Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'libre'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Projets immobiliers
    • Propositions
    • En Construction
    • Complétés
    • Transports en commun
    • Infrastructures
    • Lieux de culture, sport et divertissement
    • Projets Annulés
  • Discussions générales
    • Urbanisme et architecture
    • Nouvelles économiques
    • Technologie, jeux vidéos et gadgets
    • Technologies urbaines
    • Discussions générales
    • Divertissement, Bouffe et Culture
    • L'actualité
    • Hors Sujet
  • Aviation MTLYUL
    • Discussions générales
    • Spotting à YUL
  • Ici et ailleurs
    • Ville de Québec
    • Reste du Québec
    • Toronto et le reste du Canada
    • États-Unis d'Amérique
    • Europe
    • Projets ailleurs dans le monde.
  • Photographie et vidéos
    • Photographie urbaine
    • Autres photos
    • Anciennes photos

Calendriers

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.

Blogs

Aucun résultat à afficher.

Aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


À propos de moi


Biographie


Location


Intérêts


Occupation


Type d’habitation

16 résultats trouvés

  1. Ça fait le bonheur des vacanciers, mais ça fait le malheur des exportateurs. Le dollar canadien se maintient toujours près du seuil de la parité avec son cousin américain, même si le pétrole, lui, est en chute libre. Pour en lire plus...
  2. J'avais du temps libre aujourd'hui, les examens de mi-session étant presque tous passés...et il faisait beau, bien sûr! 333 sherbrooke Le Montmarte Le colisée Hilton Garden louis-bohème Quartier international Westin Bell et banque nationale Québécor
  3. Le premier ministre du Canada salue le plan d'action élaboré par les dirigeants réunis à Washington, tout en mettant en garde contre toute tentation de choisir le protectionnisme au détriment du libre marché. Pour en lire plus...
  4. Vous conaissez ma formule préférée : (beau temps) + (temps libre) = tournée photos! Hilton Garden Le Concorde 350 Maisonneuve Montréal ? Ou New York? Hilton Garden(bis) On fermerait un pont pour moins que ça... photos (pas de chantiers) 1440 de la montagne...ça regarde mal pour le projet autres photos (pas de chantiers) Crystal de la montagne encore d'autres photos (pas de chantiers) Bloc Urbain
  5. Pearson prevails over de Gaulle Jul 25, 2007 04:30 AM Forty years ago, Charles de Gaulle electrified many Quebecers, and infuriated many other Canadians, by proclaiming from a balcony at Montreal city hall the freighted phrase "Vive le Québec libre!" De Gaulle had been invited to help celebrate the centennial of Confederation (une vrai blague ça, il est venu pour l'expo 67, il voulait tellement rien savoir du canada, qu'il ne voulait pas passer par les douanes et est donc venu par bateau). Instead, he told the large and rapturous crowd that greeted his arrival in Montreal that his reception reminded him of the atmosphere at the liberation of Paris in 1944. His bombshell followed. Did de Gaulle know the Rassemblement pour l'independance nationale, a forerunner of the Parti Québécois, used "vive le Québec libre" as its slogan? He surely knew his mischief would infuriate Prime Minister Lester Pearson, who called those four words "unacceptable to the Canadian people" and added: "Canadians do not need to be liberated." (Je suis sur que c'est déclaration à aidé les Canadiens à ce débarasser de se mot là et devenir des Québecois, merci Lester.) Today, 40 years later, what's notable about de Gaulle's remark is how little echo it arouses. Even Parti Québécois leader Pauline Marois steered well clear of commenting on the anniversary. The bloom is well and truly off the rose of independantiste utopianism. (C'est parceque les indépendentiste n'existent que depuis et à cause de Gaule, avec tout le respect que j'ai pour lui, sa déclaration n'as faite qu'internationaliser la cause, rien de plus. Elle existait depuis longtemps.) It must be admitted, however, de Gaulle's declaration does now seem to have been prescient. Like a rain squall at a picnic, his meddlesome remark changed the tone of the summer of '67. Detroit was burning the day of de Gaulle's Montreal pronouncement, and Vietnam was bleeding, but Canada was exulting in the sunny summer of Expo. (hm c'est