Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'limite'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Projets immobiliers
    • Propositions
    • En Construction
    • Complétés
    • Transports en commun
    • Infrastructures
    • Lieux de culture, sport et divertissement
    • Projets Annulés
  • Discussions générales
    • Urbanisme et architecture
    • Nouvelles économiques
    • Technologie, jeux vidéos et gadgets
    • Technologies urbaines
    • Discussions générales
    • Divertissement, Bouffe et Culture
    • L'actualité
    • Hors Sujet
  • Aviation MTLYUL
    • Discussions générales
    • Spotting à YUL
  • Ici et ailleurs
    • Ville de Québec
    • Reste du Québec
    • Toronto et le reste du Canada
    • États-Unis d'Amérique
    • Europe
    • Projets ailleurs dans le monde.
  • Photographie et vidéos
    • Photographie urbaine
    • Autres photos
    • Anciennes photos

Calendriers

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.

Blogs

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


À propos de moi


Biographie


Location


Intérêts


Occupation


Type d’habitation

20 résultats trouvés

  1. Initialement, la tour IBM devait avoir 75 étages. Je crois que ça a été réduit en raison de la limite du Mont-Royal, mais je ne suis pas certain. Habsfan en sait plus que moi sur ce premier projet. http://grandquebec.com/upl-files/tour_ibm.jpg
  2. Suite à une demande spéciale, j'ai scanné une carte du centre-ville de Montréal publiée le 3 juillet 1992 par l'hebdo Habitabec (qui s'en souvient ?), dans le cadre du 350e anniversaire de la ville. Étant donné la taille de la carte et la lourdeur des documents scannés, je vous met en pièces jointes la carte divisée en 4 secteurs, et une version globale assemblée. Et vu la limite permise sur MtlUrb, j'ai dû réduire le format et donc l'image est moins claire. Secteur N-O Secteur N-E Secteur S-O Secteur S-E Plan global
  3. Les deux principaux promoteurs du plan de sauvegarde du système financier - Henry Paulson et Ben Bernanke - se retrouvent sur le grill alors qu'ils doivent justifier l'abandon de la stratégie initiale de ce plan. Pour en lire plus...
  4. Le prix du pétrole perdait plus de 2 dollars dimanche à New York, passant sous la barre des 100 dollars le baril, alors que le marché paraissait rassuré par l'impact relativement limité de l'ouragan Ike sur la production du golfe du Mexique. Pour en lire plus...
  5. Je travaille avec Photoshop depuis quelques temps et avant-hier, quelqu'un m'a mis au défi de faire une vision de Montréal; une vision comme tout le monde voudrait; Je veux dire avec pleins de gratte-ciels qui dépassent la limite permise. Enjoy!
  6. Dans un contexte économique difficile, et en pleine négociations avec ses employés, le maire Régis Labeaume présente un budget prudent et limite les hausses de taxes à l'inflation. Pour en lire plus...
  7. Les marchés se préparent à l’arrivée d’un nouveau président américain. Et les regards se portent plus particulièrement sur Barack Obama. Mais attention, même avec un président plus à gauche, l’impact sera limité. Pour en lire plus...
  8. L'administration Bush ne rejette pas le plan d'aide de 34 milliards déposé mardi par les trois géants de l'automobile américains, même s'il excède la limite des 25 milliards de dollars qu'elle avait fixée. Pour en lire plus...
  9. Le taux d'utilisation d'une carte de crédit a plus d'impact sur la cote de crédit que le solde en tant que tel. En d'autres mots, il est préférable d'avoir un solde de 1500$ sur une limite de 5000$ que sur une limite de 2000$. Pour en lire plus...
