèles d'avoir une meilleure vue. Les bancs arrondis au balcon de l'église unie Saint-James « Chez les protestants, l'accent est mis sur les chants, sur la célébration, c'est pourquoi l'architecte a conçu l'église comme un amphithéâtre », explique le professeur David Hanna. L'effet de courbe des bancs au jubé est magnifique. C'est de là-haut qu'il faut contempler cette église. Vue de la façade de l'église Saint-James sur la rue Sainte-Catherine Des années 1920 à 2005, la façade de grès et l'immense rosace étaient cachées par des commerces construits devant l'église. Leur démolition a permis à l'église Saint-James de retrouver sa place rue Sainte-Catherine. Saint-Pierre-Apôtre : rare catholique néo-gothique Carte indiquant l'emplacement de l'église Saint-Pierre-ApôtreExtérieur de l'église Saint-Pierre-Apôtre, située sur la rue de la Visitation à Montréal C'est l'une des rares églises catholiques construites dans le style néo-gothique. Saint-Pierre-Apôtre a été réalisée par l'architecte Victor Bourgeau de 1851 à 1853, selon des plans de John Ostell. Des arcs-boutants en métal plutôt qu'en pierre à l'extérieur de l'église Saint-Pierre-Apôtre Les catholiques ont abandonné le gothique associé davantage aux églises anglicanes et protestantes. Ce virage a été amorcé par monseigneur Ignace Bourget, évêque de Montréal, pour que les églises catholiques se distinguent. La chaire de style gothique de l'église Saint-Pierre-Apôtre Ses colonnes de pierre sont uniques. L'église qui devait être toute en pierre a finalement été terminée en bois et en plâtre. « Le travail n'est pas terminé en haut des colonnes. Tout à coup, on revient avec les traditions du Québec : du bois et du plâtre et forcément de l'imitation de pierre », raconte l'historien d'architecture Luc Noppen. Des banderoles multicolores dans la nef de l'église Saint-Pierre-Apôtre Saint-Pierre-Apôtre est la paroisse du village gai. On y trouve l'arc-en-ciel emblématique et une chapelle dédiée aux victimes du sida. L'église Sainte-Geneviève de Pierrefonds : un classique Carte indiquant l'emplacement de l'église Sainte-Geneviève de PierrefondsExtérieur de l'église Sainte-Geneviève, située sur le boulevard Gouin Ouest à Montréal Située près de la Rivière-des-Prairies, l'église Sainte-Geneviève a été terminée en 1844. C'est la seule église montréalaise signée par l'architecte Thomas Baillairgé de Québec. Vue du balcon sur la nef de l'église Sainte-Geneviève Pour le professeur Luc Noppen, c'est une église qui vaut le détour. « L'architecte Victor Bourgeau qui a travaillé à la voûte va ensuite prendre ce modèle d'église et en construire d'autres dans la région de Montréal. C'est une architecture qui va connaître un certain succès, dit-il, et ça commence ici! » Colonne de style néo-classique à l'intérieur de l'église Sainte-Geneviève Réalisée dans le style néo-classique, l'église Sainte-Geneviève est bien conservée. L'église de la Visitation de la Bienheureuse-Vierge-Marie : vestige du régime français Carte indiquant l'emplacement de l'église de la Visitation de la Bienheureuse-Vierge-MarieExtérieur de l'église de la Visitation de la Bienheureuse-Vierge-Marie, située sur le boulevard Gouin Est à Montréal Dans le quartier Ahuntsic, La Visitation est la plus ancienne église datant du régime français encore debout. La nef et la première sacristie datent des années 1750. Cependant, la façade actuelle a été réalisée près de 100 ans plus tard. Choeur à l'intérieur de l'église de la Visitation de la Bienheureuse-Vierge-Marie La décoration d'une grande finesse est un plaisir pour les yeux. C'est une église à découvrir aussi pour son emplacement au bord de la Rivière-des-Prairies. Vitrail dans la nef de l'église de la Visitation de la Bienheureuse-Vierge-Marie Des artistes ont travaillé et sculpté l'intérieur pendant des décennies. Il s'agit de Philippe Liébert, David-Fleury David et Louis-Amable Quévillon. Portes menant à la sacristie de l'église de la Visitation de la Bienheureuse-Vierge-Marie Il faut s'attarder aux deux portes