quoi le rapport de cette comparaison boiteuse) Despite the crowd's roars of approval for what de Gaulle said, few Canadians could have foreseen the tumult that the notion of "Québec libre" would sow here for decades. Nor are we foolish enough to argue the tempest is over. The independence genie will not be stuffed back into the bottle; it can be countered only by continued goodwill and common sense from the rest of Canada. (des mots sages, mais qui tomberont sur des oreilles de sourds) Ultimately, however, the real wisdom of the diplomatic incident of 1967 rested with Pearson. Quebecers truly did not need "liberation" then, and do not need it today. (who says so ?) The Canadian state, and Canadian society, have updated themselves mightily in matters of linguistic duality and biculturalism (and the independence movement has played a part in that). Today, we like to say, no one needs to choose between Quebec and Canada. Our system works admirably. Our success in managing tension and adjusting our institutions demonstrates that Canadians are free to work together and share the benefits of union while enjoying the flexibility of federalism. "Vive," we might even say, "le Canada libre!" (L'auteur ne dit toujours pas comment Pearson "prevails" sur De Gaule? Le mouvement independentiste n'avait que quelques pourcentages de support dans les années 60 (environ 5%), et là on est dans les 40% a 55% selon l'humeur de gens... Pearson prevails big time... ).
  6. Bonjour, J'ai un peu de temps libre cette semaine, je compte terminer la tournée que j'ai commencé dimanche. Je vais aller faire tout ce qui bouge dans le quartier des spectacles. Il y a d'autres endroits où vous voudriez voir une mise à jour des photos ? Merci !
  7. Il s'agit de la plus forte baisse des ventes de détail depuis le début de la publication de cette statistique en janvier 1992. Pour en lire plus...
  8. L'avionneur laisserait le champ libre au tandem Northrop Grumman-EADS pour le renouvellement des avions ravitailleurs de la US Air Force. Pour en lire plus...
  9. Pour certains économistes et tenants du libre marché, le commerce équitable serait une subvention déguisée, une façon d'aider artificiellement des entreprises qui ne seraient pas rentables autrement; bref, le commerce équitable ne saurait avoir que des effets pervers sur l'économie mondiale. Pour en lire plus...
  10. Que pensez vous de ce pont à enroulement ?Situé sur les rives du Paddington Bassin à Londre, le fonctionnement de ce petit pont piétonnier est très particulier. Conçu par la firme londonnienne Heatherwick studio, la structure du pont s'enroule sur elle-même afin de laisser libre le passage aux bateaux qui empruntent le canal. védios illustrant le mécanisme de fonctionnement du pont http://www.heatherwick.com/index.php?option=com_content&task=view&id=19&Itemid=48&limit=1&limitstart=1
  11. LINAGORA annonce l’ouverture à l’automne prochain de sa filiale dans le Grand Montréal. Pour Alexandre Zapolsky, président-directeur général de LINAGORA : « La politique québécoise de soutien à l’innovation et aux entreprises ainsi que la proximité du marché américain ont été des facteurs déterminants dans notre décision. De plus, l’intérêt avoué du gouvernement québécois pour le logiciel libre offre des perspectives très prometteuses pour une entreprise comme LINAGORA. » « L’arrivée dans le Grand Montréal d’une entreprise comme LINAGORA, leader français du logiciel libre, qui se spécialise dans un domaine porteur de l’économie du savoir, met de l’avant le dynamisme de toute la région comme centre de haute technologie », a déclaré M. Élie Farah, vice-président Investissement Grand Montréal de Montréal International. Déjà implantée dans la Silicon Valley depuis plusieurs années, LINAGORA a décidé d’écrire une nouvelle page de son développement international. La première étape passera par le Québec et le Grand Montréal. Cette décision est le fruit d’un dialogue qui s’est noué depuis près de cinq ans avec Montréal International, Investissement Québec et la Délégation du Québec à Paris. « Les filiales de sociétés étrangères représentent un puissant levier pour le développement économique et le rayonnement de la métropole. On y recense quelque 2 000 établissements étrangers, incluant plus de 300 filiales de