  10. La hauteur limite à Montréal hauteur limite : environ 220 mètres Hauteur du mont Royal : 233 mètres La limite de hauteur servirait à garder la vue du haut de la montagne, selon certain, ou permetterait de garder une vue du mont peu importe où l'on ait, celon d'autre. Quelque chose est sur, c'est que le contraste entre la montagne et les gratte-ciel du centre-ville lui donne un côté unique. L'intégration urbaine d'une montagne dans un centre-ville. ----------------------------------------- Voici quelques cas de limite de hauteur : Hong Kong La hauteur limite est les pointes du mont Victoria. La hauteur limite varie selon où le bâtiment est placé sur l'île par rapport à la hauteur du mont victoria à cet endroit. Les bâtiments doivent être plus bas que 20% de la partie de la montagne vis-à-vis eux. Elle permet de préserver une vue du au du Mont Victoria et aussi elle permet aux touristes à Kowloon de voir la montagne avec le skyline, comme toutes les photos classiques de Hong Kong. Les bâtiments en hauteur sont donc maintenant à Kowloon, où il n'y a pas de limite de hauteur. http://www.urisa.org/files/Makvol17no1-4.pdf Vancouver La ville possède aussi une limite de hauteur, ce qui fait qu'il y a beaucoup de bâtiments mais qu'ils sont plus petits. Leur limite est bien plus sévère que la notre : hauteur limite : 137 mètres (450 pieds) La hauteur limite est pour préserver la vue des montagnes derrière (North Shore Mountains). À la fin des années 90, la politique de hauteur fut changée et la ville permetta à 7 sites dans le centre-ville où les bâtiments pouvaient exédés la hauteur permise. Aujourd'hui, 5 de ces 7 sites sont développés. La plus haute tour est la tour Living Shangri-La avec 197 mètres. ----------------------------------------- 3 choix sont à votre disposition pour ce sondage: 1 - Laisser la limite de hauteur comme elle l'est. 2 - Laisser la limite de hauteur mais laissé certaines zones sans restrictions (exemple de Vancouver) 3 - Abolir la limite de hauteur afin de laisser place a de plus hauts projets.
  11. La compagnie a fait savoir que ses profits ont chuté de 23% au deuxième trimestre en raison d'octroi d'options d'achat d'actions et après que les gains réalisés lors de la ventes d'actifs un an plus tôt eurent gonflé les résultats. Pour en lire plus...
  12. Publié le 10 août 2009 à 23h45 | Mis à jour le 10 août 2009 à 23h45 Les Québécois favorables à l'euthanasie Catherine Handfield La Presse Un peu plus de trois Québécois sur quatre sont d'accord pour que l'euthanasie soit légalisée au Québec, révèle un sondage Angus Reid-La Presse. Un droit qui devrait toutefois être limité aux grands malades, selon une majorité de répondants. Jaideep Mukerji, vice-président aux affaires publiques d'Angus Reid Strategies, avoue avoir été surpris par les résultats du coup de sonde mené les 4 et 5 août auprès de 800 adultes québécois. La marge d'erreur du sondage, fait en ligne, est de 3,5%. «Il est surprenant de voir à quel point les Québécois sont en faveur de l'euthanasie et que leur opinion sur le sujet est claire», observe M. Mukerji. Parmi les répondants, 31% se disent «fortement d'accord» avec la légalisation de l'euthanasie et 46% se disent «modérément d'accord». À l'opposé, 8% sont «fortement en désaccord» et 9% sont «modérément en désaccord». Le débat sur l'euthanasie a refait surface cet été. À la mi-juillet, le Collège des médecins du Québec a annoncé qu'il envisageait de recommander la décriminalisation de l'euthanasie dans des circonstances précises. Le Groupe de travail en éthique clinique publiera un document de réflexion à la mi-octobre, a révélé le quotidien The Globe and Mail. Cette prise de position viserait à faire pression sur le gouvernement fédéral afin qu'il modifie le Code criminel. Si on se fie aux résultats du sondage, le Collège des médecins du Québec aura l'appui de la population dans sa démarche. Trois Québécois sur quatre estiment que rouvrir le débat sur l'euthanasie est une bonne idée. Et les appuis se trouvent dans toutes les sphères de la société, note Jaideep Mukerji. «Les réponses des Québécois sont constantes, peu importe le sexe, le revenu ou le lieu de résidence», souligne-t-il. Le seul groupe qui a fourni une réponse légèrement différente est celui des 55 ans et plus : 71% sont en faveur de la légalisation, soit 6% de moins que la moyenne. Par ailleurs, près de 50% des répondants estiment que les provinces devraient avoir le droit de déterminer si l'euthanasie est permise ou non. Trente pour cent souhaitent que la question demeure de compétence fédérale. Limité aux