du sanctuaire. Richement travaillées, leur état de conservation les rend uniques. L'église Notre-Dame-de-la-Défense : pour voir Mussolini Carte indiquant l'emplacement de l'église Notre-Dame-de-la-DéfenseExtérieur de l'église Notre-Dame-de-la-Défense, située sur l'avenue Henri-Julien à Montréal Très italienne, l'église Notre-Dame-de-la-Défense a été inaugurée en 1919 dans la Petite-Italie, à côté du parc Dante. Elle fut réalisée selon les plans de Roch Montbriand et Guido Nincheri, peintre et artiste-vitrier qui a travaillé dans une centaine d'églises. Fresque représentant Benito Mussolini à l'intérieur de l'église Notre-Dame-de-la-Défense La présence de Mussolini à cheval et à côté du pape Pie XI dans la fresque au-dessus du choeur a de quoi surprendre. La fresque du Duce a même valu à son auteur d'être emprisonné pendant la Deuxième Guerre mondiale. Le peintre et artiste-vitrier Guido Nincheri a toujours soutenu avoir été obligé par l'Église de représenter Mussolini. Vue sur la chaire en marbre de l'église Notre-Dame-de-la-Défense Outre les fresques de l'abside, il faut remarquer les vitraux et le travail du marbre importé d'Italie. Un groupe visite l'église Notre-Dame-de-la-Defense Avec un peu de chance, vous croiserez le petit-fils de l'artiste Guido Nincheri. Photographe et guide, Roger Nincheri raconte comment son grand-père s'est inspiré de membres de sa famille pour peindre les anges dans la fresque de l'abside. La passion des experts Luc Noppen, historien d'architecture, auteur et professeur au Département d'études urbaines et touristiques de l'UQAM Luc Noppen est historien d'architecture, auteur et professeur au Département d'études urbaines et touristiques de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) David Hanna, professeur à l'UQAM Spécialiste en patrimoine et développement durable, David Hanna est professeur à l'UQAM. Il est l'ex-président du Conseil du patrimoine religieux du Québec. Le choix a été difficile pour Luc Noppen et David Hanna qui ont accepté gracieusement de se plier à l'exercice. Ils ont choisi les églises qui méritent d'être mieux connues du grand public pour leur beauté et leurs particularités. En bons traducteurs de l'architecture religieuse, ils nous font faire ces belles découvertes. Si vous connaissez une église qui mérite un détour, n'hésitez pas à partager et à m'écrire : [email protected] Sent from my SM-T330NU using Tapatalk
  12. La crise financière américaine vous inquiète? Quatre patrons de grands cabinets d'avocats d'affaires vous donnent leur point de vue et expliquent comment la crise se vit de l'intérieur. Pour en lire plus...
  13. Description Projet de 78 condos dans deux immeubles de 10 étages avec une magnifique vue sur le Golf Ste-Rose à Laval. Les unités comptent de 1 à 3 chambres pour une surface habitable de 683 pi2 à 2042 pi2. Les planchers sont en bois franc exotique (bambou), la structure en béton. Il y a ascenseurs et air climatisé. Des stationnements sont disponibles à l'intérieur et à l'extérieur. Les prix varient de 185 000$ à 250 000$ + taxes. Garantie Abritat / Maître Bâtisseur. Le projet se situe à proximité d'axes routiers majeurs, d'une piste cyclable, de lignes d'autobus, d'espaces verts et des services. Livraison prévue au printemps 2013. http://www.rosanova.ca/
  14. Salut, Voici mon premier essai de timelapse pris avec une GOPRO 3 black edition. Vue sur René-Lévesque d'environ 17h le samedi à 7h00 le matin le lendemain. (4500 photos à 10 secondes d'intervalle). J'ai pas beaucoup mis de temps là dessus une fois que j'ai découvert le reflet de la vitre sur les photos la nuit. (je suis dans une tour de bureau à l'intérieur). <iframe width="640" height="360" src="http://www.youtube.com/embed/Ica7m_NKi1s" frameborder="0" allowfullscreen></iframe> L'invitation est lancée à ceux qui pourraient me trouver un accès à leur toit d'immeuble et une prise de courant pour alimenter la caméra pendant les longues heures (et une certaine sécurité pour éviter le vol)... le reste je m'en charge.
