Search the Community

Showing results for tags 'lepage'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 8 results

  1. La firme de courtage immobilier estime que, contrairement à ce qui s'est passé aux États-Unis, il y aura une correction et non un effondrement du marché de la revente au Canada en 2009. Pour en lire plus...
  2. Royal LePage prévoit que le prix moyen des maisons augmentera de 3,5% à l'échelle nationale d'ici à la fin de l'année, a-t-il indiqué jeudi. Pour en lire plus...
  3. Montreal house prices hold steady The Gazette Monday, October 06, 2008 Montreal's real-estate market remained steady during the third quarter, with average house prices experiencing single-digit gains, according to a House Price Survey report released yesterday by Royal LePage Real Estate Services. A decline in unit sales was recorded, however. While activity levels have rescinded since last year, average listing periods have actually shortened by a few days, compared to the same period 12 months prior. Of the 10 Montreal markets examined, the average price of a detached bungalow increased by 4.8 percent to $236,045, a standard two-storey home appreciated by 0.5 per cent to $336,381 and a standard condominium rose by 4.4 per cent to $204,336, year-over-year. "House prices in Montreal are inching upwards, despite an increase in listing inventory and the fact that there are slightly fewer unit sales," said Gino Romanese, senior vice-president of Royal LePage Real Estate Services Ltd. "When looking at Montreal's current housing market, we need to realize that 2007 shattered records," he added. "It's unrealistic to believe that that pace can be kept up for very long." © The Gazette 2008 http://www.canada.com/montrealgazette/news/business/story.html?id=952e9c04-7da1-4b47-8865-fd882d7d860b
  4. Ce projet de 96 condos a été complété en 2013 et a remplacé un IGA et son stationnement. Peu importe ce qu'on pense du look de ce projet, c'est quand même une belle densification! Le rendu initial Le projet complété (photo: Royal Lepage) Photo : Via Capitale Voici le terrain auparavant: Le terrain maintenant:
  5. Immobilier: Royal LePage ne prévoit pas d'effondrement 6 janvier 2009 - 09h39 Presse Canadienne
  6. Les prix des maisons ont dégringolé au Canada 26 janvier 2009 - 13h17 La Presse Canadienne La morosité économique et la perte de confiance des consommateurs ont fait dégringoler le prix des maisons au quatrième trimestre au Canada, selon les dernières statistiques de la firme Royal Lepage. Selon la firme immobilière, les ventes ont également chuté au Canada au cours du quatrième trimestre. Royal Lepage a indiqué que le prix moyen des maisons uni-familiales a chuté de 4,8 % au pays à 319 640 $. Le prix moyen d'un condominium a dévissé de 5,2 % à 233 230 $ et le prix d'un duplex de 6,3 % à 376 140 $. Certains villes, comme Regina et Saint-Jean de Terre-Neuve, ont vu le prix des maisons se majorer d'au moins 10 % mais dans les villes plus importantes comme Edmonton, Toronto, Calgary et Vancouver, les prix ont baissé. A Montréal, le prix des maisons uni-familiales a gagné 1,2 % à 261 372 $, celui des duplex a baissé de 2,2 % à 334 850 $ et celui des condos a cédé 1,3 % à 200 284 $. A Ottawa, la tendance est à la hausse pour toutes les catégories de résidences. Le prix des maisons uni-famiales s'est majoré de 4,1 % à 321 333 $, les condos de 5,2 % à 207 167 $ et les duplex de 3,5 % à 317 083 $. Royal Lepage soutient que la situation devrait s'améliorer pour les vendeurs en 2009 en raison des faibles taux d'hypothèque et des efforts des divers ordres de gouvernement pour relancer l'économie vacillante.
  7. Le secteur immobilier canadien devrait résister à un effondrement similaire à celui que connaissent les États-Unis, selon Royal LePage qui ne prévoit qu'une baisse moyenne de 3% des prix des maisons. Pour en lire plus...