grands malades Si les Québécois sont d'accord avec la légalisation de l'euthanasie, ce droit devrait toutefois être limité aux gens atteints de graves maladies, révèlent les résultats du sondage. Quelque 85% des Québécois sont d'accord pour permettre au médecin d'aider un malade à mettre fin à ses jours quand ce dernier est en phase terminale et qu'il éprouve d'intenses douleurs. La majorité des répondants sont en faveur de l'euthanasie pour les gens atteints d'une maladie incurable qui les laissent tétraplégiques (58%) ou encore pour les malades dans le coma qui ont déjà précisé qu'ils souhaitaient mourir s'ils se retrouvaient dans une telle situation (86%). À l'opposé, les trois quarts des répondants s'opposent à l'euthanasie d'un malade qui désire mourir en même temps que son conjoint. Dans le même ordre d'idée, près de 50% s'opposent à ce qu'un parent puisse demander la mort d'un enfant qui souffre d'une forme grave d'une maladie comme la paralysie cérébrale. «On peut déduire que les Québécois ont besoin d'une justification morale pour permettre l'euthanasie et qu'une souffrance terrible peut en être une pour eux», analyse Margaret Somerville, directrice fondatrice du Centre de médecine, éthique et droit de McGill. Mme Somerville attribue en partie au déclin de la religion le fait que les Québécois se montrent si favorables à l'euthanasie. «C'est difficile d'argumenter contre l'euthanasie si on n'a aucune croyance religieuse...» note-t-elle. Suzanne Philips-Nootens, professeure à la faculté de droit de l'Université de Sherbrooke, appelle pour sa part à la prudence dans l'analyse des résultats du sondage. «Les répondants se sont prononcés sur une situation abstraite, dit-elle. Mais le jour où les gens deviennent réellement malades, les études démontrent que leur opinion sur l'euthanasie a tendance à changer.»
  13. Bonjour à tous, Il y a un mois ou deux, j'ai regardé et "étudié" la carte sur les limitations de la hauteur des bâtiments au centre-ville. Cette carte a beau dire qu’elle a été mise à jour en mars 2007, je ne crois pas vraiment qu'elle a été sujet à de gros changements au cours de la dernière décennie. J'ai donc fait une vraie mise à jour de la carte, de façon à respecter la tendance actuelle du développement : 1 - Vers l'est, avec le quartier des spectacles; 2 - Vers le sud, avec Griffintown et l'autoroute Bonaventure transformée. À cette proposition, où la limite de hauteur globale est maintenue (232,5 mètres), une nouvelle catégorie (couleur) a été ajoutée dans la légende : - La rouge foncée, qui limite à 232,5 mètres la hauteur des constructions, mais qui limite aussi les constructions basses, avec une hauteur minimale de 120 mètres. Une construction dans cette zone doit donc être plus basse que 232,5 mètres, mais plus haut que 120 mètres. Une telle catégorie permettrait de s'assurer d'un développement en hauteur dans les zones clés du centre-ville. Comme toujours, si un promoteur veut faire fi de ces règlementations, il devra passer par l'OCPM. Vous en pensez quoi? ------------------------------------------------------------------------- L'autoroute Bonaventure - Est ----------- Avant --------------------- Après ----------- L'autoroute Bonaventure - Ouest ----------- Avant --------------------- Après ----------- Griffintown - Bassin Peel ------------------------- Avant ------------------------------------------------- Après ------------------------- Boulevard René-Lévesque Ouest ------------------------- Avant ------------------------------------------------- Après ------------------------- Centre-Ville - Sud ------------------------- Avant ------------------------------------------------- Après ------------------------- Quartier des Spectacles ------------------------- Avant ------------------------------------------------- Après -------------------------
