Search the Community

Showing results for tags 'lancer'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 24 results

  1. Métro de Montréal - Quel amateurisme !Jean-Robert Sansfaçon 2 mars 2010 Montréal http://www.ledevoir.com Annoncée il y a plus de quatre ans, la construction de centaines de voitures pour le métro de Montréal est une fois de plus retardée à cause de l'amateurisme du gouvernement du Québec et de la Société de transport de Montréal. Voilà qui coûtera des dizaines de millions de plus que prévu, voire des centaines, en plus d'entraîner un retard de quelques années supplémentaires dans un dossier que l'on disait urgent. Hier marquait la fin de la période au cours de laquelle les sociétés intéressées par le contrat de renouvellement des rames du métro de Montréal devaient faire connaître leur intention. En plus du consortium Bombardier-Alstom, deux autres entreprises ont exprimé leur intérêt. Si ces entreprises répondent aux conditions posées quant au contenu canadien, au financement, aux délais de livraison et aux exigences techniques, la STM pourrait être forcée de lancer un nouvel appel d'offres international pour l'exécution de ce contrat de plus de trois milliards de dollars. Rappelons qu'en mai 2006, Québec avait opté pour une négociation de gré à gré avec Bombardier. Rien dans les traités internationaux n'interdisant une telle approche dans le cas d'équipements de transport collectif, il allait de soi que l'on tente d'abord de s'entendre avec Bombardier, quitte à lancer un appel d'offres en cas d'échec des pourparlers. Encore fallait-il cependant respecter la Loi québécoise sur les sociétés de transport qui exige d'avoir la preuve «documentée et sérieuse» qu'il n'existe pas d'autre compagnie capable de construire ces wagons au pays. C'est cet argument qu'un concurrent de Bombardier, la firme française Alstom, a invoqué avec succès devant le tribunal. Il a donc fallu lancer un appel d'offres à l'été 2008, ce qui a incité Bombardier et Alstom à mettre fin à leur guerre pour présenter une proposition commune dont le coût était de... 50 % supérieur aux attentes de la STM! Le mois dernier, après presque un an de négociations, la STM, Québec et le consortium en sont arrivés à une entente dont les termes n'ont pas été dévoilés, à l'exception d'un élément majeur: le nombre de voitures construites ne sera pas de 342 comme il était prévu, mais de 765 puisque l'on a décidé d'inclure les deux phases du programme de remplacement dans le même contrat. Nouveau coup de théâtre: à cause de ce changement, la STM a dû publier un avis public international le mois dernier, un geste de prudence quasi symbolique, assurait-on. Pourtant, voilà que deux sociétés, la chinoise Zhuzhou et l'espagnole CAF, viennent de manifester leur intérêt de participer à un éventuel appel d'offres. Si une seule de ces sociétés répond aux exigences minimales, la STM et son bailleur de fonds, le gouvernement du Québec, devront donc s'y soumettre, ce qui entraînera le report de la livraison des voitures au moins jusqu'en 2014 au lieu de 2010 comme il avait été prévu à l'origine. Dire que l'urgence était le motif invoqué par le gouvernement Charest pour négocier de gré à gré, en 2006! Le seul aspect positif que l'on pourrait trouver à cette histoire rocambolesque, ce serait de profiter d'une baisse de prix à la suite d'une vraie concurrence entre deux, trois ou même quatre grandes entreprises. Malheureusement, le retard dans la construction effacera une partie sinon la totalité de ces économies... Ajoutée à la saga des CHU, l'affaire du métro est en train de confirmer l'impression désagréable que le gouvernement Charest est incapable de conduire à bon port des dossiers complexes, seul ou en partenariat avec le privé.
  2. Les sables bitumineux rapportent moins * Anne Robert, LesAffaires.com * 10:30 Les coûts d'exploitation sont trop élevés. Les coûts d’exploitation des projets de sables bitumineux ont grimpé à tel point que certains projets seraient compromis, selon l’analyste Andrew Potter de UBS. Les coûts salariaux sont en hausse, la productivité en baisse. Si bien que les coûts initiaux pour lancer le projet de Petro-Canada à Fort Hills à 90 km au Nord de Fort Mc Murray ont grimpé de 50% par rapport aux estimations soumises en juin 2007. L’acquisition des droits d’exploitation sur ce territoire en 2005 était perçue comme prometteuse. La région recèlerait un potentiel de production de 40 ans atteignant 280 000 barils par jour en 2015. Mais à ce prix, Petro-Canada se tâte le pouls. Vaut-il la peine de lancer le projet dans son intégralité ? La compagnie se donne jusqu’à la fin de 2008 pour une décision finale. Aux nouveaux coûts de production, l’analyste Andrew Potter estime que le projet de Petro-Canada ne génèrerait une rentabilité de 10% après impôts que si le baril du pétrole se transige à 100 dollars américains le baril. Or, selon les estimations d’UBS, le prix d’équilibre à long terme pour le pétrole serait de 96 dollars américains le baril. La question ne se pose pas uniquement pour Petro-Canada, mais pour l’ensemble du secteur, souligne Andrew Potter. «Les coûts d’exploitation de tous les projets devraient être revus à la hausse, les compagnies pourraient remettre à plus tard certains projets ou en réduire l’ampleur». Au final, «c’est la valeur d’ensemble de l’activité d’exploitation des sables bitumineux qui est érodée», affirme-t-il.