  8. A l'attention du directeur de l'information: ( CNW) Les jeunes professionnels profiteront certainement de la stabilisation du marché des chalets - Un sondage dévoile que l'achat d'un chalet est l'investissement à long terme privilégié, comparativement à l'achat d'actions ou d'obligations - TORONTO, le 26 juin /CNW/ - Selon une tendance observée dans les villes canadiennes cette année, le marché des propriétés récréatives au pays est en train de se stabiliser, l'augmentation des prix étant plus modérée comparativement au rythme effréné de 2007. Dans presque tous les endroits les plus populaires pour la saison estivale, les prix ont continué de grimper en 2008, mais beaucoup moins rapidement que l'année précédente. Cette accalmie se présente bien pour les gens à la recherche d'un chalet - particulièrement pour les jeunes professionnels qui forment le plus important groupe d'acheteurs potentiels (19 %), selon le Rapport sur les propriétés récréatives de Royal LePage 2008 publié aujourd'hui. Le Rapport sur les propriétés récréatives de Royal LePage 2008 comprend les résultats d'un sondage national au sujet du comportement et des choix des propriétaires et des acheteurs canadiens, ainsi qu'une analyse approfondie des prix des propriétés récréatives dans 53 marchés, des tendances et de l'activité dans certains secteurs de loisirs à l'échelle du pays. Le sondage indique que la majorité des Canadiens comprennent les avantages de posséder des biens immobiliers, que ce soit une résidence principale ou un chalet. Le sondage révèle que près des deux tiers (61 %) des propriétaires de chalets et des acheteurs potentiels de propriétés récréatives trouvent que l'achat d'un chalet est un meilleur investissement à long terme que l'achat d'actions, d'obligations ou de fonds communs de placement. En fait, le sondage dévoile que 15 % des propriétaires de propriétés récréatives en possèdent plus d'une. "Bien qu'à un rythme plus lent qu'au cours des dernières années, le prix des propriétés récréatives continue d'augmenter, reflétant la tendance observée dans les marchés immobiliers urbains, indique Phil Soper, président et chef de la direction chez Royal LePage Real Estate Services. L'accroissement de l'offre a contribué à modérer l'augmentation des prix cette année, ce qui favorisera disproportionnellement les gens qui recherchent un chalet plutôt que ceux qui recherchent une résidence urbaine. Il est évident que le marché canadien avait un besoin urgent de propriétés récréatives depuis plusieurs années." "Qu'un nombre croissant de jeunes gens se joignent aux plus âgés dans la recherche d'une résidence récréative n'est pas surprenant. Les jeunes adultes d'aujourd'hui sont de plus en plus futés en matière d'investissements, ajoute M. Soper. L'âge moyen des acheteurs d'une première maison est de plus en plus bas, il est donc tout à fait normal que cette tendance se reflète également dans le marché des chalets." Malgré la modération des prix, un très grand écart continue de séparer les propriétés les plus chères des plus abordables au pays. Des lieux récréatifs qui sont fréquentés par des célébrités d'Hollywood et par l'élite nationale - tels que la vallée de l'Okanagan à Kelowna, les Muskokas et la rive sud de la Nouvelle-Ecosse - proposent des propriétés inscrites à 1,5 million $ et plus. Les acheteurs plus modestes peuvent acquérir des résidences abordables pour environ 300 000 $ à Parry Sound et à Sudbury. On peut trouver des perles rares de moins de 100 000 $ à Kingston et à Haliburtan Highlands en Ontario, ainsi que presque partout dans les provinces de l'Atlantique. Toutefois, à ce prix, il est rare de trouver des propriétés avec accès maritime. Un peu plus de la moitié (54 %) des Canadiens souhaitant posséder un chalet ou qui ont l'intention d'acheter une propriété récréative, ont prévu un budget se situant entre 50 000 $ et 300 000 $. Certains acheteurs potentiels très prudents devront faire beaucoup de recherches afin de trouver leur petit coin de nature, 33 % des répondants ayant affirmé vouloir payer moins de 50 000 $. Freiner la course vers les paradis de villégiature? L'attrait des grands espaces et la promesse de repos et de détente continuent d'éclipser le prix de l'essence, la congestion routière croissante et le climat immobilier en transformation, puisque le nombre de propriétaires de chalet est demeuré stable (9 %) au cours des trois dernières années au Canada. Cependant, le bon sens (ainsi que le besoin de faire attention au compte bancaire) aura sûrement raison de la passion cet été, car 19 % des propriétaires de chalets ont affirmé songer à vendre leur propriété si le prix de l'essence continue de grimper; une augmentation de 7 % depuis l'été dernier. L'enquête a révélé également que 33 % des propriétaires de propriétés récréatives ont indiqué que la hausse du prix de l'essence diminuerait le nombre de déplacements vers le chalet cet été. A l'inverse, l'industrie de la location de chalets à proximité pourrait profiter de cette situation cet été puisque certaines familles décideront certainement de ne pas s'envoler vers leur destination de vacances estivales. Amour d'été remplacé par siestes d'été Il semblerait que les chauds Don Juan du dimanche se seraient finalement refroidis. Pendant longtemps, on a cru qu'à partir de 17 h le vendredi ils débordaient d'énergie. La vérité a été dévoilée : une fois rendu au chalet, la flamme se met à vaciller pour finalement s'éteindre. Un frappant 45 % des propriétaires de chalet affirment préférer rattraper le sommeil perdu plutôt que de faire la cour à leur douce moitié. En raison des horaires chargés et des surcharges de travail des gens vivant en milieu urbain, il n'est pas surprenant que le repos soit privilégié lorsqu'ils se retrouvent au chalet. Par contre, la détente sera difficile à obtenir pour certains, puisque 16 % des répondants ne pourront se retirer