sociétés françaises, qui comptent pour 9 % des emplois totaux et 20 % du PIB de la région », a ajouté M. Farah. Dans un premier temps, le leader français du logiciel libre installera deux employés à Montréal. Mais l’ambition est tout autre puisque à l’horizon de 3 ans, LINAGORA projette d’investir 10 M$ et de créer 55 nouveaux emplois au Québec et au Canada. À PROPOS DE LINAGORA (http://www.linagora.com) LINAGORA édite ses propres logiciels Open Source et propose une gamme de services professionnels pour réussir les grands projets du Libre. L’activité d’édition Open Source s’articule autour de 4 offres innovantes : OBM.org : Outils de messagerie et de travail collaboratif ; LinShare : Solutions de confiance numérique et de sécurité ; LinID : Applications de gestion et de fédération des identités ; Petals : L'ESB libre qui s'adapte aux infrastructures étendues et grande échelle. L’offre logicielle de LINAGORA s’accompagne de l’OSSA, l’Open Source Software Assurance, qui propose un catalogue complet de plus de 200 logiciels libres, prêts à l’emploi, sur une plateforme unique, le http://www.08000LINUX.com. Ces logiciels bénéficient d’un support et d’une maintenance garantis contractuellement. L’OSSA, c’est l’Open Source sans risque. Ces offres logicielles sont complétées par une gamme de services professionnels et de formations visant à accompagner les grands utilisateurs de logiciels libres dans le projet de transformation de leur SI. http://www.montrealinternational.com/linagora-le-champion-francais-du-logiciel-libre-simplante-dans-le-grand-montreal/
  12. Le dollar canadien a bondi de 3¢US, mardi matin, reprenant ainsi une partie du terrain perdu la semaine dernière, le huard reculant alors de près de 8¢US dans le sillage d'un baril de pétrole en chute libre. Pour en lire plus...
  13. Le vol libre en toute sécurité à Laval Un simulateur de chute libre ouvrira ses portes en mars 2009 au Centropolis, à Laval, juste à côté du cinéma Colossus. Simon Diotte, collaboration spéciale La Presse Les amateurs de parachutisme sont aux anges. En mars 2009, un simulateur de chute libre ouvrira ses portes sur le site du Centropolis, à Laval, juste à côté du cinéma Colossus. Monsieur et Madame Tout-le-monde pourront ainsi s'initier à l'expérience du vol libre, sans le stress de sauter dans le vide à 1254 mètres (13 500 pieds) d'altitude en parachute. L'idée d'ouvrir un simulateur de chute libre, qu'on appelle dans le jargon du métier un tunnel à soufflerie verticale, germe dans la tête d'Alain Guérin depuis le début des années 2000. «Quand j'ai commencé, dans la cinquantaine, ma formation pour devenir parachutiste, j'étais ultranerveux, surtout quand je me comparais aux jeunes. Je cherchais donc une méthode pour m'entraîner de façon différente dans un environnement plus sécuritaire», explique M. Guérin, instigateur et président-directeur général de SkyVenture Laval-Montréal. C'est alors qu'il découvre le système de SkyVenture, une société américaine qui exploite plusieurs souffleries à travers le monde (Moscou, Abou Dhabi, Brésil, etc.). «Quand j'ai testé le tunnel à Orlando, j'ai eu immédiatement le coup de foudre», dit le comptable de formation. Tellement qu'il a acheté une licence pour exploiter une soufflerie au Québec! Mais avant d'implanter cette technologie sous nos cieux nordiques, il y avait plusieurs obstacles à surmonter, dont le problème du froid. «En Floride, ils puisent leur air à l'extérieur pour la souffler, mais impossible de faire la même chose au Québec en hiver», explique M. Guérin. Conscient du problème, SkyVenture a mis au point un système d'air «recirculatoire». Quelques modèles, dont un au New Hampshire, utilisent déjà cette technologie. «Toutefois, celui de Laval sera le plus avancé au monde», dit M. Guérin. Et il s'agira du premier complexe SkyVenture au Canada. Une invention québécoise C'est le Québécois Jean Saint-Germain qui a créé le premier simulateur de vol libre au monde dans les années 80. L'Aérodium - c'était son nom - était en fonction à Saint-Simon, en Montérégie, et avait acquis une certaine notoriété quand Pierre Lambert, le héros dans la série Lance et Compte, y fit quelques voltiges dans un épisode. Cependant, ce simulateur a fermé, puis les projets de le faire renaître au Québec par le comédien