Search the Community

Showing results for tags 'laugmentation'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 12 results

  1. Après ceux qui se chauffent au mazout, c'est au tour des consommateurs de gaz naturel d'être frappés durement par l'augmentation de ce type de carburant. Pour en lire plus...
  2. Les syndicats divisés sur l'idée d'une hausse des tarifs au Québec La Presse canadienne Édition du mardi 11 août 2009 Les syndicats ont réagi différemment, hier, aux propositions des jeunes libéraux d'augmenter les tarifs des services publics. La CSN veut que le gouvernement détermine les besoins sociaux de la population en santé, en éducation et en développement économique avant d'envisager l'augmentation des tarifs des services publics, le gouvernement du Québec devrait d'abord déterminer les besoins sociaux de la population en santé, en éducation et en développement économique. De son côté, le Secrétariat intersyndical des services publics (SISP) refuse de suivre les jeunes libéraux. Le trésorier de la CSN, Pierre Patry, a affirmé, hier, que le financement des places en centre d'hébergement ou de l'éducation postsecondaire, notamment, n'était pas suffisant en ce moment. M. Patry a en outre déploré que les jeunes libéraux ne proposent d'augmenter les revenus du Québec qu'en haussant les tarifs des services publics. Selon lui, d'autres possibilités, telles que la fiscalité, doivent aussi être étudiées. Au dire du syndicaliste, la CSN n'est pas opposée à l'augmentation des tarifs, mais à condition d'avoir l'assurance qu'il y aura, en retour, des services publics de qualité. M. Patry a aussi dit que la CSN n'était pas opposée à l'augmentation de la TVQ d'un autre point de pourcentage, pour occuper totalement le champ fiscal abandonné par Ottawa, après la baisse de la TPS de 7 % à 5 %. Selon M. Patry, Québec pourrait accroître ses revenus annuels de plus d'un milliard de dollars pour chaque augmentation d'un point de pourcentage de la TVQ. Le SISP a mis en garde le premier ministre Jean Charest de se laisser séduire «par la pensée magique des jeunes libéraux», notamment à propos de l'installation de postes de péage sur toutes les autoroutes afin de financer les dépenses publiques. Deux vitesses «Il faut s'attendre à ce que ceux qui ont un revenu modeste utilisent des routes alternatives alors que les plus nantis continuent de rouler sur les autoroutes, créant ainsi, sans jeu de mots, un système routier à deux vitesses, soutient la porte-parole du SISP Lucie Martineau. Ce concept d'utilisateur-payeur contribue aussi à accentuer la concentration du développement économique dans les grands centres au détriment des régions, en accroissant les voies de communication.» Pour le SISP, la tarification ne peut servir de moyen pour renflouer les revenus de l'État, car trop de programmes gouvernementaux ont des composantes à caractère social pour en faire de simples biens à facturer à l'utilisateur. Afin de pallier les difficultés de financement des services publics, le SISP suggère plutôt de mettre en oeuvre des mesures «vigoureuses» pour contrer l'évasion fiscale, ce problème majeur qui prive l'État de revenus très importants. Le SISP demande au gouvernement libéral de suivre l'exemple des leaders mondiaux afin de récupérer les sommes astronomiques qui échappent au fisc, de l'argent qui devrait plutôt être réinvesti dans le maintien et l'amélioration des services à la population.
  3. Une production plus importante d'énergie et l'augmentation des prix permettent à Boralex Inc. de multiplier ses profits presque six fois au troisième trimestre. Pour en lire plus...