  15. D'après plusieurs personnes sur http://www.uer.ca , les silos abandonnés de la compagnie Redpath Sugar, le long du Canal Lachine, seront prochainement convertis en centre d'escalade nouveau genre. Voici une photo prise par Controlman, de uer.ca, à l'intérieur d'un des silos urbanphoto.net Il s'agit des silos au premier plan, à droite. Photo prise par Phobac
  16. Bon, il y a quelque chose qui se trame au coin des rues Sherbrooke et Cavendish. Depuis quelques semaines je vois des pubs dans La Gazette et un peu partout dans les journaux du West-End. Il y a meme un site internet mais je ne réussi pas à voir en rendu du projet. Seulement des photos de l'intérieur du projet. Est-ce que c'est une nouvelle construction ? Une rénovation ? Un petit projet ou quelque chose de plus substantiel comme 8 / 10 / 12 étages ? Je n'en sais rien. On mentionne ''une vue spectaculaire de la ville' donc j'imagine que ce sera plus de 3 ou 5 étages, j'espère. Voici le lien: http://www.c3cavendish.com/en/index.php
  17. La Chevrolet Volt est finalement prête!! La production commence fin 2010... ce qui est très proche dans le monde automobile. l'intérieur: <object width="425" height="344"><param name="movie" value="http://www.youtube.com/watch?v=1cmQ4qhyB3w&color1=0xb1b1b1&color2=0xcfcfcf&hl=en&fs=1"></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><embed src="http://www.youtube.com/watch?v=1cmQ4qhyB3w&color1=0xb1b1b1&color2=0xcfcfcf&hl=en&fs=1" type="application/x-shockwave-flash" allowfullscreen="true" width="425" height="344"></embed></object>
  18. OursNoir

    Ccum

    Puisque ce sujet a été abordé au meet, voici des renseignements sur la CCUM (Climatisation et Chauffage Urbain de Montréal). La centrale thermique est situé au 120 rue Nazareth. À partir de cet endroit, plusieurs tunnels sont aménagés vers le centre-ville, au nord, et vers de nouveaux dévellopement (McGill Ouest, M9, etc) à l'est. Il est important de noter que ce ne sont pas seulement des conduites mais bien des tunnels complets, à l'intérieur desquels se trouve les conduites. Ceci est nécéssaire puisque la pression à l'intérieur de ces conduites est immense, et que si rupture se produisait, la réparation doit être effectué sur le champ, le chauffage et la climatisation du centre-ville en dépend! Voici d'ailleurs la carte de ces tunnels: Selon le site de la CCUM, on découvre que la centrale thermique à Montréal a été inauguré en 1947, soit bien longtemps avant les projets immenses de notre centre-ville. http://www.ccum.com/html/index.html
  19. Le Grand Montréal Élargi (GME) constitue un territoire correspondant aux régions administratives de Montréal, de Laval, de Lanaudière, des Laurentides et de la Montérégie. Ses limites géographiques exactes ne sont cependant pas encore déterminées. Le but de cette discussion sera de les définir pour connaître la superficie et la population du GME. Soulignons que la population totale des cinq régions administratives est de 5 millions d'habitants, qui représentent 60% de la population québécoise ainsi que 65% du PIB. Pour bien clarifier les différentes zones urbaines et suburbaines à l'intérieur du GME, voici la gradation de ces zones avec leurs populations (2014): 1) Région métropolitaine de recensement de Montréal (RMR) regroupant 91 municipalités: 4,1 millions 2) Grand Montréal=> RMR+Valleyfield+St-Jean-sur-Richelieu+St-Hyacinthe+Sorel-Tracy+ Joliette+Lachute (villes satellites): 4,6 millions 3) Grand Montréal Élargi=> RMR+villes satellites+territoire à être défini: 5 millions Définissons donc le Grand Montréal Élargi. Bonne discussions à tous !
  20. Espace MV - L'art de ne rien perdre Le Devoir Marie-Ève Maheu Édition du samedi 07 et du dimanche 08 mars 2009 Mots clés : Espace MV, Patrimoine architectural, Groupe Cardinal Hardy, Québec (province) Le Groupe Cardinal Hardy recycle un patrimoine architectural Un des éléments les plus intéressants du site est la rotonde, soit un pavillon circulaire en verre suspendu au-dessus d'un plan d'eau, qui servait autrefois de cafétéria aux employés de Ciba. Le clou de ce trésor architectural est une grande murale du peintre Jean-Paul Mousseau et du céramiste Claude Vermette, connus pour leurs œuvres exposés dans le métro de Montréal. Après le recyclage de l'ancienne raffinerie Redpath, la mise en valeur de l'îlot Anderson dans le faubourg Saint-Laurent, le réaménagement du Vieux-Port de Montréal et du secteur des écluses du canal de Lachine, le Groupe Cardinal Hardy se lance dans un nouveau projet d'envergure à Dorval. Avec Espace MV, Aurèle Cardinal, architecte et urbaniste qui a fait sa marque dans le domaine en remettant en valeur des bijoux du patrimoine industriel de Montréal, s'attaque maintenant à un patrimoine plus contemporain. Il s'est lancé un défi: recycler l'ancien siège social de l'entreprise pharmaceutique Ciba, construit au tournant des années 1960. Le projet Espace MV proposera 290 lofts, condos et maisons de ville, à moins de 15 minutes du centre-ville de Montréal, en bordure de l'autoroute 20. Le projet