Search the Community

Showing results for tags 'l’indice'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 7 results

  1. L’indice vedette de la Bourse de Toronto – le TSX – chutait de plus de 400 points suivant le mouvement baissier des cours du pétrole. Pour en lire plus...
  2. 15 mai 2007 | Léonie Laflamme-Savoie , LesAffaires.com Pour le mois de mai, l’indice Jobboom est à un sommet jamais égalé depuis un an en grimpant à 95,5%. L’indice a fait un bond de 2,5 points pour le mois de mai avec la création de 10 900 emplois. Cette création d’emploi est toutefois moindre que celle réalisée au mois d’avril. Depuis les 12 derniers mois ce sont 108 300 postes qui ont été créés dans l’économie québécoise. C’est le secteur du commerce qui a créé le plus grand nombre d’emplois avec un gain total de 10 200 postes. On retrouve en deuxième place le secteur des services et la construction avec 9700 postes chacun ainsi que le transport et l’entreposage avec 5000 postes. Du coté des pertes on retrouve les secteurs de la fabrication avec 9600 postes en moins ainsi que les services professionnels, scientifiques et techniques avec une perte de 5000 emplois. L’Ontario enregistre un indice de 85,5%, favorable, avec un recul de 3,3 points imputable à une perte de 16 800 emplois durant le mois d’avril. Toutefois, pour les 12 derniers mois la balance de la création d’emploi demeure positive avec 71 400 postes créés. L’indice Jobboom est une prévision de la force de l’emploi pour le mois courant, calculée par rapport aux 10 dernières années. Plus l’indice est élevé, plus le marché de l’emploi est favorable.
  3. Les consommateurs américains reprennent confiance * Anne Robert, Lesaffaires.com * 10:54 L’indice de confiance des consommateurs américains que tient le Conference Board a grimpé plus de 12 points en avril. L’indice du Conference Board est passé de 26,9 points en mars à 39,2 points en avril, soit un bond de 12,3 points. Lynn Franco, directrice du centre de recherche sur les consommateurs du Conference Board estime que ce sont surtout les perspectives de court terme qui se sont améliorées. Les consommateurs pensent que l’économie se rapproche du plancher», dit-elle, tout en avertissant que le niveau actuel de l’indice reflète malgré tout une conjoncture de récession. Quoique nombreux à dire que les affaires vont mal et que les emplois sont durs à trouver, le nombre de consommateurs pessimistes est en baisse par rapport à mars dernier.
  4. La valeur de l’immobilier américain a enregistré un plongeon record de 19% au 1er trimestre de 2009 par rapport à la période correspondante il y a un an, selon l’indice S&P/Case Shiller U.S. National Home Price. L’indice S&P/Case Shiller publie chaque mois un indice brossant un portrait de l’immobilier dans 10 et 20 agglomérations urbaines aux États-Unis, en plus de dévoiler un indice national à la fin de chaque trimestre. C’est la pire performance de l’indice en 21 ans d’existence. À la fin du mois de mars, l’indice révèle que les prix de l’immobilier étaient revenus à leur niveau de 2002. Depuis le sommet du 2e trimestre de 2006, le prix moyen des résidences est en chute de 32,2%. Pénible mois de mars Pour le seul mois de mars, les indices des 10 et 20 villes à l’étude ont enregistré des déclins respectifs de 18,6% et de 18,7% comparativement au même mois en 2008. «Les 20 agglomérations urbaines à l’étude, incluant notamment celles de New York, Los Angeles, Chicago, Phoenix, Las Vegas et San Francisco, ont toutes vu le prix moyen des résidences baisser sur une base annuelle, alors que neuf d’entre elles ont connu des déclins record», a affirmé le président du conseil de l’indice, David Blitzer, dans un communiqué. Sur une note plus positive, c’est la 2e fois depuis octobre 2007 que le plongeon des deux indices mensuels ne fracasse pas de record. Toutefois, M. Blitzer soutient que les données de mars démontrent que les prix de l’immobilier ne montrent aucun signe de stabilisation. http://www.lesaffaires.com/article/0/immobilier/2009-05-26/493911/eteacutetatsunis--les-prix-de-limmobilier-seffondrent.fr.html
  5. Avec un autre trio de très mauvaises nouvelles économiques – les indices ISM manufacturier et des services, de même que les statistiques d’emploi – l’indice S&P 500 a terminé la semaine avec une séance positive (+3,7%), vendredi. Pour en lire plus...