  4. Les Québécois optimistes Un sondage Géocom Recherche pour le compte du Conseil du commerce de détail indique que les Québécois sont relativement satisfaits de leur situation financière. Ainsi, les ménages québécois estiment que leur situation financière s'est améliorée ou est demeurée stable au cours des 12 derniers mois dans une proportion de 82 %. Cette proportion était de 80 % en mars 2006. Pour les 18 % qui ont indiqué une détérioration de leur situation financière au cours des 12 derniers mois, on l'impute soit à l'augmentation du coût de la vie (44 %), à une diminution des conditions de travail (22 %), à un changement de statut: retraite, retour aux études (15 %) ou à la perte d'un emploi (15 %). Quant à leur situation financière pour les 12 prochains mois, 89 % des ménages estiment que leur situation devrait ou bien demeurer la même (55 %), ou bien s'améliorer (34 %). Seulement 7 % des ménages s'attendent à une détérioration, occasionnée principalement par l'augmentation du coût de la vie. Situation financière du Québec Les Québécois sont moins optimistes quant à la situation financière de la province. 29 % estiment que la situation financière va se détériorer au cours de l'année. Ce taux représente toutefois une diminution par rapport à l'an dernier quand 45 % se montraient pessimistes. Intentions d'achat 27 % des ménages prévoient effectuer un achat majeur au cours des 12 prochains mois. Il s'agit de la proportion la plus élevée depuis 2003. C'est toujours l'automobile qui est au premier rang des achats importants prévus chez 10 % des ménages, viennent ensuite les électroménagers (6 %), la maison (5 %), les meubles (3 %) et l'informatique (3 %). Le facteur âge L'étude révèle que l'âge constitue un facteur déterminant d'optimisme. Les 18-54 ans affichent, selon les tranches d'âge, des taux de confiance de 107,4 à 100,9 tandis que les 55-64 ans et les 65 ans et plus enregistrent respectivement des indices de 90,5 et 85,7. Le sondage a été effectué sur un échantillon aléatoire de 1002 Québécois(es) entre le 14 et le 28 février 2007. La marge d'erreur est d'environ 3,2 %, 19 fois sur 20. Le Conseil du commerce de détail est la plus importante association représentant le secteur du commerce de détail au Québec. Il représente une industrie regroupant plus de 56 000 établissements commerciaux, plus de 500 000 emplois, soit près d'un travailleur sur cinq au Québec et plus de 86 milliards de dollars de ventes au détail en 2006.
  5. Le bas de laine des Québécois veut profiter de la croissance économique et de l'augmentation de la population dans ces deux pays. Pour en lire plus...
  6. La Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé qu'elle allait apporter 180 G$ aux marchés financiers par le biais de l'augmentation de ses accords de «swap» avec les autres banques centrales. Pour en lire plus...
  7. Il s'agit de la sixième baisse consécutif. Statistique Canada attribue principalement la tendance à la baisse au relâchement du marché dans l'Ouest canadien. Pour en lire plus...
  8. L'augmentation du prix du carburant exerce une grande influence sur les projets de vacances des Québécois, selon un sondage de CAA-Québec. Pour en lire plus...
  9. L'inflation a atteint 1,8% aux États-Unis en juin sous l'effet de l'augmentation du prix du carburant et des denrées alimentaires et s'élève à 9,2% au cours des 12 derniers mois, un record depuis 1981. Pour en lire plus...
  10. Bénéficiant de l'augmentation marquée des nouveaux contrats signés, le Groupe CGI annonce qu'il hausse ses profits de 16% à son quatrième trimestre. Pour en lire plus...
  11. Rebond surprise des permis de bâtir 6 novembre 2008 - 09h16 Presse Canadienne LaPresseAffaires.com Les municipalités canadiennes ont délivré pour 6,5 G$ de permis de bâtir au mois de septembre, soit 13,4% de plus qu'en août. En août, une baisse de 11,7% avait été observée à l'échelle nationale. Au Québec, une hausse de 5,3% a été observée en septembre. La hausse de 13,4% n'a rien à voir avec les prévisions des analystes. Le consensus de ceux sondés par l'agence Bloomberg tablait sur une baisse de 1,5% Selon Statistique Canada, l'augmentation de septembre a été le résultat de progressions notées dans chacune des trois composantes du secteur non résidentiel, soit la composante institutionnelle, la commerciale et l'industrielle. Pour l'ensemble du secteur non résidentiel, la valeur des permis a crû de 41,7% pour atteindre 3,2 G$. D'importantes augmentations ont été enregistrées en Ontario, en Saskatchewan et en Alberta. Dans le secteur résidentiel, la valeur des permis s'est repliée de 4,9% pour se fixer à 3,3 G$, résultat d'une baisse des permis de construction de logements multifamiliaux dans six provinces. Il s'agit d'une deuxième baisse en deux mois et d'une sixième baisse observée en neuf mois. La valeur des permis de bâtir a augmenté dans sept provinces en septembre. L'augmentation la plus importante a été affichée en Ontario, où la valeur des permis a crû de 17,9% pour atteindre 2,4 G$. En Saskatchewan, la valeur des permis a plus que doublé, augmentant de 115,2%, pour se situer à 334 M$, tandis qu'en Alberta, elle a progressé de 11,9% pour s'établir à 1 G$. Terre-Neuve-et-Labrador, le Nouveau-Brunswick et la Colombie-Britannique ont été les seules provinces ayant affiché des baisses. Celles-ci ont été, respectivement, de 28,8%, 14,4% et 2,5%.
  12. Ce nombre au mois d'octobre a augmenté de 21,1% par rapport à octobre 2007, une hausse alimentée principalement par l'augmentation du nombre de faillites personnelles. Pour en lire plus...