Search the Community

Showing results for tags 'lehman'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 37 results

  1. La vente de certaines activités clés de la banque américaine Lehman Brothers à sa concurrente britannique Barclays a été approuvée samedi par un juge des faillites de New York. Pour en lire plus...
  2. La banque centrale américaine a annoncé des mesures de soutien aux marchés financiers, alors que les bourses asiatiques s'apprêtaient à ouvrir sans qu'une solution n'ait été trouvée pour sauver la banque Lehman Brothers, au bord du dépôt de bilan. Pour en lire plus...
  3. Selon les rumeurs, Lehman Brothers serait en train de discuter avec un autre investisseur potentiel, la banque d'affaires américaine Goldman Sachs. Pour en lire plus...
  4. Le PDG Richard Fuld souhaiterait ainsi protéger Lehman Brothers contre d'éventuels prédateurs, attirés par la chute de la valeur de l'établissement. Pour en lire plus...
  5. La banque d'affaires américaine confirme les données publiées lundi dernier, déclarant sa première perte trimestrielle depuis son entrée en Bourse. Pour en lire plus...
  6. Manuvie a dévoilé détenir 769 millions d'actifs dans AIG et Lehman Brothers, et la Sunlife 334 millions dans Lehman, mais tant ces entreprises que le Bureau d'assurance du Canada se font rassurants. Pour en lire plus...
  7. La banque britannique Barclays a annoncé mercredi dans un communiqué qu'elle était parvenue à un accord pour racheter les activités de marché de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers aux États-Unis. Pour en lire plus...
  8. La banque britannique Barclays a annoncé mercredi dans un communiqué qu'elle était parvenue à un accord pour racheter les activités de marché de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers aux États-Unis. Pour en lire plus...
  9. La banque britannique a annoncé qu'elle discutait avec la banque d'affaires américaine de l'éventuelle acquisition de certains de ses actifs, confirmant ainsi des informations du Wall Street Journal. Pour en lire plus...
  10. Les titres des institutions étaient tous en recul après le séisme sur les marchés mondiaux suivant la faillite de la banque d'affaires Lehman Brothers. La CIBC perdait 4 % tout comme la Banque Royale. Pour en lire plus...
  11. Plombée par quelque 60 G$ d'avoirs immobiliers dans un secteur en crise, l'institution vieille de 158 ans a été incapable de trouver un partenaire financier pour la sauver. Pour en lire plus...
  12. La banque d'affaires américaine voudrait renforcer ses fonds propres et faire face à sa première perte trimestrielle depuis son entrée en Bourse. Pour en lire plus...
  13. Le naufrage de Lehman Brothers, jumelé à l'absorption de Merrill Lynch par Bank of America, montre bien que la crise financière est loin de s'apaiser. Pour en lire plus...
  14. Tandis que le sauvetage de la banque Lehman Brothers semble de plus en plus improbable, des sources rapportent qu'un fonds d'urgence américain et étranger pourrait être créé pour lui venir en aide. Pour en lire plus...
  15. Dernière victime en date de la crise des prêts hypothécaires à risque, Lehman Brothers a lancé une opération survie, mais il pourrait bien être dépecé d'ici dimanche soir. Pour en lire plus...
  16. La Bank of America, la banque japonaise Nomura Securities, la française BNP-Paribas, l'allemande Deutsche Bank ou encore la britannique Barclay's serait sur les rangs. Pour en lire plus...
  17. Ces démissions augmentent encore les sources d'instabilité de la banque d'affaires américaine, dont la solidité financière est de plus en plus mise en doute. Pour en lire plus...
  18. Le FBI a entamé plusieurs enquêtes sur les sociétés financières en difficulté Fannie Mae, Freddie Mac, Lehman Brothers et AIG, qui ont déclenché le plan de sauvetage de 700 milliards de dollars du gouvernement américain, a-t-on appris mardi soir. Pour en lire plus...