  6. L’Indice Jobboom dégringole en août Dominique Lemoine, Lesaffaires.com 11 août 2008 La création d'emploi devrait être plus faible en août qu'en juillet, selon l'Indice Jobboom. Le marché de l’emploi sera moins favorable en août, si on se fie à la dégringolade de l’Indice Jobboom sur la prévision de la force de l’emploi au Québec. La création d'emploi menacée au Canada Le nombre important de pertes d’emplois en juillet a fait dégringoler l’Indice Jobboom du Québec à 80,9% en août. Jobboom fait état de 29 700 pertes d’emploi en juillet et d’un bilan 2008 de -29 000 postes. Ces éléments jumelés à une tendance sur dix ans qui montre une tendance à la baisse pour la création d’emploi en août font diminuer l’indice, explique Jobboom. La prévision de la force de l’emploi dans la province perd ainsi 10,9 points par rapport à celle de juillet. Elle quitte le niveau «excellent» pour le niveau «favorable». Le secteur des services a affiché le pire bilan, avec une perte de 19 900 postes en juillet. Le secteur de la production de biens a perdu 9 800 postes. L'emploi a régressé de 0,1% dans la province depuis un an. L'Indice Jobboom indique la vigueur de l'emploi par rapport aux 120 derniers mois. L'Indice du Québec pour août occupe le 34e rang sur 120. L'emploi a augmenté de 17% au cours de la dernière décennie. La région d'Ottawa-Gatineau est la seule à se maintenir au niveau «excellent» (98,6%). La région de Québec (87,7%) demeure en situation plus favorable que celle de Montréal (71,2%), qui demeure au niveau «passable». La situation est toutefois pire, au niveau «défavorable», dans la région de Toronto (39,7%). L’Ontario a affiché un bilan négatif pour juillet de -18900 emplois. L'Indice Jobboom est une prévision de la force de l'emploi pour le mois courant, calculée par rapport aux dix dernières années. Plus l'Indice est fort, près de 100%, plus le marché de l'emploi est favorable. Il est obtenu grâce aux données mensuelles de Statistique Canada, recueillies par l'Enquête sur la population active.
  7. L’indice Jobboom pour le Québec crève le plafond. 10:29 | Anne Robert, LesAffaires.com Jamais pendant les dix dernières années, la situation de l’emploi n’a été aussi favorable au Québec. L’indice Jobboom a atteint le seuil de 96,9%, lui valant la mention « excellent ». Malgré une perte nette de 2 200 emplois en mai, l’indice continue à monter sous l’influence du poids saisonnier. Depuis 12 mois l’emploi a augmenté de 2,0% au Québec, portée en avant par Montréal qui atteint la mention « excellent » avec 93,0%. Dans le secteur des services, l’hébergement, la restauration, l’information, la culture et les loisirs ont le vent en poupe. Mais le secteur du commerce élimine des emplois. Le secteur de la fabrication continue de progresser. Même le secteur manufacturier n’a perdu que 1 000 emplois contre 9 600 au cours de la période précédente. Avec 5 300 emplois de plus, la construction repart, ainsi que les services publics (+5 000). En Ontario, l’indice reste « favorable » à 85,7%. C’est surtout la région de Toronto qui ralentit. Après une période dynamique pour l’emploi de novembre 2006 à février 2007, la métropole s’essouffle et a perdu 13 700 postes depuis trois mois.