Search the Community

Showing results for tags 'lafleur'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 2 results

  1. Les détaillants devront baisser leurs prix 18 octobre 2007 - 06h32 La Presse Laurier Cloutier Avec des prix encore très élevés, les détaillants encaissent des profits jamais vu depuis 15 ans, ce que le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) a du mal à justifier. Le président-directeur général du CQCD, Gaston Lafleur a fini par reconnaître, mercredi, «qu'en bout de ligne, les pressions du marché vont finir par faire baisser les prix des détaillants. Il faut par contre donner le temps au marché de s'ajuster». Les ventes des détaillants québécois devraient encore s'améliorer au cours des six prochains mois, selon un sondage semi-annuel et l'indice de confiance des consommateurs du Québec, dévoilés mercredi par Gaston Lafleur et Jean-François Grenier, président de Géocom Recherche. Tout semble converger vers la meilleure hausse des affaires des magasins depuis 2002. [/url] Malgré tout, les détaillants tardent à baisser leurs prix depuis la parité du huard avec le dollar américain, et des clients attendent qu'ils les corrigent. Les détaillants canadiens ont d'ailleurs décidé d'amener leurs marges de profits à des niveaux jamais vus depuis la fin des années 80, selon une étude de Marc Pinsonneault, économiste principal de la Financière Banque Nationale. En dépit de la parité du huard, l'indice des prix à la consommation (IPC) pour les biens durables (meubles, télés) demeure en hausse de 2% comparativement à 2002 au Canada. Aux États-Unis par contre, malgré une forte chute du dollar américain depuis 2002, cet IPC a reculé de 3%. Les marges de profits atteignent des records au Canada dans les vêtements, les meubles, les appareils électroniques, les grands magasins et les magasins généraux. Il y a de la latitude au pays, selon Marc Pinsonneault, pour des baisses de prix au détail qui limiteraient les achats aux États-Unis d'ici les Fêtes. La baisse de l'IPC pourrait même surprendre. «Le marché va peut-être provoquer des ajustements de prix aux Fêtes, déclare Gaston Lafleur. Par contre, le huard n'est pas le seul facteur qui détermine les prix au détail.» Les chaînes commandent souvent leurs produits jusqu'à un an d'avance. Il y a aussi le transport, le loyer et les charges sociales à payer, note le président. Les prix varient d'ailleurs d'un coin de rue à l'autre. Gaston Lafleur ne saurait dire quand les prix vont s'ajuster. La correction des prix n'est pas plus rapide parce que le détaillant se trouve au bout de la chaîne d'approvisionnements, après le grossiste, le distributeur et l'importateur. Et «c'est possible» que ces derniers en profitent actuellement, dit-il. «Il ne faut pas paniquer, le huard peut traverser une bulle spéculative temporaire», lance Gaston Lafleur, qui ne craint «pas un exode massif des achats à Plattsburgh». Par contre, le huard à parité fera augmenter les voyages aux États-Unis et ailleurs, ce qui va faire souffrir le tourisme et des détaillants au Québec. «Et les achats par Internet pourraient augmenter dans certains cas». Si les prix ne sont corrigés qu'après les Fêtes, le président n'écarte pas une hausse des ventes de cartes cadeaux (à utiliser des mois plus tard). Si la demande se renforce, les prix pourraient cependant baisser moins, avertit Gaston Lafleur. Quant aux marges de profits élevées de détaillants, «c'est un retour du balancier (après une période difficile). De fait, il n'y a pas beaucoup de faillites de détaillants depuis deux ans». Selon le sondage dévoilé mercredi, les Québécois sont plus optimistes que l'an dernier et les pessimistes blâment surtout le coût de la vie. Les intentions d'achats atteignent un sommet depuis plus de cinq ans et favorisent toutes les catégories de produits, à l'exception d'un petit bémol pour les produits de beauté, les disques et les livres. L'indice de confiance au Québec touche le niveau de 104,4 comparativement à 99,5 au Canada et à 83,4 aux États-Unis, conclut Jean-François Grenier.
  2. Un immeuble à condominiums de 4 millions $ à Saint-Hubert Marie-Josée Bétournay Information d'Affaires Rive-Sud - 12 décembre 2011 Un immeuble à condominiums de 4 millions $ sera construit dans quelques mois au 6960, boulevard Grande Allée à Saint-Hubert. Le promoteur entend élever la structure au printemps. «On est toujours on attente des plans des ingénieurs. On prévoit commencer les travaux au début mars et livrer les unités en septembre», explique Pierre Lafleur des Habitations PBL. Avant le début des travaux, M. Lafleur devra voir à la démolition de la résidence érigée sur le lot. Cette étape devrait être chose faite d’ici la fin de l’année. 22 logements L’immeuble comptera 22 logements au total, soit sept de 3 ½ pièces et 15 de 4 ½ pièces. Le prix de chaque unité variera de 175 000 $ à 190 000 $. Le promoteur souhaite y attirer les jeunes professionnels. Aucune unité n’est vendue pour le moment. De nombreux extras démarqueront les unités. Les condominiums de 3 ½ pièces occuperont une superficie habitable de 900 pieds carrés et ceux de 4 ½ pièces, 1230 pi2. Chaque unité présentera des plafonds de neuf pieds, une généreuse fenestration et un balcon vitré. Des espaces de rangement sont prévus au rez-de-chaussée. Le promoteur aménagera également plusieurs cases de stationnement, 39 au total. Certains propriétaires pourront ainsi bénéficier de plus d’une case, un avantage en soi. C’est encore sur le plan de l’aménagement intérieur que les condominiums étonneront. «Le design intérieur sera hors de l’ordinaire. La salle de bains sera la pièce centrale de chaque unité. La cuisine, le salon et les chambres à coucher graviteront autour», précise M. Lafleur. Les Habitations PBL ont pignon sur rue à Saint-Hubert. Bien que la firme soit jeune, son propriétaire possède cinq années d’expérience en construction et 25 années dans l’installation de portes et fenêtres.