  19. Sur des craintes de plus en plus vives concernant sa fragilité financière, l'action Lehman a clôturé en baisse de 14,07%, à 12,40 $, son plus bas absolu depuis l'introduction du groupe en Bourse en mai 1994. Pour en lire plus...
  20. Le groupe bancaire britannique Barclays, qui a repris les activités américaines de Lehman Brothers, envisage également de reprendre certaines des activités de cette banque au Japon, a affirmé vendredi le quotidien des affaires Nikkei sur son site internet. Pour en lire plus...
  21. Après avoir été bousculées par la faillite de Lehman Brothers, les bourses asiatiques ont accueilli favorablement l'opération de sauvetage de 85 G$ à l'assureur AIG pour lui éviter la faillite. Pour en lire plus...
  22. Les Bourses d'Asie, dont les plus importantes étaient fermées pendant la tempête mondiale de lundi, dégringolaient mardi sous l'impact du dépôt de bilan de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers. Pour en lire plus...
  23. La finance américaine en plein désarroi 14 septembre 2008 - 22h56 Agence France-Presse Frédéric Garlan Lehman Brothers au bord de la liquidation, Merrill Lynch contrainte à se faire racheter, AIG cherchant frénétiquement à lever des fonds nouveaux: trois des plus grosses institutions financières américaines étaient en plein désarroi dimanche, à quelques heures d'une ouverture à haut risque des marchés boursiers. Au terme d'un week-end riche en rebondissements, le rideau semblait en passer de tomber sur les quatrième (Lehman) et troisième (Merrill) banques d'affaires de Wall Street. AIG, qui fut pendant des années le numéro un mondial de l'assurance, espérait encore lui lever en urgence les milliards de dollars nécessaires pour calmer les inquiétudes du marché à son égard. Même si les discussions engagées depuis vendredi au siège de la banque de réserve fédérale de New York continuaient encore en début de soirée, Lehman semblait se rapprocher à grands pas d'une liquidation judiciaire. La chute de Lehman représenterait la plus grosse faillite d'une institution financière aux Etats-Unis et sa chute pourrait avoir des conséquences imprévisibles dans une finance mondiale aux activités étroitement imbriquées. Le candidat le plus sérieux à une reprise, le britannique Barclays, a en effet finalement renoncé à présenter une offre, faute d'avoir obtenu des pouvoirs publics des garanties similaires à celles qui avaient été consenties en mars à JPMorgan pour reprendre une autre banque d'affaires, Bear Stearns. Un autre acheteur potentiel, Bank of America, a préféré jeter son dévolu sur un autre concurrent de Lehman, Merrill Lynch, selon la presse américaine. La deuxième banque américaine par les actifs proposerait de la racheter au moins 38,25 milliards de dollars en actions, a précisé le New York Times. Le journal précise que l'offre de Bank of America serait libellée entre 25 et 30 dollars par action. L'action Merrill a terminé vendredi à 17,05 dollars. L'adossement à un groupe puissant, qui a plutôt bien résisté jusqu'ici à la crise du «subprime», permettrait à Merrill d'éviter le sort de Bear Stearns et de Lehman, alors que la spéculation commence à la prendre pour cible. La firme à l'enseigne du taureau, qui a perdu 52 milliards de dollars depuis le début de la crise du «subprime», a vu son cours dévisser de 12% en bourse sur la seule journée de vendredi. Le recul de l'action atteint 68% en un an. Autre cible des spéculateurs, AIG s'apprêterait à annoncer la cession de pans entiers de ses activités pour tenter de rassurer les investisseurs, affirme le Wall Street Journal. AIG, dont l'action a plongé de 31% vendredi, va mettre en vente son activité de financement de l'aéronautique, International Lease Finance Corporation (ILFC), le plus gros client au monde à la fois d'Airbus et de Boeing. AIG avait un temps envisagé de céder cette activité, mais s'était ravisé. Il a de nouveau changé d'opinion devant la nécessité de lever au plus vite des fonds nouveaux, souligne