  14. Limite à 40 km/h: les premiers panneaux installés en octobre Catherine Handfield La Presse Publié le 15 septembre 2009 à 18h27 | Mis à jour le 15 septembre 2009 à 18h34 L'implantation de la limite de vitesse de 40 km/h dans les rues résidentielles locales de Montréal débutera en octobre. Le projet sera d'abord testé dans cinq arrondissements: Pierrefonds-Roxboro, Saint-Laurent, Lachine et Rosemont-La Petite-Patrie, de même que dans deux secteurs de Ville-Marie. Le règlement sera soumis à la fin du mois de septembre aux conseils des arrondissements ciblés. Les panneaux y seront posés graduellement entre la fin d'octobre et le début de janvier, a indiqué André Lavallée, responsable du transport au comité exécutif de la Ville de Montréal. «Nous avons décidé de commencer avec ces cinq arrondissements parce qu'ils possèdent des caractéristiques qui vont nous permettre de rencontrer toutes les situations possibles à Montréal», a expliqué M. Lavallée. L'implantation sera par la suite complétée dans l'ensemble de la Ville de Montréal. D'ici la fin de 2010, la limite de vitesse sera abaissée de 50 à 40 km/h dans toutes les rues résidentielles locales de Montréal, prévoit André Lavallée. Le projet est lancé avec quelques semaines de retard sur l'échéancier annoncé cet été par M. Lavallée. En juillet, il avait indiqué que les premiers panneaux seraient posés «d'ici la fin de l'été». «La seule chose qui est en cause, c'est le temps nécessaire pour préparer le règlement, a expliqué M. Lavallée. Je m'attendais à ce que ça me soit présenté plus tôt. En fait, j'ai toujours eu l'objectif que ce soit déjà fait depuis deux ans...» La demande initiale de la Ville avait été déposée à l'automne 2006 en commission parlementaire. L'administration du maire Gérald Tremblay souhaitait alors que la limite de 40 km/h devienne la vitesse «par défaut» dans l'ensemble des rues résidentielles. Le ministère des Transports n'a pas donné suite à cette demande en raison de diverses considérations techniques. La solution de la signalisation par secteur a finalement été retenue. On trouvera des panneaux à l'entrée des secteurs où la limite de 40 km/h sera en vigueur. «L'affichage va être clair et je m'attends à ce que la réglementation soit respectée», a dit André Lavallée, précisant qu'une campagne de communication sera déployée pour informer les citoyens. Le budget est d'environ 2,75 millions. http://www.cyberpresse.ca/actualites/regional/montreal/200909/15/01-902092-limite-a-40-kmh-les-premiers-panneaux-installes-en-octobre.php
  15. Des Californiens rouleront à l'hydrogène Mise à jour le lundi 16 juin 2008 à 6 h 30 PartagerTexteImprimer Photo: AFP/GABRIEL BOUYS La Honda FCX Clarity, un véhicule à pile hydrogène. Les prix records du pétrole et la prise de conscience par plusieurs des effets néfastes des gaz à effet de serre ouvrent grand la porte aux véhicules hybrides qui permettent de réduire la consommation d'essence et les émissions polluantes. Et c'est exactement à ces deux contraintes propres aux moteurs traditionnels que s'attaque le géant japonais de l'automobile Honda. En effet, Honda annonce la production commerciale de son premier véhicule à pile hydrogène, la FCX Clarity. Cette voiture, qui n'émet que de la vapeur d'eau, produit l'électricité nécessaire à son fonctionnement en mélangeant de l'hydrogène et de l'oxygène. Il semblerait que Honda soit en mesure de produire environ 200 Clarity d'ici 2011. À partir de juillet, un nombre limité de clients californiens pourra louer, pour 600 $ par mois pendant trois ans, une Clarity qui devra toutefois demeurer à proximité d'une des trois seules pompes à hydrogène de l'État. La Clarity a une autonomie maximale de 435 kilomètres et peut rouler à un maximum de 160 kilomètres à l'heure. ============================================== bon ça commence, la fin de l'automobile au pétrole, pas la fin de l'automobile
  16. Les prix du baril de pétrole ont terminé en baisse limitée mercredi à New York, malgré une nouvelle progression des stocks aux États-Unis au cours de la semaine passée. Pour en lire plus...