  3. La multinationale entend profiter de la baisse de la demande mondiale pour démanteler une première série de cuves Soderberg et lancer les travaux estimés à 1,2 milliard de dollars. Pour en lire plus...
  4. Quelque 160 financiers venus de plus de 40 pays se réunissent à Montréal et à Québec pour lancer le premier réseau mondial de la finance sociale et solidaire, sous l'égide de l'INAISE. Pour en lire plus...
  5. Selon Deutsche Bank, la banque américaine aurait de grosses dépréciations d'actifs à annoncer, ce qui pourrait la pousser à lancer une nouvelle augmentation de capital. Pour en lire plus...
  6. http://journalmetro.com/dossiers/galeries-de-photos/911031/le-lancer-du-sapin-une-competition-epineuse/ 30/01/2016 Mise à jour : 30 janvier 2016 | 19:54 En photos: Le lancer du sapin, une compétition épineuse! Par Rédaction Métro C’est samedi après-midi à la Place Jacques-Cartier qu’a eu lieu la première compétition panaméricaine de lancer du sapin. Présenté par Igloofest et Sapin MTL en collaboration avec la Société de développement commercial du Vieux-Montréal, l’événement est inspiré d’une vieille tradition allemande. Pour cette première édition, la compétition a opposé quelques dizaines de participants. Les profits iront au programme 375 000 arbres du Jour de la Terre Québec, qui a pour objectif de planter 375 000 arbres dans la région de Montréal pour son 375e anniversaire.
  7. Salut tout le monde, On entame la 6ième année d'existence de MTLURB et je demande votre input pour améliorer ce forum. Avez-vous des suggestions de changments sur le site? Des idées? N'hésitez pas à les lancer ici, même si vous croyez que c'est complexe, n'assumez rien! Merci!
  8. Le président américain George W. Bush a réitéré samedi ses convictions sur la santé à long terme de l'économie américaine, et assuré que les Etats-Unis restaient «le meilleur endroit dans le monde pour lancer et faire tourner une entreprise». Pour en lire plus...
  9. La société Quebecor a indiqué hier qu'elle pourrait être en mesure de se lancer sur ce marché dès l'automne 2009, mais qu'elle pourrait décider d'attendre afin de s'assurer d'offrir un service de qualité. Pour en lire plus...
  10. Le président des États-Unis est prêt à répéter les sauvetages comme celui de Citigroup pour préserver le système financier. Pour en lire plus...
  11. Je suis étonné qu'il n'y ait pas plus de discussion à ce sujet, vu les répercussions sur Mtl en ce moment. Je pose donc la question, afin de savoir où se situe la majorité dans ce forum. Compte tenu des allégations de plus en plus nombreuses de malversation à son endroit, et compte tenu des conséquences négatives de plus en plus importantes sur l'image de la ville qu'il dirige, Gérald Tremblay devrait-il partir immédiatement? À vos réponses! PS: avis aux administrateurs: peut-être pourrait-on aussi lancer un sondage sur le sujet?
  12. Les affaires rene vezina sur 98.5fm http://www.985fm.ca/chmp/audio/audioplayer.php?url=http://mediacorus.corusquebec.com/webcorus/audio/content_Audio/289213.mp3
  13. Les bourses chutent lourdement en raison de la décision par Washington de ne pas racheter de créances immobilières douteuses pour plutôt lancer une nouvelle série d'injections de capitaux dans les banques. Pour en lire plus...
  14. Bonne nouvelle pour l'ego des Montréalais: la ville hérite de la place immobilière la plus chère du jeu Monopoly Monde que va lancer le fabricant Hasbro. Pour en lire plus...
  15. Quand les gouvernements doivent injecter des milliards pour relancer l'économie, tombée en récession, l'entrepreneur se pose avec raison des questions avant de lancer une PME. Pour en lire plus...
  16. OK, je ne suis pas le gars le plus au courant des projets en ville puisque je ne suis pas dans le domaine du tout mais je voulais lancer un appel à tous pour connaitres vos idées de constructions possible alentour du pont Jacques-Cartier.
  17. Cirque du Soleil to buy Six Flags La Ronde, in Montreal, Canada, and transform it into its first theme park. With a semi permanent big top at the center of the project, with circus acts, acrobats and plenty of participatory activities, in addition to new and existing rides, Le Cirque du Soleil hopes to attract a new crowd to this theme park. ... juste un flash que j'ai eu toute à l'heure! Je regardais un video sur Space Mountain et je me suis dit: Le Cirque devrait se lancer dans la création the Parcs d'attraction CDS, à travers le monde et ailleurs que dans les casinos, un peu comme Disney, un monde magique et merveilleux, mettant en vedette ses spectacles et ses créations de rue! Guy, qu'en penses-tu? Qui sait, en tout cas, vous l'aurez lu ici en premier! Et je veux des royautés sur le concept!