le journal économique. Fondé en 1973, ILFC gère une flotte de plus de 900 avions, valorisés plus de 50 milliards de dollars. AIG, qui a déjà levé plus de 20 milliards de dollars d'argent frais depuis le début de l'année, serait aussi en discussion avec des fonds d'investissement pour obtenir plus de 10 milliards de dollars supplémentaires. Lehman Brothers au bord de la liquidation, Merrill Lynch contrainte à se faire racheter, AIG cherchant frénétiquement à lever des fonds nouveaux: trois des plus grosses institutions financières américaines étaient en plein désarroi dimanche, à quelques heures d'une ouverture à haut risque des marchés boursiers. Au terme d'un week-end riche en rebondissements, le rideau semblait en passer de tomber sur les quatrième (Lehman) et troisième (Merrill) banques d'affaires de Wall Street. AIG, qui fut pendant des années le numéro un mondial de l'assurance, espérait encore lui lever en urgence les milliards de dollars nécessaires pour calmer les inquiétudes du marché à son égard. Même si les discussions engagées depuis vendredi au siège de la banque de réserve fédérale de New York continuaient encore en début de soirée, Lehman semblait se rapprocher à grands pas d'une liquidation judiciaire. La chute de Lehman représenterait la plus grosse faillite d'une institution financière aux Etats-Unis et sa chute pourrait avoir des conséquences imprévisibles dans une finance mondiale aux activités étroitement imbriquées. Le candidat le plus sérieux à une reprise, le britannique Barclays, a en effet finalement renoncé à présenter une offre, faute d'avoir obtenu des pouvoirs publics des garanties similaires à celles qui avaient été consenties en mars à JPMorgan pour reprendre une autre banque d'affaires, Bear Stearns. Un autre acheteur potentiel, Bank of America, a préféré jeter son dévolu sur un autre concurrent de Lehman, Merrill Lynch, selon la presse américaine. La deuxième banque américaine par les actifs proposerait de la racheter au moins 38,25 milliards de dollars en actions, a précisé le New York Times. Le journal précise que l'offre de Bank of America serait libellée entre 25 et 30 dollars par action. L'action Merrill a terminé vendredi à 17,05 dollars. L'adossement à un groupe puissant, qui a plutôt bien résisté jusqu'ici à la crise du «subprime», permettrait à Merrill d'éviter le sort de Bear Stearns et de Lehman, alors que la spéculation commence à la prendre pour cible. La firme à l'enseigne du taureau, qui a perdu 52 milliards de dollars depuis le début de la crise du «subprime», a vu son cours dévisser de 12% en bourse sur la seule journée de vendredi. Le recul de l'action atteint 68% en un an. Autre cible des spéculateurs, AIG s'apprêterait à annoncer la cession de pans entiers de ses activités pour tenter de rassurer les investisseurs, affirme le Wall Street Journal. AIG, dont l'action a plongé de 31% vendredi, va mettre en vente son activité de financement de l'aéronautique, International Lease Finance Corporation (ILFC), le plus gros client au monde à la fois d'Airbus et de Boeing. AIG avait un temps envisagé de céder cette activité, mais s'était ravisé. Il a de nouveau changé d'opinion devant la nécessité de lever au plus vite des fonds nouveaux, souligne le journal économique. Fondé en 1973, ILFC gère une flotte de plus de 900 avions, valorisés plus de 50 milliards de dollars. AIG, qui a déjà levé plus de 20 milliards de dollars d'argent frais depuis le début de l'année, serait aussi en discussion avec des fonds d'investissement pour obtenir plus de 10 milliards de dollars supplémentaires.
  24. La banque n'a pas annoncé l'adossement espéré à un partenaire stratégique solide, relançant les craintes récurrentes sur sa survie sur un marché échaudé par la disparition. Pour en lire plus...
  25. Lehman Brothers Holdings, quatrième banque d'investissement américaine, compte remanier ses actifs après une perte de 3,9 milliards de dollars au troisième trimestre. Pour en lire plus...