Guillaume Lemay-Thivierge n'ont pas encore abouti. La société américaine SkyVenture a repris le même concept en y apportant d'importantes améliorations. «C'est maintenant complètement sécuritaire et beaucoup plus performant», assure M. Guérin, que La Presse a rencontré sur le chantier de construction au Centropolis. Grâce à quatre moteurs de 350 chevaux-vapeur qui aspirent les utilisateurs à la manière d'un aspirateur, ce tunnel de 14 pieds de diamètre reproduit quasi parfaitement la sensation d'une chute libre. Tous les gens âgés de 4 ans et plus y auront accès. «On prévoit que 80 % de notre clientèle sera familiale et corporative. Des salles de réunions seront aménagées pour fêter un anniversaire ou organiser une journée de récompense pour les employés d'une entreprise», explique Pierre-André Gauthier, vice-président, développement des affaires corporatives et touristiques de SkyVenture Laval-Montréal. Les parachutistes d'expérience composeront le reste de la clientèle. Ils se serviront du simulateur pour parfaire leur technique de vol libre 12 mois par année. Jonathan Dionne, employé saisonnier chez Parachutisme Adrénaline, une compagnie qui organise des sauts à Saint-Jérôme et Trois-Rivières, ne cache pas son enthousiasme face à l'ouverture prochaine d'une soufflerie au Québec. «C'est sûr que je vais acheter du temps. L'entraînement en tunnel est très formateur, car les murs servent de repères, ce que nous ne disposons pas dans le ciel», dit-il. Même son de cloche de son collègue instructeur Jean Nicolas, qui a déjà testé la technologie SkyVenture aux États-Unis. «Ça réagit exactement de la même façon qu'en vraie chute libre», confirme-t-il. Le parachutisme a le vent dans les voiles depuis quelques années grâce à l'apparition du saut en tandem permettant aux néophytes de sauter, en toute sécurité, avec un instructeur. Les écoles de parachutisme espèrent que le simulateur va inciter encore plus de gens à pratiquer cette activité riche en émotion. ====================== J'ai hâte d'essayer ça Je croyais que c'était un écran imax qu'ils construisaient là...
  14. Je ne sais pas si je me trompe, mais je crois que quelqu'un avait parti un fil sur un projet d'ajouter deux maisons sur le toit de l'édifice N-Y Insurance Life Building de la Place d'Armes. Ça vous dit quelque chose ? Le projet est terminé et à l'émission Visite Libre de artTV, on visite les maisons. Ce qui est spectaculaire, c'est que les chambres de la première maison sont situées dans le clocher de l'édifice. Bref, si vous retrouver le fil svp me le laisser savoir. Merci !
  15. Ivanhoé Cambridge annonce un investissement de 30 millions $ pour la construction d'un immeuble de bureaux de classe A de six étages sur le site de Centropolis, au cœur du centre-ville de Laval. La venue du 3055 Saint-Martin Ouest s'inscrit dans le processus de développement du concept de Centropolis, un prestigieux parc immobilier à ciel ouvert qui recrée un esprit de quartier dans un environnement de style urbain alliant plaisir et travail. La mise en chantier du 3055 Saint-Martin Ouest est prévue pour cet automne et sa livraison est fixée à 2014. Objectif : LEED CS Argent Le 3055 Saint-Martin Ouest sera construit selon les normes de construction les plus élevées de l'industrie et visera la certification LEED-CS Argent, permettant d'approcher les sociétes ayant de hauts standards de responsabilité sociale. Faits saillants du projet 7 étages dont 5 étages de bureaux, un étage de commerces et un sous-sol ; Superficie de plancher d'environ 19 000 pi ca dont environ 117 000 pi ca de bureaux et 17 800 pi ca d’espace de commerces ; Hauteur libre des bureaux : 9 pieds ; Environ 50 places de stationnement intérieur et ajout d’environ 200 places sur le site ; Bâtiment entièrement conçu en mur-rideau ; Un bassin de rétention des eaux pluviales ; Marquises végétalisées ; Toiture principale blanche diminuant ainsi les impacts sur le réchauffement climatique. Source : Ivanhoé Cambridge
  16. C'est sur le site de Dev3D (http://www.dev3d.com/). Il n'y a aucun détails, juste un image qui date d'octobre 2007, donc le projet est récent, très récent. Je compte 17 étages, et elle est située sur Stanley, au coin de Cypress. C'est le dernier terrain libre sur le bord du square dorchester, derrière la tour CIBC.