  18. Avec ses entreprises high tech qui abondent, la grande région de Waterloo peut faire la leçon au reste du Canada. Derrière ce succès méconnu au Québec se trouve une université qui pousse ses étudiants et ses chercheurs à innover et à se lancer en affaires sans rien exiger en retour. Ça marche! Pour en lire plus...
  19. Les dirigeants des principales puissances économiques et des pays émergents réunis ont rendez-vous vendredi et samedi pour un sommet qui doit lancer une réforme en profondeur du système financier. Pour en lire plus...
  20. L'équipementier ontarien perd 3,4 G$ US au troisième trimestre et le ralentissement économique l'affecte au point où il faut lancer une nouvelle restructuration. Pour en lire plus...
  21. Téléphonie - Quebecor pourrait attendre 2010 pour lancer son service de sans-fil La Presse canadienne Édition du jeudi 25 septembre 2008 Le chef de la direction de Quebecor tenant dans ses mains un iPhone. Quebecor a indiqué hier qu'elle pourrait être en mesure de se lancer sur le marché du sans-fil dès l'automne 2009, mais qu'elle pourrait décider d'attendre jusqu'en 2010 afin de s'assurer d'offrir un service de haute qualité. «La complexité de ce projet signifie que nous avons besoin de souplesse, alors ça pourrait être aussi tôt qu'à l'automne de 2009, mais ça pourrait aussi être en 2010 si nous pensons ne pas pouvoir fournir le produit de haute qualité que nous voulons», a affirmé Isabelle Dessureault, porte-parole de l'entreprise, lors d'un entretien. Carmi Levy, analyste du secteur des télécommunications chez AR Communications, a estimé qu'il était logique pour la société de reporter à plus tard le lancement de son service de sans-fil d'ici à ce qu'elle parvienne à une entente de partenariat et puisse solidifier la construction de son réseau sans fil. À l'occasion d'une conférence d'investisseurs de la Banque CIBC, hier, le chef de la direction de Quebecor, Pierre Karl Péladeau, a laissé entendre que l'entreprise de médias et de télécommunications dévoilerait la nature de son service de sans-fil dans un «avenir rapproché». Néanmoins, il a également fait allusion à un délai en affirmant que pour avoir du succès auprès des consommateurs, il était nécessaire de leur proposer les meilleurs services et produits. «Nous ne voulons pas lancer quelque chose qui vous fera vivre une mauvaise expérience de consommateur», a-t-il déclaré. M. Péladeau a refusé de parler d'éventuelles négociations de partenariat avec d'autres nouveaux joueurs du secteur de la téléphonie cellulaire, comme Globalive, afin d'établir un réseau national. Le dirigeant de Quebecor a indiqué que les actifs de la société dans le secteur des journaux au Canada anglais, par le biais de ses publications de la chaîne Sun, d'Osprey Media ainsi que de son portail Web Canoe, permettraient de fournir un contenu d'information qui est de plus en plus essentiel au marché du sans-fil. Quebecor compte dépenser jusqu'à 1 milliard au cours des quatre prochaines années afin de lancer son service de sans-fil au Québec. Ce montant comprend les 555 millions dépensés cet été dans le cadre des enchères organisées par Industrie Canada pour obtenir les licences du spectre réservé aux services sans fil.
  22. Pendant que les municipalités canadiennes demandent l'aide du fédéral pour lancer une série de projets d'infrastructure, une étude montre que ces travaux contribuent à la productivité. Pour en lire plus...
  23. Ok, je vais me lancer le premier (J'hais être le premier), une prise que j'ai pris au début de l'année que je suis allez reprendre aujourd'hui juste pour le concours.
  24. La Presse Le mercredi 20 juin 2007 Forts d'un consensus sur la gouvernance culturelle, les organisateurs du sommet culturel montréalais, Rendez-vous Montréal 2007, lorgnent déjà les 33 milliards du nouveau programme fédéral d'infrastructures. Montréal pourrait obtenir jusqu'à 1 milliard de la nouvelle enveloppe fédérale. Une partie de cette somme devrait être consacrée au Quartier des spectacles, à l'agrandissement des musées et au renouvellement d'équipements culturels, pense Simon Brault, président de Culture Montréal et du comité de pilotage de Rendez-vous Montréal 2007. «On veut lancer le message qu'une portion du montant accordé à Montréal serve aussi à la culture et non pas seulement aux égouts et aux routes», souligne M. Brault. Le maire de Montréal, Gérald Tremblay, s'est par ailleurs dit d'accord avec l'idée de regrouper, en une seule entité, les activités, services, opérations, fonctions et programmes qui font partie du périmètre municipal en culture.