de la course, affirmant qu'ils continueront de travailler à partir du chalet. << AUTRES RESULTATS DU SONDAGE - A la question "Comment planifiez-vous vous déconnecter du monde du travail électronique pendant que vous profiterez de votre propriété récréative?", les deux réponses les plus fréquentes étaient : "Il n'y a pas d'accès Internet au chalet" (24 %) et "Je n'apporterai pas mon appareil Blackberry ou mon téléphone cellulaire au chalet" (17 %). - Parmi les propriétaires de chalet et les acheteurs potentiels, 11 % ont payé ou paieront plus pour leur propriété de villégiature que pour leur résidence principale; tandis que 35 % prévoient payer entre 50 000 $ et 150 000 $. - Quoiqu'il existe un nombre infini d'éléments qui rendent une propriété récréative spéciale, les trois caractéristiques les plus recherchées par les Canadiens sont des propriétés avec vue imprenable sur l'eau, habitables toute l'année et qui exigent peu d'entretien. ------------------------------------------------------------------------- Rang Les 10 caractéristiques les plus recherchées dans une propriété récréative(*) ------------------------------------------------------------------------- No 1 Vue imprenable sur l'eau ------------------------------------------------------------------------- No 2 Habitable toute l'année ------------------------------------------------------------------------- No 3 Peu d'entretien ------------------------------------------------------------------------- No 4 Proximité à la résidence principale ------------------------------------------------------------------------- No 5 Commodités environnantes (restaurants, magasins, etc.) ------------------------------------------------------------------------- No 6 Nombre de chambres à coucher ------------------------------------------------------------------------- No 7 Grande cuisine ------------------------------------------------------------------------- No 8 Commodités haut de gamme ------------------------------------------------------------------------- No 9 Salle familiale ------------------------------------------------------------------------- No 10 Cave à vin ------------------------------------------------------------------------- Selon les Canadiens qui sont propriétaires d'une propriété récréative ou qui prévoient en faire l'acquisition. ----------------------------------------------------------- Résumé des prix des propriétés récréatives en 2008 Prix moyen par province(*) ----------------------------------------------------------- Chalets riverains standards et à accès terrestre ----------------------------------------------------------- PROVINCE GAMME DE PRIX MOYENNE EN 2008 ----------------------------------------------------------- Ile-du-Prince-Edouard de 80 000 $ à 350 000 $ ----------------------------------------------------------- Nouvelle-Ecosse de 49 000 $ à 315 000 $ ----------------------------------------------------------- Terre-Neuve de 81 000 $ à 112 000 $ ----------------------------------------------------------- Nouveau-Brunswick de 112 000 $ à 192 250 $ ----------------------------------------------------------- Québec de 400 000 $ à 500 000 $ ----------------------------------------------------------- Ontario de 300 000 $ à 1 625 500 $ ----------------------------------------------------------- Manitoba de 325 000 $ à 580 000 $ ----------------------------------------------------------- Saskatchewan 300 000 $ ----------------------------------------------------------- Alberta 1 300 000 $ ----------------------------------------------------------- Colombie-Britannique de 561 700 $ à 1 572 900 $ ----------------------------------------------------------- Prix moyen d'un chalet au pays de 326 567 $ à 1 066 389 $ ----------------------------------------------------------- Source : Royal LePage. Les moyennes sont basées sur l'analyse de marchés de propriétés récréatives sélectionnés dans chaque province. >> Méthodologie Le résumé ci-dessus présente les résultats de l'étude sur les propriétés récréatives 2008 menée pour Royal LePage Residential Real Estate Services. Le sondage a été effectué par Acrobat Research Inc. Quatorze questions exclusives étaient incluses lors des deux phases effectuées par Omnitel, la section de sondage d'opinion nationale d'Acrobat Research Inc. Au total, 3 000 Canadiens ont été interrogés et la cueillette de données s'est terminée le 9 juin 2008. Le sondage a été effectué auprès d'un échantillon représentatif d'adultes canadiens choisis au hasard. Plus précisément, le sondage se concentrait sur ceux qui possèdent actuellement ou qui posséderont probablement une propriété récréative. En raison du caractère très spécifique du public visé, 574 répondants se sont qualifiés pour cette version du Rapport sur les propriétés récréatives 2008. La taille de cet échantillon permet d'obtenir des résultats précis à +/- 4,09 %, 19 fois sur 20. A propos de Royal LePage Royal LePage est le premier fournisseur au Canada de services de franchise aux maisons de courtage immobilier résidentiel, grâce à son réseau de plus de 13 000 agents répartis dans 600 bureaux partout au Canada. Gérée par Brookfield Real Estate Services, Royal LePage fait partie de la famille des sociétés qui exercent leurs activités sous les raisons sociales de Royal LePage, Johnston and Daniel, Realty World et La Capitale. Société affiliée, Brookfield Real Estate Services Fund est une fiducie de revenus inscrite à la Bourse de Toronto sous le symbole "BRE.UN". Pour en savoir davantage, visitez les sites http://www.royallepage.ca ou http://www.brookfieldres.com. Renseignements: Pour connaître les points saillants du marché pour une région donnée ou pour communiquer avec une personne-ressource, veuillez vous informer auprès de: Tiffany Fisher, Mansfield Communications Inc., par téléphone au (416) 599-0024, poste 222, ou par courriel à [email protected]