a été inspiré par la richesse du patrimoine architectural, raconte Aurèle Cardinal. «La multinationale Ciba y a créé un lieu de travail exemplaire. Quand on regarde l'intérieur, on comprend tout de suite que ce n'était pas juste une entreprise qui s'installait. Elle a engagé l'architecte Percy Booth, qui s'est inspiré de ce qui se faisait à Chicago et à New York. Il a aussi intégré des oeuvres artistiques à l'intérieur et à l'extérieur de l'immeuble.» Lorsque le Groupe Cardinal Hardy s'en est porté acquéreur, l'immeuble était à l'abandon depuis cinq ans. «Tout le monde regardait ce bâtiment comme un édifice à bureaux et le considérait comme un obstacle au développement. Pour nous, c'est tout le contraire. On voulait en tirer parti pour faire quelque chose de différent.» Un des éléments les plus intéressants du site est la rotonde, soit un pavillon circulaire en verre suspendu au-dessus d'un plan d'eau, qui servait autrefois de cafétéria aux employés de Ciba. Le clou de ce trésor architectural est une grande murale du peintre Jean-Paul Mousseau et du céramiste Claude Vermette, connus pour leurs oeuvres exposées dans le métro de Montréal. C'est d'ailleurs à ces deux artistes qu'on doit le nom du projet: Espace MV, pour Mousseau et Vermette. On a ainsi voulu souligner la richesse patrimoniale du lieu. Projet d'envergure «On va transformer ce qui était un lieu de travail exceptionnel en un milieu de vie exceptionnel», explique Aurèle Cardinal, responsable du projet. Le campus résidentiel sera divisé en deux secteurs. Le siège social de Ciba -- un grand édifice de briques, de verre et d'acier -- sera transformé en 75 lofts. Deux sections en forme de «L» de 95 condos s'ajouteront à l'arrière du bâtiment rectangulaire, de façon à créer une cour intérieure avec, au milieu, la rotonde. L'ancienne salle à manger servira de lieu communautaire pour tous les résidants d'Espace MV, afin de rester fidèle à son ancienne fonction. Une salle d'entraînement sera aménagée dans la première moitié, et dans l'autre on trouvera un bar avec billard et soccer sur tables. Dans l'autre secteur du site, le Groupe Cardinal Hardy prévoit construire 78 maisons de ville de deux ou trois étages ainsi que 42 condominiums. Trésors recyclés Il n'y a pas que la coquille de l'ancien siège social de Ciba qui sera conservée. Humà Design, qui s'occupe notamment de l'aménagement intérieur, s'est affairé à récupérer tout ce qui était réutilisable à l'intérieur de l'édifice: vitres, poignées, portes, panneaux de bois en teck, etc. Un grand entrepôt, qui sera pour sa part démoli, a aussi été vidé de ses trésors. «C'est hallucinant qu'on ait eu la chance de pouvoir faire ça, parce que c'est coûteux, mais ça ajoute beaucoup de cachet et c'est très écologique comme démarche», dit Stéphanie Cardinal, présidente d'Humà Design. Construction verte Justement, Espace MV veut prendre le virage du développement durable. Il y a bien sûr l'importante récupération de matériaux. Ensuite, les logements seront construits de façon à assurer une bonne efficacité énergétique. De plus, le projet est situé à proximité de deux lignes d'autobus et d'une ligne de train, ce qui facilite les déplacements en transport en commun. Finalement, ce ne sont pas les espaces verts qui manquent sur le site, avec ses grands arbres matures et le ruisseau qui longe le terrain. Il faut dire que la propriété a déjà abrité un terrain de golf, le plus ancien club en Amérique, durant la première moitié des années 1900. Une partie de cette végétation est toujours intacte et le Groupe Hardy prévoit conserver 20 % d'espaces verts. «C'est un projet novateur qui propose un équilibre entre nature et design, en plus d'une philosophie de développement durable», résume Aurèle Cardinal. Intérieur sur mesure L'intérieur des unités a fait l'objet d'une longue réflexion pour coller à l'âme du projet. Pour les lofts, les nouveaux propriétaires devront faire le choix entre quatre styles bien différents. Connection Nature offre un environnement épuré avec un mélange de bois naturel et de matériaux bruts dans des blancs, des beiges et des gris pâle. Pour un look plus classique qui mêle le noir et le blanc, mieux vaut opter pour Connection Club, en référence à l'ancien club de golf aménagé sur le terrain. Le style Vintage, qu'on peut voir dans l'unité modèle, rappelle quant à lui l'époque des années 1960 avec des armoires en teck récupérées. Finalement, pour les plus audacieux, il y a le style MV avec des armoires rouges, bleues ou jaunes et un plancher de bois très foncé. Pour les maisons de ville et les condos, l'offre sera plus diversifiée, précise Stéphanie Cardinal. La construction débutera ce printemps. Dès l'automne prochain, les nouveaux propriétaires pourront commencer à s'installer. Malgré la crise économique, les acheteurs semblent être au rendez-vous. Avant même l'ouverture officielle du bureau des ventes, le 25 février dernier, 15 unités avaient déjà été vendues. *** Collaboratrice du Devoir http://www.ledevoir.com/2009/03/07/237702.html (8/3/2009 15H37 )