  17. La SCHL limite les garanties sur les titres hypothécaires Publié le 06 août 2013 à 13h31 | Mis à jour le 06 août 2013 à 14h04 La Presse Canadienne OTTAWA Les Canadiens pourraient bientôt devoir payer davantage pour de nouveaux prêts immobiliers, alors que la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) a commencé à limiter les garanties offertes aux banques et autres organisations de prêts sur les titres hypothécaires. La SCHL a averti les banques, sociétés de crédit et autres prêteurs hypothécaires qu'ils seront tous restreints à un maximum de 350 millions de dollars en nouvelles garanties ce mois-ci en vertu de son Programme des titres hypothécaires LNH conforme aux dispositions de la Loi nationale sur l'habitation. Des analystes estiment que le plafond rendra l'obtention par les banques de fonds pour prêter à leurs clients plus ardue et plus dispendieuse, ce qui se traduira probablement par un bond des taux hypothécaires. La société de la Couronne a obtenu la latitude pour garantir jusqu'à 85 milliards de dollars cette année en vertu du programme - et environ 66 milliards avaient été engagés à la fin juillet, s'approchant du total de 76 milliards de dollars pour l'ensemble de 2012. La SCHL a fait état de cette augmentation «inattendue» des volumes, et des mesures prises, dans une note aux prêteurs, le 1er août. La conversion de prêts en titres soutenus par la SCHL est un moyen pour les prêteurs d'obtenir des fonds d'un large éventail d'investisseurs et pour les banques d'émettre plus de prêts à de moindres coûts. Mais le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, a déjà exprimé des craintes d'une surchauffe du secteur immobilier qui pourrait contaminer l'économie, et il a pris plusieurs mesures ces dernières années pour contenir le flux de crédits hypothécaires. http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201308/06/01-4677490-la-schl-limite-les-garanties-sur-les-titres-hypothecaires.php ----------------- Une immense nouvelle que personne ici n'as rapporté... un excellent "move" pour gérer le risque relié à un éventuel crash immobilier.
  18. Bonjour à tous! Comme vous, nous sommes de grands fans d'architecture et d'urbanisme. Et comme nous, il vous arrive surement de découvrir des projets d'origines diverses et rêver d'avoir les mêmes dans notre Métropole! Lorsqu'une situation semblable se produira, nous vous proposons de publier le fameux projet ici, dans cette discussion! De plus, pour ajouter au plaisir, vous pourriez spécifier à quel endroit dans la Métropole (et ses alentours) vous imaginez le projet. Nous croyons que l’exercice pourra être très intéressant et surtout, très inspirant! Mais soyons réaliste : une limite de hauteur de 235 mètres est en vigueur et aucun élus ne prévoient l'abolir. Discutons d'architecture, mais évitons que cette discussion ne tourne en débat sur la pertinence ou non de la réglementation! Qu'en pensez-vous? ---------------------------------------------------------------------- Il existe une section Ici et ailleurs, mais cette dernière est séparée en plusieurs sous sections. Nous pensons qu'une seule et même discussion serait plus facile à suivre. Nous laissons aux modérateurs le soin de déplacer cette discussion s'ils le jugent nécessaire!
  19. une question que je me pose ... supposons que la ville connait un nouvel essort important et que la demande pour de l'espace est tres forte ... et qu'un gros promoteur, les poches pleines, debarque et veux construire une haute tour qui serait "tres pres" de la limite de hauteur imposee par la reglementation ... le projet est approuve, les travaux debuttent et voila que par "megarde", la structure deja bien en place, on se rends compte que le tout depasse de 10, 20 ou peut-etre 30 metres la limite ... OUPS.. est-ce qu'il y aurait des amendes ? si le promoteur est assez balaise pour absorber les amendes .. on irait quand meme pas jusqu'a exiger le dementelement de l'edifice deja construit, non ?? :rolleyes:
  20. Je discutait avec Isaidso sur SSC et il me demandait jusqu'où se rend la limite de hauteur à Montréal? Si quelqu'un veut construire une tour de 100 étages dans le technoparc(entre les Ponts Champlain et Victoria) est ce que ce serait faisable? Ou bien, si quelqu'un veut construire une tour de 250 mètres à Longueuil? Est ce possible? Jusqu'où ce sera la limite de hauteur?